ISIAS

"Des niveaux élevés de la matière active herbicide glyphosate ont été retrouvés dans l’urine de volontaires portugais" par GMWATCH

Traduction et compléments de Jacques Hallard
samedi 28 mai 2016 par GM Watch

ISIAS GMWATCH Pesticides OGM

Des niveaux élevés de la matière active herbicide glyphosate ont été retrouvés dans l’urine de volontaires portugais

Le Portugal « doit faire face au problème » et réduire la contamination chez les êtres humains, déclare la Coalition portugaise ‘Sans OGM’.

Article de ‘Transgénicos Fora’ publié le 11 mai 2016 par GMWatch sous le titre » High levels of glyphosate found in Portuguese volunteers’ urine  », accessible sur le site : http://gmwatch.org/news/latest-news/16933-high-levels-of-glyphosate-found-in-portuguese-volunteers-urine

Ajout d’une Tribune ‘HuffPost’ émanant d’élus EELV qui rapportent la détection du glyphosate dans l’urine de parlementaires européens

Les analyses effectuées par la Coalition portugaise ‘Sans OGM’ , en coopération avec le ‘Projet Détox [Voir ‘Detox Project’], ont révélé des niveaux élevés de teneurs en glyphosate (communément vendu sous la marque d’hebicide ‘Roundup’) dans l’urine de volontaires portugais, selon un rapport publié par cette organisation.

Chez les 26 volontaires, la matière active à effet herbicide glyphosate a été détectée dans 100% des échantillons d’urine analysés. Par comparaison, en Suisse en 2015, un programme similaire d’analyses avait permis de détecter du glyphosate dans seulement 38% des cas et en 2013, l’échantillonnage effectué par les ‘Amis de la Terre’ dans 18 pays européens, avait montré que 44% des échantillons d’urine étaient contaminés.

La valeur moyenne du glyphosate dans l’urine des échantillons portugais était de 26,2 ng / ml (nanogrammes par millilitre ou parties par milliard - ppb).

La limite autorisée dans l’eau potable dans l’Union Européenne est de 0,1 ng / ml, de sorte que la quantité moyenne de glyphosate détectée dans les échantillons portugais est 260 fois supérieure à la limite légale maximale.

Ce niveau est très élevé par rapport aux ‘biosurveys’ [enquêtes biologiques] précédents qui ont été réalisés en Europe. La Coalition portugaise a déclaré : « Le scénario dans d’autres pays n’est pas brillant, mais il est beaucoup moins grave que dans le cas portugais ».

Par exemple, en 2013 l’organisation les ‘Amis de la Terre’ avait publié les résultats des tests de détection de glyphosate dans l’urine de personnes réparties dans 18 pays de l’ Union Européenne : la plus haute teneur observée de glyphosate était de 1,8 ng / ml en Lettonie.

[Voir l’article « Weed killer found in human urine across Europe  », ainsi que les résultats parus dans la note intitulée « L’herbicide le plus vendu dans le monde présent dans le corps humain » - Montreuil/Bruxelles le 13 juin, 2013 – Les Amis de la Terre France ont fait faire des analyses qui ont décelé un herbicide, le glyphosate, dans le corps des personnes testées. Les analyses ont révélé que, sur les 10 Français qui avaient accepté de faire analyser leurs urines, 3 étaient contaminés et présentaient des traces de glyphosate dans leurs urines… Lire la note en entier sur le site : http://www.amisdelaterre.org/L-herbicide.html ].

Et la Coalition portugaise ‘Sans OGM’ rapporte encore qu’une étude allemande, portant sur plus de 2.000 personnes volontaires, avait donné une teneur moyenne de seulement 1,1 ng / ml : environ de glyphosate, soit une teneur moyenne qui était 20 fois plus faible que les tenrurs observées d’après les résultats portugais.

[Voir l’article intitulé « Overwhelming majority of Germans contaminated by glyphosate ». BBy Nicole Sagener | EurActiv.de | Translated By Samuel Morgan - 7 mars 2016. « The study’s findings have supported calls for glyphosate to be denied a renewal of its autorisation ». [Michelle Tribe/Flickr] - Languages : Français | Deutsch - The herbicide glyphosate can enter the body through food or drinking water. A new study has shown that the majority of Germans have been contaminated by the compound. EurActiv Germany reports.

