ISIAS

"A l’occasion de la Journée mondiale de la Terre (世界地球日) le 22 avril 2021 (UNESCO 1970), des militants chinois s’engagent tandis qu’aux Etats-Unis des jeunes du mouvement ‘Turning Green’ (Passez au Vert) se forment pour rendre la planète saine, juste et prospère, avec une balade mondiale proposée par AD Magazine à travers dix paysages aux couleurs époustouflantes" par Jacques Hallard

jeudi 29 avril 2021 par Hallard Jacques


ISIAS Environnement Jeunesse

A l’occasion de la Journée mondiale de la Terre (世界地球日) le 22 avril 2021 (UNESCO 1970), des militants chinois s’engagent tandis qu’aux Etats-Unis des jeunes du mouvement ‘Turning Green’ (Passez au Vert) se forment pour rendre la planète saine, juste et prospère, avec une balade mondiale proposée par AD Magazine à travers dix paysages aux couleurs époustouflantes

Jacques Hallard , Ingénieur CNAM, site ISIAS – 27/04/2021

Plan du document : Introduction Sommaire {{}}Auteur

https://bkimg.cdn.bcebos.com/pic/b0...

世界地球日 - 阿波罗17号所拍摄的地球影像 Image de la Terre prises par Apollo 17 - Source


Introduction

La Journée mondiale de la Terre, célébrée chaque année le 22 avril, est une importante célébration environnementale qui est suivie par la société civile dans de nombreux pays.

Dans ce dossier, à visée didactique, cet évènement est retracé par l’UNESCO et par l’entreprise Internet et d’information chinoise Baidu (chinois simplifié : 百度).

A propos de la Chine, on y fait la connaissance de militants écologistes chinois étonnants : un cultivateur du Hunan, [Le Hunan (chinois : 湖南省 ; pinyin : Húnán shěng ; litt. « Province du sud du lac ») est une province chinoise de l’intérieur de la Chine. Elle a pour chef-lieu Changsha] : il est ‘praticien de la nature’, animé de l’amour de soi et des autres gens et il fait la promotion des jardins urbains au profit des jeunes ; Xiao Jing, qui a étudié et exploré le problème des pollutions de plus en plus graves dans la baie de Shenzhen et qui a rejoint le mouvement ‘Green Source’ en tant que bénévole ; Sœur Jian, qui est active dans le domaine de la protection de l’environnement depuis de nombreuses années et qui est plus particulièrement préoccupée par l’entretien des mangroves dans les zones humides côtières de Shenzhen…

D’après Wikipédia, « Shenzhen (chinois : 深圳市 ; pinyin : Shēnzhèn shì ; cantonais Jyutping : sam¹ zan³ si⁵ ; cantonais Yale : sàm jan si⁵) est une ville sous-provinciale de la province du Guangdong en Chine. En 2019, elle comptait environ 13 millions d’habitants et constitue une des municipalités les plus riches de Chine (en). Elle est considérée, au même titre que les villes de Pékin, Shanghai et Canton, comme l’une des plus grandes villes développées de Chine continentale. Elle fait partie de la mégalopole du delta de la Rivière des Perles. Étant l’une des premières zone économique spéciale en Chine, Shenzhen est souvent appelée la « Silicon Valley of China »4,5,6. Située en bordure de Hong Kong, la municipalité était encore largement rurale dans les années 1970. La ville de Shenzhen est créée officiellement en janvier 1979, en remplaçant le xiande Bao’an. À partir des années 1980, choisie pour sa proximité avec Hong Kong, déjà pôle économique majeur de la région, une partie de son territoire acquiert le statut de zone économique spéciale et devient l’un des principaux lieux d’expérimentation de la politique d’ouverture aux investissements étrangers, marquant alors le début de la politique d’ouverture et de réforme de la Chine sous Deng Xiaoping. Bénéficiant de sa position géographique privilégiée, elle connaît un essor économique et démographique spectaculaire. En l’espace de 30 ans, elle est passée de terres agricoles à ville de la création, de l’innovation et de la grandeur. La population, en grande partie immigrée, vient de diverses régions chinoises. Le mandarin, la « langue commune », est autant parlé que le cantonais, langue traditionnelle de la région. En 2015, Shenzhen a rejoint le mouvement Fab City, suivant l’appel lancé par le maire de Barcelone, Xavier Trias, à ce que toutes les villes du monde deviennent autosuffisantes pour 20547… « Article complet sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Shenzhen

Par ailleurs, aux Etats-Unis, tout ce qui concerne la durabilité, la justice, la santé, le style de vie écologique, le climat, l’alimentation et bien d’autres choses encore, est abordé par le Collectif ‘Turning Green’ (Passez au Vert), avec une orientation claire : « Caring for our earth » (Prendre soin de notre terre), en recommandant de travailler « pour un avenir sain, juste et prospère ». Parmi les actions récentes :

Laurel Hanscom travaille à un monde plus durable en précisant des limites écologiques au cœur des prises de décision ; avant de rejoindre le ‘Global Footprint Network’, elle a travaillé pour le ‘Corps de la paix’ [(Peace Corps en anglais) une agence indépendante du gouvernement des États-Unis, dont la mission est de favoriser la paix et l’amitié du monde, en particulier auprès des pays en développement], où son action comprenait le bénévolat en Amazonie équatorienne. Son engagement actuel consiste à approfondir le véritable sens de la résilience et le développement de nos propres pratiques résilientes, un thème commun tissé tout au long de sa vie, et ce que les jeunes peuvent faire pour cultiver cet état d’esprit

Selon Wikipédia « En psychologie, la résilience permet à un individu affecté par un traumatisme, de se reconstruire. Elle est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l’événement traumatique de manière à ne pas, ou plus, vivre dans le malheur et à se reconstruire d’une façon socialement acceptable. La résilience serait rendue possible grâce à la structuration précoce de la personnalité, par des expériences constructives de l’enfance (avant la confrontation avec des faits potentiellement traumatisants) et parfois par la réflexion, ou la parole, plus rarement par l’encadrement médical d’une thérapie….) – Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9silience_(psychologie)

Ella Fesler : son intérêt pour la durabilité a pris son envol lorsqu’elle a été finaliste pour le ‘Défi vert’ du projet ‘Turning Green’ en 2017. Et elle est particulièrement intéressée par la création de systèmes alimentaires durables et équitables pour tous.

Margaret Cooper est centrée sur l’autonomisation des jeunes personnes, sur l’éducation à l’environnement et sur l’accessibilité extérieure pour lutter contre les changements climatiques dans sa communauté. « Elle aime faire partie de la communauté ‘Turning Green’ pour préparer de futurs leaders confiants et des défenseurs de la durabilité environnementale. Pratiquement, à propos de l’alimentation, elle conseille sur les façons de faire les achats de nourriture en faisant connaître les labels de qualité des aliments et le décryptage des étiquettes sur les produits ; elle illustre cela ici en proposant une recette de saison pour préparer les pâtes Primavera, un plat idéal du printemps.

Karina Zimmerman est sensibilisée par tout ce qui concerne la durabilité et elle aime enseigner aux autres ses acquis sur les impacts positifs sur l’environnement, lors des achats et avec la réutilisation des vêtements. Elle recommande de passer à l’action d’une façon simple et originale : sortir et écouter paisiblement autour dans un beau site : elle montre comment être en éveil avec la nature, comment créer une sorte de carte sonore dans n’importe quel environnement, etc…

En forme de cadeau final, sont reproduits les accès à un document de ‘admagazine.fr’ qui a mis en ligne une « Balade mondiale pour la Journée de la Terre 2021 : 10 paysages aux couleurs époustouflantes » ! Photo > « Quand la nature joue les peintres, elle offre une palette de nuances des plus étonnantes. À l’occasion de la Journée de la Terre 2021, retour sur les plus beaux paysages colorés des quatre coins du globe.

Retour au début de l’introduction

Retour au début du document


Sommaire

Retour au début de l’introduction

Retour au début du document


  • Journée de la Terre 22 avril 2021 : Restaurer notre Terre - Mercredi 21 avril 2021 à 10:00:00 – Document ‘whc.unesco.org’ - Photo : Parc national de Serengeti (République-Unie de Tanzanie) © Shutterstock / Volodymyr Burdiak
    La Journée de la Terre est un événement annuel qui a lieu le 22 avril et qui vise à démontrer le soutien à la protection de l’environnement. Organisée pour la première fois le 22 avril 1970, l’histoire de cette journée remonte à l’UNESCO.

En 1969, lors d’une conférence de l’UNESCO à San Francisco, le militant pacifiste John McConnell a proposé une journée en l’honneur de la Terre et du concept de paix, qui serait observée pour la première fois le 21 mars 1970, premier jour du printemps dans l’hémisphère nord. Cette journée de l’équilibre de la nature a ensuite été sanctionnée par une proclamation rédigée par McConnell et signée par le secrétaire général des Nations unies, Maha U Thant. Un mois plus tard, le sénateur américain Gaylord Nelson a proposé l’idée d’organiser un séminaire national sur l’environnement le 22 avril 1970. Il a engagé un jeune activiste, Denis Hayes, pour être le coordinateur national. Nelson et Hayes ont rebaptisé l’événement ’Journée de la Terre’. Denis et son équipe ont propagé l’événement au-delà de l’idée originale.

Le thème de la Journée de la Terre de cette année est ‘Restore Our Earth’, qui met l’accent sur les processus naturels, les technologies vertes émergentes et la pensée innovatrice qui peuvent restaurer les écosystèmes de la planète. Le patrimoine mondial de l’UNESCO nous appartient à tous. Il appartient donc à chacun d’entre nous de restaurer la Terre, non seulement parce que nous nous soucions du monde naturel, mais aussi parce que nous y vivons. Nous avons tous besoin d’une Terre saine pour assurer nos emplois, nos moyens de subsistance, notre santé, notre survie et notre bonheur. Une planète saine n’est pas une option - c’est une nécessité.

Il est donc essentiel que les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO soient protégés car de nombreuses communautés en dépendent et les générations futures comptent sur nous pour assurer la transmission et la protection intergénérationnelles. La Convention du patrimoine mondial est l’un des instruments internationaux les plus efficaces pour reconnaître les lieux naturels les plus exceptionnels du monde, caractérisés par une biodiversité, des écosystèmes, une géologie ou des phénomènes naturels remarquables.

La Convention a permis la reconnaissance internationale d’environ 3 500 000 km2 dans plus de 250 sites marins et terrestres répartis dans plus de 95 pays. Bien que la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO présente encore certaines lacunes, elle protège actuellement un échantillon extrêmement précieux de notre patrimoine naturel.

Les sites naturels fournissent des habitats essentiels à de nombreuses espèces emblématiques et abritent une beauté naturelle unique, des paysages époustouflants, des processus écologiques rares et une biodiversité exceptionnelle. Ils comprennent de nombreux lieux emblématiques tels que le Parc National de Serengeti, les Îles Galápagos, le Parc National de Yellowstone et la Grande Barrière, qui constituent souvent le dernier refuge pour des espèces menacées d’extinction, comme le gorille de montagne, le panda géant et l’orang-outan. Deux tiers des sites naturels sont des sources cruciales d’eau, et environ la moitié d’entre eux contribuent à prévenir les catastrophes naturelles telles que les inondations ou les glissements de terrain. Ils jouent également un rôle central dans la régulation du climat et le piégeage du carbone, car les forêts présentes dans les sites des régions tropicales stockent, selon les estimations, 5,7 milliards de tonnes de carbone, soit une densité de carbone de la biomasse forestière supérieure en moyenne à celle du reste du réseau d’aires protégées. Les sites marins sont également essentiels à l’atténuation des impacts climatiques en tant qu’écosystèmes de carbone bleu.

