ISIAS

"Les consommateurs chinois rejetent les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)"

Traduction et compléments de Jacques Hallard
jeudi 15 août 2013 par ISIS

ISIS OGM Chine
Les consommateurs chinois rejetent les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)
China’s Consumers Reject GMOs

Rapport de l’ISIS en date du 29/07/2013
L’article original en anglais s’intitule « China’s Consumers Reject GMOs » ; il est accessible directemment sur le site http://www.i-sis.org.uk/Chinas_Cons...

Pour lire cet article en profitant de tous ses liens hypertexte et sa photo de présentation, le télécharger en PDF.

Le peuple chinois s’est toujours méfié des OGM, car il prend ses nourritures et ses cuisines traditionnelles, extrêmement diverses, beaucoup plus au sérieux que n’importe quel autre peuple dans le monde. Les chinois ont été sensibilisés aux risques des aliments génétiquement modifiés de façon considérable depuis 2010, à partir du moment où les porcs ont commencé à mourir en grand nombre, après qu’un maïs transgénique suspect ait été cultivé à une grande échelle pour être utilisé comme aliment pour les animaux [1] (Disappearing Rats & Dying Pigs, Are GMOs to Blame ? SiS 59) *.
* Version en français : "« Disparition des rats et agonie des porcs » Les OGM sont-ils en cause en Chine ?" par le Dr Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site http://isias.transition89.lautre.ne...

