ISIAS

Transformation écologique des territoires, changer de braquet et être concret - Message de Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert

jeudi 20 août 2020 par isias



ISIAS Ecologie

Transformation écologique des territoires, changer de braquet et être concret - Message de Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert en date du 20/08/20 13:39

En cette période compliquée, qui plus que jamais nous montre à la fois l’urgence climatique et environnementale et l’importance d’agir pour la planète afin de se préserver soi-même, nos actions sont essentielles. C’est en accélérant la transformation écologique de nos économies, de nos sociétés, que nous nous assurons au quotidien une meilleure santé et une meilleure qualité de vie.

Les actions de Green Cross se focalisent sur ces enjeux : un plaidoyer global, ancré dans les territoires, et des plans d’actions très concrets. Voici le menu de notre newsletter de rentrée :

Retour au début du document

1.
Face aux catastrophes environnementales, nous devons anticiper le risque plutôt que de le subir - Message de Jean-Michel Cousteau et Nicolas Imbert

La catastrophe humaine et écologique survenue à Beyrouth le 4 août 2020 nous interpelle tous. Cette tragédie meurtrière et dévastatrice est survenue parce que du nitrate d’ammonium en grande quantité, était stockée proche du port, en pleine zone urbaine.

Le 25 juillet dernier, le vraquier MV Wakashio, qui a heurté un récif au sud-est de l’île Maurice, a provoqué une marée noire et des dégâts irrémédiables par l’importance du fuel qui s’est déjà échappé des coques, soit 800 tonnes. Il semblerait que les 2.000 tonnes restantes soient désormais récupérées et ce danger écarté, mais il reste désormais le problème de l’épave et de son déséchouage.

L’explosion d’AZF à Toulouse, le naufrage du Kea Trader sur les récifs Dunant au large de la Nouvelle-Calédonie, la catastrophe de DeepWater Horizon dans le Golfe du Mexique sont autant d’autres catastrophes industrielles récentes qui montrent que nous n’avons encore que trop peu mis en place les dispositifs légaux, assurantiels et financiers pour d’une part prévenir le risque, d’autre part avoir préparé des dispositifs de réponse rapide permettant une action ciblée et efficace dès la survenue de l’accident, où qu’il advienne.

Jean-Michel Cousteau, président de Green Cross France et Territoires, rappelle que « l’espère humaine est la seule espèce qui a le privilège de choisir de ne pas disparaître ».

Nous devons mettre en place, concrètement et dès que possible, un mécanisme légal, assuranciel et financier international pour prévenir la reproduction de telles catastrophes, qui à la fois valorise les entrepreneurs précautionneux et décourage les comportements irresponsables tant envers l’environnement que les populations.

Nous devons également être en mesure de mettre en place, former et structurer des brigades de secours environnementales au plus proche des populations, capables d’anticiper les risques et d’intervenir très rapidement après d’éventuelles catastrophes.

C’est pourquoi Green Cross propose, dans ce contexte de relance internationale post-covid19 qui permet de déployer rapidement, de rendre plus opérationnels les principes de prévention, précaution et pollueur-payeur sur toutes les activités générant un risque de catastrophe industrielle majeure, comme suit :

  • Co-construction de manière transparente et démocratique sur chaque territoire d’un plan de prévention des risques environnementaux, impliquant à travers un processus démocratiquement transparents et les autorités, et les professionnels du risque, et les entreprises, et les citoyens, et permettant à chacun de savoir comment agir pour prévenir le risque et le réduire, mais aussi juste après une catastrophe,
  • Obligation pour les entreprises d’être correctement assurées pour l’ensemble des impacts de leurs activités et le risque de catastrophe industrielle, et ce auprès d’assureurs ou de réassureurs non liés ni aux concepteurs, exploitants ou sous-traitants, ni aux Etats,
  • Obligation pour chaque entreprise de mettre à disposition 1% de ses revenus sur le territoire à un fond 1% risque industriel, géré par le territoire – à l’échelle nationale ou subnationale – pour financer les conséquences d’éventuelles catastrophes, mais aussi la prévention des risques, l’indemnisation des victimes et la fin de vie. La consignation de ce fonds pouvant diminuer très rapidement dans le temps si l’exploitant démontre de manière contradictoire et prouvée sa performance environnementale.
    Nicolas Imbert, directeur de Green Cross France et Territoires, précise « cette période de reconstruction post-covid19 est critique, et c’est le moment idéal pour faire les bons changements structurels qui sont de vrais choix de société. En responsabilisant les entreprises par ce fond 1% risque industriel, en co-construisant les plans de prévention avec le public, de manière très transparente, en s’assurant que chacun est assuré à hauteur du risque qu’il génère, on s’autorise à la fois à prévenir l’accident industriel et à en limiter l’impact et les dégâts. C’est aussi un signal très fort pour l’économie, qui récompensera les entreprises et les choix de consommation vertueux pour la planète, et pénalisera celles et ceux qui ne prennent pas des précautions à hauteur du risque généré. C’est pourquoi il nous faut agir maintenant, en commençant par les secteurs d’activités et les états déjà prêts. L’initiative se propagera ensuite très rapidement par effet d’entrainement.

