ISIAS

"Randonnées dans les montagnes" par Jacques Hallard

dimanche 24 juin 2018 par Hallard Jacques

ISIAS Créations artistiques

Randonnées dans les montagnes 在山中徒步旅行

Hiking in the mountains - Wandern in den Bergen

Jacques HALLARD, Ing. CNAM – Site ISIAS – 24/06/2018

Association Mollégès Group’Art 13940 2017-2018 - Activité : Cours de peinture au pinceau chinois - Maître : F.T. – Apprenti : Jacques Hallard.

PLAN : Inroduction Sommaire Auteur


Introduction

Une sélection de paysages de montagne illustrés par des artistes chinois qui nous invitent à pratiquer des randonnées pédestres dans des sites remarquables à découvrir. Certains trajets réputés par la beauté des paysages, sillonnant notamment entre la France et l’Italie, sont aussi actuellement des voies empruntées, nous seulement par des touristes et des sportifs, par également par des migrants en détresse.


Sommaire

1. Sélection de peintures chinoises de montagnes中国画山

2. Randonnée pédestre d’après Wikipédia

3. Portail Randonnée Wikipédia

4. Accès à un blog sur des randonnées en montagnes

5. Sélection d’articles sur des guides de randonnées possibles

6. Suggestions formulées par Le P’tit Crapahute

7.Récent périple en montagnes de Briançon à Susa par DID et Sophie

8. A Briançon, les migrants meurent et leurs soutiens passent en procès Par Barnabé Binctin 23 mai 2018

9. « Profondément choquée », la CNCDH alerte sur le traitement des migrants à la frontière franco-italienne Par LIBERATION, avec AFP — 19 juin 2018

10. Marchons dans l’herbe (dans la nature) pour ne pas ruminer - Carte blanche à Sylvie Chokron - Publié mercredi, 20 juin 2018 – ‘lemonde.fr’

#ZEHN

Retour au début du sommaire

Retour à l‘introduction

Retour au début du dossier

1.
Sélection de peintures chinoises de montagnes 中国画山

Reproduction A - La Montagne de Yunlai est le meilleur paysage de montagne avec nuages (peinture chinoise) Zhao Qinyu - 云来山更佳 云去山如画(中国画)- Base de données graphique Quotidien du peuple (1946-2018) - Source : http://paper.people.com.cn/rmrb/html/2017-02/04/nw.D110000renmrb_20170204_4-12.htm

Reproduction B – Wang Ruiqing [Peinture chinoise] Montagnes - 山清水长 (四尺整张、纸本水墨)Yoshimiyama (pleine longueur de quatre pieds, encre sur papier) - Source : http://www.atsong.com/en/art/detail/2535

Reproduction C –雪鸿作品[中国画]云泉飞山—中国宋庄艺术品交易拍卖网 - 宋庄艺术品交易网 [中国画]云泉飞山 - Xue Hong Works [Peinture chinoise] 云 泉 飞 山 - Chine Songzhuang Art Exchange - Échange d’art de Songzhuang - [Peinture chinoise] Yunquan Feishan – Source : http://www.atsong.com/art/detail/1227

Reproduction D – Non identifié

Reproduction E –王守伟作品[中国画]山叶红时(四尺整纸、纸本水墨)—中国宋庄艺术品交易拍卖网 atsong.com – Oeuvre de Wang Shouwei [peinture chinoise] Shan Yehong (papier à encre de quatre pieds) - China Songzhuang Art Transaction Échange d’art de Songzhuang - [Peinture chinoise] – « Quand les feuilles sont rouges ».

Reproduction F - „关山月:我们不主张国画教学从画石“ – Guan Shanyue : Nous ne préconisons pas d’enseigner la peinture chinoise à partir des roches.

Reproduction G - 张东林:艺术创作,始于情于情 - Zhang Donglin : « La création artistique commence avec des sentiments qui influencent par la suite ».

Reproduction G2 - Zhang Donglin

Reproduction H - 万山遍》拍成交价格3亿 - Le prix de vente aux enchères de Wan Shan est (rouge vif) est de 300 millions – ’Wanshan Red’ de Li Keran a remporté le premier prix en 1999 et le prix de la transaction atteignait 4,07 millions de yuans, ce qui représentait le prix le plus élevé pour les œuvres de Li Ke au moment de la vente aux enchères.

Reproduction I - 中国画大师关山月生平简介_邻伴网 - Profil de la peinture chinoise du Maître Guan Shanyue

Voir aussi : « Guan Shanyue : un souffle de réalisme dans la peinture traditionnelle chinoise ». LU RUCAI, membre de la rédaction – Document ‘La Chine au présent’ – Les Fleurs de prunier sous la neige. (PHOTO FOURNIE PAR CHINA GUARDIAN)

Lors de la séance de ventes automnales organisée en novembre 2014 par la maison China Guardian, l’œuvre Exercices de bon matin du peintre Guan Shanyue (1912-2000) a été adjugée pour 20,125 millions de yuans. Peinte sur papier en 1975 au format 69 × 131,5 cm, Exercices de bon matin représente le décor qu’avait vu le peintre alors qu’il voyageait à Maoming et à Zhanjiang, villes du Guangdong. Maoming était alors un important centre de l’industrie pétrochimique dans le Sud de la Chine. Cette caractéristique retenait l’attention de tout le pays, à l’heure où la construction socialiste battait son plein. Le rouge domine sur cette composition très vivante, fidèle à la vue que l’on peut contempler tous les matins par la fenêtre. Au loin, le soleil se lève ; les lueurs de celui-ci se reflètent sur la mer ; un paquebot vient de quitter le port... Au premier plan, des flamboyants en fleurs. Le flamboyant est une variété d’arbre représentative du Guangdong. Pour les habitants locaux, sa floraison rouge est un symbole d’énergie et de prospérité. Ainsi, de par leur teinte rouge et leur symbolique, ces fleurs de flamboyants étaient une allégorie du socialisme en plein essor en Chine.