Et une fois encore, en 2012, après que trois fonctionnaires de la province du Hunan aient été licenciés [2] après avoir autorisé la réalisation d’une étude d’alimentation avec le riz ‘Golden Rice’, [le ‘riz doré’ OGM], encore au stade expérimental, chez les enfants d’une école en 2009 (voir [3] The Golden Rice Scandal Unfolds, SiS 42) ; les résultats ont été publiés dans une revue scientifique. Selon un communiqué publié conjointement par le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC de la Chine), l’Académie des sciences médicales de la province du Zhejian et le CDC de la province du Hunan, les fonctionnaires ont été sanctionnés pour les manquements suivants : "violation de la réglementation, éthique scientifique et intégrité académique".
Bien que la Chine ait donné des agréments de sécurité pour le riz Bt et de maïs phytase en 2009, la production commerciale n’a pas encore commencé. Peng Yufa, un membre du comité de biosécurité des plantes OGM dans le cadre du ministère a déclaré ceci [2] : « Il y a des débats ... Nous n’avons pas fait passer suffisamment de connaissances auprès du public sur les OGM ... Les cultures d’OGM doivent être acceptées par les consommateurs qui sont prêts à les acheter et par les agriculteurs qui sont prêts à les faire poussser ».
Le public reste « très préoccupé » par la sécurité des cultures de plantes OGM, a déclaré Chen Xiwen, un fonctionnaire senior de l’agriculture.
Maintenant, la professeure Gu Xiulin de l’Université des Finances et d’Economie de la province du Yunnan, et auteur du livre ‘GM War : China s food security in the 21st century’ ou ‘La Guerre des OGM : la sécurité alimentaire de la Chine au 21ème siècle’ (original en chinois ‘GM戰爭:中國在21世紀的食品安全’) a pris le haut fonctionnaire au mot et a réussi la tâche herculéenne de rassembler des scientifiques de premier plan, venant, de partout dans le monde, pour un débat sur ​​les OGM lors d’un grand forum ‘Les OGM et la sécurité alimentaire’ à Kuming, capitale de la province du Yunnan (9-10 Juillet 2013), et à Beijing, le 13 Juillet 2013. Certains chercheurs scientifiques se sont retrouvés entre eux pour la première fois.
Ouvrant la conférence, Gu Xiulin a déclaré que le génie génétique est une épée à double tranchant qui pourrait faire le bien comme le mal, mais il est incontrôlable. Notre alimentation et la sécurité alimentaire sont en jeu et il est important de prendre les bonnes décisions basées sur des preuves réelles ; ce qui explique pourquoi elle a réuni un groupe international de scientifiques. (Gu Xiulin tient un blog très réussi en chinois que l’on peut découvrir ici : http://blog.sina.com.cn/s/blog_6188... .)
Vandana Shiva, spécialiste de la physique quantique qui est devenue une militante politique très puissante, basée à New Delhi en Inde, a commencé en nous rappelant le caractère destructeur et insoutenable des OGM et de la monoculture industrielle, qui nécessitent 10 fois plus d’eau pour produire de la nourriture, épuisent 75% de nos sols, et sont responsables de 40% des émissions de CO2. En outre, ce mode d’agriculture a créé une crise majeure chez les petits agriculteurs partout, notamment en Inde : ceux-ci peuvent à peine se permettre d’acheter les semences brevetées qui leur sont vendues avec les engrais et de fausses promesses de rendements fantastiques ; quand les récoltes sont mauvaises, ils n’ont pas d’autre recours que de se suicider.
Vandana Shiva place carrément les OGM et la monoculture industrielle dans le cadre du paradigme mécaniste obsolète. « La science mécaniste est fausse en physique et plus encore en biologie ». Les nouvelles sciences de la physique quantique sont fondées sur l’interdépendance et la non-séparabilité. (Visitez le site Navdanya : http://www.navdanya.org/ pour soutenir les campagnes de Vandana Shiva afin de conserver des semences pour l’agriculture du futur).
Don Huber chercheur scientifique de l’USDA [Ministère des l’Agriculture aux Etats-Unis] qui est maintenant à la retraite, a donné un compte rendu sur les effets dévastateurs des herbicides à base de glyphosate qui sont utilisés avec les cultures de plantes génétiquement modifiées (OGM) tolérantes à l’herbicide ‘Roundup’ : ils sont entrain d’empoisonner les productions agricoles et les sols cultivables ; ils sont la cause de la réduction des rendements ; ils tuent les organismes vivants bénéfiques des sols et ils favorisent la multiplication des agents pathogènes ; le tout est basé sur une documentation de plus de 150 références dans la littérature scientifique publiée au cours des 20 dernières années.
