Accueil > Pour des alternatives > Produire bio & local > "Une nouvelle étude universitaire américaine montre qu’en grandes cultures (...)

"Une nouvelle étude universitaire américaine montre qu’en grandes cultures (rotation maïs/soja/blé), l’agriculture biologique est plus rentable que l’agriculture conventionnelle" par GMWatch

Traduction & compléments par Jacques Hallard

jeudi 9 juillet 2020, par GMWatch


ISIAS Agriculture biologique

Une nouvelle étude universitaire américaine montre qu’en grandes cultures (rotation maïs/soja/blé), l’agriculture biologique est plus rentable que l’agriculture conventionnelle

Addenda – Les expérimentations agricoles réalisées aux Etats-Unis par le Rodale Institute sur les systèmes et itinéraires agricoles ont été lancées par Robert David ’Bob’ Rodale (1930–
1990), qui voulait un établir un soutien scientifique pour les recommandations faites dans le cadre du nouveau programme national d’agriculture biologique dans les années 1980 aux Etats-Unis. Aujourd’hui, le domaine de recherches est divisé en un total de 72 parcelles expérimentales. Source : https://rodaleinstitute.org/science/farming-systems-trial/

rodale farming systems fields

L’article d’origine a été publié le 06 juillet 2020 par GMWatchsous le titre « Organic farming more profitable than conventional – study  » et il est accessible sur ce site : https://www.gmwatch.org/en/news/latest-news/19458-organic-farming-more-profitable-than-conventional-study

Le rendement net de la rotation maïs / soja / blé en agriculture biologique est nettement supérieur à celui des mêmes cultures conduites en rotation dans un système d’agriculture conventionnelle.

Une étude de l’Université Purdue [une université publique située à West Lafayette, dans le comté de Tippecanoe (Indiana) aux États-Unis] a révélé que si les agriculteurs travaillant en agriculture biologique obtiennent des avantages de 100% et maintiennent leur rendement à un tiers de celui du système conventionnel, ils ont tendance à être plus rentables que les producteurs pratiquant l’agriculture conventionnelle selon l’article ci-dessous.

[Voir Comparison of Conventional and Organic Crop Rotations June 5, 2020 by Michael Langemeier and Xiaoyi Fang].

Les chercheurs ont écrit leurs résultats dans un rapport qui est disponible en ligne. Les rotations des cultures étudiées concernaient le maïs, le soja et le blé. Aux États-Unis, une proportion élevée du maïs et du soja sont des OGM, donc l’étude est un triste commentaire sur le manque de récompenses pour les agriculteurs qui cultivent ces OGM. L’étude a révélé que le scénario testé « produisait des bénéfices nets pour la production biologique d’environ 50 $ par acre mais des pertes nettes d’environ 60 $ à 70 $ par acre pour les systèmes conventionnels.

Alors que l’étude supposait une traînée de rendement importante pour les produits biologiques, une autre étude sur les performances réelles au champ a montré des résultats différents. Le ‘Farmale Systems Trial’ du Rodale Institute est la comparaison côte à côte la plus longue jamais réalisée avec les systèmes de culture de céréales biologiques et conventionnels en Amérique du Nord. Il a été constaté que les rendements biologiques sont compétitifs par rapport aux rendements conventionnels après une période de transition de 5 ans et que les rendements biologiques peuvent être jusqu’à 40% plus élevés en période de sécheresse, en raison des sols plus sains, qui retiennent mieux l’humidité. Les parcelles « conventionnelles » de ‘Rodale Institute’ comprennent des cultures d’OGM, afin de mieux refléter les conditions agricoles réelles aux États-Unis.

[Selon un article en anglais de Wikipédia, « Rodale Institute est une organisation américaine (type 501 (c) (3)) sans but lucratif qui soutient la recherche en agriculture biologique . L’Institut a été fondé en 1947 par l’entrepreneur JI Rodale à Emmaus, dans l’état de Pennsylvanie. Lorsque JI Rodale est mort en 1971, son fils Robert a acheté 333 acres [soit 134.76 ha], et la ferme a déménagé à son emplacement actuel à Kutztown, en Pennsylvanie .