Version en françis : « Les trois quarts des Allemands contaminés au glyphosate  ». Par : Nicole Sagener | EurActiv.de | Traduit par : Manon Flausch - 7 mars 2016 (mis à jour : 19 mai 2016). « De plus en plus de citoyens s’opposent au renouvèlement de l’autorisation du glyphosate ». - Langues : English | Deutsch

« Une grande majorité d’Allemands sont contaminés au glyphosate, un herbicide qui a été classé « probablement cancérigène » selon l’OMS, alors que la Commission appelle à un renouvellement de son autorisation dans l’UE ». Voir Un article d’EurActiv Allemagne.

La teneur la plus élevée qui a été trouvée en Allemagne était de 4,2 ng / ml, tandis que les teneurs observées au Portugal variént entre 12,5 et 32,5 ng / ml. Autrement dit, le volontaire portugais le moins contaminé au glyphosate, l’est à un niveau trois fois plus élevé que la teneur en glyphosate la pire qui a été trouvée dans le cas allemand. .

Autres conclusions formulées au Portugal

Les autres résultats du programme de dosages à partir des volontaires portugais sont les suivants :
- Les trois plus jeunes bénévoles (âgés entre 7 et 19 ans) ont présenté une valeur moyenne plus élevée (26,7 ng / ml) que l’ensemble du groupe, une disproportion qui avait également été identifiée dans l’étude allemande ;
- Il n’y avait pas de différence nette dans les valeurs moyennes des quatre volontaires qui étaient des jardiniers professionnels, même s’ils étaient censés avoir des niveaux plus élevés (les 22 autres étaient tous des citadins sans exposition professionnelle) ;
- Les valeurs supérieures à 20 ng / ml sont, selon la littérature disponible, les concentrations les plus élevées jamais trouvées chez des personnes qui n’avaient pas été exposées au glyphosate du fait de leur activité professionnelle..

Résultats concernant les produits alimentaires

Certains échantillons d’aliments ont également été analysés avec le soutien du Projet Detox, en utilisant un laboratoire américain et la méthode d’analyse LC- MS/MS *.

[* Méthode LC-MS/MS - Liquid chromatography coupled to atmospheric pressure ionization tandem mass spectrometry is currently the method of choice for the quantitative determination of drugs in biological matrices. Source : Journal of Chromatography B, 877 (2009) 2198–2207 - D’après la communication intitulée « Validation of bioanalytical LC–MS/MS assays : Evaluation of matrix effects. Source : http://quimica.udea.edu.co/ carlopez/cromatohplc/validation-bioanalytical-lc-ms-ms-assays-aasays-evaluation-matrix-2009.pdf

D’après l’article scientifique intitulé « The development and validation of an LC-MS/MS method for the determination of a new anti-malarial compound (TK900D) in human whole blood and its application to pharmacokinetic studies in mice” : “Le tandem de chromatographie en phase liquide et de spectrométrie de masse, méthode dénommée ‘LC-MS/MS’, a connu une énorme croissance dans les laboratoires cliniques au cours des 10-15 dernières années …“].

La ‘Coalition portugaise ‘Sans OGM’ a choisi d’analyser les grains entiers de blé et d’avoine, ainsi que la farine blanche de blé, ainsi que le lait de vache et il a été observé les résultats suivants :

Grains entiers d’avoine : 10 ng / g (ppb)
Grains entiers de blé : 43 ng / g (ppb)
Farine blanche de blé) : 46 ng / g
Lait de vache : aucune détection.

Les niveaux de teneurs en glyphosate observés sont-ils dangereux ?

Personne ne sait si les niveaux de glyphosate trouvés pourraient causer des perturbations endocriniennes (hormonales) ou d’autres problèmes de santé, car cela n’a pas fait l’objet de recherches directes. Seuls des niveaux beaucoup plus élevés ont été testés par l’industrie à des fins réglementaires et les industriels ont prétendu qu’il n’y avait aucun effet.

Mais des recherches scientifiques ont montré que de nombreux produits chimiques toxiques peuvent avoir une plus grande influence sur le système hormonal à de très faibles doses, même lorsque des doses plus élevées n’ont pas produit un tel effet. Les perturbateurs endocriniens sont soupçonnés d’être impliqués dans des maladies telles que des cancers, des malformations congénitales et des problèmes de développement.

[Voir Hormones and endocrine-disrupting chemicals : low-dose effects and nonmonotonic dose responses. On recommande aussi notre étude intitulée ’Contribution à la connaissance de l’effet cocktail des perturbateurs endocriniens’ par Jacques Hallard, dimanche 13 septembre 2015 – français].

