Accueil > Pour en savoir plus > Santé > "Six chiffres clés du coronavirus qui sont à connaître, les cas détectés (...)

"Six chiffres clés du coronavirus qui sont à connaître, les cas détectés d’infection par le COVID-19 et le nombre des décès qui augmentent dans le monde" par Tina Hesman Saey & Erin Garcia de Jesus

Traduction et compléments de Jacques Hallard

mercredi 4 mars 2020, par Garcia de Jesus Erin , Hesman Saey Tina



ISIAS Santé

Six chiffres clés du coronavirus qui sont à connaître, les cas détectés d’infection par le COVID-19 et le nombre des décès qui augmentent dans le monde

Accès aux actualités en français du 03 mars 2020 à 10h35

L’article d’origine de Tina Hesman Saey et Erin Garcia de Jesus a été publié le 02 mars 2020 par Science Newssous le titre « 6 key coronavirus numbers you should know  » et il est accessile sur ce site : https://www.sciencenews.org/article/coronavirus-cases-deaths-countries-symptoms-contagious?utm_source=email&amp ;utm_medium=email&utm_campaign=latest-newsletter-v2&utm_source=Latest_Headlines&utm_medium=email&utm_campaign=Latest_Headlines

two women wearing masks

Le 02 mars 2020, deux femmes quittent le ‘Life Care Center’ de Kirkland, Washington, près de Seattle. Cinq des 18 cas de l’état de Washington aux Etats-Unis, concernaient des résidents ou des employés de cet établissement. Ted S. Warren / AP Photo

Quelques jours à peine après l’annonce de la propagation du nouveau coronavirus aux États-Unis, des cas ont été signalés dans 10 États et le nombre de morts augmente. Au 02 mars 2020, six personnes - toutes dans l’État de Washington - étaient décédées des suites de COVID-19, ont confirmé des responsables de la santé publique. À l’échelle mondiale, de plus en plus de pays signalent leurs premiers cas, notamment le Mexique, l’Arabie saoudite et le Sénégal.

Le battement de tambour presque instantané de l’augmentation des cas et des décès enregistrés a conduit à des fermetures d’écoles, à une bourse volatile et à beaucoup d’inquiétudes et de questions posées. Voici quelques chiffres sur l’épidémie - y compris la rapidité avec laquelle le coronavirus se propage et à quel point il est mortel.

Le virus est maintenant présent dans plus de 60 pays.

Le virus qui cause COVID-19 a probablement commencé à se propager en Chine au début du mois de novembre, selon une analyse menée par des chercheurs du ‘Fred Hutchinson Cancer Research Center’ de Seattle et de l’Université de Bâle en Suisse. À partir de là, le virus s’est propagé à plus de 60 pays, jusqu’à cette date du 02 mars 2020, y compris aux États-Unis.

Dans l’ensemble, parmi les personnes qui contractent le virus, 2,3% meurent

C’est selon une étude de plus de 44.000 cas en Chine jusqu’au 11 février 2020, c’est bien plus que 0,1% des personnes infectées par la grippe qui meurent (bien que la grippe ait infecté des millions de personnes cette saison aux États-Unis seulement, donc le nombre de décès dus à la grippe est beaucoup plus élevé). Le taux de mortalité réel pour le coronavirus peut ne pas être connu avant un certain temps, jusqu’à ce que les chercheurs puissent déterminer combien de personnes ont été infectées, mais ne présentaient pas de symptômes, ou présentaient des symptômes très légers ou n’avaient pas pu être testées.

Voir toute notre couverture de la nouvelle épidémie de coronavirus 2019

Le taux de mortalité varie également selon l’âge, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes mourant rarement, comme le montrent les données de cas observés en Chine. Les personnes âgées, en particulier celles souffrant de maladies cardiaques et d’autres pathologies, sont plus susceptibles de mourir. Les adultes d’âge moyen et les personnes âgées sont les plus susceptibles de contracter le virus, tandis que les enfants et les adolescents sont rarement infectés, mais peuvent cependant propager la maladie.

Le taux de mortalité dans la province chinoise du Hubei, où l’épidémie a commencé et où la plupart des cas ont été découverts en Chine, était plus élevé que dans le reste du pays, peut-être parce que les hôpitaux et les prestataires de soins de santé étaient débordés. Il est trop tôt pour dire comment la mortalité globale de la maladie se déroulera dans le reste du monde, en particulier avec l’utilisation de médicaments et des vaccins qui sont testés contre le virus.

À risque

Une analyse d’environ 44.000 cas de COVID-19 en provenance de Chine jusqu’au 11 février 2020, montre que les personnes âgées sont les plus vulnérables : les personnes de 80 ans et plus étaient plus susceptibles de mourir lorsqu’elles étaient infectées que les personnes plus jeunes. Par exemple, près de 15% des 80 ans et plus qui ont contracté la maladie sont décédés. En comparaison, les personnes de moins de 10 ans semblaient rarement tomber gravement malades à cause de la maladie et il n’y avait aucun décès dans ce groupe d’âge.

Mortalité de COVID-19, par âge

Credit : T. Tibbitts - Source : China CDC Weekly - Fabriqué avec ‘Flourish’

Les symptômes se développent de 2 à 14 jours après l’exposition.

La période d’incubation de la maladie est le temps qui s’écoule entre l’exposition au virus et l’apparition des symptômes. Les autorités estiment que cela représente environ cinq jours, mais cela peut être aussi court que deux jours et aussi long que 14 jours. Le COVID-19 est une maladie qui affecte principalement les poumons, et 90% des personnes font de la fièvre, tandis que 70% développent une toux sèche. La fatigue est également courante.

