ISIAS

"L’Europe se construit laborieusement peu à peu et le 9 mai est la date retenue pour célébrer la paix et l’unité des divers territoires sur le continent européen - Les dernières nouvelles concernant la politique en Europe" par Jacques Hallard

dimanche 9 mai 2021 par Hallard Jacques


ISIAS Europe

L’Europe se construit laborieusement peu à peu et le 9 mai est la date retenue pour célébrer la paix et l’unité des divers territoires sur le continent européen - Les dernières nouvelles concernant la politique en Europe

Jacques Hallard , Ingénieur CNAM, site ISIAS – 07/05/2021

Plan du document : Préambule Introduction Sommaire {{}}Auteur

C :\Users\JH\Documents\EUROPE_construction_europeenne.jpg

Source : https://www.vie-publique.fr/carte/270697-la-construction-europeenne


Préambule

On peut soit lire ce préambule à la suite, soit passer directement à l’introduction et/ou au sommaire de ce dossier constitué avec une visée didactique.

Europe – Introduction de Wikipédia - Ne doit pas être confondue avec l’Union européenne.

Europe
Localisation de l’Europe.

Localisation de l’Europe.

Superficie 10 180 000 km2
Population 743 000 000 hab.
Densité 73 hab./km2
Pays 50
Dépendances 8
Principales langues Albanais, allemand, anglais, biélorusse, bulgare, catalan, croate, danois, espagnol, estonien, finnois, français, grec, hongrois, irlandais, islandais, italien, letton, lituanien, luxembourgeois, maltais, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, romanche, roumain, russe, serbe, slovaque, slovène, suédois, tchèque, turc, ukrainien
Point culminant 5 642 m, Elbrouz, Drapeau de la RussieRussie
Principal fleuve Danube, Dniepr, Don, Douro, Elbe, Èbre, Garonne, Guadalquivir, Loire, Oder, OuralNote 1, , Rhin, Rhône, Seine, Tage, Tamise, Tibre, Vistule, Volga, Weser
Fuseaux horaires UTC-1 (Açores)

UTC+5 (Russie)

Principales villes Bruxelles, Madrid, Istanbul, Paris, Londres, Barcelone, Berlin, Athènes, Rome, Hambourg, Birmingham, Lisbonne, Budapest, Lyon, Marseille, Amsterdam, Oslo, Belgrade, Varsovie, Bucarest, Milan, Francfort-sur-le-Main, Bâle, Genève, Munich, Zagreb, Zurich, Kiev, Minsk, Saint-Pétersbourg, Moscou, Prague, Vienne

L’Europe est considérée conventionnellement comme un continent, délimité à l’ouest par l’océan Atlantique et la mer de Norvège, et au nord par l’océan Arctique. Sa limite méridionale est marquée par le détroit de Gibraltar qui la sépare de l’Afrique, tandis que les détroits respectivement du Bosphore et des Dardanelles marquent sa frontière avec l’Asie de l’Ouest. Sa limite à l’est, fixée par Pierre le Grand aux monts Oural, au fleuve Oural et au Caucase est la limite traditionnellement retenue, mais reste, faute de séparation claire et précise, l’objet de controverses selon lesquelles un certain nombre de pays sont ou ne sont pas à inclure dans le continent européen. Géographiquement, ce peut être considéré aussi comme une partie des supercontinents de l’Eurasie et de l’Afro-Eurasie.

Dans son acception la plus commune, le continent européen couvre une superficie d’environ 10 millions de km2 et a une population d’environ 743 millions d’habitants : les Européens.

On peut distinguer cinq grandes régions géographiques : l’Europe de l’Ouest, l’Europe centrale, l’Europe du Sud, l’Europe de l’Est et l’Europe du Nord. L’Europe comprend une diversité de climats : un climat tempéré sur la majorité de sa surface, du fait de l’influence de l’océan Atlantique Nord-Est et de la mer Méditerranée et un climat de type continental à l’est de la Pologne orientale. Elle connaît aussi un climat océanique froid, voire polaire, dans ses régions les plus septentrionales, et un climat subtropical humide dans les Balkans autour de la Mer noire. Arrosé par de nombreux fleuves et rivières, le continent n’est pas en stress hydrique.

L’Europe recouvre une grande biodiversité et a été pionnière dans les questions environnementales.

Le peuplement s’est effectué de manière continue depuis 1,8 ou 2 millions d’années, des cycles glaciaires et interglaciaires créant des périodes d’isolement géographique à l’origine d’une différenciation des formes anciennes du genre Homo sur le continent à partir d’une espèce commune apparue en Afrique. Arrive ensuite Sapiens, également né en Afrique, qui remplace l’espèce d’origine européenne qu’est Neandertal, et « toutes les autres humanités » à partir de 70 000 ans avant l’ère commune.