Le ‘Rodale Institute’ utilise un système d’expérimentation agricole à long terme, mettant en place côte à côte des modèles d’essais pour les recherches, afin de comparer l’agriculture biologique avec l’agriculture conventionnelle. Sa plus longue expérience de fonctionnement sur le terrain, dénommé l’ agriculture Systems Trial , est en cours d’ réalisation depuis 1981 et il permet de comparer le maïs en agriculture biologique et conventionnelle, ainsi que le soja et d’autres céréales. L’Institut Rodale conduit aussi des recherches sur les effets de la culture d’aliments sans produits chimiques pesticides , herbicides et engrais , sur la santé humaine, sur la qualité de l’eau, sur le changement climatique, etc…

Les collaborations avec les agriculteurs et des pairs scientifiques agricoles, basés dans les états de Pennsylvanie et du Maryland, ainsi qu’à l’échelle nationale et internationale, permettent aux chercheurs de l’Institut Rodale de procéder à des expériences répétées dans les différentes régions géographiques et les agriculteurs ont l’occasion de tester les avantages de nouvelles approches pour les productions en agriculture biologique. De plus, une aide est proposée aux partenaires de l’institut au niveau national, bénéficiant de l’état des programmes pour la certification biologique, pour les dirigeants de l’industrie et les élus. En outre, les partenaires de l’institut ont une action stratégique avec les entités gouvernementales des États-Unis et à l’étranger, avec les entreprises et les organisations afin de promouvoir les possibilités de l’agriculture biologique régénérative et d’étendre les avantages de ce mode d’agriculture biologique auprès de plus de gens parmi les producteurs agricoles… ] – Article complet sur ce site : https://fr.qwe.wiki/wiki/The_Rodale_Institute ].

Voir aussi [Rodale Institute (@rodaleinstitute) • Photos et vidéos Instagram ].

[Voir également L’institut Rodale : pionniers du bio depuis 1947 – « C’est en Pennsylvanie aux USA que se trouve l’institut Rodale. Organisme à but non lucratif depuis 68 ans, cet institut étudie l’AB vs l’agriculture conventionnelle sur les trois espèces majeures cultivées aux USA : le maïs, le blé et le soja. Il y a prêt de 40 ans, l’institut Rodale a mis en oeuvre les expérimentations par les systèmes agricoles dénommés ’Farming Systems Trial’, l’étude scientifique la plus longue conduite aux États-Unis, dans laquelle l’agriculture chimique est comparée à l’agriculture biologique. Parmi les résultats des travaux, et en particulier ceux conduits pendant près de 40 ans dans la province canadienne du Saskatchewan. L’étude, consultable dans sa totalité ici, montre qu’après 3 ans de transition, les résultats des parcelles biologiques sont comparables aux résultats des parcelles conventionnelles. De plus, en période de sécheresse, les cultures ‘bio’ se montrent plus résistantes que les cultures conventionnelles et même que les cultures d’OGM résistantes à la sécheresse ! Une bonne nouvelle donc, et des travaux de recherche à suivre de près. Egalement, d’après l’Institut Rodale, l’AB utilise 45% d’énergie en moins que l’agriculture conventionnelle, et elle émet 40% de gaz à effet de serre en moins, pour la même efficacité. Pour en savoir + : Site Internet de l’Institut RODALE – Source 2014 : http://producteurs-biologiques-haute-marne.blogspot.com/2014/07/linstitut-rodale-pionniers-du-bio.html ].

Document de référence

Profit study on organics yields data (Une étude sur les bénéfices obtenus à partir des données des produits récoltés en agriculture biologique) - Par Ed. White - The Western Producer, 02 juillet 2020. Site : https://www.producer.com/2020/07/profit-study-on-organics-yields-data/

Dans l’Union européenne, on on peut consulter par ici (Can be read in the EU via the web archive) via les archives Web : https://web.archive.org/web/20200703162921/https:/www.producer.com/2020/07/profit-study-on-organics-yields-data/

Si les agriculteurs biologiques obtiennent des primes de 100% et maintiennent leur rendement à un tiers du conventionnel, ils ont tendance à être plus rentables que les producteurs conventionnels.