Des millions de personnes dépendent directement des innombrables produits et services que ces sites peuvent fournir, puisque plus de 90 % des sites naturels répertoriés créent des emplois et procurent des revenus grâce au tourisme et aux loisirs.

Plus d’un milliard de personnes dans le monde participent désormais aux activités de la Journée de la Terre chaque année, ce qui en fait la plus grande manifestation civique au monde. Aujourd’hui, nous vous invitons à participer à la Journée de la Terre et à continuer à aider à protéger notre irremplaçable planète Terre chaque jour dans les 194 États parties de la Convention du patrimoine mondial. 

Activités (2)
Changement climatiquePatrimoine mondial naturel

Sessions du Comité Documents statutaires Décisions du Comité Plus de sessions 45esession (2022) 44esession (2021) 15esession extraordinaire (2021) 43esession (2019) 42esession (2018)

Assemblée générale 23eGA UNESCO, Paris (2021) 22eGA UNESCO, Paris (2019)

Le patrimoine mondial La Convention, Texte de la Convention
CompendiumOrientationsL’emblème du patrimoine mondial Les États parties Organisations Consultatives Centre du patrimoine mondial Emplois & Stages Qui fait quoi

La Liste > Liste du patrimoine mondial Patrimoine mondial en péril Nouveaux biens inscrits Critères de sélection Listes indicatives Propositions d’inscription

Rapports et suivi État de conservation (SOC) Rapport périodique Questionnaires 2008-2015 Suivi réactif Afrique États arabes Asie & Pacifique Amérique latine et Caraïbes Europe et Amérique du Nord

Partenariats Devenez partenaire Ce que font les partenaires Nos partenaires

Activités Toutes nos activités Devenir volontaire Outils de Groupe

Publications Revue du Patrimoine mondial Séries Manuels de référence Carte murale Plus de publications ...

Fonds Fonds du patrimoine mondial Assistance internationale

More Contacts Plan du site Devenir membre Donnez maintenant

© UNESCO Centre du patrimoine mondial 1992-2021Nations Unies – Source : https://whc.unesco.org/fr/actualites/2279

Retour au sommaire


  • Chine - 世界地球日 - Journée mondiale de la Terre – Traduction du 22 avril 2021 par Jacques Hallard – à l’aide de ‘DeepL’ - d’un document chinois diffusé par ‘baike.baidu.com’ – Rédacteur en chef - Introduction et quelques extraits choisis…- Vidéo 3:41 en chinois à écouter à la source -
    世界地球日(The World Earth Day) 即每年的4月22日,是一个专为世界环境保护而设立的节日,旨在提高民众对于现有环境问题的意识,并动员民众参与到环保运动中,通过绿色低碳生活,改善地球的整体环境。地球日由盖洛德·尼尔森和丹尼斯·海斯于1970年发起。现今,地球日的庆祝活动已发展至全球192个国家,每年有超过10亿人参与其中,使其成为世界上最大的民间环保节日。中国从20世纪90年代起,每年都会在4月22日举办世界地球日活动。1970年4月22日,美国举行第一次地球日活动,这是人类有史以来第一次大规模的群众性环保活动。2021年4月22日是第52个世界地球日。

La Journée mondiale de la Terre, qui a lieu le 22 avril de chaque année, est en chine un jour férié qui est consacré à la protection de l’environnement dans le monde. L’objectif est de sensibiliser les gens aux problèmes environnementaux existants et de les mobiliser pour qu’ils participent au mouvement environnemental, afin d’améliorer l’environnement global de la planète grâce à un mode de vie écologique à faible émission de carbone. La Journée de la Terre a été lancée par Gaylord Nelson et Dennis Hayes en 1970. Aujourd’hui, les célébrations de la Journée de la Terre se sont étendues à 192 pays du monde entier, et plus d’un milliard de personnes y participent chaque année, ce qui en fait la plus grande fête civique environnementale au monde.

La Chine célèbre la Journée mondiale de la Terre chaque année depuis les années 1990, le 22 avril. Le premier événement de la Journée de la Terre a eu lieu aux États-Unis le 22 avril 1970, le premier événement environnemental de masse jamais organisé par l’humanité. La 52e Journée mondiale de la Terre sera célébrée le 22 avril 2021.

Histoire - Événements de la Journée de la Terre 1970 – Photo : activités de la Journée de la Terre 1970

En 1969, le sénateur démocrate Gaylord Nelson a organisé des conférences dans des universités américaines afin de planifier une campagne sur les campus le 22 avril de l’année suivante sur le thème de l’opposition à la guerre du Vietnam, mais lors d’une réunion préparatoire à Seattle en 1969, l’un des organisateurs de l’événement, Dennis Hayes, étudiant à la faculté de droit de Harvard, a proposé de positionner la campagne comme un mouvement populaire américain sur le thème de la protection de l’environnement. .

Lorsque M. Hayes a entendu la proposition faite en 1969 par Gaylord Nelson d’organiser des conférences sur les questions environnementales sur les campus universitaires du pays, il a imaginé une conférence sur la protection de l’environnement à Cambridge. Il s’est donc rendu dans la capitale, Washington, D.C., pour rencontrer Nielsen. Le jeune Hayes a parlé de sa vision et Nelson était ravi, offrant immédiatement de nommer Hayes et l’encourageant même à arrêter ses études pendant un certain temps pour se concentrer sur le mouvement environnemental. Alors, Hayes a fait le grand saut et a suivi le processus de suspension. Il a rapidement élargi la vision de Nielsen pour créer une campagne communautaire massive qui se déroulerait dans tous les États-Unis.

Il a choisi le mercredi 22 avril 1970 comme première Journée de la Terre. Le 22 avril de cette année-là, quelque 20 millions de personnes avaient participé à des manifestations et des discours à travers les États-Unis.

Les années 1970 ont été riches en événements aux États-Unis, avec l’invention des tissus en fibre optique, la tragédie d’Apollo 13 qui a conduit à l’échec du programme d’alunissage et la fuite d’une centrale nucléaire près de la rivière Savannah en Caroline du Sud, où les Américains ont respiré toute la journée les gaz d’échappement en plomb des limousines. L’usine émettait des fumées et des eaux usées sans crainte de poursuites ou de censure publique. Les ’écologistes’ sont une race rare, un mot du dictionnaire qui est rarement pris au sérieux. C’est dans ce contexte que la première Journée de la Terre a connu un grand succès. Compte tenu de l’intérêt du public pour la protection de l’environnement, le Congrès américain a ajourné ses travaux le jour de la Journée de la Terre, et près de 40 membres de la Chambre et du Sénat ont pris la parole lors de rassemblements locaux. Un quart de million de personnes se sont rassemblées à Washington, D.C., et 100 000 ont défilé sur la Cinquième Avenue à New York pour soutenir l’événement.

Selon les statistiques, plus de 20 millions de personnes, 10 000 écoles, 2 000 collèges et universités, 2 000 communautés et grands groupes à travers les États-Unis ont participé à la Journée de la Terre. Des rassemblements, des marches et d’autres formes de sensibilisation ont été organisés, avec des maquettes de la Terre polluée, des peintures et des tableaux géants, et des slogans appelant le gouvernement à agir pour protéger l’environnement. Le premier événement de la Journée de la Terre, en 1970, a été l’un des points de départ du mouvement environnemental américain moderne et a conduit à la création de l’Agence de protection de l’environnement et à l’adoption des lois sur la qualité de l’air, la qualité de l’eau et les espèces menacées.

La signification de l’événement - Réseau de la Journée de la Terre

La Journée de la Terre, célébrée le 22 avril 1970, a été le premier événement de masse pour la protection de l’environnement dans l’histoire de l’humanité. En tant que point de départ des activités modernes de protection de l’environnement, elle a favorisé l’établissement de réglementations environnementales dans les pays occidentaux. Par exemple, les États-Unis ont introduit la loi sur la pureté de l’air, la loi sur la pureté de l’eau et la loi sur les espèces menacées d’extinction ; la Journée de la Terre 1970 a également conduit à la création de l’Agence nationale américaine de protection de l’environnement et, dans une certaine mesure, à la convocation de la première conférence des Nations unies sur l’environnement humain à Stockholm en 1972, qui a donné une forte impulsion au développement de la protection de l’environnement dans le monde. La création du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) en 1973, l’organisation environnementale internationale Greenpeace, la création du réseau de la Journée de la Terre et le nombre croissant d’agences gouvernementales et d’organisations protégeant l’environnement dans le monde entier ont tous joué un rôle important dans la création de la Journée de la Terre. En conséquence, la Journée de la Terre est devenue un événement mondial. Le premier événement de la Journée de la Terre aux États-Unis, le 22 avril 1970, est largement considéré comme le premier mouvement environnemental de masse à grande échelle dans le monde, qui a catalysé le développement du mouvement environnemental humain moderne, encouragé la législation sur la protection de l’environnement dans les pays développés et conduit directement à la première Conférence des Nations unies sur l’environnement humain en 1972. L’organisateur de l’événement de 1970, Dennis Hayes, est également connu comme le père de la Journée de la Terre.

Promotion de la campagne

En raison de l’essor mondial des activités de protection de l’environnement, les organisateurs de la 20e Journée de la Terre en 1990 ont voulu étendre cet événement national aux États-Unis au monde entier en envoyant des lettres aux dirigeants de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni et au Secrétaire général des Nations unies pour leur demander de prendre des mesures afin de se rencontrer et de conclure des accords multilatéraux sur les questions de protection de l’environnement et de travailler ensemble pour inverser la dégradation de l’environnement ; et les organisateurs de la Journée de la Terre Les organisateurs de la Journée de la Terre ont également appelé les gouvernements du monde entier qui étaient prêts à s’engager dans la protection de l’environnement à mobiliser leurs citoyens pour le faire le 22 avril 1990. L’initiative des organisateurs de la Journée de la Terre a été reprise par de nombreux pays d’Asie, d’Afrique, d’Amérique et d’Europe, ainsi que par de nombreuses organisations internationales, et finalement plus de 200 millions de personnes de plus de 140 pays ont participé aux activités de la Journée de la Terre le 22 avril 1990. ’Les groupes ont organisé des symposiums, des marches, des spectacles culturels, des nettoyages environnementaux et d’autres activités afin de promouvoir l’esprit de la Journée de la Terre et de faire pression sur les gouvernements pour qu’ils accordent plus d’attention et formulent des politiques ; depuis lors, la Journée mondiale de la Terre est devenue un mouvement environnemental mondial.

Construire un réseau

Dans les années 1990, les fondateurs de la Journée de la Terre ont créé le réseau de la Journée de la Terre afin de réunir les écologistes du monde entier pour promouvoir les activités de la Journée de la Terre. La Terre est notre maison commune, mais l’activité humaine cause de graves dommages à la planète. Les forêts, les lacs et les zones humides dont dépendent les êtres vivants disparaissent à un rythme alarmant ; les sources d’énergie non renouvelables telles que le charbon, le pétrole et le gaz naturel sont menacées d’épuisement en raison de leur surexploitation ; les émissions massives de gaz à effet de serre dues à la combustion d’énergie ont entraîné un réchauffement de la planète, et la fonte des calottes polaires ainsi que l’élévation du niveau des mers qui en résultent menacent la survie et le développement de l’humanité. Il est urgent de protéger les ressources et l’environnement de la planète et de rechercher un modèle de développement durable. Elle préconise une évolution du développement socio-économique humain vers un modèle durable. Le plan invite le public à respecter trois principes fondamentaux : éliminer la dépendance humaine à l’égard des énergies fossiles et s’engager à utiliser des énergies renouvelables pour créer un avenir ’sans carbone’ ; s’engager à adopter des habitudes de consommation personnelle conformes aux exigences du développement durable ; et construire une ’économie verte’. Les principes fondamentaux de la campagne sont les suivants : éliminer la dépendance humaine à l’égard des énergies fossiles, créer un avenir ’sans carbone’ par le développement et l’utilisation d’énergies renouvelables ; s’engager à aligner les habitudes de consommation personnelles sur les exigences du développement durable ; créer une ’économie verte’ en créant des ’emplois verts’ pour les pauvres afin de les sortir de la pauvreté ; et transformer le système éducatif mondial pour qu’il soit respectueux de l’environnement.