Les personnes âgées peuvent avoir une période d’incubation légèrement plus longue. Une étude préliminaire publiée le 29 février 202 sur ‘medRxiv.org’ estime que les personnes de plus de 40 ans présentent des symptômes après six jours, tandis que celles de 39 ans et moins développent des symptômes après quatre jours.

La contagiosité peut durer de 1 à 29 jours.

La période contagieuse peut commencer avant l’apparition des symptômes et peut durer même après la disparition des symptômes (SN : 28/02/20). Certaines études publiées et certaines recherches qui n’ont pas encore fait l’objet d’un examen par les pairs suggèrent que la période pourrait être d’un à 29 jours.

Le virus circule peut-être aux États-Unis depuis au moins 6 semaines.

C’est selon une analyse génétique des échantillons de virus de deux patients dans l’État de Washington, réalisée par Trevor Bedford, un biologiste évolutionniste au ‘Fred Hutchinson Cancer Research Center’, et ses collègues. En conséquence, quelques centaines de personnes dans l’État pourraient être infectées, a déclaré Bedford le 2 mars 2020 sur Twitter. Le nombre des personnes touchées par l’épidémie pourrait également doubler tous les sept jours en l’absence de mesures de confinement, a-t-il déclaré.

Les autorités ont identifié un nombre croissant de personnes infectées dans l’étét de Washington. Au 02 mars 2020, au moins 18 patients avaient été testés positifs pour le virus - six étaient décédés - tandis qu’au moins 231 personnes étaient actuellement sous surveillance.

Les responsables ont annoncé le premier cas de COVID-19 aux États-Unis lié à des voyages le 21 janvier 2020 (SN : 1/21/20). Les 26 et 28 février 2020, les autorités sanitaires américaines ont annoncé que deux femmes en Californie avaient été infectées (SN : 2/28/20). Aucune des deux femmes ne s’était rendue dans les zones touchées et n’avait été exposée à une personne connue pour avoir la maladie.

Neuf fois plus de cas ont été signalés à l’extérieur de la Chine qu’à l’intérieur du 1er au 2 mars 2020.

C’est en partie parce que le nombre de cas quotidiens signalés en Chine diminue, signe que les efforts de confinement ralentissent l’épidémie. Mais les cas dans d’autres pays augmentent.

La Corée du Sud, l’Italie, l’Iran et le Japon sont les pays les plus préoccupants, selon l’Organisation mondiale de la santé. La Corée du Sud, par exemple, a signalé plus de 4.300 cas de COVID-19 et 28 décès au 02 mars 2020 - dont la plupart provenaient de cinq grappes connues d’infections - ce qui signifie qu’elle compte désormais plus de la moitié de tous les cas enregistrés hors de Chine. Cependant, les autorités ont mis en place plus de 500 sites de test des coronavirus à travers le pays, qui ont dépisté plus de 100.000 personnes, soit bien plus nombreux que dans beaucoup d’autres pays.

Malgré l’augmentation du nombre de cas en dehors de la Chine, ’le confinement du COVID-19 est possible et doit rester la priorité absolue pour tous les pays’, a déclaré le 02 mars 2020 le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse. « Avec des mesures rapides et agressives, les pays peuvent arrêter la transmission et sauver des vies ».

Citations

Z. Wu et al. Characteristics of and important lessons from the coronavirus disease 2019 (COVID-19) outbreak in China. JAMA. Published February 24, 2020. doi:10.1001/jama.2020.2648.

Y. Zhang et al. The epidemiological characteristics of an outbreak of 2019 novel coronavirus diseases (COVID-19) — China, 2020. Chinese Center for Disease Control and Prevention. February 17, 2020. 

Y. Liu et al. The reproductive number of COVID-19 is higher compared to SARS coronavirus.Journal of Travel Medicine. Published February 13, 2020. doi:10.1093/jtm/taaa021.

K. Men et al. Estimate the incubation period of coronavirus 2019 (COVID-19). medRxiv.org. February 29, 2020. doi:10.1101/2020.02.24.20027474.

A.J. Kucharski et al. Early dynamics of transmission and control of COVID-19 : a mathematical modelling study. medRxiv.org. February 18, 2020. doi:10.1101/2020.01.31.20019901.

À propos de Tina Hesman Saey - Tina Hesman Saey est rédactrice en chef et présente des rapports sur la biologie moléculaire. Elle a un doctorat. en génétique moléculaire de l’Université de Washington à St. Louis et une maîtrise en journalisme scientifique de l’Université de Boston.

À propos d’Erin Garcia de Jesus

Erin I.Garcia de Jesus est la stagiaire en rédaction scientifique de l’hiver 2019 à Science News. Elle est titulaire d’un doctorat en microbiologie de l’Université de Washington et a ensuite obtenu une maîtrise en communication scientifique de l’Université de Californie à Santa Cruz.

www.sciencenews.org - Science News

Résultat de recherche d’images pour ’science news logo’

Retour au début de l’article traduit


Accès à quelques informations actuelles en français (relevé du 03.03.2020 à 10h35)

La mobilisation face à la menace du coronavirus s’intensifie ... Le Monde – « Du côté des notes positives, une cinquantaine de soignants de l’hôpital Tenon placés à l’isolement à cause du coronavirus « ont repris ou vont ... »

DIRECT. Coronavirus : nouveau Conseil de défense à l’Elysée - Le Parisien

EN DIRECT- Coronavirus : la mobilisation s’amplifie pour ... - Le Figaro

Coronavirus : la mobilisation s’amplifie en France face à la ... Exhaustif-Sud Ouest

En direct Mise à jour en direct-DNA - Dernières Nouvelles d’Alsace

Coronavirus en France : les 200 cas dépassés - Exhaustif-Futura-Sciences

Retour au début de l’article traduit

Auteur : Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 03/03/2020

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Santé 6 key coronavirus numbers you should know french version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti.

http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

— -