{{}}D’où provient finalement le glyphosate ?

Le glyphosate est le pesticide chimique le plus utilisé au Portugal, avec plus de 1.600 tonnes vendues chaque année, selon la Coalition portugaise ‘Sans OGM’.

[On peut notamment se reporter à l’article suivant de ‘Science et Avenir’ : « Le glyphosate, le pesticide le plus répandu en France, “probablement cancérogène“ »].

Mais où et comment le glyphosate est-il exactement utilisé : cela reste un mystère !

Il y a quelques indices possibles qui ont besoin d’un suivi et de vérification. Un rapport rédigé par le Forum européen sur la conservation de la nature et le pastoralisme et par l’ ‘Asociación para el Análisis y Reforma de la Política Agro-rural’ ont rapporté que le glyphosate est de plus en plus utilisé pour contrôler les mauvaises herbes dans les oliveraies gérées de manière intensive - un travail qui dans les plantations traditionnelles se fait par le pâturage, la tonte ou le travail du sol.

Et dans les vignobles et les vergers, le glyphosate est abusivement utilisé, ce qui conduit à l’apparition des mauvaises herbes résistantes au glyphosate, comme cela a notamment été rapporté. [Voir Problems with glyphosate overuse and alternatives for farmers - Friends of the Earth Europe, June, 2013].

Les pulvérisations effectuées sur les voies de circulation urbaines peuvent également être un facteur explicatif.

Mais aucune de ces utilisations n’est typique de ce qui se passe au Portugal : elles s’appliquent également aux autres pays européens. Il est donc difficile de comprendre pourquoi les niveaux de glyphosate trouvés dans l’urine des Portugais devraient être beaucoup plus élevés.

La Coalition portugaise ‘Sans OGM’ attend des réponses à ces questions ; elle dit qu’il y a plus de dix ans que des tests officiels concernant le glyphosate ont été effectués dans les aliments, dans des sols, dans l’eau, dans l’air et à partir d’habitants dans le pays. La Coalition a déclaré : « Le Portugal doit maintenant faire face à ce problème et trouver des solutions aux teneurs de glyphosate trouvées, tant au niveau national qu’européen, afin de préciser les raisons de cette contamination humaine élevée, d’une part, et le Portugal doit réduire cette contamination de plusieurs ordres de grandeur, d’autre part ».

Sources : Sustainable Pulse [Portugal Wakes Up to Glyphosate Contamination Reality]. - Transgénicos Fora – Communiqué de presse du 9 mai 2016 émanant de la Coalition Portugaise ’Sans OGM’ , ’Des tests effectués pour la première fois ont révélé une situation hors de contrôle : GLYPHOSATE : l’herbicide qui contamine le Portugal ’. English ; Portuguese[GLIFOSATO : O HERBICIDA QUE CONTAMINA Portugal].

Source : http://stopogm.net/sites/stopogm.net/upload/abc/GLIFOSATOgrafico2016.jpg

ANNEXE

http://europeecologie.eu/local/cach... Média

Uriner dans un tube et pisser dans un violon : histoire de la ré-autorisation du glyphosate en Europe par Lise - 18 mai 2016 Agriculture Santé Environnement Pesticides

A l’heure où l’Union européenne envisage de ré autoriser pour neuf ans le glyphosate, nous partageons sur le site du Huffington Post l’expérience à laquelle nous nous sommes prêtés pour mesurer à quel point cette substance active de l’herbicide le plus vendu au monde est omniprésente. Mais il est parfois difficile de lutter contre cette impression de pisser dans un violon quand il en va de l’interdiction en Europe de substances dangereuses pour la santé.

Quarante-huit membres du Parlement européen se sont prêtés à un exercice inhabituel pour des parlementaires habitués à commander, lire et débattre de rapports : ils sont devenus eux-mêmes les sujets d’une étude scientifique.

A l’heure où l’Union européenne envisage de maintenir sur son marché pour neuf ans encore le glyphosate, une substance active de l’herbicide le plus vendu au monde -le RoundUp de Monsanto- dont des traces sont retrouvées dans des produits de consommation courante -dont les tampons et serviettes hygiéniques- ces élus ont cherché à mesurer l’étendue de la contamination par le biais... de tests d’urine.