Impact de la campagne - Écologie

Le 22 avril 1990, des centaines de millions de personnes dans le monde ont porté du bleu et du vert pour la Journée de la Terre. Ils ont marqué le 20e anniversaire de la Journée de la Terre en ramassant les déchets de papier et les sacs en plastique et en interdisant les déchets sauvages. L’objectif de ces activités est de rappeler aux gens qu’ils doivent prêter attention à la protection de l’environnement mondial et mettre fin à la dégradation écologique, afin que chaque habitant de la Terre puisse contribuer à la protection et à l’amélioration de l’environnement mondial. Porter des costumes bleus et verts est un signe de détermination à agir pour la défense de l’environnement mondial.

Effet de l’événement

’À l’occasion de la Journée de la Terre, environ 100 millions de personnes aux États-Unis ont laissé leur voiture sans surveillance afin d’éviter que les émissions et autres rejets nocifs des voitures ne soient libérés dans l’air. En Chine, le 21 avril, le Premier ministre de l’époque, Li Peng, a prononcé un discours télévisé sur l’environnement, et CCTV a diffusé un reportage spécial sur ’Une seule Terre’. Depuis lors, la Journée de la Terre est célébrée chaque année en Chine.

Fin février 2000, Mme Hayes a accepté l’invitation de la Chine et s’est rendue dans ce pays pour participer au lancement de la campagne chinoise ’Journée de la Terre 2000’.

À la fin des années 1990, Gaylord Nelson et Bruce Anderson (architecte solaire, auteur et organisateur de la Journée de la Terre dans le New Hampshire) ont travaillé ensemble pour faire de la Journée de la Terre un événement annuel de haut niveau en fondant ’Earth Day USA’. ’Le site web Earth Day USA a été lancé en 1995 et, en 1999, Earth Day USA a été rebaptisé Earth Day Network pour devenir un réseau mondial de promotion de l’événement international annuel Earth Day. ’La Journée de la Terre 2000 a de nouveau été dirigée par Gaylord Nelson et Dennis Hayes, mais la différence est que cette fois-ci, ils se sont appuyés sur la Journée de la Terre de 1970. ’La différence est que cette fois, ils ont ajouté une campagne publique mondiale à la Journée de la Terre de 1970 et ont profité des nouvelles technologies de l’information de l’Internet pour rassembler la sagesse et l’enthousiasme de personnes du monde entier. Grâce aux efforts de Gallo Nielsen, de Dennis Hayes et de leurs camarades, la Journée de la Terre est véritablement devenue une fête planétaire, un rappel de la nécessité de protéger la Terre et d’être gentil avec elle.

Les fondateurs - 1970年的丹尼斯·海斯 - Dennis Hayes en 1970 – Photo

1970年的丹尼斯·海斯

’Dennis Hayes, le père de la Journée de la Terre, a grandi dans les magnifiques gorges du fleuve Columbia dans l’État de Washington, aux États-Unis, où il a développé une personnalité éprise de nature. À l’université, il étudie le droit, mais ne renonce jamais à son intérêt pour les questions environnementales. Après le premier événement de la Journée de la Terre, M. Hayes, surnommé le ’père de la Journée de la Terre’, a travaillé pour la ‘Smithsonian Institution’ et le gouvernement de l’État de l’Illinois afin d’étudier et d’élaborer des politiques en matière d’énergie. Il a ensuite été félicité par le secrétaire à l’énergie de l’époque, James Rodney Schlesinger, en tant que directeur de l’Institut de l’énergie solaire, qui était géré par le ministère de l’énergie. Hayes s’est engagé dans le militantisme environnemental et, en 1990, il a rejoint des amis pour discuter de l’organisation d’événements pour marquer le 20e anniversaire de la Journée de la Terre. Son initiative a rapidement obtenu le soutien de la plupart des pays du monde et des Nations unies.

En reconnaissance de ses importantes contributions aux causes environnementales, Dennis Hayes a reçu des prix d’honneur du Sierra Club, de la Federal Wildlife Federation, de l’American Institute of Philanthropy, de l’American Solar Energy Society, de ‘Freedom from War’ et de l’Interfaith Centerfor Corporate Responsibility. Dennis Hayes a également reçu le prix Jefferson 1978 pour le meilleur service communautaire de moins de 35 ans, a été désigné comme l’un des 100 Américains les plus influents du 20e siècle par le magazine Image, et a été nommé l’un des 100 environnementalistes les plus remarquables par la ‘National Audubon Society’. En 2000, il a été nommé l’un des 100 ’héros de la Terre’ par le magazine Time.

1 们在谈论地球日时我在谈论与自然的对话方 式 - Quand on commente la Journée de la Terre, je parle des façons de s’adresser à la nature. Photo

https://bkimg.cdn.bcebos.com/pic/b9...

耕者湖南人,现居深圳尊崇自然,爱己、爱人的践行者 - Cultivateur de Hunan, vivant maintenant à Shenzhen, un praticien de la nature, de l’amour de soi et de l’amour des gens.

农学专业背景的耕者,从湖南农业大学毕业后,选择来到深圳的一所农场当“城市农夫”,他始终与自然保持着紧密的“关系”,并试图探索着当代人(尤其是城市居民)与自然的对话方式。 当下大多数的城市孩子,与自然的接触越来越少。为了让孩子们在电子产品、繁忙课业及辅导班之外恢复与自然的内在联系,在实践中探索未知世界,2016年3月,绿源先后与深圳市福田小学、深圳市教科院附小展开合作,以“绿趣课堂”的形式探索城市孩子的自然教育。而耕者正是福田小学“绿源种植社”的明星志愿者老师。 每次耕者来到校园的生态教育基地给孩子们上课时,孩子们总喜欢围着他问这又问那,耕者总是笑脸盈盈,轻轻点拨。相较于生态知识的掌握程度,耕者更关注于孩子们在生态教育基地里的体验,具体点说,就是孩子们在开荒整畦、播种堆肥这些与自然的亲密接触中是否收获一份纯粹的快乐。 进入现代文明社会,我们已然不再需要面朝黄土背朝天的生存策略,但是我们依旧需要与自然保持一种亲近的对话方式,尤其是孩子。通过听觉、触觉、嗅觉、视觉与自然进行对话,用心聆听和感受,无论是孩子还是大人都将在自然中回归纯真,拥有更多美好的体验。 平等,参与,身心体验,与自然的这种对话方式,我享受。

Après avoir obtenu son diplôme de l’université agricole de Hunan, ce cultivateur a choisi de travailler en tant que ’fermier urbain’ dans une ferme de Shenzhen, où il entretient toujours une ’relation’ étroite avec la nature et tente d’explorer le dialogue entre les personnes contemporaines (en particulier les citadins) et la nature. Il entretient toujours une ’relation’ étroite avec la nature et tente d’explorer la manière dont les gens contemporains (en particulier les citadins) parlent à la nature. La plupart des enfants des villes ont aujourd’hui de moins en moins de contact avec la nature. Afin de rétablir le lien intrinsèque des enfants avec la nature en dehors des produits électroniques, des devoirs scolaires chargés et des cours de soutien, et d’explorer l’inconnu dans la pratique, en mars 2016, Green Source a commencé à coopérer avec l’école primaire de Shenzhen Futian et l’école primaire annexe de l’Institut des manuels scolaires de Shenzhen pour explorer l’éducation à la nature pour les enfants des villes sous la forme d’une ’ Green Fun Classroom ’. Ce cultivateur est un enseignant bénévole vedette du ’Green Source Planting Club’ de l’école primaire de Futian. [Le district de Futian (福田区 ; pinyin : Fútián Qū) est l’une des huit subdivisions administratives de la ville de Shenzhen dans la province du Guangdong en Chine. Un quartier de centre d’affaires de Shenzhen se situe dans ce district…]

Chaque fois que le cultivateur se rend à la base d’éducation écologique du campus pour donner une leçon aux enfants, ces derniers aiment toujours se rassembler autour de lui et poser des questions, et le cultivateur est toujours souriant et fait gentiment des remarques. Plus que la maîtrise des connaissances écologiques, le laboureur se préoccupe davantage de l’expérience des enfants dans la base d’éducation écologique, à savoir si les enfants retirent une joie pure du contact intime avec la nature, comme le défrichage du sol et la plantation de compost. Dans la société civilisée moderne, nous n’avons plus besoin de faire face à la terre et au ciel, mais nous devons tout de même maintenir un dialogue étroit avec la nature, surtout pour les enfants. En écoutant et en ressentant la nature par l’ouïe, le toucher, l’odorat et la vue, les enfants et les adultes retrouveront l’innocence de la nature et vivront de plus belles expériences. Égalité, participation, expérience physique et mentale, cette façon de dialoguer avec la nature, je l’apprécie.

Source : https://baike.baidu.com/tashuo/browse/content?id=d6e5cbd7300539efba964f5f&amp ;lemmaId=122064&fromLemmaModule=pcRight

2 们在谈论地球日时我在谈论一种行动的力  - Quand on commémore la Journée de la Terre, je parle du pouvoir de l’action. Photo

https://bkimg.cdn.bcebos.com/pic/58...

小静老家茂名,现居深圳文静朴素的背后有着坚毅的内心和果敢的行动力
2014年,基于自身对自然环境的热爱,小静加入绿源成为一名志愿者,与众多绿友一起参与“碧水流深”项目,期间通过学习,深入探究日趋严重的深圳湾污染问题,监测污染情况,与志愿者一起寻找污染源。 在参与项目的过程中,小静不时会想起自己的家乡,小时候和小伙伴嬉戏的河流早已不见,那些温暖的记忆再也无处可寻。为什么不为家乡做点什么?于是,她选择利用每年春节返乡过年的机会,用她学到的调查经验监测家乡的污染情况,找出污水污染源,推动政府对污染治理。 得知女儿这一想法后,小静母亲第一个反对,因为那意味着未知的危险。经与家人沟通后,才知道小静都是温和、合法的方式参与环境治理。
2015年2月1日,正值寒假的小静回到了老家,看到了当地一家采砂场的造成河流几近断流,河道变形,河水变黄且呈现浑浊。随即,她拨打了环保举报电话12369到当地市环保局,同时在微博上进行了曝光,带动了环保人士的广泛关注和转发扩散,引起了更多人的重视与支持。 由于不间断的监督跟进,2015年2月17日,小静接到了当地水务局的电话,告知事情的处理结果:已责令采砂场停工。次日,小静去河边查看,发现采砂厂确实已经全面停工,连续几天跟踪,均没有看到采砂场复工的现象,事情得到了圆满解决,河流也在慢慢恢复中。 环境问题再大,每一次行动都将带来改变,我相信

Xiao Jing est originaire de Maoming et elle vit aujourd’hui à Shenzhen. Derrière sa personnalité calme et simple, elle a un cœur résolu et une action audacieuse.

