ISIAS

"En Espagne, les agriculteurs abandonnent massivement les maïs OGM de Monsanto" par GMWatch

Traduction et compléments de Jacques Hallard
jeudi 7 juillet 2016 par GM Watch


ISIAS GMWatch OGM

En Espagne, les agriculteurs abandonnent massivement les maïs OGM de Monsanto

Le coût élevé des semences et les faibles rendements des maïs OGM amènent les grands producteurs espagnols à opter pour des cultivars de maïs non-OGM

L’article original diffusé le 06 juillet 2016 par GMWatch est intitulé Spain : Farmers abandon Monsanto’s GM maize en masse et il est accessible sur ce site : http://gmwatch.org/news/latest-news/17093-spain-farmers-abandon-monsanto-s-gm-maize-en-masse

Ajout d’une mise en garde de Christian Berdot et des « Amis de la terre » ainsi qu’une seconde annexe sur les téosintes

Les maïs OGM de Monsanto ne sont plus rentables ni attrayants pour une bonne partie des agriculteurs espagnols, selon un rapport * d’après une source de nouvelles espagnoles Economia Digital.

[* Voir l’article ‘Los agricultores abandonan en masa el maíz transgénico de Monsanto’. La carestía de la semilla y la baja productividad del ’maíz insecticida’ hace que los principales productores opten por el maíz tradicional. Source : http://www.economiadigital.es/es/notices/2016/07/los-agricultores-abandonan-en-masa-el-maiz-transgenico-de-monsanto-la-carestia-de-la-semilla-y-la-84937.php ].

Conçus pour résister à un ennemi des cultures, la pyrale du maïs, ces plantes ont subi une série de revers dans les champs des producteurs espagnols. Ceux-ci ont abandonné la culture des maïs OGM parce que sa rentabilité est beaucoup plus faible que celle des maïs non-OGM. La semence d’OGM sont plus chère que ces variétés non-OGM et le marché pénalise les cultures de plantes OGM avec un prix inférieur - habituellement de 25% en moins.

« C’est une tendance claire. Les producteurs de la région, l’une des plus importantes avec plus de 700 hectares, ont cessé de faire pousser des maïs OGM. Ils ont réalisé qu’après plusieurs récoltes successives, la production est beaucoup moins rentable », explique Juanjo Mayén, un agriculteur de Binéfar Huesca, dans la communauté autonome d’Aragon.

Les plants de maïs OGM en question ici contiennent un insecticide Bt qui tue les vers [de la pyrale du maïs] qui les mangent. Les agriculteurs sont finalement convaincus que les maïs OGM font de mauvais rendements.

Les membres des coopératives de Huesca affirment avoir mené des études sur le terrain qui montrent une productivité plus faible à moyen terme. Monsanto a refusé de répondre aux questions de Economia Digital au sujet du rejet des maïs OGM par les agriculteurs.

La société Monsanto insiste sur le fait que les OGM sont un moyen efficace pour lutter contre la faim dans le monde, mais les producteurs locaux consultés par Economia Digital réfutent cette théorie. « Les semences transgéniques [OGM] ont réduit et, dans certains cas, éliminé les espèces locales de cultures vivrières », explique Juan Carlos Simon, un fermier basé en Aragon.

Un rapport du Gouvernement d’Aragon publié en 2014, a dit que, dans les dernières récoltes dans la région, les attaques de la pyrale du maïs ont diminué, ce qui a permis à des cultures de plantes non-OGM d’être plus efficace que les plantes OGM, en termes économiques.

L’Association de Coordination des agriculteurs et des éleveurs (COAG) et l’organisation des « Amis de la Terre » ont demandé aux communautés autonomes d’interdire les maïs OGM, tant que les plantes de son parent sauvage, téosinte, ne sont pas éradiquées.

Les écologistes craignent que le téosinte ne se répande de façon incontrôlable et qu’il ait déjà été contaminé par les maïs OGM. Pour lutter contre ce problème, ils demandent que les maïs OGM de Monsanto ne soient pas cultivés pendant plusieurs saisons de cultures.