Guan Shanyue naquit dans le district de Yangjiang (actuelle ville de Yangjiang), situé dans le Guangdong. Dans sa jeunesse, il étudia à l’École normale de la ville de Guangzhou et entre-temps, apprit la peinture en autodidacte. Par la suite, son talent fut reconnu par le maître Gao Jianfu, l’un des principaux fondateurs de l’école Lingnan (Lingnan désignant la région chinoise au sud des monts Wuling), de sorte que Guan Shanyue devint son élève. En 1939, son œuvre Malheur des pêcheurs fut présentée lors d’une exposition des beaux-arts chinois tenue en URSS. Les années suivantes, en plus d’organiser des expositions dans divers lieux dont Hong Kong, il voyagea au travers de provinces comme le Guizhou, le Yunnan, le Sichuan, le Qinghai et le Gansu pour peindre sur le vif. Par ailleurs, il imita minutieusement les fresques dans les grottes de Mogao à Dunhuang et en étudia l’art traditionnel unique. Cette expérience lui donna de solides bases pour poursuivre sa création artistique.

En 1947, Guan Shanyue tint des expositions personnelles en Thaïlande, en Malaisie et à Singapour, lesquelles reçurent un accueil chaleureux de la part des ressortissants chinois locaux. Suite à quoi il publia Album de peintures retraçant les voyages de Guan Shanyue.

Après 1949, il devint successivement enseignant à l’École spécialisée en beaux-arts Zhongnan, professeur à l’Institut des beaux-arts de Guangzhou, vice-président de l’Association des artistes de Chine, et enfin membre de la Fédération des hommes de lettres et des artistes de Chine. Il visita, entre autres, la Pologne, la France, la Suisse, et organisa des expositions à l’étranger, notamment au Japon et en Australie.

Pour ce qui est de son art, il insistait sur les initiatives réformatrices de l’école Lingnan et cherchait toujours, par le biais de ses peintures, à faire ressortir la modernité et la vie de tous les jours. Ainsi, ses œuvres s’inscrivent dans un courant réaliste et rappellent des scènes du quotidien. Ses peintures de paysages et celles de fleurs et d’oiseaux incarnent en outre un sens social et une certaine mentalité, renforçant le pouvoir d’expression des peintures traditionnelles chinoises dans la nouvelle ère.

Guan Shanyue se spécialisa dans les peintures de paysages et donna naissance à des œuvres représentant souvent un décor majestueux avec une idée noble. Il a produit plusieurs albums : Album de peintures de Guan Shanyue, Peintures sur le vif de Guan Shanyue et de Fu Baoshi dans le Nord-Est, Œuvres choisies de Guan Shanyue, etc. Ses chefs-d’œuvre incluent Nouvelle Autoroute, La Grande Muraille verte, Idylle au mont Tianshan et Éloge du long fleuve, ou encore Quels charmes captivants dans tout ce pays en coopération avec le peintre Fu Baoshi.

D’un format 9 × 6,5 m, Quels charmes captivants dans tout ce pays, peint par Guan Shanyue et Fu Baoshi en 1959 et exposé au Grand Palais du Peuple qui venait d’être achevé, est aujourd’hui encore accroché dans la salle principale de ce bâtiment. Sur cette peinture, se trouvent au premier plan des montagnes verdoyantes et les eaux limpides du cours sud du fleuve Yangtsé ; au second plan, des paysages hivernaux du Nord du pays. Entre les deux sont représentés la plaine reliant le Sud et le Nord de la Chine, ainsi que le Yangtsé et le fleuve Jaune, traversant tout le tableau. À l’est, un soleil rougeoyant se lève, éclairant la terre. L’intégralité de cette scène grandiose suggère la puissance du pays et la beauté de ses paysages. C’est le président Mao Zedong qui inscrivit personnellement le titre de cette œuvre : Quels charmes captivants dans tout ce pays.

Outre les peintures des paysages, Guan Shanyue est passé maître dans la représentation des fleurs de prunier. Sous son pinceau, les fleurs de prunier sont élégantes et pleines de vigueur. Son talent à cet égard est lié à son enfance. Son père aimait cultiver les pruniers et les peindre, un souvenir de sa vie d’enfant qui le marqua profondément. Après la fondation de la Chine nouvelle, il s’inspira du poème de Mao Zedong, Ode aux Meihua (fleurs de prunier), et créa plusieurs œuvres reprenant ce thème. Il représenta alors ces fleurs sous tous leurs aspects. En 1996, il composa Fleurs de prunier sous la Lune dans une nuit neigeuse, l’un de ses derniers travaux qu’il dédia à la mémoire de sa femme. Ses fleurs de prunier, qu’elles soient de couleur noire ou rouge, reflètent toutes la ténacité et le courage propres à la nation chinoise.

La Chine au présent - Source : http://www.chinatoday.com.cn/french/Dans/article/2014-12/29/content_661417.htm

Reproduction J - 关山月对于山水、花鸟、人物皆能,尤长于山水。他善把山水画、花鸟画得表现较强的社会意义和精神内涵,这是对传统中国画的拓展,更是使中国画在新的时代更具丰富的表现 - Guan Shanyue est réputé pour peindre les paysages, les fleurs, les oiseaux et les personnages, en particulier marchant dans les paysages. Il montre ainsi une signification sociale plus forte et une connotation spirituelle. Il s’agit d’une expansion des peintures chinoises traditionnelles, et il marque aussi une expression plus riche de la peinture chinoise de notre époque.