[Maoming - Maoming (茂名 ; pinyin : Màomíng) est une ville du sud-ouest de la province du Guangdong en Chine. On y parle le cantonais, plus particulièrement son dialecte de Maoming du groupe de Gaoyang…]

En 2014, sur la base de son amour pour l’environnement naturel, Xiao Jing a rejoint ‘Green Source’ en tant que bénévole et a participé au projet ’Blue Water Deep’ avec de nombreux autres amis verts, au cours duquel elle a étudié et exploré le problème de pollution de plus en plus grave de la baie de Shenzhen, surveillé la situation de la pollution et cherché la source de la pollution avec les bénévoles. Au cours de sa participation au projet, Xiao Jing a souvent pensé à sa ville natale. La rivière où elle jouait avec ses amis lorsqu’elle était enfant avait disparu depuis longtemps, et ces souvenirs chaleureux étaient introuvables. Pourquoi ne pas faire quelque chose pour sa ville natale ? Elle a donc choisi de profiter de l’occasion pour retourner chaque année dans sa ville natale à l’occasion du Nouvel An chinois, en utilisant l’expérience acquise lors de l’enquête pour surveiller la situation de la pollution dans sa ville natale, pour trouver la source de la pollution des eaux usées, pour promouvoir le gouvernement sur la gestion de la pollution. Après avoir appris l’idée de sa fille, la mère de Xiao Jing a été la première à s’y opposer, car elle impliquait des dangers inconnus. Après avoir communiqué avec sa famille, elle a appris que Xiao Jing avait pour objectif de participer à la gouvernance environnementale de manière douce et légale.

Le 1er février 2015, Xiao Jing, qui était en vacances d’hiver, est retournée dans sa ville natale et a vu un site local d’extraction de sable provoquer la quasi rupture de la rivière, la déformer et rendre l’eau jaune et trouble. Immédiatement après, elle a appelé le téléphone 12369 de la protection de l’environnement au bureau municipal local de protection de l’environnement, tandis que sur l’exposition de ‘microblogging’, a conduit à un large éventail d’écologistes et la diffusion de transmission, causant plus de l’attention des gens et le soutien. Grâce à une surveillance et un suivi ininterrompus, le 17 février 2015, Xiao Jing a reçu un appel téléphonique du bureau local de l’eau l’informant de l’issue de l’affaire : le site d’extraction de sable avait reçu l’ordre de cesser ses activités. Le lendemain, Xiao Jing est allé à la rivière pour vérifier, a constaté que l’usine d’extraction de sable a effectivement été complètement arrêté, des jours consécutifs de suivi, ne sont pas vus site d’extraction de sable pour reprendre le travail, les choses ont été résolus avec succès, la rivière est aussi lentement récupérer. Le problème environnemental n’est plus immensément grand, chaque action apportera un changement : je le crois !

Source : https://baike.baidu.com/tashuo/browse/content?id=d6e5cbd7300539efba964f5f&amp ;lemmaId=122064&fromLemmaModule=pcRight

3 们在谈论地球日时我在谈论当下的这份坚 守 - 坚姐老家潮汕,现居深圳从事环保志愿服务多年关注深圳滨海湿地 - Lorsque nous parlons de la Journée de la Terre, je parle présentement de la persévérance pour la durabilité. La ville natale de Sœur Kin, Haoshan [Haoshan est un chef-lieu de municipalité en Chine, situé dans la province du Jiangxi, dans le sud-est du pays, à environ 100 miles (160 km) au nord-est de la capitale provinciale, Nanchang…]

https://bkimg.cdn.bcebos.com/pic/a8...

2009年,绿源正值组建初期,尚未正式注册成立,当时的志愿者只有几个,而坚姐就是当中的一员。她原本是深圳市义工联的一名义工,7年前成为了红树林保护志愿者队伍的一员,从此便长期活跃于红树种植和保护的第一线。 对于种植红树和滨海湿地修复,早期坚姐和其他志愿者们也都没什么经验,成效不高,后来请教红树林领域的专家王文卿教授后,开始尝试人工培育当地红树苗。经过3年的不断尝试和努力,绿友们终于育种成功,开启了民间机构培育银叶树苗的先河。

然而,种树容易护树难。种下一棵红树并不是完结,相反它只是漫长而乏味工作的一个开始。春天育苗栽种,夏秋除草围网,冬天清理浒苔,一年四季都有不同的工作要做。俯下身子将一株被浒苔压弯腰的秋茄幼苗扶正,这个动作,坚姐和绿友们在过去7年间重复了无数次,也会腰酸背痛,但正如坚姐所说,“看到海边恢复绿意就觉得一切都值得。” 用7年如一日的坚守,换未来的滨海湿地红树成林,我愿意。

Sœur Jian, qui est originaire de Chaoshan, vit maintenant à Shenzhen et fait du bénévolat dans le domaine de la protection de l’environnement depuis de nombreuses années, est préoccupée par les zones humides côtières de Shenzhen.

En 2009, lorsque la ‘Source verte’ en était à ses débuts et n’avait pas encore été officiellement constituée, il n’y avait que quelques bénévoles, et Sœur Jian en faisait partie. Elle était à l’origine une bénévole de l’Association des bénévoles de Shenzhen, mais elle est devenue membre de l’équipe de bénévoles pour la protection de la mangrove il y a sept ans, et elle est depuis lors active en première ligne pour la plantation et la protection de la mangrove. Pour la plantation de mangroves et la restauration des zones humides côtières, au début, Jian et d’autres volontaires avaient peu d’expérience et n’étaient pas très efficaces. Plus tard, après avoir consulté le professeur Wang Wenqing, un expert dans le domaine des mangroves, ils ont commencé à essayer de cultiver artificiellement des plants de mangroves locaux. Après trois ans de tentatives et d’efforts continus, les ‘Green Friends’ ont finalement réussi à reproduire les graines, ouvrant ainsi la voie à la culture de jeunes plants de feuilles d’argent par des organisations privées.

Cependant, il est facile de planter des arbres et difficile de les entretenir. Planter un palétuvier n’est pas une fin en soi, mais plutôt le début d’un travail long et fastidieux. Les jeunes plants sont plantés au printemps, désherbés et clôturés en été et en automne, et nettoyés des mangroves en hiver - il y a différents travaux à effectuer tout au long de l’année. Se baisser pour redresser un plant d’automne qui a été plié par la mousse est une action que Jian et ses amis verts ont répété un nombre incalculable de fois au cours des sept dernières années, et ils souffrent aussi de maux de dos, mais comme le dit Jian, ’Cela vaut tout cela pour voir le bord de mer redevenir vert’. Avec 7 ans de persévérance, en échange de l’avenir des mangroves des zones humides côtières en forêts, je suis prête.

Source : https://baike.baidu.com/tashuo/browse/content?id=d6e5cbd7300539efba964f5f&amp ;lemmaId=122064&fromLemmaModule=pcRight

当我们在谈论地球日时实则也在谈论着生活的点滴日常环保虽任重道远但决不高高在上我们相信绿色未来,源于你我绿源邀您一起合力行动,改善环境我们每一个人都是地球上的过客当我们离开她的时候,她应该比今天更美丽 - Lorsque nous évoquons la Journée de la Terre, nous abordons également les aspects de la vie quotidienne, ainsi que la protection de l’environnement, bien qu’il y ait un long chemin à parcourir, mais qui n’est pas insurmontable. Nous sommes convaincus que pour un avenir écologique et vert, c’est l’affaire de nous tous et toutes, comme de moi-même : ‘Source verte’ vous invite à agir ensemble pour améliorer notre environnement. Chacun de nous est un visiteur momentané sur cette Terre : lorsque nous la quitterons, elle doit être plus belle qu’aujourd’hui !

绿色的源泉 – Traduction de ‘Green Source’ (Source verte)

绿色的春天’。Traduction : soit ‘Source verte’, soit ‘Printemps vert’

本文仅代表作者个人观点,不代表百度百科立场。举报 - 本文经授权发布,未经许可,请勿转载。如有需要,请联系tashuo@baidu.com 。原文地址 – L’article traduit ci-dessus représente les opinions personnelles de l’auteur et il ne représente pas la position de Baidu.com. Il est publié avec autorisation. Si nécessaire, appelez : 请联系 tashuo@baidu.com . Adresse originale

百度百科_全球领先的中文百科全书 - Baidu_ : la première encyclopédie chinoise au monde https://baike.baidu.com

百度百科是一部内容开放、自由的网络百科全书,旨在创造一个涵盖所有领域知识,服务所有互联网用户的中文知识性百科全书。在这里你可以参与词条编辑,分享 ... - 百度百科_百度百科 - 百度百科是百度公司推出的一部内容开放、自由的网络百科全书。其 ... - 百度百科合作平台

L’encyclopédie Baidu est une encyclopédie en ligne ouverte et gratuite, visant à créer une encyclopédie du savoir chinois qui couvre tous les domaines de la connaissance et sert tous les utilisateurs d’Internet. Ici, vous pouvez participer à l’édition de mots, partager ...

Plate-forme de coopération de l’encyclopédie Baidu - ©2021 Baidu 使用百度前必读 |

File:Baidu.svg - Wikipedia

©2021 Baidu Must Read Before Using Baidu | Accord de l’encyclopédie | Politique de confidentialité | Coopération de l’encyclopédie Baidu - Source : https://baike.baidu.com/item/%E4%B8%96%E7%95%8C%E5%9C%B0%E7%90%83%E6%97%A5

Selon Wikipédia, « Baidu Baike (chinois simplifié : 百度百科 ; pinyin : Bǎidù bǎikē) est une encyclopédie en ligne chinoise, lancée en avril 2006, commerciale et hébergée par le moteur de recherche Baidu…. En novembre 2019, elle comptait plus de 16 millions d’articles et près de 7 millions de contributeurs. Très populaire en Chine, avec plus de 130 millions de visiteurs par jour, elle est l’un des deux plus important wiki chinois — avec Baike.com. Le site fait cependant face à des critiques, autour d’accusations de plagiat et d’autocensure principalement… » » - Source 

Retour au sommaire


  • Etats-Unis – Les engagements des jeunes du Collectif ‘Turning Green’ (Passez au Vert) !
    Turning Green Collective

« We bring students together, share our progress, learn and unlearn, spark movements, inspire each other, and curate news, happenings and finds in the worlds of sustainability, justice, health, eco-lifestyle, climate, food and more. Welcome ! »

« Nous rassemblons les élèves et les étudiants, nous partageons nos progrès, nous apprenons et nous désapprenons en même temps, nos déclenchons des mouvements, nous nous inspirons les uns les autres, et nous mettons à jour les actualités, les événements et les découvertes de partout dans le monde, pour tout ce qui concerne la durabilité, la justice, la santé, le style de vie écologique, le climat, notre alimentation, e bien d’autres choses encore. Bienvenue au Collectif ‘Turning Green’ (Passez au Vert) !

’Car c’est notre espoir qui nous inspire, au plus profond de nous-mêmes, pour continuer à nous lever pour une Terre qui vaut plus que l’effort à assumer pour la défendre’ - Amanda Gorman, poétesse et militante américaine - Avril 2021

[Amanda Gorman, née en 1998 à Los Angeles, est une poète et militante américaine. Première lauréate du prix de jeune poète américain en 2017, elle prononce le poème The Hill We Climb à la cérémonie d’investiture du président Joe Biden en 2021… - Photo :Discours d’Amanda Gorman à la Bibliothèque du Congrès, Washington, juillet 2017. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Amanda_Gorman ].

Joyeuse Journée de la Terre ! Nous sommes fiers de partager des histoires se rapportant à la communauté ou mouvement ‘Turning Green’, inspirées par la Journée de la Terre, de notre planète et de cette saison printanière, alors que nous travaillons à un avenir sain, juste et prospère.

