ISIAS

"La présence d’eau cohérente quantique et supraconductrice est confirmée dans des nanostructures" par le Dr Mae-Wan Ho

Traduction et compléments de Jacques Hallard
dimanche 6 janvier 2013 par Ho Dr Mae-Wan

ISIS Physique Biologie
La présence d’eau cohérente quantique et supraconductrice est confirmée dans des nanostructures
Série : Physique des organismes
Superconducting Quantum Coherent Water in Nanospace Confirmed
Des protons délocalisés et en cohérence quantique sont confirmés dans des nanotubes d’eau supraconductrice : ces propriétés physiques ont des implications importantes pour la biologie cellulaire. Dr Mae-Wan Ho

Rapport de l’ISIS en date du 16/07/2012
Une version entièrement illustrée et référencée de ce document intitulé Superconducting Quantum Coherent Water in Nanospace Confirmed est affichée et accessible par les membres de l’ISIS sur le site suivant http://www.i-sis.org.uk/Superconduc... Ce document en anglais est par ailleurs disponible en téléchargement ici
S’il vous plaît diffusez largement et rediffusez, mais veuillez donner l’URL de l’original et conserver tous les liens vers des articles sur notre site Web ISIS . Si vous trouvez ce rapport utile, s’il vous plaît vous pouvez soutenir l’ISIS en vous abonnant à notre magazine Science in Society, et encourager vos amis à le faire. Ou encore jeter un oeil à la librairie ISIS pour d’autres publications

  L’eau supraconductrice et en cohérence quantique

Il y a quelque temps, j’ai suggéré que l’eau confinée dans des nanotubes de carbone pourrait être supraconductrice ([1] First Sighting of Structured Water, SiS 28) sur la base de la conduction par sauts des protons le long des chaînes de liaisons hydrogène des molécules d’eau ([2] Positive Electricity Zaps Through Water Chains, SiS 28). Et par analogie, les nanotubes d’eau entremêlée avec les molécules en triple hélice des molécules de collagène dans les fibres de collagène de la matrice extracellulaire de tous les organismes multicellulaires, peuvent également être supraconducteurs [3] (Collagen Water Structure Revealed, SiS 32)
Au cours des 10 dernières années, il a été noté une reconnaissance croissante que l’eau liquide peut être en cohérence quantique, même à des températures et à des pressions ordinaires ([4] Cooperative and Coherent Water, SiS 48) *.
* Version en français :"L’eau est coopérante et cohérente" par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard, accessible sur http://isias.transition89.lautre.ne...
De nouveaux éléments de preuve sont maintenant avérés, selon lesquels l’eau confinée dans des nanostructures est à la fois en cohérence quantique et supraconductrice de protons par la délocalisation quantique, qui va au-delà de la conduction classique par sauts.
Il s’agit d’un atout majeur pour la biologie cellulaire nouvelle qui est introduite dans mon récent livre [5] ‘Living Rainbow H2O’ (ISIS publication), dans lequel l’eau occupe une place centrale (voir [6] Living H2O, SiS 55).

  Les liaisons hydrogène ne sont pas ordinaires

(En raison de nombreuses formules scientifiques difficilement reproduisibles ici, nous vous invitons à consulter le document entier et complété par des notes du traducteur en cliquant ci-dessus : -NDDL-)

La présence d’eau cohérente quantique et supraconductrice est confirmée dans des nanostructures

 Traduction, définitions et compléments :

Jacques Hallard, Ing. CNAM, consultant indépendant.
Relecture et corrections : Christiane Hallard-Lauffenburger, professeur des écoles
Adresse : 585 19 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France
Courriel : jacques.hallard921@orange.fr
Fichier : ISIS Physique Biologie Superconducting Quantum Coherent Water in Nanospace Confirmed French version.3 allégée


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 902 / 303949

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Biologie Génétique Epigénétique   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License