Reproduction J2 - 关山月:我与国画_书画_央视网 - Guan Shanyue : Je suis avec la peinture chinoise (calligraphie et peinture) – Source : http://arts.cntv.cn/2015/03/26/ARTI1427338563877933.shtml

Reproduction J3 - 关山月:我与国画 艺术评论 央视网 2015年03月26日 11:26 A-A+ 我要分享 - Guan Shanyue : Revue d’art chinoise et chinoise CCTV, 26 mars 2015 11:26 A-A + Je veux partager – Source : http://arts.cntv.cn/2015/03/26/ARTI1427338563877933.shtml

Série de reproductions de montagnes 关山月:我与国画 Guan Shanyue et la peinture chinoise – J4J5 - J6J7J8 – Source : http://arts.cntv.cn/2015/03/26/ARTI1427338563877933.shtml

Reproduction K - 中国画的“人”、“文”双修- 香港大公文化 香港大公文化 - 石涛在他的《苦瓜和尚画语录》特别标明:笔墨当随时代。笔墨即是一种永恒的精神,表达自己就行了。山川永恒,在表达这个“永恒”的时候,因人而异,便有了所谓“个性”- ’Humain’ et ’Littérature’ Shuangxiu dans la peinture chinoise - Culture Dagong à Hong Kong – Shi-Tao a indiqué dans ses ‘Propos sur la peinture du moine Citrouille-amère ’ : « L’encre est toujours sur le chemin. L’encre et le pinceau constituent à eux deux un esprit éternel, et vous pouvez donc vous exprimer avec eux. La nature éternelle des montagnes et des rivières, en exprimant cet ’éternel’, varie d’une personne à l’autre : il y a donc toujours une soi-disant ’personnalité’. Source : https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRr9x99jg1kzqdAOD3G1lG0m-zhfEd5CVjfRRFISY5BojzU_xLJpQ

D’après Wikipédia, « Shitao (chinois simplifié : 石涛 ; chinois traditionnel : 石濤 ; pinyin : shí tāo ; littéralement : « flots de pierre », 1641- vers 1719-201), également surnommé Moine Citrouille-amère (chinois : 苦瓜和尚 ; pinyin : kǔguā héshang ; littéralement : « Moine citrouille amère » est un artiste peintre chinois de la dynastie Qing. Il fut aussi calligraphe et poète, paysagiste tout en ayant endossé l’habit de moine chán (zen) dans sa jeunesse.Son œuvre, composée notamment de paysages (山水, shānshuǐ) et de motifs végétaux, exprime avec simplicité des thèmes complexes, comme l’immensité du monde ou la beauté de la vie. Son nom de naissance était Zhū Rùojí (朱若极), et son nom de moine Dàojì (道濟). Il est né en 1642 dans la province de Guangxi et est mort en 1707 à Yangzhou, dans le Jiangsu. Parfois boudé dans les milieux lettrés en Chine, Shitao est célèbre en Occident par son traité « Citations sur la peinture » (chinois simplifié : 语录 ; chinois traditionnel : 畫語錄), généralement appelé en Chine « Citations du Moine Citrouille amère » (chinois : 苦瓜和尚语录 ; pinyin : kǔguā héshang yǔlù ; littéralement : « Citations du Moine [1] » et souvent traduit en français par « Propos sur la peinture du moine Citrouille-amère »2… » Article complet à lire sur ce site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Shitao

Reproduction L - 中国书画 - 汪友农(1939—2015),原名汪有龙,安徽南陵人。曾任安徽省中师美术中心教研组秘书长、安徽省书画函授学院特聘教授。中国美术家协会会员。出版有《中国近现代名家 - Anciennement connu sous le nom de Wang Youlong, de Nanling, Anhui. Il a été le secrétaire général du groupe d’enseignement et de recherche du Centre d’art central de la province d’Anhui, et l’éminent professeur du Collège de correspondance et de calligraphie d’Anhui. Association des artistes chinois. Il a publié ’Maîtres modernes et contemporains chinois. Source : http://www.zgshzz.com/ysdh/2017/10/dupkfeybue.htm

Reproduction M1 -第二届中国黄河滨海书画名家作品展在津开展_展览信息_新闻资讯_【易从网】- La 2ème exposition de peinture et de calligraphie des artistes célèbres de la côte jaune de la Chine à Tianjin lance ‘Expositions_News’ [Econom] Yczihua.com - 石开六尺横幅山水画作《溪山秋韵》- Peinture de paysage de la bannière de six pieds de Shi Kai ’Automne dans la montagne de Qi’ - ’Kishan Autumn’ – Au total, 31 maîtres de la peinture et de la calligraphie des neuf provinces du fleuve Jaune et de Tianjin ont participé à cette exposition de peintres et de calligraphes célèbres : plus de 160 œuvres étaient exposées, le concept est nouveau sur le thème « le « rêve chinois, l’âme jaune ». Les inspirations artistiques élégantes et l’artisanat superbe ont favorisé la civilisation spirituelle socialiste et ont exposé les larges sentiments de la mère patrie. Source : http://www.yczihua.com/article-5521.html

Reproduction M2 - idem -旭日东升迎百福 雨石山水画作品《旭日东升》- 今年7月份,黄河滨海书画艺术院一行17人先后前往内蒙古达茂旗草原、土右旗敕勒川、和城中草原赛汗塔拉等地进行写生、采风,此次书画展也是采风活动的汇报展。- 17 personnes de l’Institut d’art de la peinture et de la calligraphie de la côte du fleuve Jaune se sont rendues en Mongolie intérieure, dans la prairie de Damaoqi, dans la banlieue de Tuyou Qilaichuan et dans la prairie de la ville centrale de Saihan Tara. Pour dessiner et collecter des impressions :cette exposition de peinture et de calligraphie est aussi une exposition de reportage sur les activités de ce rassemblement. Source : http://www.yczihua.com/article-5521.html

Retour au sommaire

2.
Randonnée pédestre d’après Wikipédia

La randonnée pédestre est une activité de plein air qui s’effectue à pied en suivant un itinéraire, balisé ou non, seul ou en groupe. C’est à la fois un loisir de découverte et une forme d’épanouissement de soi, tout en étant un sport facilement accessible et praticable.

Concept et déclinaison - La randonnée pédestre suppose un minimum d’intensité physique, on parle plutôt de promenade ou de balade pour des marches moins engagées. Sa durée est extrêmement variable : promenade, randonnée à la journée, grande randonnée de plusieurs jours, trekking dans des destinations lointaines. Le degré de préparation et le matériel nécessaires ne sont pas les mêmes en fonction du milieu et de la difficulté de l’itinéraire, et de la durée.