Si le glyphosate est connu pour se retrouver dans l’air, l’eau, la terre et notre alimentation, plusieurs tests conduits ces dernières années ont révélé sa présence dans l’urine des Européens. Sans surprise donc, les élus de treize pays européens ont toutes et tous été contrôlés positifs à cette substance. Le laboratoire allemand Biocheck Laboratory, qui a prélevé les échantillons d’urine, a confirmé avoir découvert en moyenne 1.7 microgramme/litre de glyphosate dans l’urine d’un député européen, soit 17 fois plus que le 0.1 microgramme/litre autorisé dans l’eau potable.

En tant que participants à cette étude, et si nous n’avons pas la prétention que la qualité de notre urine atteigne celle de l’eau de consommation courante, nous sommes inquiets. Inquiets de voir l’Union européenne faire tout le contraire de ce qu’on attendrait d’elle face à un problème de santé publique, mais également indignés de voir une fois encore le peu de cas que font la Commission et les États européens de l’opposition citoyenne et de celle de ses élus.

La suite de la tribune de Michèle RIVASI, Eva JOLY, Karima DELLI, Yannick JADOT, Pascal DURAND et José BOVE est disponible sur le site du Huffington Post sous ce lien.

Cet article sur Twitter : https://twitter.com/eurodeputesEELV/status/732882675976052736

Cet article sur Facebook : https://www.facebook.com/eurodeputes.europe.ecologie/posts/1281656135185566

Réagir à cet article (pas de message pour le moment)

Source : http://europeecologie.eu/Uriner-dans-un-tube-et-pisser-dans-un-violon-histoire-de-la-reautorisation-du

Traduction, compléments entre […], annexe d’un article de ‘HuffPost
’ et intégration de liens hypertextes  : Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 27 mai 2016 - Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS GMWATCH Pesticides OGM High levels of glyphosate found in Portuguese volunteers urine French version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti,

— -

ISIAS GMWATCH Pesticides OGM

High levels of glyphosate found in Portuguese volunteers’ urine

Portugal must “face the problem” and reduce human contamination, says Portuguese No GMO Coalition

Tests carried out by the Portuguese No GMO Coalition in cooperation with the Detox Project have revealed high levels of glyphosate (commonly sold as Roundup) in the urine of Portuguese volunteers, according to a report released by the Coalition.

In 26 volunteers, glyphosate was detected in 100% of the urine samples. By comparison, in Switzerland in 2015, a similar testing programme detected glyphosate in just 38% of cases and in 2013, sampling carried out by Friends of the Earth in 18 European countries showed 44% of the urine samples to be contaminated.

The average value of glyphosate in the urine of the Portuguese samples was 26.2 ng/ml (nanograms per milliliter or parts per billion – ppb).

The limit allowed in drinking water in the EU is 0.1 ng/ml, so the average amount of glyphosate detected in the Portuguese samples is 260 times above the maximum legal limit.

This level is very high compared with previous biosurveys in Europe. The Coalition said : “The scenario in other countries is not perfect, but is much less severe than the Portuguese case.”

For example, in 2013 Friends of the Earth released results of glyphosate testing in urine from 18 EU countries – the highest level found was 1.8 ng/ml in Latvia.[Voir l’article « Weed killer found in human urine across Europe  »]


And the Coalition reports that a German study which included more than 2000 people “found an average of just 1.1 ng/ml : approximately 20 times lower than the Portuguese results.

[Voir l’article intitulé « Overwhelming majority of Germans contaminated by glyphosate ». BBy Nicole Sagener | EurActiv.de | Translated By Samuel Morgan - 7 mars 2016. « The study’s findings have supported calls for glyphosate to be denied a renewal of its autorisation ». [Michelle Tribe/Flickr] - Languages : Français | Deutsch - The herbicide glyphosate can enter the body through food or drinking water. A new study has shown that the majority of Germans have been contaminated by the compound. EurActiv Germany reports.

Version en françis : « Les trois quarts des Allemands contaminés au glyphosate ». Par : Nicole Sagener | EurActiv.de | Traduit par : Manon Flausch - 7 mars 2016 (mis à jour : 19 mai 2016). « De plus en plus de citoyens s’opposent au renouvèlement de l’autorisation du glyphosate ». - Langues : English | Deutsch

« Une grande majorité d’Allemands sont contaminés au glyphosate, un herbicide « probablement cancérigène » selon l’OMS, alors que la Commission appelle à un renouvellement de son autorisation dans l’UE ». Un article d’EurActiv Allemagne.