Réfléchissons > Jour de la Terre 2021 : Année de la justice environnementale par Margaret Cooper | 21 avril 2021 | Culture, Environnement, Justice

Segregated community artwork

Cette semaine, j’ai eu l’occasion de donner une leçon « Caring for our earth » (Prendre soin de notre terre) avec des élèves de 6e année de l’école élémentaire Peres à Richmond, en Californie. [Richmond est une ville industrielle et côtière située dans le comté de Contra Costa, en Californie, aux États-Unis1, dans la baie de San Francisco. Sa population s’élevait à 103 701 habitants lors du recensement de 2010, estimée à 109 813 habitants en 2016. Richmond signifie ’mont riche’…].

En tant que classe, nous avons exploré nos raisons uniques pour lesquelles nous prenons soin de la Terre. Les élèves ont répondu de diverses façons :

« C’est ma maison » - « Quand j’entends le vent et que je m’assois dehors, je me sens détendu » « J’aime nager » - « Ça nous donne de l’oxygène » - « Le grand jardin fleuri de ma grand-mère »

Pour commencer, nous avons écouté le poème ’Earthrise’d’Amanda Gorman à partir de 2019. Après la fin du poème, nous avons discuté du message du poème, les élèves ont partagé que nous devons prendre soin de la Terre et que c’est à nous de le faire. Une étudiante s’est souvenue de la ligne « nous refusons de perdre », elle a apprécié la façon dont le poème nous encourage à continuer à nous battre pour notre maison. Beaucoup d’étudiants ont estimé que le poème était positif et nous ont activés pour prendre soin de la Terre.

Ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’un étudiant a appelé la ligne suivante : « Car c’est l’obscur, les opprimés, les pauvres, Qui, lorsque la catastrophe est déclarée terminée, souffrent encore plus que quiconque. J’ai fait une pause, cette déclaration faisait écho aux événements des années précédentes qui ont mis en lumière la façon dont la justice environnementale doit être abordée lorsque nous discutons de la guérison de notre Terre.

Au cours de la dernière année, alors que la pandémie a gravement touché le BIPOC et les communautés à faible revenu, les Noirs, les Autochtones et les Latino-Américains sont morts à un taux 2,7 fois plus élevé de COVID-19 que leurs homologues blancs. Cependant, ce n’est pas nouveau, les communautés de couleur ont souffert de la pollution dans leurs arrière-cours. 57% des personnes de couleur vivant dans les comtés avec un certain degré de qualité de l’air défaillante a conduit à des taux plus élevés d’asthme. Covid-19 a porté les inégalités en matière de santé au centre de la conversation ainsi que l’inaccessibilité à l’espace naturel que beaucoup de gens sont allés à l’extérieur pour le bien-être mental et physique pendant la pandémie. Un rapport, dirigé par la ‘Hispanic Access Foundation’ et le ‘Center for American Progress’, a révélé que les communautés de couleur sont presque trois fois plus susceptibles que les communautés blanches de vivre dans des zones « privées de nature », c’est-à-dire moins ou pas d’accès aux parcs, aux sentiers et aux espaces verts. Sans accès à la nature, il y a une grande disparité dans la santé. Pour soutenir une planète saine, nous devons également soutenir et encourager des communautés saines.

En 2021, le Jour de la Terre est plus que de soutenir la protection de notre environnement de terres naturelles vierges, il doit inclure la protection des personnes. Cela fait 50 ans que la Loi sur la qualité de l’air et l’eau potable, cependant, nos collectivités luttent toujours pour l’accès. Lorsque nous pensons à prendre soin de la Terre, nous devons aussi penser à prendre soin des gens de la Terre. Qui sera touché par le changement climatique, qui souffre de nos monticules de déchets, de produits chimiques dans notre eau et de polluants dans l’air ?

À l’approche du Jour de la Terre 2021, je réfléchis à la façon dont je vois les impacts du changement climatique et de l’injustice environnementale dans ma communauté et son impact sur les gens. Semaines sans électricité en raison d’événements éoliens, tempêtes de neige et incendies, communautés vulnérables sans abri. Sommets d’été avec des températures supérieures à 100 degrés avec une épaisse fumée grise dans l’air, mais nos agriculteurs continuent à fournir de la nourriture pour nos tables, des événements hivernaux glacials laissant les gens sans eau ni électricité pendant des jours. Je nous exhorte à commencer à planifier, à construire des infrastructures pour assurer la résilience en cas de catastrophe.

Cette année, à l’approche du Jour de la Terre, j’y crois avec de nouveaux yeux, avec la justice environnementale à l’avant-plan. L’administration Biden aura un sommet virtuel des dirigeants sur le climat pour deux jours à partir du 22 avril 2021 pour discuter des solutions à la crise climatique. En outre, le Conseil consultatif sur la justice environnementale de la Maison-Blanche commencera à s’attaquer aux injustices environnementales profondément enracinées et à veiller à ce que les communautés historiquement marginalisées et polluées et surchargées soient entendues et priorisées. La directrice principale de la justice environnementale, au Conseil de la Maison-Blanche sur la qualité de l’environnement (CEQ), Cecilia Martinez, a déclaré : « C’est un moment historique vers qui les communautés de justice environnementale travaillent depuis des décennies. Le président Biden et le vice-président Harris apportent, pour la première fois, les voix, les perspectives et l’expertise des communautés de justice environnementale dans un rôle consultatif formel à la Maison Blanche ».

Le 22 avril, jour de la Terre, j’ai l’intention de me tenir à l’ombre sous un arbre et d’avoir de la gratitude pour tout ce que la Terre fournit : oxygène à respirer, nourriture sur la table, ruisseau rafraîchissant pour nager, moments paisibles à l’extérieur. Mais je vais aussi réfléchir à mon privilège qui donne accès à l’extérieur, à l’eau potable et à l’air. Ensuite, il est temps de continuer à travailler à un environnement plus sain pour tous, pour un avenir où nous prenons soin des gens dans nos communautés ainsi que du monde naturel qui nous entoure.

« Que pouvons-nous faire ? Ouvre les yeux. Sachez que l’avenir de cette planète sage est en vue : en nous tous. Faites confiance à ce soulèvement terrestre.

Apprenons > Résilience : Entrevue avec Laurel Hanscom, ‘Global Footprint Network’ par Ella Fesler | 20 avril 2021 | EnvironnementVoix – Photo

Flower growing in desert

Laurel Hanscom est chef de la direction du ‘Global Footprint Network’ et mentor au sein de la communauté ‘Turning Green’. Grâce au ‘Global Footprint Network’, Laurel Hanscom travaille à un monde plus durable en faisant des limites écologiques au cœur de la prise de décision.

Laurel a une formation basée dans les sciences, titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en géologie. Avant de rejoindre le Global Footprint Network’, Laurel a travaillé pour le ‘Corps de la paix’ où son temps comprenait le bénévolat en Amazonie équatorienne.

Alors que nous célébrons le Jour de la Terre à une époque sans précédent, il est important que nous approfondissions le véritable sens de la résilience et le développement de nos propres pratiques résilientes. Je me suis récemment assis avec Laurel pour discuter de la façon dont la résilience a été un thème commun tissé tout au long de sa vie, et ce que les jeunes peuvent faire pour cultiver un état d’esprit résilient. Laurel incarne la résilience, et son message et son histoire sont vraiment inspirants.

Laurel Hanscom, CEO of Global Footprint Network

Laurel Hanscom, CEO of Global Footprint Network

Qu’est-ce que le mot résilience signifie pour vous ?

La résilience est un muscle, n’est-ce pas ? La résilience est cette capacité, ce muscle que nous développons, il peut croître au fil du temps. C’est notre capacité à absorber les choses qui viennent à notre façon, et notre capacité à persévérer. Je dis que c’est un muscle parce que je pense qu’il y a ce genre de compréhension erronée que vous vous montrez avec une certaine quantité de résilience, ou c’est un trait de personnalité. Ce n’est pas un trait de personnalité, c’est quelque chose sur quoi vous pouvez travailler. Et cela grandit à mesure que vous grandissez et vous grandissez à mesure que vous êtes confronté à plus de défis dans votre vie. La résilience peut être habilitante, parce que cela signifie que même si les choses sont difficiles maintenant, cela ne signifie pas que la même chose va être difficile à l’avenir. Comprendre la résilience peut conduire à des sentiments d’espoir.

Dans une conversation précédente, vous avez mentionné que vous aviez lu un certain livre sur la résilience. Pouvez-vous nous dire comment il vous a aidé à développer votre propre compréhension de la résilience ?

Oui, ça s’appelle Option B par Sheryl Sandberg, COO, Facebook. Il a été co-écrit avec Adam Grant, qui est un auteur extraordinaire. Essentiellement, le mari de Sheryl Sandberg est mort de façon très inattendue d’une crise cardiaque alors qu’ils étaient en vacances. Il n’y avait rien à faire, et ils avaient deux jeunes enfants. Elle a donc écrit ce livre en réponse à ses expériences, en parlant de ce que cela signifie d’être résilient face à une grande et profonde tragédie.

Je pense en ce me concerne, que pour moi, cela m’a ouvert les yeux sur la façon dont la résilience est quelque chose que nous avons réellement le contrôle sur, que ce n’est pas seulement quelque chose que vous obtenez en quelque sorte une petite part de votre personnalité. Il y a tellement de choses que nous pouvons faire, et que nous pouvons le faire non seulement pour nous-mêmes, mais les uns pour les autres, en termes de renforcement de notre propre résilience et de renforcement de la résilience de nos communautés.

Pouvez-vous nous parler de votre compréhension de la résilience à partir de vos antécédents scientifiques ?

Je suis un scientifique de métier, avant d’être dans la gestion à but non lucratif. J’ai commencé comme chercheur scientifique. Si souvent, en biologie ou en écologie, lorsque nous parlons de résilience, nous parlons en fait de résilience des écosystèmes, ou de la résilience d’un écosystème à un changement donné ou à une fluctuation de température ou autre chose. Et donc, en ce sens, la première chose à laquelle je pense quand quelqu’un dit que la résilience est en fait la résilience des écosystèmes, ce qui est, à mon sens, un excellent parallèle pour parler de résilience en chacun de nous. Les écosystèmes ne sont pas seulement une seule espèce, ou un seul animal, ou une seule plante... C’est toutes les espèces qui vivent ensemble dans un biome. Les écosystèmes montrent comment la résilience se développe et augmente. Et lorsque cela se produit, c’est par l’évolution et le changement et les relations symbiotiques entre les différentes espèces. Et en nous-mêmes, c’est la même chose, n’est-ce pas ? Nous grandissons, nous changeons, nous allons dans différentes communautés, nous trouvons les communautés qui nous aident à nous soutenir et à nous élever les uns les autres. Et ce sont tous des aspects vraiment clés de la résilience. Nous bâtissons notre propre résilience en nous appuyant sur nos collectivités, et nos collectivités deviennent plus résilientes en y participant.

Y a-t-il un certain moment dans votre propre vie que vous réfléchissez à nouveau sur maintenant où vous pouvez vraiment vous voir construire votre propre muscle de résilience ?

Le jour de mon 30e anniversaire, j’ai découvert que ma meilleure amie de l’enfance que j’ai rencontrée le premier jour de la maternelle avait un cancer du sein. Il était relativement avancé, et elle était enceinte de 6 mois. Ça m’a frappé comme une tonne de briques. Le poids de notre propre mortalité m’a frappé. Tu sais... vous vous sentez comme, vous avez 30 ans, tout est disposé en face de vous, vous avez eu assez d’expérience que vous n’avez pas l’impression que vous êtes juste un débutant total tout le temps. Mais il y a tellement de carrière et de vie devant toi à ce moment-là. Et à ce moment précis, je constate que quelqu’un que j’avais connu toute ma vie était dans cette situation, il vient de me frapper très fort. Je viens de faire le point sur ma vie, et je suis sorti du placard. J’ai commencé un chemin complètement différent. C’était dur parce que certaines personnes ne comprenaient pas. Et c’était aussi difficile parce que je devais apprendre en même temps comment traiter avec quelqu’un qui traversait quelque chose qui menaçait sa vie. Avoir à naviguer juste comment soutenir quelqu’un pendant que vous traversez quelque chose de dur, qui a vraiment augmenté mon muscle de résilience.