Elle se différencie de l’alpinisme, la spéléologie, l’escalade, des via ferrata et du canyonisme qui se pratiquent sur des terrains nécessitant des techniques de progression spécifiques. Elle n’est pas compétitive, contrairement au trail ou la course d’orientation par exemple.

Toutefois, on assiste aussi à l’émergence de variantes plus confidentielles comme le fast hiking1 (randonnée rapide) qui se distingue de la randonnée contemplative par un rythme de marche plus soutenu alternant parfois avec des pas de course. Elle se pratique sur des sentiers balisés ou non avec le même équipement que la randonnée classique, avec un sac léger pour la demi-journée, voire journée. Le fast hiking se situe entre la randonnée contemplative et le trail. La randonnée « en autonomie » désigne l’indépendance du randonneur pour se nourrir et passer la nuit en transportant ce dont il a besoin.

La marche nordique est une forme de randonnée pédestre qui utilise des bâtons de marche spécifiques, permettant une marche rapide. D’autres types de randonnées font appel à d’autres modes de locomotion : randonnée asine, randonnée équestre, à vélo, à ski, en raquette à neige, en patin à roulettes, etc.

Étymologie - En français, la randonnée est à l’origine, vers 1131, sous la forme « randonée », puis vers 1330, « randonnée », le participe passé féminin substantivé de l’ancien verbe « randoner » ou « randonner » qui, au XIIe siècle voulait dire « courir rapidement, impétueusement »2. Ensuite le terme est sorti de l’usage courant mais survécu dans le langage courant en Normandie et en Picardie avec le sens de « courir après quelqu’un en faisant du bruit ». Le verbe est alors tiré du verbe « randon » ou « à randon » avec le sens de « à toute vitesse, avec force », « jet impétueux et violant »2. « Randon » peut-être tiré aussi de l’ancien français « randir » qui voulait dire « courir, galoper »2. Ensuite, au XVIe siècle le terme est un terme de vénerie (1574) pour désigner le « circuit que fait un animal autour de l’endroit où le chasseur l’a lancer »2.

On trouve le terme dans la première édition du Dictionnaire de l’Académie française (1694), se référant à la « course que les chasseurs font aprés la beste qu’ils chassent ». À partir de la quatrième édition (1762), la définition change : « Tour ou circuit que fait autour du même lieu une bête qui, après avoir été lancée, se fait chasser dans son enceinte ». Dans la cinquième édition (1798), apparaît en plus : « On dit familièrement et par extension, Faire une grande, une longue randonnée, pour dire, Marcher long-temps, sans s’arrêter »3.

Le Littré (1872-77) donne comme étymologie : « L’anc. verbe randoner, courir rapidement, qu’on entend encore dire à Paris, et qui vient de randon, vivacité, violence », randon désignant « la course impétueuse et rapide d’un animal sauvage autour de son terroir »4. Le mot randonnée dans sa signification actuelle est rencontré pour la première fois en 19464 …“

Note préliminaire de Wikipédia - Cet article relève du guide pratique, ce qui n’est pas de nature encyclopédique (décembre 2017). Vous pouvez reformuler les passagesconcernés, ou remplacer ce bandeau soit par pour Wikibooks, pour Wikiversité, ou pour Wikivoyage, afin de demander le transfert vers un projet frère plus approprié. Article complet sur ce site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Randonn%C3%A9e_p%C3%A9destre

Retour au sommaire

3.
Portail Randonnée Wikipédia Photo - Ce portail regroupe, classe et permet un accès facile aux principaux articles qui traitent de la randonnée. 995 articles sont actuellement liés au portail. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Randonn%C3%A9e

Retour au sommaire

4.
Accès à un blog sur des randonnées en montagnes

https://www.youtube.com/channel/UCqy4NreuQ8LTh0KZ-l4y8sA/featured

Retour au sommaire

5.
Sélection d’articles sur des guides de randonnées possibles

Vidéo -【 Bushcraft Bear】人在山脉中徒步旅行+烹+野_(゜-゜)つロ ... https://www.bilibili.com/video/av17030797/ - 7 déc. 2017

Vidéo - Le bushcraft, l’art de vivre en pleine nature, décodé par un youtubeur toulousain - INSOLITE Un youtubeur toulousain partage ses bivouacs et connaissances sur la technique du bushcraft, à mi-chemin entre le scoutisme et la vie de trappeur… Beatrice Colin - Publié le 14/05/17 à 18h20 — Mis à jour le 16/05/17 à 15h00 https://www.20minutes.fr/toulouse/2067739-20170514-video-bushcraft-art-vivre-pleine-nature-decode-youtubeur-toulousain

Randonnées de la Montagne ardéchoise- Choisissez votre randonnée - 34 fiches topo rando et les traces GPX des circuits proposés sont disponibles gratuitement en téléchargement. Il est possible d’imprimer les fiches topo rando dans les Offices de Tourisme moyennant le coût de l’impression (en couleurs, en noir et blanc, sur du papier classique ou indéchirable étanche...). Les fiches sont recto/verso mais si vous souhaitez n’imprimez qu’une face, l’ensemble des informations techniques relatives au circuit se trouvent au verso des fiches. Si vous souhaitez faire l’expérience inoubliable de l’itinérance (2 jours et plus) sur notre territoire, cliquez ici. Source : http://www.randonnees-ma.fr/FR/choisissez-votre-randonnee.html

Randonnée en France : 204 circuits accompagnés trouvés https://www.terdav.com/ps-france

Les plus belles randonnées de France http://www.routard.com/contenu-dossier/cid136390-les-plus-belles-randonnees-de-france.html

Les randonnées les plus longues https://www.momondo.fr/discover/article/les-plus-belles-randonnees-de-france

Les 10 plus belles randonnées en Europe - Mis à jour le : 27 février 2018 https://www.lonelyplanet.fr/article/les-10-plus-belles-randonnees-en-europe