Retour au début du document


2.
Contribuer via l’agro-écologie à des territoires plus résilients, faire et donner envie

Préserver biodiversité et climat est une urgence absolue, dans l’intérêt même de l’Humanité. Notre consommation énergétique a un lourd impact tant sur le climat que sur la biodiversité, qu’il s’agit tout d’abord de réduire – par l’efficacité énergétique – et de rendre renouvelable via une démarche 4D – déconcentrée, diversifiée, décarbonée, démocratique.

Les entreprises citoyennes comme les territoires engagés se sentent particulièrement concernés par cet enjeux, et souhaitent souvent trouver des mécanismes appropriés pour contribuer à réduire, localement et avec création de valeur sociale, culturelle et économique, l’impact négatif sur l’environnement (émissions carbone, biodiversité, pollution) qu’ils ne sont pas arrivé à réduire préalablement.

Green Cross travaille actuellement en Région Sud avec différents partenaires complémentaires pour mettre en place un mécanisme de contribution écologique concrète entrepreneuriale artistique et territoriale qui permettre de montrer que l’on peut créer de la valeur écologique, sociale et économique en contribuant à réduire localement et avec une grande exigence qualitative ce qui est consommé localement.

Nous souhaitons désormais identifier des projets opérationnels permettant via une activité entrepreneuriale et productive une restauration de la qualité écologique des milieux, visant le moyen et long terme, dans les domaines suivants :

  • Agricole et Forestier,
  • Aquacole et de préservation des écosystèmes littoraux et marins,
  • De captation carbone via des algues ou des microorganismes.
    A l’issue d’une période de sélection, et après visites de terrain, les projets identifiés pourront, une fois sélectionnés :
  • Etre mis en visibilité,
  • Bénéficier d’un appui méthodologique,
  • Obtenir des financements d’appui à l’investissement de contribution écologique.

Vous avez un projet à nous présenter ? N’hésitez pas à nous faire parvenir à contact@gcft.fr votre dossier de candidature (format libre entre 4 et 12 pages) précisant :

  • Le projet, son territoire, son écosystème, et qui le porte,
  • En quoi c’est un projet qui répond à cet appel à manifestation d’intérêt,
  • En quoi l’apport complémentaire d’un investissement ponctuel entre 5 000 et 20 000 euros au titre de la compensation carbone peut faire une différence effective.
    Date limite : 15 septembre 2020 – par email à contact@gcft.fr

Les répondants à la présente manifestation d’intérêt mettront en avant leurs réponses courtes et précises aux éléments suivants :

  • En quoi leur projet est ancré dans le territoire, et pourquoi il contribue à la restauration des écosystèmes,
  • Sa triple performance économique, sociale et écologique,
  • Un modèle économique viable et ne reposant pas uniquement sur la compensation,
  • L’interaction avec la société civile (visites, matériel de présentation…),
  • La dimension artistique et la capacité à accueillir et faire résonner des performances artistiques en lien avec le projet,
  • Les assertions de compensation carbone doivent être vérifiables par des tiers accrédités, et la méthodologie doit être préalablement approuvée et validée par des tiers référencés et crédibles, La viabilité du projet et de ses effets positifs sur l’écosystème doit aller au-delà des périodes d’observation des crédits carbone – et le projet doit démontrer un appui précis aux Objectifs de Développement Durable (ODD).
  • Nous prévoyons d’examiner l’ensemble des réponses reçues entre le 15 et le 30 septembre 2020, et de présélectionner 3 projets pour une analyse plus approfondie, en vue de contractualiser avec le premier projet retenu d’ici à fin décembre 2020. Le détail de l’appel à manifestations d’intérêt est disponible ici.