Je sais maintenant que je peux faire quelque chose qui a été si difficile, il ne m’a jamais traversé l’esprit pour être en mesure de le faire. Quand je pense à des décisions difficiles que j’ai maintenant, ou des choses difficiles qui sont en face de moi, il ya très peu qui me secoue parce que je sais que j’ai fait à travers. Et j’ai merdique pendant cette période, et j’ai blessé des sentiments, et j’ai eu deux ans très difficiles. À ce stade, je pense que je peux regarder en arrière et dire, j’ai grandi tellement, non seulement en embrassant mon moi authentique, mais en comprenant comment soutenir quelqu’un à travers la tragédie et, et le traumatisme réel.

Et maintenant, je sais qu’au fur et à mesure que les choses arrivent, que j’ai les outils et les ressources en moi, ou que je sais où les trouver dans ma communauté. Je sais comment demander de l’aide et tendre la main comme j’en ai besoin. Sans cette expérience, je n’aurais pas la vie incroyable que j’ai aujourd’hui. Je n’aurais pas l’enfant incroyable que j’ai aujourd’hui. Je n’abandonnerais pas, je n’y retournerais pas et je n’annulerais rien.

Avec le recul, qu’est-ce qui, selon vous, est un moment de votre carrière professionnelle, d’être un militant écologiste, qui a vraiment construit votre résilience ? Comment pouvez-vous maintenir cette résilience en tenant compte de la façon dont il est taxant de se lever tous les matins et de lutter contre le changement climatique ?

Quand j’étais volontaire du ‘Corps de la paix’, j’habitais dans cette Amazonie équatorienne. Au cours de mes deux années en Équateur, j’ai passé beaucoup de temps à voir de mes propres yeux l’impact incroyable que le changement climatique avait déjà sur la vie des gens. Une nuit dans notre ville, il y avait un événement d’inondation éclair qui était si grand que la rivière a augmenté de 12 ou 15 mètres pendant la nuit. Mon appartement était assez haut pour qu’il ne m’ait pas vraiment frappé, mais il a sorti ce pont géant en béton au milieu de la ville. Il a craqué en deux. Je l’ai regardé depuis mon balcon.

Je pense qu’un grand point de référence pour moi en termes d’être en mesure de faire ce travail tous les jours est de se rappeler que ce n’est pas environ deux degrés, ce n’est pas sur les parties par million. Il ne s’agit pas de gigatonnes de CO2, ni même d’empreinte écologique mondiale. C’est à propos des gens. Les données nous aident à soutenir une meilleure prise de décision, elles nous aident à éclairer les politiques, elles nous aident à comprendre l’ampleur du défi auquel nous sommes confrontés. Mais les chiffres ne sont pas la raison. La raison en est toutes ces personnes dans le monde qui sont confrontés à une menace existentielle du changement climatique ou la perte de biodiversité ou d’autres menaces à notre durabilité en tant qu’espèce sur cette planète. Et reconnaître que nous avons tous tout intérêt à changer nos communautés, à changer nos pays, à soutenir la vie dans les moyens de notre seule planète.

Et il y a aussi des choses que je fais pour maintenir mon énergie et ma résilience. Je pense que nous avons tous nos différentes choses. Pour moi, je m’assure que je bois beaucoup d’eau et que je sors et que je fais ces petites choses qui me sentent petites, mais si j’oublie de les faire, ça rend tout plus difficile. Je me connecte avec d’autres personnes qui font ce genre de travail. Pas seulement d’un point de vue professionnel, mais comme un « Hey, comment allez-vous ? Êtes-vous bien ? Genre de point de vue, parce que je sais que j’ai de l’énergie non seulement d’être en mesure d’évacuer quelque chose, mais aussi d’être en mesure d’être là pour quelqu’un d’autre. Je prends aussi le temps de déconnecter et de lire de la science-fiction idiote, et de traîner avec mon tout-petit. On ne peut pas tous être condamnés tout le temps. Trouver de la joie dans le travail et au travail est une chose très importante.

Fou des jeunes comme moi, comme nous grandissant et traversons ces moments difficiles pour construire notre propre résilience, pensez-vous qu’il ya une certaine recette pour renforcer votre résilience en ces temps difficiles ?

La gratitude et la joie sont énormes, n’est-ce pas ? Si nous ne nous rendons pas à notre travail d’un endroit joyeux, ou d’un endroit reconnaissant, alors c’est insoutenable. Lorsque nous parlons de durabilité, nous ne parlons pas seulement de savoir si nous utilisons moins, ou si nous consommons moins que ce que la planète est en mesure de fournir. On parle aussi, on peut continuer ? Il y a des petites choses que vous pouvez faire tous les jours pour trouver la joie et exprimer votre gratitude. Cela peut être seulement que quelques notes prises pour vous sentir bien, pour quand vous vous réveillez le matin ou avant d’aller au lit le soir. Il peut s’agir de quelque chose de petit, comme les beaux jours qui passent, la possibilité de marcher à l’extérieur, ou le fait qu’il y a plus de gens qui sont vaccinés aujourd’hui qu’il n’y en avait hier.

Avez-vous autre chose à aborder en ce qui concerne la résilience ?

S’ll y a quelque chose, c’est que le changement peut être effrayant. Et ce n’est pas parce que nous pouvons accroître notre résilience et que nous faisons ce que nous sommes présentés avec des choses difficiles que cela ne va pas être difficile pendant un certain temps. Je ne veux pas sucrer ça. Mais les êtres humains en tant qu’espèce ont une capacité incroyable de changement, de croissance, de résilience. Cette facette de qui nous sommes en tant qu’espèce est en fait l’une des choses qui m’apporte beaucoup d’espoir. C’est quelque chose dont je suis reconnaissant. Ce qui, à son tour, augmente ma propre résilience que je prends des mesures dans mon travail et mon quotidien.

Les humains sont incroyables. Nous pouvons trouver n’importe quoi, et je pense que nous pouvons aussi comprendre notre situation actuelle [la pandémie].

Ella Fesler

Ella Fesler - Ella est une deuxième année à l’Université de Virginie à étudier les environnements mondiaux et la durabilité avec un complément en politiques publiques. Son intérêt pour la durabilité a pris son envol lorsqu’elle a été finaliste pour le Défi vert du projet ‘Turning Green’ en 2017. À l’heure actuelle, Ella est particulièrement intéressée par la création de systèmes alimentaires durables et équitables pour tous. Crédit photo : Artwork by Sergio Maciel and Provoke Culture

Margaret Cooper

Margaret Cooper - Margaret est diplômée de l’UC Davis avec un diplôme en sciences et gestion de l’environnement et un complément en espagnol. Elle est animée par l’autonomisation des jeunes personnes, l’éducation à l’environnement et l’accessibilité extérieure pour lutter contre les changements climatiques dans sa communauté. Elle aime faire partie de la communauté ‘Turning Green’ pour bâtir de futurs leaders confiants et des défenseurs de la durabilité environnementale.

Se nourrirContribuer en faisant vos achats de nourriture

Lorsque vous savez comment lire et comprendre les indications qui sont inscrites sur les étiquettes des produits que vous consommez, vous pouvez vous assurer que vos achats correspondent à vos valeurs

https://d31hzlhk6di2h5.cloudfront.n...

Découvrez comment : par exemple faîtes vos courses chez ‘Amy’s Drive Thru’ à Corte Madera, aujourd’hui au profit de ‘Turning Green’ ! Il suffit de mentionner notre nom lors de votre commande pour le ‘Jour de la Terre’ afin de profiter d’une nourriture bio de qualité, tout en soutenant l’agriculture biologique et la communauté locale….

Plus de publications de turninggreenorg sur les multiples façons de bien s’alimenter avec plein de contributions et d’expériences…

Informations - A Conscious Consumer’s Guide to Decoding Labels by Karina Zimmerman | Apr 20, 2021 | EnvironmentFoodLifestyle > (Guide du consommateur conscient pour décoder les étiquettes par Karina Zimmerman | 20 avril 2021 | Environnement, Alimentation,Style de vie

Traduction – Étiquettes : elles sont partout. Vous les trouvez sur la nourriture, les vêtements, les produits de nettoyage, la literie et plus encore. Nous savons peut-être qu’elles sont importantes, mais qu’est-ce qu’elles signifient réellement ? Pour vous aider à vous sentir plus confiants dans l’achat de produits sains pour vous, bénéfiques pour votre communauté et durables pour la planète, nous avons créé un guide rapide pour acheter aux Etats-Unis, avec cinq certifications que vous trouverez généralement sur les étiquettes des produits. Il est important de savoir exactement qui vous soutenez financièrement avec lors vos achats.

B Corp

https://1dr23q1tgf6x1t225i3op1pf-wp...

Les sociétés ainsi repérées sont des entreprises qui s’engagent à utiliser leurs profits pour de bonnes causes. Pour être une société B certifiée, une entreprise doit obtenir un score minimum sur l’évaluation d’impact de ‘B Corp’, qui tient compte de l’impact d’une entreprise sur ses travailleurs, ses clients, la communauté et l’environnement. Les entreprises sont tenues de rendre des comptes juridiques, de vérifier le rendement et de normes de transparence publique tout au long du processus d’évaluation avec des questions telles que « Quel pourcentage d’énergie a été économisé au cours de la dernière année pour vos installations d’entreprise ? » et « Avez-vous un comité sur la santé et la sécurité des travailleurs qui aide à surveiller et à conseiller sur les programmes de santé et de sécurité au travail ? »

La certification ‘B Corp’ est bénéfique parce qu’elle tient les entreprises responsables de leur impact environnemental, les encourageant à s’efforcer d’en obtenir une moindre. La transparence publique est un autre élément important de la certification, car elle empêche les entreprises de cacher les actions illégales ou contraires à l’éthique qu’elles accomplissent dans la création de leurs produits, garantissant que vous achetez un produit qui est produit de manière responsable. Lorsque vous soutenez un ‘B Corp’ vous soutenez les entreprises qui apprécient leurs employés et la planète autant que leurs profits.

Marques ‘B Corp’ que nous aimons : Klean KanteenGuayakiPatagoniaEquator Coffee

Commerce équitable

https://1dr23q1tgf6x1t225i3op1pf-wp...

Les entreprises certifiées pour le commerce équitable fournissent des conditions de travail sûres, des moyens de subsistance durables, des salaires décents et des fonds de développement communautaire à leurs travailleurs dans toutes les parties du processus. Deux certifications pour le commerce équitable avec lesquelles nous travaillons sont ‘Fair Trade USA’ et ‘Fair World Project’, qui favorisent tous deux des moyens de subsistance et de développement durables ainsi qu’un soutien suffisant aux travailleurs. Les étiquettes du commerce équitable garantissent que les produits sont achetés auprès de petits agriculteurs à un prix minimum spécifique, et elles soutiennent une politique économique qui promeut les droits des agriculteurs du monde entier.

https://1dr23q1tgf6x1t225i3op1pf-wp...

