ISIAS

"Enfants OGM ? Des mamans d’Argentine affrontent Monsanto et Philip Morris au sujet de leur cupidité et des pesticides" par Organic Consumers Association

Traduction et compléments par Jacques Hallard
mardi 24 juillet 2018 par Organic Consumers Association


OGM Santé
Enfants OGM ? Des mamans d’Argentine affrontent Monsanto et Philip Morris au sujet de leur cupidité et des pesticides
Article diffusé le 17 juillet 2018 par ‘Organic Consumers Association’ sous le titre « GMO Kids ? Argentina Moms Confront Monsanto and Philip Morris Over Greed and Pesticides  » ; à consulter sur ce site : https://www.organicconsumers.org/blog/monsanto-roundup-gmos-argentina

https://www.organicconsumers.org/si...

William Nuñez, dix-sept ans, (photo), ne peut ni marcher ni parler et doit être nourri par un tube dans son estomac. Lucas Texeira, cinq ans, souffre d’une affection cutanée grave et incurable. Lucas Krauss a une microcéphalie congénitale, une épilepsie, un retard de développement moteur et mental, une atrophie musculaire multiple et de nombreuses pathologies associées.

Qu’est-ce que ces enfants ont en commun ? Leurs pères, tous des agriculteurs travaillant en Amérique latine, ont été exposés à des pesticides agricoles qui ont probablement endommagé leur ADN, augmentant le risque de cancer, de malformations congénitales et de troubles neurologiques chez les enfants qu’ils ont ensuite engendrés.

Ils ont aussi ceci en commun : leurs mères se battent pour la justice envers leurs enfants.

Genetically Modified Children,” un nouveau documentaire d’une heure, explique comment Philip Morris et Monsanto ont exploité des générations d’agriculteurs argentins appauvris depuis 1996, quand le gouvernement argentin a autorisé l’utilisation de plantes génétiquement modifiées (OGM) pour résister à l’utilisation de l’herbicide Roundup produit par Monsanto.

En vedette dans le film sont le Dr Hugo Gomez Demaio, chef de la neurochirurgie à l’Hôpital pédiatrique de Posadas, et le Dr Mario Barrera, neurochirurgien à la Faculté de médecine du Nordeste. (Les deux institutions sont basées à Buenos Aires en Argentine). Ces médecins se consacrent à mettre en évidence et à traiter le lien entre l’exposition au glyphosate et les dommages à l’ADN.

Le Dr Barrera explique : ’Même si tout l’environnement local est contaminé, cela ne signifie pas que tous les enfants seront malades. Mais quand le père est exposé aux herbicides, ils sont absorbés dans le corps et modifient son ADN. Il transmet ensuite cette mutation génétique à ses enfants’.

Sofia Gatica a perdu sa petite fille à cause d’une malformation rénale, et son fils a été incapable de marcher suite à une pulvérisation agrochimique locale. Elle est la co-fondatrice des Mothers of Ituzaingó (‘Mères d’Ituzaingó’), un groupe de mères travaillant pour arrêter l’utilisation non sélective de produits agrochimiques qui ont empoisonné leurs enfants. Ituzaingó, est une banlieue de Córdoba, en Argentine, qui est entourée de champs de soja génétiquement modifiés (OGM). [Voir Barrio Ituzaingó et Madres de Ituzaingó : 15 años de pelea por el ambiente ].

Gatica est reconnue pour son travail de suivi des taux anormaux de cancer, de maladie rénale et d’autres pathologies dans les zones proches des pulvérisations aériennes d’herbicides à base de glyphosate sur les cultures de plantes de soja OGM. Elle a joué un rôle si important dans la lutte contre Monsanto pour lequel elle a reçu le ‘Goldman Environmental Prize’ en 2012.

[D’après Wikipédia, « Le prix Goldman pour l’environnement est un prix remis annuellement à des défenseurs de l’environnement répartis en six zones géographiques : l’Afrique, l’Asie, l’Europe, les nations insulaires, l’Amérique du Nord, et l’Amérique centrale et du Sud. Ce prix est créé en 1990 par Richard Goldman (en), un philanthrope californien et sa femme Rhoda Goldman. C’est la récompense la plus lucrative offerte aux défenseurs de l’environnement à titre individuel puisqu’elle est remise avec un montant de 125 000 $ … » Article complet à lire sur ce site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Goldman_pour_l%27environnement#2013 ].

Selon le film, les mères d’Ituzaingo ont fait faire des tests sanguins sur leurs enfants et ont découvert que trois enfants sur quatre vivant dans leur communauté avaient des produits agrochimiques dans le sang, notamment des pesticides, du chrome, du plomb et de l’arsenic. Lorsqu’ils ont communiqué les résultats au gouvernement argentin, les représentants du gouvernement leur ont dit qu’ils n’amélioreraient l’eau que si les familles avaient renoncé à leur droit de poursuivre en justice pour l’eau polluée.