NB. Selon Wikitionaire, « téosinte \te.ɔ.sɛ̃t nom commun masculin ou féminin (l’usage hésite).

  • (Botanique) Céréale appartenant au genre Zea comme le maïs, originaire du Mexique et considérée par la plupart des scientifiques comme l’ancêtre du maïs cultivé.
  • L’introgression entre le téosinte et le maïs s’est produite dans le passé et se poursuit aujourd’hui, dans les régions du Mexique ou du Guatemala où il arrive que le téosinte pousse au milieu du maïs. — (Le Maïs dans la nutrition humaine, 1993)
  • Le maïs provient de la téosinte, une céréale sauvage native d’Amérique centrale. — (« Paléo-culture et patrimoine génétique », Techno-Science, 28 juillet 2012)
  • Ainsi, l’apparition du maïs, en tant qu’événement évolutif, ne résulte pas tant de l’émergence d’une nouveauté génétique que de la sélection, par la main de l’homme, d’un variant génétique —un transposon inséré près de tb1— déjà présent depuis des milliers d’années dans les populations naturelles de téosinte. — (« L’ADN sauteur du pop-corn », LeMonde.fr, 6 janvier 2012)
    Note : L’usage masculin domine par environ trois contre un.

Afficher l’image d’origine

Annexe 1

Information de Christian Berdot et sur les travaux des « Amis de la Terre »

Objet : à propos de la dissémination dans les champs cultivés en maïs en Espagne, de la téosinte, une espèce apparentée au maïs

Message de Christian Berdot en date du 07 juillet 2016r« Avez-vous entendu parler de l’infestation des champs espagnol de maïs par la téosinte ? Cette plante originaire du Mexique est considérée par certains comme l’ancêtre du maïs, en tout cas, c’est une plante apparentée au maïs. Nos voisins aragonais sont particulièrement touchés et le gouvernement provincial a même prononcé des interdictions de cultiver le maïs sur les champs infestés. La Navarre et la Catalogne sont aussi touchées ».« Mais ce n’est pas tout. En 1998, lorsque la culture du maïs MON810 fut autorisée en Europe pour la première fois, la précondition était qu’il n’y avait pas de plantes sauvages apparentées vers lesquelles les transgènes pouvaient migrer. Depuis 2009, la situation a changé avec l’apparition de la téosinte qui, depuis, se propage inexorablement. La possibilité de fuites de gènes vers des plantes sauvages et dans l’environnement est énorme ».« De plus, il semble que Monsanto ait caché ce problème aux autorités européennes puisque cela n’est pas mentionné dans les suivis que l’entreprise doit fournir conformément à la règlementation européenne... Et vendredi 8 juillet 2016 à lieu une rencontre des Etats membres de l’Union européenne pour justement discuter des futures autorisations des maïs MON810, Bt11 et 1507 ». « Au vue de cette infestation de téosinte qui menace aussi la France, cette nouvelle donnée doit dorénavant être prise en compte et ces autorisations refusées. Le maïs n’est plus seul : une plante sauvage de la même famille est en train d’envahir les champs. Des croisements entre maïs génétiquement modifiés (OGM) et téosinte sont inévitables. Est-ce que la téosinte est déjà apparue en France ? »Voilà le lien vers l’article complet sorti par les « Amis de la Terre » qui aborde ce problème : http://www.amisdelaterre.org/Le-mais-MON810-doit-etre-interdit-en-Espagne-et-en-Europe.html

Annexe 2

Maïs et téosinte : genre botanique Zea

D’après Wikipédia, « Zea est un genre de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, originaire d’Amérique. Ce genre comprend le maïs et les téosintes, originaires du Mexique et souvent considérées comme les ancêtres du maïs cultivé.