La certification commerce équitable reconnaît qu’aucun travail n’a été exploité dans la création du produit d’une entreprise et que l’entreprise entretient des partenariats sains et mutuels avec ses travailleurs, en particulier ceux de différents pays. Grâce aux normes du commerce équitable, les entreprises s’engagent également à mettre en action des pratiques durables à toutes les étapes de la création de leur produit, en veillant à ce que l’impact environnemental soit faible. L’achat d’articles équitables est un excellent moyen de démontrer votre soutien à un système commercial mondial équitable.

Marques de commerce équitable que nous aimons : Dr. Bronner’sCoyuchiNumi Organic Teas

Certifié biologique USDA

https://1dr23q1tgf6x1t225i3op1pf-wp...

Les aliments certifiés biologiques de l’USDA sont cultivés et transformés selon certaines lignes directrices, y compris la lutte antiparasitaire, la qualité du sol et les pratiques d’élevage. Tous les produits sont élaborés sans pesticides et ni engrais synthétiques. Les agriculteurs biologiques utilisent des pratiques qui maintiennent et améliorent la fertilité, la structure du sol et le biodiversity, et réduisent l’érosion, réduisant ainsi le risque d’exposition aux toxines pour les êtres humains, les animaux et l’environnement.

Les produits certifiés USDA sont utiles à l’environnement parce que l’interdiction de l’utilisation de pesticides permet aux populations locales d’insectes de rester à des niveaux sains et empêche les consommateurs comme vous d’ingérer des produits chimiques nocifs. Éviter les pesticides empêche également le ruissellement contaminé de se produire, protégeant les plantes, les écosystèmes, les personnes qui sont en aval des fermes, et les agriculteurs et les travailleurs qui cultivent les produits. Les plantes et les animaux biologiques sont élevés selon des méthodes saines et non toxiques, ce qui signifie que leur consommation ne sera pas toxique pour vous.

USDA Organic Certified marques que nous aimons : Patagonia ProvisionsAmy’s KitchenNatracareRW Garcia

Certifié climat neutre

https://1dr23q1tgf6x1t225i3op1pf-wp...

Il s’agit d’une norme acquise par les entreprises qui compensent et réduisent toutes leurs émissions de gaz à effet de serre en investissant dans des projets de réduction et d’élimination des émissions de carbone. Pour être certifiée, l’entreprise doit également mettre en place des plans de mise en œuvre pour réduire ses émissions futures.

Le programme de certification neutre en matière de climat tient les entreprises responsables de la quantité de carbone qu’elles émettent et, en obtenant cette certification, elles démontrent qu’elles font l’effort de réduire leur empreinte carbone. Étant donné que les entreprises et les entreprises contribuent tant aux émissions mondiales de carbone, c’est formidable d’avoir des entreprises certifiées neutres en matière de climat qui travaillent aux côtés des particuliers pour réduire leur impact.

Climat Neutre Marques certifiées que nous aimons : Chico BagAll GoodKlean KanteenNisolo.

Certifié safe

https://1dr23q1tgf6x1t225i3op1pf-wp...

Pour être admissible à la certification Made Safe, un produit doit être exempt de nombreux ingrédients nocifs, y compris cancérigènes, neurotoxines, métaux lourds et perturbateurs endocriniens. Le site Web de certification contient à la fois une liste des « substances interdites » et des « substances dangereuses », composée de substances que les produits ne peuvent pas contenir pour être certifiées sans danger et de substances que l’étiquette recommande d’éviter. Les produits ‘Made Safe’ sont exactement ce à quoi ils ressemblent : ils sont faits en toute sécurité pour que le consommateur soit heureux et en bonne santé, grâce à l’utilisation de ces produits.

De nombreux produits de nos jours sont pleins de produits chimiques qui sont nocifs à la fois pour les utilisateurs et l’environnement. Les produits ‘Made Safe’ sont d’excellentes alternatives à ceux-ci, parce qu’ils ne vous nuisent pas à court ou à long terme, et ils n’auront pas d’impact négatif sur l’environnement dans leur production ou leur élimination. Consultez les profils chimiques de ‘Made Safe’ pour en savoir plus sur les produits chimiques utilisés dans de nombreux produits de tous les jours et vous garderez, vous et vos proches, en bonne santé.

Made Safe Certified marques que nous aimons : NaturepedicTrue BotanicalsPuraMeliora.

Avec cette boîte à outils de décodage d’étiquettes, vous êtes maintenant prêts à faire du shopping sain et respectueux de l’environnement ! Les étiquettes peuvent être rébarbatives au début, mais avec l’impact qu’elles ont, vous pouvez continuer votre activisme environnemental personnel tout en favorisant ainsi les entreprises responsables de leur impact environnemental. Alors que nous approchons d’un tournant potentiellement crucial pour le changement climatique, il est temps de commencer à faire ses courses consciemment et d’investir dans des produits qui protègent la Terre, ses habitants et tous les êtres vivants.

Karina Zimmerman

Karina Zimmerman - Karina est étudiante en deuxième année au ‘Wellesley College’ en double formation principale en études latino-américaines et en études environnementales, et en particulier en écologie. Son amour pour le monde naturel a grandi tout au long de son enfance dans le un état Nord-Ouest du Pacifique, où elle aime faire de la randonnée et du ski dans les montagnes et d’autres activités à la plage. Le domaine préféré de Karina est tout ce qui concerne la durabilité et elle aime enseigner aux autres ses acquis sur les impacts positifs sur l’environnement, lors des achats et avec la réutilisation des vêtements.

Passez à l’action - Sortez, restez tranquille et écoutez simplement autour de vous. Nos activités d’avril vous montrent comment créer une carte sonore dans n’importe quel environnement.

https://d31hzlhk6di2h5.cloudfront.n...

Informations – Activation : SoundMapping Your World par Margaret Cooper | 21 avril 2021 | Environnement, Style de vie, Voix

Traduction – L’une de mes façons préférées d’explorer une arrière-cour, un quartier ou un parc à proximité, est de se concentrer sur un seul de mes sens pour observer ce que le printemps nous apporte. Cette semaine, quand je me réveille, il y a un nouvel oiseau chanteur près de ma porte d’entrée, ses chants sont restés silencieux pendant tout l’hiver et tout comme l’herbe qui reverdit, le chant des oiseaux revient. Je me suis assise aujourd’hui au soleil, sur un bloc de ciment chaud. J’ai entendu un chien aboyer à ma droite, je me suis senti entouré par le chœur de grenouilles, les voitures qui passent : les sons qui vont et viennent, il y a un bourdonnement constant avec d’une tondeuse en action derrière moi. Un avion passe au-dessus de ma tête. Un oiseau appelle d’un arbre. A côté, tout près de mon oreille, j’entends le bourdonnement d’une mouche ou d’une abeille. Les coups de vent passent presque silencieusement et les pages de mon livre bruissent comme des brins d’herbe qui tremblent. Quelques oiseaux fuient, effrayés par par le passage de la circulation. J’ai constaté que le fait de rester assise immobile sur place, à l’écoute de mon environnement, m’a conduit à une compréhension plus profonde de mon environnement et de nouvelles observations qui sortent de la banalité.

Pour célébrer la Semaine de la Terre, nous vous invitons à vous joindre à nous pour une observation de votre monde à travers les bruits avec une activité appelée cartographie sonore. [Voir par exemple (en français) > [Fabriquer une cartographie sonore ! - La Fabulerie ].->https://lafabulerie.com/ressource/c...]

Voici ce que vous pouvez faire :

1. Trouvez un endroit parfait à l’extérieur pour s’asseoir (cour, parc, quartier, espace ouvert).

2. Prenez de 15 à 30 minutes pour régler vos oreilles dans votre environnement. Qu’est-ce que tu entends ? (pourrait être fabriqué ou naturel).

3. Pendant que vous écoutez, avoir du papier et un outil d’écriture pour dessiner vos observations et créer une carte sonore.

De quelle direction vient le son ?
Où se trouve le son ?
Qui fait le son ?
À quel point le son est-il fort ?

4. Après avoir terminé une carte sonore à votre goût, prendre 5 minutes pour réfléchir.
Avez-vous fait de nouvelles observations ? Qu’avez-vous remarqué de nouveau ? Quel était votre son préféré ? Avez-vous déjà entendu ce bruit à cet endroit ?

Voici une carte sonore que j’ai récemment faite dans mon arrière-cour :

Sound Map

Nous aimerions voir vos cartes sonores ! N’hésitez pas à les partager avec nous sur les réseaux @turninggreenorg !

Margaret Cooper

Margaret Cooper - Margaret est diplômée de l’UC Davis avec un diplôme en sciences et gestion de l’environnement et un complément en espagnol. Elle est animée par l’autonomisation des jeunes, l’éducation à l’environnement et l’accessibilité extérieure pour lutter contre les changements climatiques dans sa communauté. Elle aime faire partie de la communauté ‘Turning Green’ pour bâtir de futurs leaders confiants et des défenseurs de la durabilité environnementale.

Faire la cuisine

Les pâtes Primavera sont le plat idéal du printemps. Les nôtres sont pleines de légumes frais, locaux, biologiques et de saison. Pleins feux sur la recette de cuisine consciente : Pasta Primavera par Ashley Ugarte | 20 avril 2021 | La nourriture

Informations - Conscious Kitchen Recipe Spotlight : Pasta Primavera by Ashley Ugarte | Apr 20, 2021 | Food

Pasta Primavera in a bowl

Traduction - Pasta Primavera est un plat printanier parfait : il est réconfortant et chargé de légumes frais, locaux et de saison. L’ancienne élève de ‘Turning Green’ et chef professionnel, Ashley Ugarte, a récemment créé cette recette pour ‘Conscious Kitchen’ et nous sommes ravis de la partager avec vous. Si vous le faites, identifiez-nous dans vos photos @turninggreenorg !

Pâtes Primavera – Portions : 4 - Préparation : 10 min - Cuisson : 20 min - Prêt : 30 min – Ingrédients : 2 petites carottes râpées, 1 bulbe d’oignon de printemps haché, 1 grosse gousse d’ail coupées en dés, 1/2 poireau tranché, 1 petite tasse de tomates cerises, coupées en deux, 7 pointes d’asperges fraîches (substitut sinon en saison), hachées en diagonale, 1/2 tasse de petits pois frais. Petit citron (pour le zeste et le jus). 8 oz de pâtes sèches (sans gluten et sans grain sont d’excellentes options). Sel et poivre au
goût Persil et fromage reggiano parmigiano fraîchement râpé ou du fromage végétalien, pour finir : l’huile pour la cuisson et la finition

Marche à suivre :

1. Porter à ébullition une grande casserole d’eau. Ajouter le sel et les pâtes à l’eau bouillante. Suivez le temps de cuisson sur la boîte, en remuant de temps en temps. Bien égoutter. Verser les pâtes dans la casserole 2. Pendant la cuisson des pâtes, chauffer l’huile dans une poêle à feu moyen
3. Caraméliser l’oignon et les poireaux, environ 5 minutes, puis ajouter l’ail et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils soient parfumés
4. Ajouter les asperges, les faire cuire jusqu’à ce qu’elles soient tendres (mais encore croustillantes) et encore bien vertes.

5. Ajouter les carottes, les tomates cerises et les petits pois, laisser cuire
jusqu’à ce que les pois soient d’un beau vert vif, soit environ 2 minutes

6. Ajouter le zeste de citron, le sel et le poivre selon vos goûts

7. Ajouter les légumes aux pâtes, les arroser généreusement avec de l’huile d’olive, le persil frais, le jus de citron et le parmesan
8. Vous lécher les babines !