C’est la conclusion d’une étude de l’Université Purdue analysant la rentabilité des rotations typiques qui sont pratiquées dans le Midwest américain sur une période de 10 ans.

« Le rendement net des terres cultivées pour la rotation biologique était de 268 $ par acre, soit environ 110 $ et 120 $ de plus que celui des rotations conventionnelles avec maïs / soja et conventionnelles maïs / soja / blé (dans le scénario étudié) », conclut le rapport du 05 juin 2020 établi par le Professeur Michael Langemeier (photo) et Xiaoyi ’Zoie’ Fang [(photo) MS Student - KRAN 626 - Started MS - Aug. 2018].

L’étude compare les deux styles d’agriculture, l’agriculture biologique utilisant plus de fumier, de main-d’œuvre et de machines, d’une part, et l’agriculture conventionnelle utilisant plus d’engrais, d’herbicides et d’insecticides, d’autre part.

Les prix ont été tirés de la base de données FINBIN du ‘Center for Farm Financial Management’ de l’Université du Minnesota aux Etats-Unis. [Voir Innovation - Apps, software, training – improving the financial management abilities of farmers and ranchers since 1984. ]

« Une analyse de ce type nécessite beaucoup d’hypothèses », explique le rapport, intitulé Comparaison des rotations conventionnelles et biologiques des cultures.

Cependant, aucune des hypothèses ne semble s’écarter radicalement des observations courantes sur les résultats de la production agricole pour les producteurs biologiques compétents et expérimentés et pour les marchés biologiques.

Les chercheurs supposent que le maïs biologique produit 32% de moins que le maïs conventionnel, 33% de moins pour le soja et 24% de moins pour le blé.

Avec du maïs conventionnel au prix de 3,60 $ le boisseau et du bio à 8,30 $, du soja conventionnel à 8,85 $ et du bio à 18,60 $ et du blé à 4,85 $ contre 9,70 $, le scénario a produit des bénéfices nets pour la production biologique d’environ 50 $ l’acre, mais des pertes nettes d’environ 60 $ à 70 $ par acre pour les systèmes conventionnels.

Pour ramener le système biologique au niveau de rentabilité du système conventionnel, les rendements devraient baisser d’environ 18 à 20% supplémentaires par rapport à la traînée de rendement biologique habituel.

L’étude a été entreprise en raison de la demande croissante du marché pour les cultures biologiques et du manque d’informations sur la rentabilité relative pour les agriculteurs.

« Les informations concernant la rentabilité relative de la production conventionnelle et biologique font souvent défaut », notent les auteurs.

Bien que les résultats puissent suggérer que la conversion à la production biologique est logique pour les céréaliculteurs qui recherchent une rentabilité accrue, les auteurs émettent également une mise en garde. Ils notent que les coûts, les rendements et les prix reçus peuvent varier considérablement, ce qui peut fausser la rentabilité. C’est peut-être la raison pour laquelle il existe un écart important entre les producteurs biologiques sur la rentabilité de leurs pratiques.

Les données FINBIN « montrent une différence beaucoup plus grande dans les rendements nets des entreprises entre les exploitations agricoles en agriculture biologique et les rendements obtenus par leurs homologues en agriculture conventionnelles ».

GMWatch - www.gmwatch.org › ... - Latest news on GMO food, GMO crops, GMO labelling and genetically modified organisms

GMWatch : Anti-biotech ’news hub’ goal is to ’remove all GMO crops ...

Voir aussi d’autres informations et son de cloche ici : GMWatch : Anti-biotech ’news hub’ goal is to ’remove all GMO ...

Retour au début de l’article traduit

Traductions, dossier ajouté et intégration de liens hypertextes : Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant 08/07/2020

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Agriculture biologique Organic farming more profitable than conventional French version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti.

http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

— -