Les mères ont dû faire face à de nombreuses batailles, notamment en 2007 quand quelqu’un est entré dans la maison de Gatica, a pointé un revolver sur elle et a exigé qu’elle abandonne la campagne.

Mais elles ont également fait de bons progrès. En 2008, le président argentin a ordonné au ministre de la Santé d’enquêter sur l’impact de l’utilisation des pesticides à Ituzaingó. Une étude a été menée par le Département de médecine de l’Université de Buenos Aires et les résultats ont été corroborés par les recherches effectuées par les mères pour établir un lien entre l’exposition aux pesticides et les nombreux problèmes de santé rencontrés par les membres de la communauté.

Gatica a également réussi à faire passer une ordonnance municipale interdisant la pulvérisation aérienne à Ituzaingó à moins de 2.500 mètres des résidences. Et, dans une énorme victoire, une décision de la Cour Suprême de 2010 a interdit la pulvérisation agrochimique près des zones peuplées et renversé le fardeau de la preuve - maintenant les gouvernements et les producteurs de soja doivent prouver que les produits chimiques qu’ils utilisent sont sûrs et que les pulvérisations ne rendent pas malade.

Cette bataille entre David et Goliath continue de se jouer devant les tribunaux. Des recours collectifs ont été déposés au nom de ces « enfants génétiquement modifiés » par cinq cabinets d’avocats : Philips & Poalicelli, Waters & Kraus, le cabinet d’avocats Thornton, Capilla & Mustapich et Bifferato.

Selon Steven Phillips, associé fondateur de Phillips & Paolicelli, Monsanto et Philip Morris doivent être reconnus comme responsables - Monsanto pour avoir vendu du Roundup [à base de la matière active glyphosate à effet herbicide], tout en sachant qu’il n’était pas sûr, [en termes de santé publique], et Philip Morris pour avoir exigé l’utilisation de l(herbicide Roundup sur ses cultures de tabac. Des litiges contre Monsanto sont actuellement en cours dans l’état du Delaware aux Etats-Unis, tandis que des poursuites contre Philip Morris sont en cours en Argentine.

Toutes ces étapes sont positives, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire. Chaque année, plus de [ soit 302.800.000 litres ] de préparation à base de la matière active glyphosate sont utilisés sur le sol argentin. Les producteurs de tabac en Argentine manquent toujours d’informations sur les risques associés aux produits agrochimiques et les OGM qu’ils sont tenus d’utiliser afin de faire certifier leur récolte de tabac par Philip Morris.

[Voir Agrochemicals Market Worth $308.92 Billion By 2025 Juin 2017 | Report Format : Electronic (PDF) ].

Les produits agrochimiques représentent 40 milliards de dollars [ soit 34.317.384.320, EUR, plus de 34 milliards d’euros ] par an pour des entreprises chimiques et agricoles comme Monsanto. On estime que le marché de l’agrochimie vaudra 308,92 milliards de dollars [ soit 264,24 milliards d’euros ] d’ici 2025. Quelle est la probabilité que ces entreprises multinationales sacrifient volontairement ces montants et leurs bénéfices, même si cela signifie sacrifier la santé des agriculteurs et de leurs enfants ?

Vous pouvez diffuser cette production sur les “Genetically Modified Children”, « enfants génétiquement modifiés » sur Vimeo and Amazon ou obtenir le DVD pour 10 $ en visitant cette page promotionnelle spéciale : special promotional page. Les réalisateurs du film, Juliette Igier et Stephanie Lebrun, recherchent des organisations partenaires et des éducateurs intéressés pour utiliser le film comme outil de sensibilisation dans leurs communautés. Pour en savoir plus, envoyez un courriel à Cinema Libre Studio à outreach@cinemalibrestudio.com

Référence du film : CINEMA LIBRE STUDIO - ABOUT GLYPHOSATE, MONSANTO & ROUNDUP : http://cinemalibrestudio.com/genetically-modified-children/index.html

DISTRIBUTION CONTACTS : Rick Rieger – Home Entertainment rrieger@cinemalibrestudio.com et Mo Ouasti – International Rights mouasti@cinemalibrestudio.com

[Note du traducteur : film en espagnol, sous-titré en anglais ; certaines images sont difficilement supportables sur le plan médical, psychologique et humanitaire].

Organic Consumers Association (OCA) est une organisation de défense des consommateurs de base à but non lucratif. Inscrivez-vous ici pour suivre les nouvelles et les alertes de OCA : Sign up here.

Résultat de recherche d’images pour ’‘Organic Consumers Association’’

Retour au début de l’article traduit

Traduction, compléments entre […] et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 22/07/2018 - Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS
OGM Santé GMO Kids Argentina Moms Confront Monsanto and Philip Morris Over Greed and Pesticides French version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

---

Haut du formulaire

Bas du formulaire


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 18 / 317148

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site OGM  Suivre la vie du site OGM & Santé   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License