    En parallèle, un appel à contributions d’expertise et de partenariat société civile est également lancé. Il peut être téléchargé ici.
    Retour au début du document


3.
Développement du fret ferroviaire, transformation du transport aérien, résilience du territoire : les contributions de Green Cross

  • Après plus d’un mois de travail, et une première séance de débat d’experts qui a eu lieu le 17 juillet, nous publierons et mettrons une note, le rôle du rail dans le maillage et la performance logistique des territoires, avec 35 propositions d’avenir pour le fret ferroviaire, groupées en 5 sections :
  • l’évolution de la logistique en France n’est pas encore au rendez-vous de l’urgence climatique et écologique,
  • le ferroviaire apporte des pistes de réponses pertinentes,
  • besoin d’une forte dynamique de relance,
  • des initiatives concrètes à prendre sur les territoires, de manière concrète et ciblée,
  • c’est maintenant qu’il faut décider et investir pour demain.
  • Vous pouvez télécharger notre note ICI.
  • La note fait actuellement l’objet d’une mise en débat pendant 1 mois. Une version actualisée sera de nouveau publiée à l’issue du débat, au plus tard le 15 septembre 2020, et nous prévoyons de lancer sur la même période différents débats en région.

    Green Cross a déjà publié en mars et mai 2020 2 notes de propositions sectorielles post covid-19 :

  • la reconstruction écologique des territoires,
  • l’évolution du secteur aérien.

    4.
    Arctique et Amazonie : 2 zones à enjeu et à risque, une même importance d’action diplomatique et opérationnelle urgente

Identifier et agir sur les atteintes à l’environnement et aux droits humains dans les zones à forts enjeux est essentiel, tant pour contribuer à trouver localement les solutions qui s’imposent en réponse aux urgences, que pour identifier comment agir au mieux.

C’est pourquoi, Green Cross, partenaire du Prix Carmignac du Photojournalisme, s’appuie sur les travaux des lauréats du Prix, pour effectuer deux actions de plaidoyer international, complémentaires et coordonnées :

  • Arctique : nouvelle frontière : 3 constats sur la situation actuelle, et7 propositions pour sauver l’Arctique
  • Amazonie brésilienne : 3 constats sur la situation actuelle, et 5 propositions pour apaiser la région et préserver son futur
    Les reportages nous ayant inspirées sont visibles toute la saison à la Villa Carmignac (Hyères 83), dans le cadre de l’exposition 10 ans de reportages.

Les plaidoyers ont été référencés auprès des Nations-Unies, dans le cadre des engagements relatifs aux Objectifs de Développement Durable, sous les numéros d’enregistrement 36842 (Arctique) et 36876 (Amazonie).

Retour au début du document


5.
Vos prochains événements avec Green Cross


6.
Nos actions vous intéressent ? Soutenez-les ! - En cette période troublée, les temps sont particulièrement durs pour le fonctionnement de notre association. Nous sommes bien entendus solidaires et appelons au respect des consignes des autorités, et en télétravail depuis le 9 mars. Tous nos événements prévus entre mars et juin 2020 sont reportés à une date ultérieure, nous vous tiendrons informés. Mais nous avons plus que jamais besoin de vous. Nos actions vous intéressent et vous souhaitez vous engager ? Pensez à adhérer à l’association ou nous faire un don. Votre don et votre cotisation (déductibles à hauteur de 60%) sont nécessaires à notre fonctionnement. Pour adhérer, renouveler votre adhésion, nous soutenir... : http://bit.ly/JeRejoinsGCFT

Copyright © 2020 GREEN CROSS France et Territoires, All rights reserved.
Green Cross networks contacts - Our mailing address is : GREEN CROSS France et Territoires 33 rue Chaptal Levallois Perret 92300 France - Add us to your address book

Addenda – Note du transmetteur - D’après Wikipédia, « Green Cross International, ou Croix verte internationale, est une organisation non gouvernementale internationale à but environnemental, fondée le 20 avril 1993 à Kyoto, à la suite du Sommet de la Terre qui a réuni les Nations unies à Rio de Janeiro en 1992. Mikhaïl Gorbatchev, ancien dirigeant de l’URSS, en est le fondateur et l’actuel président. Elle se donne pour mission de contribuer à l’augmentation du niveau de vie et du développement économique et social dans tous les pays, développés ou en voie de développement où c’est possible. Elle met pour cela en place des projets divers concernant l’environnement, des processus de paix ou d’aide au développement. Ainsi Green Cross a installé des camps thérapeutiques près du site de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl1 ou a lancé des campagnes de prévention de conflits liés aux ressources en eau2.

Sommaire

Retour au début du document

Transmis par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 20/07/2020

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Ecologie Transformation écologique des territoires, changer de braquet et être concret Green Cross.4

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti.

http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

— -


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 32 / 447405

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour des alternatives  Suivre la vie du site Territoires en Transition   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License