Amateurs de randonnée, voici les 10 plus beaux sentiers d’Europe par PLANETES360 25 juillet 2017 https://planetes360.fr/amateurs-de-randonnee-voici-10-plus-beaux-sentiers-deurope/

Les 10 plus belles randonnées du monde par Julie Morel 02 mars 2017 Évasion Bien-être - Un sac à dos léger, de bonnes chaussures de marche, une carte fiable : vous voilà paré. À vous les étendues sauvages du vieux continent… Source : http://www.leseclaireuses.com/bien-etre/les-10-plus-belles-randonnees-du-monde.html

Retour au sommaire

6.
Suggestions formulées par Le P’tit Crapahute

- Le blog : ‘Le P’tit Crapahute’ sur https://www.eklablog.com/profile/27265181

- En Chemin : http://plusloin-plushaut.eklablog.com/

- Youtube : https://youtu.be/7gx370Ypf2c > Entre Queyras et Ubaye, autour de la Font Sancte... THE PETIT CALIMERO – Vidéo ajoutée le 9 avril 2018 - 4 jours pour faire le tour de la Font Sancte, son Pic Nord haut de 3385 m est le point culminant du Queyras. Hauts cols, vallons sauvages, mélézin, réserve naturelle, hameaux, lacs, bouquetins... feront partis du voyage. A ce tour de 3 jours nous avons ajouter (si non cela aurait été un peu « court » et pas « drôle ») une journée supplémentaire en Ubaye, histoire de faire un petit sommet – ou pas -. http://lechodescimes.eklablog.com - Catégorie Voyages et événements - Licence Licence YouTube standard - Musique utilisée dans cette vidéo - En savoir plus … et accès à de nombreux autres sites de randonnée en montagnes à la suite de cette vidéo …

Retour au sommaire

7.
Récent périple en montagnes de Briançon à Susa par DID et Sophie

Randonnées en montagnes - Périple entre Briançon et Suza fin mai 2018 avec DID et Sophie (sous Youtube)

Source : http://plusloin-plushaut.eklablog.com // http://lechodescimes.eklablog.com - YouTube - THE PETIT CALIMERO – Vidéo ajoutée le 14 juin 2018.

Entre Alta Via, Sentiero dei Franchi & Via Francigena - Valle de SusaPiémont. ’La Via Alta est un itinéraire unique en son genre, véritable liaison entre deux hauts lieux des grands pèlerinages de l’Europe : Rome et Saint-Jacques de Compostelle...’ http://lechodescimes.eklablog.com/acc...

Localisation du trajet par la route de Briançon (France) à Susa (Italie) sur ce site : https://www.google.fr/search?ei=QFkqW8eGLoe5UZWtutAN&amp ;q=briancon+susa&oq=brian%C3%A0on+susa+&gs_l=psy-ab.1.0.0i22i30k1.13409.13409.0.16267.1.1.0.0.0.0.136.136.0j1.1.0....0...1c.1.64.psy-ab..0.1.136....0.YwonSBEiZ7s

En savoir plus :

La vie Alta entre Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle, à travers les Alpes

Itinéraire culturel, historique et touristique reliant la ville de Turin à celle d’Avignon en s’étendant jusqu’à Vercelli et Arles, portes historiques des Chemins de Saint-Jacques et de la Via Francigena, Grands Itinéraires Culturels Européens, la VIA ALTA est un véritable trait d’union entre passé et présent.

De la Sacra San Michele ou encore l’Abbaye de Novalesa, aux fortifications de Vauban, en passant par la citadelle de Sisteron jusqu’à la cité d’Arles Antique, 5 sites patrimoine mondial de l’UNESCO, 11 parcs naturels et plusieurs villes au label « Art et Histoire » accompagnent touristes et pèlerins dans le cheminement de la VIA ALTA. Plus d’infos sur la VIA ALTA www.via-alta.com

Des itinéraires pour tous

Si la VIA ALTA se conjuguait auparavant plutôt en « solitaire », elle ravit désormais aussi les familles et tribus en tous genres, à la recherche d’un ressourcement 100% nature, et d’une palette d’activités environnantes répondant aux attentes de chacun ! Marcheurs en quête de spiritualité et de rencontres, familles à la recherche d’une destination de vacances entre culture et nature, amateurs de produits du terroir et d’authenticité… Du haut de ses 25 siècles d’histoire, la VIA ALTA emmène tous les publics à la découverte d’une nature sauvage et préservée, avec un large panel d’activités à pratiquer.

Des échappées grandeur nature avec 11 parcs naturels classés

L’itinéraire de la VIA ALTA est pour le moins dépaysant. Il offre de multiples panoramas plus surprenants les uns que les autres. Il faut dire que 11 parcs naturels classés sont traversés, 5 sur le territoire français et 6 sur le territoire italien, menant le touriste des berges du Pô aux rizières de Camargue en passant par le massif des Écrins ou encore les forêts du Queyras…

Partir en quête de spiritualité

Route chargée d’histoire, la VIA ALTA s’inscrit comme un chemin incontournable en direction des deux plus grands lieux de pèlerinage européens. Historiquement très marquée par le christianisme, la VIA ALTA propose au touriste-pèlerin de découvrir des chefs-d’œuvre architecturaux de l’art sacré en bordure de chemin. Sur son parcours, celui-ci pourra s’émerveiller dans la Cité des Papes capitale de la chrétienté au XIIème siècle, visiter de nombreuses basiliques, 5 cathédrales, des musées d’art sacré et même des abbayes toujours en activité conventuelle.