Au moins 40 maladies des plantes cultivées sont maintenant associées à l’utilisation de la matière active glyphosate ; le bétail souffre d’un niveau sans précédent de mises à bas avant terme, de morts et de stérilité, tandis que des maladies humaines, y compris l’autisme, les malformations congénitales, la stérilité et la maladie d’Alzheimer ont simultanément grimpé avec l’augmentation de l’utilisation du glyphosate. Don Huber a été catapulté dans le débat sur les OGM lorsqu’il a écrit à titre privé au secrétaire américain de l’agriculture, pour l’avertir « qu’un agent pathogène nouveau pour la science » est associé aux cultures de plantes OGM ‘Roundup Ready’ et aux animaux d’élevage qui en consomment » ; la lettre a été rendue publique (voir [4, 5] Emergency ! Pathogen New to Science Found in Roundup Ready GM Crops ?, * Scientist Defends Claim of New Pathogen Linked to GM Crops, SiS 50) **.
* Version en français : "Alerte à propos d’OGM tolérants à un herbicide : un nouvel agent pathogène, inconnu de la recherche scientifique, a été mis en évidence dans les plantes génétiquement modifiées Roundup Ready" par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
** Voir aussi l’article : "Des chercheurs scientifiques révèlent que le glyphosate empoisonne les plantes cultivées et les sols" par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site http://isias.transition89.lautre.ne...
Malheureusement, le laboratoire qui travaillait pour caractériser l’agent pathogène en question a été fermé. Cependant, Don Huber a obtenu une confirmation indépendante de cet agent pathogène nouveau pour la recherche scientifique, par une autre source : il a reçu une lettre anonyme émanant du service de l’inspection et de la quarantaine de Chine, contenant une photographie de microscopie électronique, montrant l’agent pathogène qui a été isolé du soja ‘Roundup Ready’ (OGM). (Pour plus de détails sur le travail de Don Huber, voir [6] [6] USDA Scientist Reveals All - Glyphosate Hazards to Crops, Soils, Animals, and Consumers, SiS 53 *.
* Version en français : "Un scientifique américain de l’USDA révèle tous les dangers du glyphosate sur les plantes, les sols, les animaux et les consommateurs" par le Dr Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
On peut également se reporter au chapitre 1 du document de référence [7] Ban GMOs Now, ISIS report) *.
*Version en français : "Il faut interdire les OGM dès maintenant à cause des risques sanitaires et environnementaux et surtout à la lumière des connaissances actuelles en génétique" par le Dr. Mae-Wan Ho et le Dr. Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
Le généticien moléculaire Jack Heinemann, de l’Université de Canterbury, en Nouvelle-Zélande, a utilisé les données statistiques des rendements des cultures principales, à partir de sources disponibles auprès de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ; il a à comparé les chiffres concernant les États-Unis et au Canada avec ceux provenant de certains pays d’Europe et il a démontré que le système des cultures de plantes alimentaires de base, principalement avec des OGM en Amérique du Nord, a pris du retard avec une baisse des rendements obtenus, en comparaison avec les rendements obtenus à partir des semences non-GM en Europe ; il a aussi constaté une augmentation de l’utilisation des pesticides, une baisse de la résilience et un appauvrisssement de la diversité génétique avec les plantes OGM en Amérique du Nord ; enfin, il a été noté une tendance dangereuse à la diminution des rendements du maïs américain depuis 2009, au moins en partie en raison de la sécheresse enregistrée aux Etats-Unis en 2012 ([8] ([8] GM Crops Destroyed by US Drought but non-GM Varieties Flourish, SiS 56)*.
* Version en français : "Des cultures de plantes génétiquement modifiées (OGM) ont été détruites par la sécheresse aux États-Unis, alors que les cultures de variétés non-OGM étaient florissantes" par le Dr Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
L’agriculture qui fait appel aux semences de variétés d’OGM n’est certainement pas la voie à suivre : il faut plutôt lui préférer l’innovation technologique et l’amélioration des technologies qui soutiennent l’agriculture agro-écologique et qui doivent être la priorité. Pour plus de détails, voir [9] US Staple Crop System Failing from GM and Monoculture, SiS 59) *.
* Version en français : "Aux Etats-Unis, le système de production des denrées alimentaires de base est mis a mal par les OGM et les monocultures" par le Dr Eva Sirinathsinghji.Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
On peut aussi lire la réponse aux critiques formulées par Jack Heinemann sur le site suivant : http://www.inbi.canterbury.ac.nz/re... ).