The highest value found in Germany was 4.2 ng/ml, while the Portuguese values varied between 12.5 and 32.5 ng/ml. That is, the least contaminated Portuguese volunteer has three times more glyphosate than the worst German case.”

Other findings in Portugal

Other findings of the Portuguese testing programme included :
- the three youngest volunteers (aged between 7 and 19 years old) presented an average value higher (26.7 ng/ml) than the whole group, a disproportion that was also identified in the German study ;
- there was no clear difference in the average values of the four volunteers who were professional gardeners, even though they may have been expected to have higher levels (the other 22 were all urban dwellers with no professional exposure) ;
- the values above 20 ng/ml are, according to the available literature, the highest concentrations ever found in people with no professional exposure to glyphosate.

Food results

Some food samples were also analyzed with the support of the Detox Project, using a US-based laboratory and an LC/MS/MS *validated testing method.

[* Méthode LC/MS/MS - Liquid chromatography coupled to atmospheric pressure ionization tandem mass spectrometry is currently the method of choice for the quantitative determination of drugs in biological matrices. Source : Journal of Chromatography B, 877 (2009) 2198–2207 - D’après la communication intitulée « Validation of bioanalytical LC–MS/MS assays : Evaluation of matrix effects. Source : http://quimica.udea.edu.co/ carlopez/cromatohplc/validation-bioanalytical-lc-ms-ms-assays-aasays-evaluation-matrix-2009.pdf

D’après l’article scientifique intitulé « The development and validation of an LC-MS/MS method for the determination of a new anti-malarial compound (TK900D) in human whole blood and its application to pharmacokinetic studies in mice” : “ Le tandem de chromatographie en phase liquide et de spectrométrie de masse, méthode dénommée ‘LC-MS / MS’, a connu une énorme croissance dans les laboratoires cliniques au cours des 10-15 dernières années… »] .


The Portuguese No GMO Coalition chose wheat (wholegrain and flour), wholegrain oats and cow’s milk to test, with the following results :
Wholegrain oats : 10 ng/g (ppb)
Wholegrain wheat : 43 ng/g (ppb)
White flour (wheat) : 46 ng/g
Cow’s milk : none detected.

Are the levels found dangerous ?

No one knows if the levels of glyphosate found could cause endocrine (hormonal) disruption or other health problems, since they have not been directly tested. Only much higher levels have been tested by industry for regulatory purposes and claimed to show no effect.

But science has shown that many toxic chemicals can have a bigger influence on the hormonal system at very low doses, even when higher doses have no such effect. Endocrine disrupting chemicals are believed to be implicated in diseases such as cancer, birth defects, and developmental problems.

Where does the glyphosate come from ?

Glyphosate is the most used chemical pesticide in Portugal, with over 1600 tons sold annually, according to the Coalition.

But exactly how and where it is being used remains a mystery.

There are some possible clues that need following up. A report by the European Forum on Nature Conservation and Pastoralism and the Asociación para el Análisis y Reforma de la Política Agro-rural notes that glyphosate is increasingly used to control weeds in intensively managed olive groves – a job that in traditional plantations is done by grazing, mowing, or tillage.

And in vineyards and orchards, glyphosate is being over-used, leading to glyphosate-resistant weeds being recorded. for the people

|

Problems with glyphosate overuse and alternatives for farmers - Friends of the Earth Europe, June, 2013


Les pulvérisations effectuées sur les voies de circulation urbaines peuvent également être un facteur explicatif. Urban street spraying will also be a factor.

But none of these uses are unique to Portugal – they also apply to other European countries. So it’s unclear why the levels in the urine of Portuguese people should be so much higher.

The Portuguese No GMO Coalition wants answers to these questions. It says it has been over ten years since any official testing for glyphosate was carried out in food, soil, water, air or people in the country. The Coalition said : “Portugal must now face the problem and find solutions both at the national and European levels in order to clarify the reasons for such high human contamination and reduce it by several orders of magnitude.”

Sources :
Sustainable Pulse
Transgenicos Fora – Portuguese No GMO Coalition press release, 9 May 2016, “Tests made for the first time reveal situation out of control : GLYPHOSATE : THE HERBICIDE CONTAMINATING PORTUGAL”. English ; Portuguesehttp://www.stopogm.net/glifosato-he...

http://stopogm.net/sites/stopogm.ne...

Source : http://www.stopogm.net/glifosato-herbicida-que-contamina-portugal


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 175 / 315737

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Pesticides   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License