La VIA ALTA à pieds, à cheval, à vélo…

Les passionnés de randonnée traverseront les Alpes « légers », sac à dos et équipés de bonnes chaussures de marche, tandis que les amoureux des animaux pourront opter pour l’équirandonnée proposée par certaines auberges. Quant aux plus sportifs, il y en a pour tous les goûts « canoë » ou encore « roues libres » en VTT, VTC, VAE…

Des saveurs et senteurs, compagnes de route…

Se lancer dans l’aventure « VIA ALTA », c’est aussi l’occasion de flâner en savourant saveurs et senteurs des terroirs. De Vercelli à Arles, de nombreux lieux gastronomiques de qualité, comme les petits Bistrots de Pays et aussi de grandes tables comme celle du nouveau chef étoilé Michelin des Tables de Gaspard dans les Hautes-Alpes jalonnent le parcours pour offrir au voyageur l’assurance de l’origine et la garantie de la fabrication artisanale. Les étals des marchés provençaux sont incontournables – les plus remarquables sont celui du lundi de Forcalquier ou bien celui d’Apt le samedi, le plus ancien depuis le XVIème siècle – sans oublier de s’initier aux senteurs provençales, c’est près d’ici qu’est née L’Occitane en Provence… Source : http://tourismepaca.fr/la-via-alta/

Selon Wikipédia, « La via Francigena (pouvant se traduire par la « voie qui vient de France ») est un réseau de routes et chemins empruntés par les pèlerins venant de « France » (aussi bien l’actuel pays de France que le sud de l’Allemagne longtemps considéré comme « le pays des Francs ») pour se rendre à Rome. Il serait trop restrictif de l’identifier au seul itinéraire de Sigéric, archevêque de Cantorbéry, qui effectua le trajet en 990 et en laissa la description dans un document qui récapitule ses 80 étapes, lors du voyage de retour depuis la « ville éternelle » jusqu’au siège de son évêché. Toutefois, le voyage de Sigéric permet de donner un visage aux millions de pèlerins qui se sont rendus à Rome depuis les différentes provinces françaises. À l’instar du chemin de Compostelle, c’est une importante voie de pèlerinage médiévale qui a été récemment l’objet d’études, d’un balisage et d’une reconnaissance en 2004 par le Conseil de l’Europe comme « grand itinéraire culturel du Conseil de l’Europe »1. La via Francigena inclut notamment, à rebours, le chemin de Saint-Jacques des Italiens (permettant d’atteindre la via Tolosana ou la via Gebennensis). Prolongée au-delà de Rome, la via Francigena du Sud permet d’atteindre le sanctuaire de Monte Gargano à Monte Sant’Angelo (par la via Micaelica) et les ports d’embarquement apuliens vers la Terre sainte… » Voir l’article complet sur ce site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Via_Francigena.

« Le val de Suse (en italien Val di Susa, en occitan Val Duèira et en francoprovençal (ou arpitan) Vâl Susa) est une vallée alpine qui se trouve dans la partie occidentale du Piémont en Italie, à l’ouest de Turin… » Article complet sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Val_de_Suse

Références concernant la vidéo du périple entre Briançon et Suza en mai 2018

Catégorie : Voyages et événements - Licence YouTube standard - Musique utilisée dans cette vidéo - En savoir plus - Écoutez de la musique sans publicité avec YouTube Premium - Titre : The King (24190)-15738 - Artiste : Tony Anderson - Album : Heart of Man - Fourni par : AdRev for a 3rd Party (au nom de Music Bed (Music Bed)) ; ASCAP, AdRev Publishing et 2 sociétés de gestion des droits musicaux - Titre Ember (12548)-15738 - Artiste : Tony Anderson - Album - Ember - Fourni par : AdRev for a 3rd Party (au nom de Music Bed (Music Bed)) ; ASCAP, AdRev Publishing et 5 sociétés de gestion des droits musicaux - Titre : Dreams and Visions (10632)-15738 - Artiste : Tony Anderson - Album : Seasons - Fourni par : AdRev for a 3rd Party (au nom de Music Bed (Music Bed)) ; AdRev Publishing et 3 sociétés de gestion des droits musicaux - Titre : Nuvole bianche - Artiste : Ludovico Einaudi - Album : Einaudi essentiel - Auteurs-compositeurs : Ludovico Einaudi - Fourni par : [Merlin] Harmonia Mundi, Distribution Select, UMG (au nom de Ponderosa) ; UMPI, ASCAP, Music Sales (Publishing), CMRRA et 10 sociétés de gestion des droits musicaux – Source : https://www.youtube.com/watch?v=8mLQXd0mLus&amp ;feature=player_embedded

Retour au sommaire

8.
A Briançon, les migrants meurent et leurs soutiens passent en procès Par Barnabé Binctin 23 mai 2018 – Document ‘Bastamag’ – Photo du paysage briançonnais

« Il y a un an, quand on dépliait une banderole « les frontières tuent », tout le monde trouvait ça exagéré. Aujourd’hui… ». Aujourd’hui, tout le monde est malheureusement d’accord avec Agnès Antoine, du collectif Tous Migrants. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir « crié au loup » assez tôt. Cela fait maintenant plus d’un an que la ville de Briançon et ses habitants alertent sur les terribles conditions dans lesquelles des milliers de migrants ont tenté, et continuent de tenter chaque jour, la traversée de la frontière franco-italienne, au niveau du col de l’Echelle, puis, lorsque ce dernier est entièrement enneigé pendant les mois d’hiver, au col de Montgenèvre (voir notre précédent article à ce sujet).

C’est à cet endroit, en amont du hameau des Alberts, à l’entrée de la vallée de la Clarée, à quelques encablures de Montgenèvre, qu’a été découvert vendredi 18 mai le corps d’un migrant, mort. Il s’agirait de Mamadou, d’origine sénégalaise. Jusqu’à présent, les autorités officielles n’ont pas encore confirmé l’identité de ce « jeune homme noir » tel qu’il est présenté dans la presse. Mais en récupérant la veille un autre migrant sénégalais, à bout de force et en état de choc, le « Refuge » [1] de Briançon a établi la triste connexion. « Ibrahim a raconté avoir perdu son compagnon de route après plusieurs jours et plusieurs nuits, égarés dans la montagne. Ils venaient tous deux du même village au Sénégal », rapporte Agnès Antoine. Les circonstances du drame restent encore floues pour le moment : une chute dans le ravin ? une mort par épuisement ? Le parquet a ouvert une enquête pour rechercher les causes de la mort. Ibrahim, le survivant, a été pris en charge en tant que mineur par le Conseil départemental dans le centre de Sorges.