Ashley Ugarte

Ashley Ugarte - Ashley a commencé sa carrière chez ‘Turning Green’ en tant que stagiaire et elle est restée une amie proche de l’organisation pendant de nombreuses années depuis. Ashley a une formation en sciences nutritionnelles et elle est chef de métier. Aujourd’hui, Ashley est sous-chef pour les confiseries chez ‘Dandelion Chocolate’, une chocolaterie en petits lots qui est basée à San Francisco.

Allez regarder des vidéos (en anglo-américain) d’Amanda Gorman pour vous inspirer

Selon Wikipédia, « Amanda Gorman, née en 1998 à Los Angeles, est une poète et militante américaine. Première lauréate du prix de jeune poète américain en 2017, elle prononce le poème The Hill We Climb à la cérémonie d’investiture du président Joe Biden en 2021… » -

{{}} Description de cette image, également commentée ci-après

Discours d’Amanda Gorman à la Bibliothèque du Congrès, Washington, juillet 2017… » - Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Amanda_Gorman

’It is a hope that implores us at an uncompromising core to keep rising up for an Earth more than worth fighting for.’ http://climaterealityproject.org

Traduction - Écoutez le puissant poème d’Amanda Gorman, Earthrise, et inspirez-vous e cette jeune activiste militante états-uniennequi contribue à change notre pays et le monde.

Par exemple : « 24 Hours of Reality : ’Earthrise’ by Amanda Gorman - 04 décembre 2018 - Climate Reality

’It is a hope that implores us at an uncompromising core to keep rising up for an Earth more than worth fighting for.’ http://climaterealityproject.org

’C’est un espoir qui nous implore, au plus profond de nous-mêmes, de continuer à nous lever pour une Terre qui mérite amplement qu’on se batte pour elle.’ http://climaterealityproject.org

https://d31hzlhk6di2h5.cloudfront.n...

Voir également l’article suivant – « Décryptage. Qui pour traduire la poétesse Amanda Gorman  ? Les enjeux dune polémique - Publié le 23/03/2021 - 06:12 – Extrait d’un document ‘courrierinternational.com’ Culture Réveil États-Unis Pays-Bas Le Temps - Lausanne

Photo - La poétesse Amanda Gorman lit son poème The Hill We Climb lors de la cérémonie d’investiture du président américain Joe Biden, le 20 janvier 2021 à Washington. PHOTO / RUTH FREMSON / THE NEW YORK TIMES

Le poème que cette jeune poétesse noire a déclamé à l’investiture de Joe Biden a connu un retentissement planétaire. Mais sa traduction à l’étranger fait polémique. Quels traducteurs, ou plutôt quelles traductrices, choisir ? Le débat jette une lumière crue sur le manque de diversité du monde éditorial.

Nos services

Qui a dit que la poésie était un genre à la marge ? Depuis plusieurs semaines, elle est au cœur d’une polémique révélatrice de lignes de faille qui parcourent les continents, braquent de part et d’autre de l’Atlantique, condensent en quelques strophes littérature, politique, argent, lutte contre le racisme, militantisme et pouvoir des réseaux sociaux.
Rappel des faits : le 20 janvier 2021, le talent d’Amanda Gorman, poétesse de 22 ans, manteau bouton d’or et serre-tête rouge, vole la vedette à Joe Biden durant la cérémonie d’investiture du nouveau président américain. Son poème The Hill We Climb, alors que la prise du Capitole par les supporters de Donald Trump a eu lieu à peine deux semaines plus tôt, est un appel à la réconciliation.

Enchères mondiales

Les mots de “la maigre fille noire, descendante d’esclaves et élevée par une mère célibataire” comme elle se décrit dans son texte, font le tour du monde. Les enchères pour la traduction du recueil The Hill We Climb démarrent très vite un peu partout. En France, c’est le groupe Hachette qui remporte la mise avec Fayard. Le contrat aligne un montant à cinq chiffres. Le recueil sera traduit en français par une autre révélation de l’année, la rappeuse auteure-compositrice-interprète belgo-congolaise de 24 ans Marie-Pierra Kakoma, alias Lous and the Yakuza. Nous sommes mi-février. Ce choix fait l’unanimité.

À lire aussi Portrait. Qui est Amanda Gorman, la jeune poétesse que Joe Biden a invitée à son investiture  ?

Aux Pays-Bas, c’est à l’éditeur Meulenhoff, le Gallimard néerlandais, que revient The Hill We Climb. Le 23 février, le nom de la traductrice est connu : il s’agit de Marieke Lucas Rijneveld, poétesse et romancière de 29 ans. Là encore, un talent hors norme : premier recueil de poèmes remarqué à 24 ans, elle reçoit le prix Talent littéraire 2016 puis surtout, en 2020, elle devient la plus jeune romancière à recevoir le Booker Prize, immense consécration littéraire dans les pays anglophones, avec la traduction anglaise de son premier roman, Qui sème le vent [ed. Buchet-Chastel]. Amanda Gorman, via son agent, approuve ce choix en précisant que Marieke Lucas Rijneveld incarne à ses yeux la lutte pour la défense des minorités sexuelles. Marieke Lucas se définit comme non binaire, à la fois homme et femme…. »

Consulter l’article en entier avec vidéo intégrée sur le site suivant : https://www.courrierinternational.com/article/decryptage-qui-pour-traduire-la-poetesse-amanda-gorman-les-enjeux-dune-polemique

Enfin, Impliquez-vous – Engagez-vous !

https://d31hzlhk6di2h5.cloudfront.n...

Explore climate and social justice, sustainability, advocacy and public health. We’re accepting applications for Project Green Course, our new interactive, interdisciplinary virtual course for college students.

Traduction - Explorez le climat et la justice sociale, la durabilité, le plaidoyer et la santé publique. Nous acceptons les candidatures pour le projet ‘Green Course’, notre nouveau cours virtuel interactif et interdisciplinaire destiné aux étudiants.

‘Turning Green’ est un mouvement mondial dirigé par des étudiants qui se consacre à la culture pour se former pour rendre la planète saine, juste et prospère, par l’éducation et le plaidoyer autour de choix écologiquement durables et socialement responsables. Nous informons, inspirons et mobilisons un réseau mondial d’élèves d’écoles primaires, de collèges, de lycées, d’universités et d’étudiants diplômés pour qu’ils deviennent des catalyseurs visionnaires du changement durable dans leur vie, sur les campus scolaires et dans les communautés locales grâce à nos programmes : ‘Project Green Course’, ‘Project Green Challenge’, ‘TG Internships’ et ‘Conscious Kitchen’.

Pour faire un don > Donate -

Manage your preferences  Opt out using TrueRemove™
Got this as a forward ? Sign up to receive our future emails.
View this email online.
Turning Green 2330 Marinship Way Suite 205 Sausalito, CA

Contact : info@turninggreen.org - 415.289.1001 - Comté de Marin, Californie

Plus d’informations sur https://turninggreen.org/

Source : recherches à partir d’un message de ’Turning Green’ intitulé « A Resilient Earth Day and Every Day » (Une Journée de la Terre résiliente et tous les jours), en date du 22/04/21 18:33

https://d31hzlhk6di2h5.cloudfront.n...

Retour au sommaire


  • Balade mondiale pour la Journée de la Terre 2021 : 10 paysages aux couleurs époustouflantes - Publié le jeudi 22 avril 2021 par Marina Hemonet – Document ‘admagazine.fr - Photo
    Quand la nature joue les peintres, elle offre une palette de nuances des plus étonnantes. À l’occasion de la Journée de la Terre, retour sur les plus beaux paysages colorés des quatre coins du globe.

Photo - © Getty / Photo TEOCARAMEL

Le désert d’Atacama en Bolivie

C’est l’une des plus belles lagunes de la Cordillère des Andes. Sa couleur rouge, dûe à des micro-algues dont les flamants roses raffolent, contraste avec les grandes plages de sel qui la bordent. 

Photo - © Getty / Photo Maria Swärd

La montagne Vinicunca au Pérou

C’est dans la région de Cuzco, au cœur de la cordillère des Andes, que cette montagne surnommée « montagne aux sept couleurs » ou encore « montagne arc-en-ciel » culmine à 5 200 mètres d’altitude. 

Photo - © Getty / Photo zhouyousifang

Les rizières de Yuanyang en Chine

Ces rizières en terrasses sont parmi les plus spectaculaires en Chine. Situées autour de la vieille ville de Yuanyang, elles ont été sculptées par la minorité Hani habitant la région depuis plusieurs siècles. De juin à septembre, elles composent une palette alternant les nuances de vert puis de jaune.

Photo - © Getty / Photo wyn1024

Le parc national de Huanglong en Chine

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992, ce parc national situé à l’extrême nord du Sichuan est une véritable curiosité géologique. L’une des zones les plus impressionnantes est sans conteste la succession de bassins offrant un dégradé de turquoise et de vert émeraude.

Photo - © Getty / Photo Westend61

Les lagons roses du Yucatàn au Mexique

Situé au cœur du parc naturel de Río Lagartos, une zone protégée au nord du Yucatàn, ces lagons, aussi appelés Las Coloradas, ont la particularité d’être entièrement roses. C’est également ici qu’a choisi de s’installer la plus grande colonie de flamands roses du Mexique.

Photo © Getty / Photo Beerpixs

Le glacier Vatnajökul en Islande

Si le pays compte de nombreux glaciers, celui-ci est de loin le plus vaste et présente la particularité d’abriter un grand nombre de grottes de glace. Lorsque les conditions météorologiques s’y prêtent, ces grottes révèlent une couleur bleue intense.

Photo - © Getty / Photo Lukas Bischoff

La dépression du Danakil en Ethiopie

Situé dans le désert du Danakil, ce site géologique est connu pour ses curieuses formations géologiques : sources chaudes acides, montagnes de soufre, geysers gazeux, vasques d’acides forment un paysage lunaire désolé. Compte tenu de la forte présence de soufre, d’oxyde de fer et de sel, c’est ici le blanc, le jaune, le vert et l’ocre qui prévalent.

Photo - © Getty / Photo Anton Petrus

Le glacier Perito Moreno en Argentine

Ce géant de glace aux entrailles bleutées mesure environ 30 kilomètres de long et avance d’environ deux mètres par jour. Son bleu fluorescent attire chaque année des touristes du monde entier. 

Photo - © Getty / Photo Ratnakorn Piyasirisorost

Le parc géologique de Zhangye Danxia en Chine

Ces formations rocheuses bariolés que l’on trouve au sein du parc Zhangye Danxia, dans la province de Gansu en Chine, résultent d’une succession de couches de sédiments de couleurs différentes. Ses dégradés photogéniques en font l’un des lieux les plus surréalistes de la planète.

Photo - © Getty / Photo Jodie Griggs

Le lac MacDonnell en Australie

Tout près de Cactus Beach, célèbre plage connue des surfers locaux pour ses légendaires breaks, ce lac paradisiaque possède une concentration en sel très élevée qui explique sa teinte rose intense.

AD Matières d’Art 2021- Contact - AbonnementAD International

Magazine Décoration AD : Architecture, Décoration, Arts et ...

http://www.admagazine.fr/uploads/im...

Source : https://www.admagazine.fr/architecture/balade/diaporama/journee-de-la-terre-2021-paysages-colores/62217

Retour au début du sommaire

Retour au début de l’introduction

Retour au début du dossier



Collecte des documents, traductions et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 27/04/2021

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Environnement Jeunesse Journée de la Terre Unesco 22 avril Militants en Chine USA et 10 Dix paysages AD Magazine.4.docx

Mis en ligne par le co-rédacteur Pascal Paquin du site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti, géré par Yonne Lautre : https://yonnelautre.fr - Pour s’inscrire à nos lettres d’info > https://yonnelautre.fr/spip.php?breve103

http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

— -


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 605 / 458056

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Climat   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License