Accueil > Pour en savoir plus > Océans Mers Lacs Fleuves Rivières > "Pénurie de ressources et résilience : le cas de l’eau avec 8 propositions de (...)

"Pénurie de ressources et résilience : le cas de l’eau avec 8 propositions de ‘’Green Cross’ " par Alexandra Moreau et Nicolas Imbert

Traduction et compléments de Jacques Hallard

jeudi 6 février 2020, par Imbert Nicolas , Moreau Alexandra


ISIAS Océans Climat

Pénurie de ressources et résilience : le cas de l’eau avec 8 propositions de ‘’Green Cross’ dévoilées le 11 décembre 2019 pour une gestion sereine de l’eau pendant la CoP 25 sur le climat à Madrid

Auteurs : Alexandra Moreau et Nicolas Imbert pour Green Cross (admin Climat, Eau et océans. Le 11 décembre 2019.

Titre : Facing natural resources scarcity – focus on water-related topics, way forward, priorities, keys for action, par Alexandra Moreau, directrice ajointe aux côtés de Nicolas Imbert - Acte de Madrid, 11 décembre 2019 : Résilience et pénurie de ressources : le cas de l’eau –> 8 propositions dévoilées pour une gestion sereine

Le 11 décembre 2019, Green Cross a effectué à Madrid, pendant la CoP 25(LaConférence de Madrid de 2019 sur les changements climatiques), une session de travail sur le thème « résilience et pénurie de ressources : le cas de l’eau ». Sopra Steria [une entreprise de services du numérique (ESN) française ] a hébergé et participé activement à cette session, qui a également accueilli les intervenants suivants : Jean-Michel Cousteau (Président de GCFT – message video), Jean-Claude Curell (représentant de Green Cross à Madrid), Ania Freindorf (photojournaliste – Glaciers Nus), Nicolas Imbert (directeur de GCFT), Jean-Charles Lardic (Ville de Marseille), Birgitta Liss Lymer (directeur des Ressources en Eau à Siwi et coordinatrice du programme Source to Sea), Antonio Peñalver Grau (CEO de Sopra Steria Spain), Siva Niranjan (Directeur du Développement Durable Sopra Steria) et Pierre Victoria (Directeur du Développement Durable Veolia) [né le 22 août 1954 à Carhaix (Finistère), anciennement directeur des relations institutionnelles internationales de Véolia eau1, est aujourd’hui directeur du développement durable et administrateur salarié de Véolia. Il anime le Cercle français de l’eau, dont il est le délégué général2 ].

Les présentations et tables-rondes, particulièrement denses en éléments de visions et retours d’expérience, ont insisté à la fois sur l’urgence d’agir de manière transversale via les urgences de biodiversité, climat et eau. De multiples retours d’expérience tendent à montrer que la gestion systémique et optimisée de l’eau est encore balbutiante, mais qu’une fois mise en œuvre ses résultats sont flagrants tant sur les enjeux sociétaux, économiques qu’environnementaux.

La projection artistique “Glaciers Nus” effectuée par Ania Freindorf a illustré, littéralement depuis la source, la vulnérabilité du système d’eau naturel.

Il ressort des travaux que les acteurs économiques, le secteur public comme les organisations de la société civile doivent travailler de manière encore plus intégrée pour faire émerger rapidement les solutions viables qui donnent accès à l’eau et à l’assainissement pour les millions de personnes qui en sont encore privées tout en développant l’économie circulaire de l’eau partout où c’est possible, et ce de manière prioritaire.

A partir des attendus de la conférence, Green Cross a effectué 8 propositions concrètes pour les décideurs qui permettront de développer notre résilience vis-à-vis de l’eau en 2020 :

Proposition 1 : mieux intégrer l’eau dans les méthodologies de construction des contributions nationales déterminées (NDC), et en rendre compte de manière transparente à la CoP 26 (Décembre 2020 à Glasgow),

Proposition 2 : faire des Objectifs de développement durable (ODD) le cadre de référence pour le reporting, la gestion et la préservation de l’eau,

Proposition 3 : développer de manière ambitieuse la gestion de la ressource en eau – en particulier l’empreinte eau – et ce de manière systémique et orientée vers l’action,

Proposition 4 : mettre l’accent sur la gestion qualitative de l’eau, afin de préserver la santé humaine et les écosystèmes, et effectuer rapidement les actions de remédiation qui s’imposent,

Proposition 5 : mettre en place une économie circulaire de l’eau intégrant l’efficacité dans l’utilisation de la ressource, la remédiation, la gestion de la rareté et de la qualité dans toutes les activités,

Proposition 6 : investir et coopérer dans la circularité de l’eau

Proposition 7 : effectuer un “choc de régulation” pour promouvoir – au lieu de contraindre – la circularité de l’eau, l’effectivité de son usage et de sa gestion, et initier une transition juridique via l’eau,

Proposition 8 : répondre à l’urgence climatique et environnementale, par la montée en puissance d’une trajectoire passant de la gestion de la pénurie à la résilience dans l’utilisation de l’eau sur une période courte.

Cet événement a été organisé par Green Cross en partenariat avec Sopra Steria, et a bénéficié du soutien de ARIS Bioenergies, CEREM, GLISPA, OIEAU et OREE.

Nos 8 propositions seront enregistrées auprès des instances onusiennes, partagées avec les délégations présentes à la CoP25, et actualisées périodiquement dans les contextes de EarthX 2020 (Avril, Dallas), du Congrès Mondial de l’UICN (Juin, Marseille), de la COP 15 Biodiversité (Septembre, Beijing) et de la CoP 26 (Décembre, Glasgow). Green Cross les mettra également en oeuvre dans le cadre des projets, activités, plateformes et réseaux où nous sommes présents. Nous encouragerons également tous nos partenaires et leurs réseaux à adopter ces propositions, et à nous faire part de leur mise en œuvre.

Visionner les photos

Source : http://gcft.fr/WP/resilience-et-penurie-de-ressources-le-cas-de-leau-8-propositions-devoilees-a-madrid-pour-une-gestion-sereine/?mc_cid=907ee3ce8b&amp ;mc_eid=84cddcbb2f

Message de ’Green Cross France et Territoires’ en date du 03/02/20 18:48

En 2019, en particulier grâce à vous, Green Cross a :