Arnaud Apoteker, anciennement responsable scientifique auprès de Greenpeace et désormais conseiller, basé à Bruxelles en Belgique, pour le Groupe des élus Verts/ALE au Parlement Européen [dont le siège est à Strasbourg en France et dont le sécrétariat général est installé au Luxembourg], a exposé le biais pro-OGM de l’Autorité européenne de sécurité des aliments : cette dernière instance n’a pas rejeté une seule demande d’autorisation d’OGM. Néanmoins, les pays membres de l’Union Européenne ont pu, en grande partie, garder les OGM en-dehors de l’Europe (voir préface de la référence [7]). Arnaud Apoteker insiste sur le fait que nous ne devrions pas, à l’avenir, examiner d’autres demandes d’autorisation de variétés d’OGM tolérantes aux herbicides, car elles sont totalement incompatibles avec toute notion d’agriculture durable *. Ce serait une perte de temps, de ressources et de moyens que de faire des tests de sécurité sur celles-ci.
[* Note du traducteur : voir notre complément sur le projet agro-écologique en France]
Mae-Wan Ho, directrice de l’ISIS, basé à Londres au Royaume-Uni, membre de la liste d’experts sur le Protocole de Cartagena sur la biosécurité, et critique vis-à-vis des OGM depuis 1994, a montré comment les hypothèses mécanistiques qui sont à la base de la modification génétique sont en contradiction avec la réalité de la fluidité du génome [ou génome fluide] et avec les nouvelles connaissances génétiques relatives au paradigme de la biologie quantique. C’est pourquoi, en fin de compte, les modifications génétiques sont dangereuses en soi, comme une évidence bien nourrie le révèle maintenant et que, par ailleurs, elles ne peuvent jamais être fiables et sûres en termes de sécurité alimentaire . La seule ligne de conduite responsable est d’interdire tous les rejets et la dissémination des OGM dans l’environnement, à commencer par notre habitation, nos champs cultivés et nos collectivités locales. (voir [10] Why GMOs Can Never be Safe, SiS 59) *.
* Version en français : "Pourquoi les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) ne peuvent pas être fiables en termes de sécurité" par le Dr Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
De son côté, Michael Antoniou, généticien moléculaire et spécialiste de la thérapie génétique au King’s College de Londres, au Royaume-Uni, a souligné que le processus de modification génétique peut sensiblement perturber la composition des protéines et des voies biochimiques essentielles ; il a donné des exemples clés du travail qui a été effectué par les chercheurs scientifiques avec une publication éditée en Chine. Pour plus de détails voir sa récente publication, comme co-auteur, intitulée ‘GMO Myths and Truths’, [‘OGM ; mythes et vérités’] sur les sites suivants : www.earthopensource.org et (PDF) : http://earthopensource.org/files/pd...)
Enfin, Gilles-Eric Séralini, biologiste moléculaire et toxicologue à l’Université de Caen, en France, a parlé du désormais célèbre essai d’alimentation à long terme sur des rats, qu’il a effectué avec ses collègues : ce travail démontre une surmortalité des animaux, ainsi que des tumeurs et des cancers horribles qui apparaissant au-delà des 90 jours qui sont actuellement requis pour les tests officiel en vue de l’autorisation des OGM [11].
Cette expérience est l’aboutissement d’une série d’études soigneusement menées in vitro qui ont révélé de multiples toxicités des herbicides à base de glyphosate sur de nombreuses lignées cellulaires humaines (voir [12] GM Cancer Warning Can No Longer Be Ignored, SiS 56) *.
* Version en français : " On ne peut plus ignorer l’alerte sur les cancers résultant des OGM" par le Prof Peter Saunders et le Dr Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
Sans surprise, le lobby pro-OGM s’est acharné à attaquer leur travail et à répandre des rumeurs malveillantes, mais il ne fait aucun doute que les résultats présentés sont valables et sont très significatifs (voir [13] Excess Cancers and Deaths with GM Feed : the Stats Stand Up, SiS 56) *.
* Version en français : "Davantage de cancers et de décès avec des aliments génétiquement modifiés : ce que disent les statistiques" par le Professeur Peter Saunders. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site : http://isias.transition89.lautre.ne...
Beaucoup de questions ont été posées par l’assemblée présente lors des rencontres en Chine sur les OGM, qui comprenait de nombreux journalistes. Ceux-ci ont apprécié le débat très ouvert et étaient très assoiffés d’autres informations complémentaires. Il en est ressorti une accusation générale de cover-up du gouvernement chinois, qui étouffe les commentaires et les avis critiques et qui exerce un black-out sur les informations relatives aux OGM.
Ceci a été confirmé, hélas, par l’absence presque totale de comptes-rendus et de rapports dans les médias concernant ces conférences. La seule mention qui a été écrite par un journaliste pour un petit journal spécialisé dans les finances et les questions économiques a été "rétractée", retirée, dans les deux jours suivants, en raison de "pressions politiques".