Mort de deux migrants en dix jours

Il s’agit du deuxième décès en dix jours dans le briançonnais. Le 9 mai, le corps de Blessing était repêché dans la Durance. Cette Nigériane de 20 ans se serait noyée en tentant d’échapper à un contrôle des forces de l’ordre au niveau de La Vachette, quelques kilomètres avant Briançon mais bien après la frontière. Difficile également d’en savoir plus sur les circonstances précises de ce décès, comme en atteste le bouleversant récit qu’en livreMediapart : ni les services de police et de gendarmerie, ni le parquet de Gap ne souhaitent s’exprimer sur le dossier.

Une chose est sûre, le « petit miracle », celui de ne pas avoir encore découvert de cadavres au pied de leur montagne, s’est définitivement brisé pour tous ces citoyens qui assurent maraudes, hébergement et ravitaillement depuis le début. Avec Blessing puis Mamadou, le Briançonnais a rejoint Vintimille ou la vallée de la Roya au rang des points meurtriers de la frontière franco-italienne (Voir notre article sur le sujet). « Il y a un effet de sidération, confirme Agnès Antoine. On se retrouve à devoir gérer des choses que l’on n’imaginait pas : comment prévenir la famille du défunt ? comment rapatrier son corps ? ».

Génération identitaire continue sa traque aux migrants

La succession de ces deux drames coïncide avec l’arrivée sur le territoire du groupuscule Génération Identitaire. Depuis le samedi 21 avril, des militants d’extrême-droite se mettent en scène régulièrement, sur les réseaux sociaux et en toute impunité, comme gardiens de la frontière. « Nous sommes toujours en mission dans le briançonnais, assurait ainsi ce lundi Romain Espino, le porte-parole du mouvement, auprès de la radio locale Alpes 1. Nous sommes dans une phase où l’on réalise un vrai travail d’investigation ». La stratégie a semble-t-il désormais dépassé le simple stade de la communication : plusieurs échos font état d’une véritable traque de migrants entreprenant le passage (voir ici).

Ce ne sont pourtant pas eux qui seront poursuivis par la justice à la fin du mois – bien que les procureurs auraient pu se saisir d’une infraction pour « comportements hostiles à la circulation des migrants » [2]. Le 31 mai prochain doit s’ouvrir à Gap le procès des « trois de Briançon » : Bastien, Théo et Eleonora, arrêtés le lendemain de la démonstration de force de la mouvance fasciste, le 22 avril, lors d’une contre-mobilisation pacifique reliant le col de Montgenèvre à Briançon.

« Ce qui se passe est très très grave, analyse Michel Rousseau, cofondateur du réseau Tous Migrants. C’est tout notre système d’État de droit que l’on détricote peu à peu. Et qui nous mène à assimiler la défense d’un droit collectif à quelque chose de délictuel. Ce sont des assimilations particulièrement dangereuses, on marche sur la tête ». Pour cette manifestation de solidarité, requalifiée donc en « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière », les trois prévenus risquent 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende. Plusieurs mobilisations de soutien sont prévues les prochains jours, notamment ce dimanche 27 mai à Paris, à 15h30, à l’issue des États généraux des migrations. Pendant ce temps-là, Génération Identitaire continue à relayer sur Twitter photos et autres appels à la chasse aux migrants, dans le silence général. Celui-là même qui accompagne les drames qui se jouent actuellement dans les Alpes briançonnaises.

Notes

[1] voir notre précédent reportage décrivant l’écosystème d’accueil dans le briançonnais : ici

[2] Voir à ce sujet l’article et les explications de Mediapart : ici

Basta ! Décrypter Résister Inventer Débattre Chroniques Dossiers Qui sommes-nous ? Mentions légales Nous contacter - L’équipe de Basta ! s’engage à vous donner accès à des informations qui font sens, utiles à l’indispensable transformation sociale, écologique et économique de notre société. Mais interviewer, filmer, photographier, écouter, se documenter, vérifier – et écrire – demande du temps, et de l’argent. En accès libre, sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources et notre indépendance éditoriale dépendent de votre engagement dans cette aventure. Soutenez Basta - Association Alter-médias, 5 avenue Paul Langevin - 93100 Montreuil
Tél. : 09 52 83 22 46

Source : https://www.bastamag.net/A-Briancon-les-migrants-meurent-et-leurs-soutiens-passent-en-proces

Retour au Sommaire

9.
« Profondément choquée », la CNCDH alerte sur le traitement des migrants à la frontière franco-italienne Par LIBERATION, avec AFP — 19 juin 2018 à 07:00 (mis à jour à 12:32) – Photo Miguel Medina. AFP : Le 14 juin 2018, sous un pont à Vintimillle, en Italie, près de la frontière avec la France.

La Commission nationale consultative des droits de l’homme estime que la puissance publique « renonce au principe d’humanité et se rend même complice de parcours mortels ».

La Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) est « profondément choquée » par les traitements des migrants à la frontière franco-italienne, « où la République bafoue les droits fondamentaux », affirme-t-elle dans un avis révélé ce mardi parLa Croix.

Dénonçant « les violations des droits » des migrants et « les pratiques alarmantes observées sur ces deux zones frontalières », la Commission, dont l’avis est consultatif, estime que la puissance publique « renonce au principe d’humanité et se rend même complice de parcours mortels » dans cette zone.

Cet avis, qui doit être adopté ce mardi après-midi, est publié alors que la crise de l’Aquarius, le bateau-ambulance qui a accosté avec deux autres bateaux dimanche à Valence avec 630 migrants que l’Italie avait refusé d’accueillir, a provoqué une vive passe d’armes diplomatique entre Rome et Paris. L’Italie reproche à la France de lui renvoyer des migrants en la laissant en première ligne, tandis que Paris assure avoir fait preuve de solidarité via la répartition européenne ou l’aide financière et logistique.

