ISIAS

"Un plaidoyer contre les cultures d’OGM et pour l’agriculture biologique durable" par le Dr. Mae-Wan Ho

t
lundi 19 juillet 2010 par Ho Dr Mae-Wan

ISIS OGM Agriculture
Un plaidoyer contre les cultures d’OGM et pour l’agriculture biologique durable
The Case Against GM Crops & for Organic Sustainable Agriculture
Présentation du Dr. Mae-Wan Ho , invitée à un atelier lors de la Conférence sur la Justice Nationale et la Paix, les 16-18 Juillet 2010, à Swanick, au Royaume-Uni.

Rapport ISIS 19/07/2010
Le matériel du présent site ne peut être reproduit sous aucune forme sans autorisation explicite. FOR PERMISSION, AND REPRODUCTION REQUIREMENTS, PLEASE CONTACT ISIS . POUR OBTENIR SON APPROBATION et les EXIGENCES DE REPRODUCTION, ISIS CONTACT S’IL VOUS PLAÎT. WHERE PERMISSION IS GRANTED ALL LINKS MUST REMAIN UNCHANGED Lorsqu’une autorisation est accordée TOUS LES LIENS doivent rester inchangés
http://www.i-sis.org.uk/foodFutures.php
ISIS-TWN Report. Sustainable World 2nd report. Food Futures Now -*Organic *Sustainable *Fossil Fuel Free. Mae-Wan Ho, Sam Burcher, Lim Li Ching & others

Seize années se sont écoulées depuis que la première tomate génétiquement modifiée (OGM) - dénommée ‘Flavr Savr’, caractérisée par une maturation retardée - a été approuvée et autorisée pour la mise en culture commerciale aux États-Unis.

C’est également l’année au cours de laquelle je suis devenue une militante scientifique, inspirée par des gens comme Vandana Shiva, dont vous entendrez parler ce soir, avec lesquels j’ai réalisé à quel point la science elle-même était en proie à des manipulations de la part des entreprises concernées.

La tomate ‘Flavr Savr’ a été rapidement retirée du commerce, et considérée comme un échec, mais les sociétés agrobiotechnologiques comme Monsanto sont alors entrées en jeu à une grande échelle.

  Qu’est-ce qu’un OGM ?

Commençons par les bases. La meilleure définition d’un OGM que je peux donner est la suivante : « c’est un organisme vivant avec du matériel génétique de synthèse inséré dans son génome ». Cette opération se fait dans un laboratoire sans reproduction sexuée. Le génome est l’ensemble du matériel génétique d’un organisme, dont une copie est présente dans pratiquement toutes les cellules de notre corps, [comme dans les cellules de tout être vivant].
Chaque organisme vivant, comme par exemple une plante de maïs, est faite de tissus, des tissus de cellules, et si vous diminuez l’échelle d’observation à l’aide d’un microscope de plus en plus puissant, vous pouvez voir que chaque cellule possède un noyau contenant une copie de tout son matériel génétique - le génome - emballé dans des structures appelées chromosomes.

Chaque chromosome, lorsque il est déroulé, est un très long fil, appelé chromatine, et quand vous dépouillez les protéines spécifiques de la chromatine, vous vous retrouvez avec la double hélice d’ADN, qui constitue le matériel génétique. L’ADN est ce qui est découpé et modifié par les méthodes et techniques du génie génétique et des modifications génétiques. (Pour en savoir plus, voir [1] ( FAQ on Genetic Engineering , ISIS, didacticiel).

Les modificationss génétiques ont porté sur trois espèces de grandes cultures, le soja, le coton et le maïs, et sur deux caractères principaux : d’une part, sur la tolérance aux herbicides (HT) conférée par la forme insensible au glyphosate de l’enzyme ciblée par cet herbicide – la 5-énolpyruvylshikimate-3-phosphate synthase (EPSPS ) - provenant de la bactérie du sol qui cause la maladie de la galle du collet, Agrobacterium tumefaciens, d’autre part, et sur la résistance aux insectes, conférée par une ou plusieurs toxines synthétisées par une autre bactérie du sol dénommée Bt (Bacillus thuringiensis).

Selon le groupe financé par l’industrie pour aider les gens à obtenir le bénéfice de la technologie des OGM, International Service for the Acquisition of Agri-Biotech Applications (ISAAA), le Service International pour l’Acquisition des Applications Agri-Biotech (ISAAA), les cultures des OGM ont constitué un grand succès [2]. Elles couvrent désormais 134 millions d’hectares dans le monde entier.

La mise en culture commerciale de ces plantes OGM a commencé vers 1997 aux Etats-Unis, le centre principal des cultures de plantes génétiquement modifiées, et elles ont augmenté rapidement par la suite.

Mais grâce à une forte résistance des citoyens bien informés en Europe et dans d’autres parties du monde, les cultures d’OGM sont restées confinées, à ce jour, à moins de 3 pour cent des terres agricoles mondiales [3], avec 79 pour cent de la superficie semée en OGM qui sont concentrés aux Etats-Unis, en Argentine et au Brésil.

En fait, le plaidoyer contre les cultures d’OGM a été exprimé bien antérieurement ; il fut rédigé notamment par un Comité Scientifique Indépendant que l’Institut de la Science dans la Société, ISIS, a présenté en 2003 [4] ( The Case for A GM-Free Sustainable World , Independent Science Panel Report, ISIS publication). Ce document a reçu une forte audience depuis cette époque.