Le nom générique Zea a été attribué en 1737 par Linné au maïs, qui était à l’époque l’unique espèce du genre sous le nom de Zea Mays. Ce nom, emprunté au grec ancien, désignait dans l’Antiquité une espèce de blé vêtu, probablement l’épeautre. Linné se justifie ainsi : « Zea est le nom jusqu’ici incertain donné par les Anciens à une variété de blé, nous l’avons repris pour désigner ce nouveau genre à la place du mot barbare Mays1,2… »

Voir Photo a la source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zea#/media/File:Corn_parents1.jpg

Article complet à lire sur le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zea

Voir aussi l’article d’ André Gallais intitulé « Le maïs, de la téosinte aux variétés hybrides » - [Extrait de photos].

Photo à la source et légende - Photo 1 : Vue de l’épi de téosinte – «  Cet épi est formé de quelques grains (6-8 grains), enveloppés dans une cupule, soudés les uns aux autres, en position alterne (distique, c’est-à-dire sur deux rangées opposées). On peut remarquer les spathes comme chez le maïs, mais qui n’enveloppent pas complètement l’épi. A maturité, les grains se détachent les uns des autres et tombent sur le sol ».

Photo à la source et légende - Photo 2 : Plante de téosinte – « Une plante est formée par un nombre variable de talles terminées par une panicule mâle et qui portent des ramifications secondaires à la base desquelles se trouvent les petits épis ».

L’article complet de l’INRA (Dernière modification de cette page le 4 février 2015 à 15:28) est accessible sur le site suivant : http://mots-agronomie.inra.fr/mots-agronomie.fr/index.php/Le_ma%C3%AFs,_de_la_t%C3%A9osinte_aux_vari%C3%A9t%C3%A9s_hybrides

Retour au début de l’article traduit

Traduction, compléments entre […], annexes sur les téosintes et intégration de liens hypertextes  : Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 10 mai 2016 - Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS GMWatch OGM Spain Farmers abandon Monsanto s GM maize en masse French version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti

— -

Spain : Farmers abandon Monsanto’s GM maize en masse

The high cost and low yields of GM seed make major producers opt for non-GM maize

Monsanto’s GM maize is no longer profitable or attractive for a good proportion of Spanish farmers, says a report for the Spanish news outlet Economia Digital.

Engineered to resist the corn borer pest, the crop has suffered a series of setbacks in Spanish fields.

Producers have abandoned the crop because its profitability is much lower than non-GM maize. The GM seed is more expensive than non-GM and the market penalizes GM crops with a lower price – usually 25% lower.

“It’s a clear trend. The producers of the area, one of the largest with more than 700 hectares, have stopped growing GM maize. They have realized that after several harvests, production is much less profitable,’ explains Juanjo Mayén, a farmer from Binéfar in Huesca, Aragon.

GM maize plants contain Bt, an insecticide that kills the worms that eat them. Farmers are convinced that GM maize eventually hurts yields. Cooperative members from Huesca claim to have conducted field studies that show lower productivity in the medium term.

Monsanto refused to answer questions from Economia Digital about farmers’ rejection of GM maize.

The company insists that GMOs are an effective way to combat hunger in the world but local producers consulted by Economia Digital refute this theory. “Transgenic seeds have reduced and in some cases eliminated local food crop species,’ explains Juan Carlos Simon, an Aragon-based farmer.

A report by the Government of Aragon published in 2014 says that in the latest harvests in the region, attacks by the corn borer have decreased, which has allowed non-GM crops to be more efficient than GM, in economic terms.

The Coordinator of Farmers and Livestock Farmers’ Associations (COAG) and Friends of the Earth have applied to the autonomous communities to ban GM maize as long as its wild relative, teosinte, is not eradicated.

Environmentalists fear that teosinte is spreading uncontrollably and that it has already been contaminated by GM maize. To combat this problem, they are asking that Monsanto’s GM maize is not grown for several harvests.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 163 / 315932

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site OGM  Suivre la vie du site Échec agricole des OGM   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License