 Références

1. Ho MW. Disappearing rats & dying pigs, are GMOs to blame ? Science in Society 59 (to appear).
2. “China blocks biotech advance with GM rice and corn rejection”, Sustainable pulse, 7 March 2013, http://sustainablepulse.com/2013/03...
3. Ho MW and Cummins J. The Golden Rice scandal unfolds. Science in Society 42, 4-7. 2009.
4. Ho MW. Emergency ! Pathogen new to science found in Roundup Ready GM crops ? Science in Society 50, 10-11, 2011.
5. Ho MW. Scientists defends claim of new pathogen linked to GM crops. Science in Society 50, 12-13, 2011.
6. Sirinathsinghji E. USDA scientist reveals all, glyphosate hazards to crops, soils, animals and consumers. Science in Society 53, 36-39, 2012.
7. Ho MW and Sirinathsinghiji E. Ban GMOs Now, ISIS Report, 2013. http://www.i-sis.org.uk/Ban_GMOs_No...
8. Sirinathsinghji E. GM crops destroyed by US drought but non-GM varieties flourish. Science in Society 56, 6-7, 2012.
9. Sirinathsinghji E. US staple crop system failing from GM and monoculture. Science in Society 59 (to appear).
10. Ho MW. Why GMOs can never be safe. Science in Society 59 (to appear).
11. Séral1ini G-E, Clair E, Mesnage R, Gress S, Defarge N, Malatesta M, Hennequin D, de Vendômois J-S. Long term toxicity of a Roundup herbicide and a Roundup-tolerant genetically modified maize. Food and Chemical Toxicology published online September 2012. http://dx.doi.org/10.1016/j.fct.201...
12. Saunders PT and Ho MW. GM cancer warning can no longer be ignored. Science in Society 56, 2-4, 2012.
13. Saunders PT. Excess cancers and deaths with GMOs, the stats stand up. Science in Society 56, 4-5, 2012.

© 1999-2013 The Institute of Science in Society
Contact the Institute of Science in Society
MATERIAL ON THIS SITE MAY NOT BE REPRODUCED IN ANY FORM WITHOUT EXPLICIT PERMISSION. FOR PERMISSION, PLEASE CONTACT ISIS

 Complément sur le projet agro-écologique en France

Marion GUILLOU, ancienne Présidente Directrice Générale de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Présidente du Conseil d’administration d’Agreenium, a remis mardi 11 juin 2013 son rapport sur l’agro-écologie à Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.
Consulter le rapport de Marion Guillou : Le projet agro-écologique : Vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement - Propositions pour le Ministre (PDF - 3.7 Mo)
 
Consulter la synthèse du rapport : Note résumée « Le projet agro-écologique : Vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement » (PDF - 737.1 ko)
 
Voir également les fiches thématiques :
 Fiche viticulture (PDF - 189.2 ko)

 Fiche grandes cultures annuelles (PDF - 346 ko)

 Fiche bovins (PDF - 312.2 ko)

 Fiche arboriculture (PDF - 192.8 ko)
Source : http://agriculture.gouv.fr/Remise-d...
Appel à projets CASDAR « mobilisation collective pour l’agro-écologie » en France – En date du 21/06/2013
Dans le cadre du Programme National de Développement Agricole et Rural 2009-2013 (PNDAR) financé par le Compte d’affectation spéciale pour le développement agricole et rural (CAS DAR), le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt lance en 2013 un appel à projets « mobilisation collective pour l’agro-écologie ».
Cet appel à projets s’inscrit dans le projet agroécologique pour la France présenté par le Ministre à l’occasion de la conférence nationale « Produisons autrement » du 18 décembre 2012.
Cet appel à projets a pour ambition de préparer la mise en place des GIEE (Groupements d’intérêt économique et environnemental), en soutenant et amplifiant la diffusion de démarches collectives territoriales ascendantes en faveur de l’agro-écologie et de formes d’agricultures performantes sur les plans économique et environnemental.
Date limite de dépôt des dossiers : 1er septembre 2013 auprès des directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt
Télécharger le dossier de candidature au format Word
Télécharger le dossier de candidature au format OpenOffice
Télécharger la notice d’information pour la rédaction du dossier de candidature
Télécharger le contenu complet de l’appel à projets (circulaire)
Télécharger la circulaire modificative du 19 juin 2013
Voir aussi : Les appels à projets financés par le CASDAR
Source : http://agriculture.gouv.fr/Appel-a-...

 Traduction, complément et inclusion des accès aux définitions

Jacques Hallard, Ing. CNAM, consultant indépendant.
Relecture et corrections : Christiane Hallard-Lauffenburger, professeur des écoles.
Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France
Courriel : jacques.hallard921@orange.fr
Fichier : ISIS OGM Chine China’s Consumers Reject GMOs French version.2
— -


titre documents joints

15 août 2013
info document : PDF
248.7 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 277 / 302771

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site OGM  Suivre la vie du site OGM dans le monde   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License