Actuellement aux Etats-Unis, les cultures de plantes génétiquement modifiées occupent 85-91 pour cent de la superficie mise en culture avec les trois principales espèces : soja, maïs et coton. Les Etats-Unis sont maintenant confrontés à une crise écologique des plantes génétiquement modifiées [5] ( GM Crops Facing Meltdown in the USA , SiS 46) (Version de cet article en français intitulée ‘Les cultures de plantes génétiquement modifiées sont techniquement en perte de vitesse aux Etats-Unis’ ; accessible sur les sites http://www.i-sis.org.uk/pdf/GMCrops... et http://www.i-sis.org.uk/GMCropsFaci...)

Les cultures de plantes tolérantes aux hrbicides (HT) ont encouragé l’utilisation des herbicides vendus comme un paquet avec les semences, ce qui a entraîné l’apparition de mauvaises herbes résistantes aux herbicides qui exigent encore plus d’herbicides. Mais l’utilisation croissante des herbicides et de mélanges d’herbicides toxiques et mortels n’ont pas réussi à ralentir l’avancée de ‘super mauvaises herbes’ redoutables, comme l’amarante de Palmer qui bloque les moissonneuses-batteuses et brise les outils manuels.

Dans le même temps, des ravageurs secondaires se sont multipliés, telle que la punaise terne, contre laquelle la toxine Bt est impuissante et qui est devenue le plus dommageable insecte pour le coton aux États-Unis. Le corn belt, la grande région productrice de maïs des États-Unis, quant à elle, a été ravagée par un autre insecte secondaire, le ver gris des haricots de l’Ouest (Striacosta albicosta) [6].

Fait aggravant de cette crise écologique, un accroissement général du nombre des maladies a été constaté au cours des dernières 15 à 18 années, comme l’ont révélé de hauts scientifiques américains qui ont étudié le glyphosate et le ‘Roundup’ (la formulation commerciale de Monsanto à base de la matière active glyphosate) ; ces observations ont été faites tout particulièrement depuis que les cultures de plantes HT, tolérantes aux herbicides, ont été mises en culture avec, dans le même temps, une multiplication par 15 de la quantité de glyphosate qui a été appliquée sur ces espèces cultivées avec des plantes génétiquement modifiées. Les chercheurs scientifiques ont révélé ainsi comment cet herbicide empoisonne les plantes et les sols. [7, 8] ] ( Scientists Reveal Glyphosate Poisons Crops and Soil *, Glyphosate Tolerant Crops Bring Diseases and Death **, SiS 47) ( Version de cet article en français intitulée "Des chercheurs scientifiques révèlent que le glyphosate empoisonne les plantes cultivées et les sols" par le Dr. Mae-Wan Ho, traduction, définitions & compléments de Jacques Hallard ;

** La version de cet article en français intitulée "Les cultures de plantes tolérantes au glyphosate apportent des maladies et la mort" par le Dr. Mae-Wan Ho et Brett Cherry , traduction, définitions et compléments de Jacques Hallard

Quatre agents pathogènes fongiques sont devenus plus actifs, notamment le genre Fusarium, qui provoque la fusariose des céréales, et produit une mycotoxine qui est capable d’entrer dans la chaîne alimentaire. Plus de 40 maladies ont été signalées et liées avec l’utilisation du glyphosate, et ce nombre ne cesse de croître.

Dans le sol, le glyphosate se lie à des éléments minéraux qui sont des nutriments pour les plantes, empêchant ainsi leur assimilation par les cultures ; cet herbicide tue les bactéries et les champignons bénéfiques et il stimule des agents pathogènes graves qui provoquent la mort subite et d’autres maladies des plantes. La mise en culture de plantes OGM tolérantes aux herbicides est le plus sûr moyen de propager des maladies dans le voisinage et sur les cultures qui vont suivre.

L’exposé avec les références complètes et la présentation ‘Powerpoint’ en anglais sont disponibles pour un téléchargement chez l’ISIS ici (33Mb à télécharger)

© 1999-2010 The Institute of Science in Society © 1999-2010 L’Institut de la science dans la société
Contact the Institute of Science in Society Contactez l’Institut de la science dans la société
MATERIAL ON THIS SITE MAY NOT BE REPRODUCED IN ANY FORM WITHOUT EXPLICIT PERMISSION. Le matériel sur ce site ne peut être reproduite sous aucune forme sans la permission explicite. FOR PERMISSION, PLEASE CONTACT ISIS D’autorisation, S’IL VOUS PLAÎT ISIS CONTACT

 Définitions et compléments en français :

Pour recevoir le document complet en pdf, en faire la demande à yonne.lautre@laposte.net en précisant le titre ou/et le numéro de l’article

 Traduction, définitions et compléments :


Jacques Hallard, Ing. CNAM, consultant indépendant.
Relecture et corrections : Christiane Hallard-Lauffenburger, professeur des écoles
honoraire.
Adresse : 19 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France
Courriel : jacques.hallard921@orange.fr
Fichier : ISIS OGM Agriculture The Case against GM Crops and for Organic Sustainable Agriculture French version.3


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 166 / 332442

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour des alternatives  Suivre la vie du site Produire bio & local   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License