ISIAS

"Les modes d’action du potentiel électrique de la membrane cellulaire" par la Dr. Mae-Wan Ho

Traduction et compléments de Jacques Hallard
vendredi 11 décembre 2015 par Ho Dr Mae-Wan

ISIS Biologie
Les modes d’action du potentiel électrique de la membrane cellulaire
Membrane Potential Rules
Une propriété électrique universelle, commune à toutes les cellules vivantes, intervient pour déterminer leur état ​​vital, de la division cellulaire et la formation des structures, et jusqu’à la différenciation, à la régénération et aux cancers : cela renforce l’idée des bases électrodynamiques des phénomènes propres aux êtres vivants. Selon le Dr. Mae-Wan Ho

Rapport de l’ ISIS en date du 21/09/2011
La version originale en anglais avec toutes les références s’intitule Membrane Potential Rules ; elle est accessible par les membres de l’ISIS sur le site suivant www.i-sis.org.uk/Membrane_potential...
Le matériel du présent site ne peut être reproduit sous aucune forme sans autorisation explicite. FOR PERMISSION, AND REPRODUCTION REQUIREMENTS, PLEASE CONTACT ISIS . POUR OBTENIR SON APPROBATION et les EXIGENCES DE REPRODUCTION, ISIS CONTACT S’IL VOUS PLAÎT. WHERE PERMISSION IS GRANTED ALL LINKS MUST REMAIN UNCHANGED Lorsqu’une autorisation est accordée TOUS LES LIENS doivent rester inchangés
[Note du traducteur : les mots et expressions en gras dans le texte renvoient à des ‘Définitions et compléments’ qui figurent par ordre alphabétique à la suite de l’article original de l’ISIS].
http://www.i-sis.org.uk/rnbwwrm.php
The Rainbow And The Worm - The Physics of Organisms, by Mae-Wan Ho, Director, Institute of Science in Society - Third Edition Available Now

La conception d’un corps vivant électrique resurgit à nouveau
Le potentiel de membrane se réfère à la différence de potentiel électrique à travers la membrane cellulaire : de l’intérieur par rapport à l’extérieur. Quand la cellule est « au repos » dans un état stable, les valeurs moyennes du potentiel de membrane, à cet état, sont de -50 mV, avec une plage de variation de -10 à -100 mV.
Beaucoup de travaux avaient été faits sur ​​la cellule nerveuse, lancés par les physiologistes et biophysiciens britanniques Alan Hodgkin (1914-1998) et Andrew Huxley dans les années 1950 [1] ; ces travaux se concentraient sur ​​le potentiel d’action - un événement dans lequel le potentiel de membrane augmente rapidement et chute, mais l’étude du potentiel de membrane des autres cellules avait été relativement négligé.
Toutefois, dans la dernière décennie, le potentiel de membrane d’une large gamme de cellules a fait l’objet d’analyses, grâce aux colorants sensibles au voltage et qui deviennent fluorescentes ou qui changent de couleur en fonction de potentiel électrique.
Les chercheurs peuvent maintenant suivre les changements de potentiels électriques à la fois chez de grandes populations de cellules, ainsi que sur des plaques localisées de la membrane ou d’organites dans une cellule unique.
Ces changements de potentiel semblent déterminer les états vitaux - de la division cellulaire et la formation de modèles, jusqu’à la différenciation, à la régénération et aux cancers [2-6] : cela apporte un crédit considérable à l’idée selon laquelle les cellules et les organismes vivants communiquent entre eux et coordonnent leurs activités de manière cohérente, par le biais de champs électriques et de champs électromagnétiques [7] The Rainbow and the Worm, The Physics of Organisms, ISIS publication). Dans le présent article, je vais me concentrer sur la biologie du développement et sur la régénération.

Suite et article complet


titre documents joints

Les modes d’action du potentiel électrique de la membrane cellulaire

11 décembre 2015
info document : PDF
1.1 Mo

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 169 / 322721

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Biologie Génétique Epigénétique   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License