A lire aussi « Aquarius » : à Valence, « il fallait prendre une mesure de décence »

La CNCDH, autorité morale qui avait déjà rendu un avis très sévère en mai sur la politique migratoire du gouvernement, s’inquiète notamment de voir que les migrants, dont de nombreux mineurs, entreprennent « des parcours de plus en plus dangereux à travers les Alpes ». Parmi ses griefs, le non-respect de la loi lors des refus d’entrée à la frontière, où les contrôles ont été rétablis en 2015. L’an dernier, quelque 50 000 « non-admissions » ont été prononcées aux points de passage.

Pour la CNCDH, la République française est « hors droit » en ne respectant pas plusieurs garanties légales, telles l’entretien approfondi, ou le délai d’un jour franc avant un éloignement. En matière de respect des procédures d’asile, elle relève que les autorités ont « indiqué qu’aucune demande d’asile n’avait été déposée à la frontière, ce qui ne peut qu’interroger ». La Commission dénonce aussi « des lieux de privation de liberté improvisés et non respectueux des droits », dont elle demande « la fermeture immédiate ».

Documents modifiés par les autorités

Le traitement des migrants à la frontière est régulièrement dénoncé par les ONG, et vendredi dernier encore Oxfam fustigeait la politique de reconduite en Italie, y compris des enfants, « au mépris des lois françaises et européennes ». La Commission s’alarme elle aussi du sort de ces mineurs, dont elle recommande de « cesser tout renvoi immédiat » vers l’Italie. « Alors qu’en principe, la minorité est déclarative à la frontière, les mineurs sont questionnés et il leur est demandé de remettre tout document pouvant attester de leur minorité », assure-t-elle.

La CNCDH a notamment été alertée « de modifications effectuées par les autorités de la date de naissance sur les formulaires de refus d’entrée », de cas de mineurs « rattachés arbitrairement à des majeurs avec lesquels ils n’ont aucun lien » ou encore de formulaires où la case indiquant qu’ils souhaitaient « repartir en Italie immédiatement » était pré-cochée. En matière d’accueil, la Commission rejoint aussi les ONG en déplorant « l’inaction de l’État pour permettre un premier accueil digne » qui est « laissé à la seule générosité des citoyens, parfois même en opposition avec l’État ».

Aussi l’Etat devrait-il selon elle concentrer ses efforts « dans le renforcement de la capacité d’accueil des personnes migrantes » au lieu de « cibler jusqu’au harcèlement ceux qui leur viennent en aide ».

Image associée

Source : http://www.liberation.fr/france/2018/06/19/profondement-choquee-la-cncdh-alerte-sur-le-traitement-des-migrants-a-la-frontiere-franco-italienne_1660215

Retour au sommaire

10.
Marchons dans l’herbe (dans la nature) pour ne pas ruminer {{}}Carte blanche à Sylvie Chokron, directrice de recherches au CNRS, photo, Laboratoire de la psychologie de la perception, Université Paris-Descartes et Fondation ophtalmologique Rothschild. Publié mercredi, 20 juin 2018 ‐ Le Monde.frPhoto avec légende.

« Nous n’avons jamais vécu aussi éloignés de la nature qu’à notre époque. Aujourd’hui, on estime que 50 % de la population mondiale vit dans un environnement urbain, et ce chiffre pourrait même atteindre 70 % en 2050. Bien qu’être citadin procure de nombreux bénéfices, ­vivre en milieu rural pourrait avoir un effet protecteur sur certains troubles psychologiques comme la dépression ou l’anxiété. Comment expliquer ce phénomène ? Est-ce dû au rythme de vie, moins stressant à la campagne qu’en ville ? Sans doute, mais une autre raison, liée à nos perceptions et non seulement à notre mode de vie, est peut-être à l’origine du bénéfice moral que représente le temps passé dans la nature.

En effet, alors qu’en ville nous sommes exposés à des angles droits, du fait des immeubles, et à des quadrillages, typiques des rues et des carrefours, les environnements naturels se composent d’angles irréguliers et de bordures non linéaires. Dans une étude très récente, Kathryn Schertz, de l’université de Chicago, a ainsi tenté de savoir si les caractéristiques des informations visuelles dans la nature, plus aléatoires et moins linéaires, pouvaient influencer le cours de nos pensées. Pour ce faire, les participants devaient décrire le contenu de leurs pensées grâce à des mots-clés (joie, peine, vie, santé, mort…) lorsqu’ils se promenaient dans un parc, s’imaginaient dans celui-ci, ou encore lorsqu’ils étaient confrontés à des images de parcs dans lesquels étaient contrôlés différents paramètres tels que la couleur, la luminance, la linéarité ainsi que la quantité ­d’informations contenue dans l’image.

Préserver sa santé mentale

L’étude montre que la présence d’angles ­irréguliers et de bordures non linéaires ­induit clairement plus de pensées en lien avec la nature, et génère également plus de pensées spirituelles et positives sur le cours de la vie. Si voir la nature nous met en joie, est-il suffisant d’insérer des photographies de sites naturels... « 

L’accès à la totalité de l’article est protégé - Il vous reste 49% de l’article à lire ! Déjà abonné ? Identifiez-vous - Achetez cet article 2 €Abonnez-vous à partir de 1 €—[BLOC_RESTREINT_ABO]]

« A l’heure où l’urbanisation s’accélère, n’oublions pas de nous mettre au vert, pour éviter de broyer du noir et continuer à voir la vie en rose… »

https://static.milibris.com/resourc...

Source : https://www.newsstandhub.com/fr-fr/le-monde-fr/marchons-dans-lherbe-pour-ne-pas-ruminer

Retour au Sommaire

Retour à l’introduction

Retour au début du dossier

Auteur : Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 24/06/2018


Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Créations artistiques Randonnée dans les montagnes 在山中徒步旅行 .3

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti,

— -

[1Citrouille amère


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 89 / 295236

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Créations artistiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License