La population européenne se sédentarise entre 7 500 et 8 000 ans avant J.-C., par l’effet de diffusion de populations et de techniques apparues sur le plateau d’Anatolie vers 11 000 ans avant J.-C. et pratique l’agriculture à partir de 5 000 ans avant J.-C. Des hypothèses linguistiques et archéologiques ainsi que des études génétiques récentes accréditent la thèse d’un peuplement de l’ensemble du continent par des populations de l’est de l’Europe qui seraient les locuteurs du proto-indo-européen, langue-mère de la quasi-totalité des langues européennes.

Les peuples germains apparaissent 2 000 ans avant J.-C. au nord de l’Europe, les peuples celtes s’étendant quant à eux à partir de 1 200 ans avant J.-C. sur la majeure partie du territoire, du bassin des Carpates à l’est de la France.

Mais c’est la Grèce, avec sa brillante civilisation de l’Époque classique (Ve – IVe siècles av. J.-C.), qui doit être considérée comme le berceau culturel de l’Europe. Après l’époque hellénistique, l’Europe voit Rome commencer son expansion au IVe siècle av. J.-C. et atteindre son apogée au IIe siècle. Le continent est alors divisé entre le monde romain et celui des barbares (Pictes celtes, Germains et Slaves). L’influence romaine s’inscrit dans la culture, via la langue latine, ainsi que dans l’usage de l’espace via les voies romaines et l’urbanisation, sur un vaste territoire borné au nord par le mur d’Hadrien et à l’Est par le Rhin et le Danube, et qui s’étend par ailleurs en Afrique et en Asie.

L’Europe est ainsi le berceau de la civilisation gréco-romaine, qui a donné le jour à la civilisation occidentale. Le christianisme s’y diffuse à partir du 1er siècle.

En 395 apr. J.-C., l’Empire romain est définitivement scindé en deux, l’Empire romain d’Orient seul perdurant (jusqu’au milieu du XVe siècle) tandis que l’Empire romain d’Occident se délite dès le Ve siècle sous l’effet des attaques des peuples germains, appelées les invasions barbares.

Plusieurs tentatives furent faites pour reconstituer l’Empire romain d’Occident : celles de Charlemagne, des souverains du Saint-Empire romain germanique, d’Otton Ier en 962 à Charles Quint au XVIe siècle, voire de Napoléon Ier.

Le morcellement féodal prévalut au Moyen Âge, avec toutefois l’élaboration d’une civilisation commune aux Européens autour de la foi chrétienne.

Des États-nations se constituèrent ensuite progressivement, et leur rivalité entraîna des guerres importantes au fil des siècles, de la guerre de Cent ans aux guerres du XXe siècle.

L’unité religieuse fut également perdue, un premier schisme séparant en 1054 les chrétiens d’Occident (catholiques) des chrétiens de l’Est de l’Europe (orthodoxes). La Réforme protestante entraîna un deuxième schisme à partir du XVe siècle et de nombreuses guerres de religion, notamment en France, entre catholiques et protestants.

L’Europe est toutefois, à partir de la Renaissance, à l’origine de plusieurs bouleversements historiques majeurs. La période moderne voit l’invention de l’imprimerie, la première alphabétisation de masse à la suite de la Réforme protestante, les grandes découvertes. Elle voit éclore le siècle des Lumières, est à l’origine de la diffusion du capitalisme marchand puis de la révolution industrielle. Elle invente des formes politiques nouvelles nées des révolutions anglaise et française.

Du XVIe siècle au XXe siècle, elle colonise par peuplement l’ensemble du continent américain. Elle établit par ailleurs, au travers de plusieurs de ses nations, des empires coloniaux dans la quasi-totalité de l’Afrique, l’Océanie et de grandes parties de l’Asie jusque dans les années 1950-1960. C’est en Europe également que prennent naissance les deux guerres mondiales et que se produit la Shoah.

La Seconde Guerre mondiale, qui l’a laissée exsangue, fait perdre à l’Europe son hégémonie mondiale et enclenche un mouvement de décolonisation. Pendant la Guerre froide, le continent est divisé en deux blocs séparés par un rideau de fer, celui de l’Ouest et celui de l’Est, idéologiquement opposés. Le bloc occidental, zone d’influence américaine, connaît un essor économique rapide et met en place les premières étapes d’une union européenne, économique puis politique, qui ira croissant dans le nombre des États membres, en intégrant en particulier un certain nombre d’ex-pays de l’Est après l’effondrement du bloc soviétique. De nombreuses critiques se sont élevées depuis une quinzaine d’années à son encontre dans les populations des États membres, notamment à la suite du non-respect des votes référendaires ou de la crise de l’Euro. Elles se sont exprimées à travers le vote du Brexit qui a entraîné le départ du Royaume-Uni en 2020.

Source de l’article complet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Europe

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Distinguo - Célébrer et commémorer - Le vocabulaire - Nuances sémantiques

Les verbes célébrer et commémorer sont parfois confondus. En effet, bien qu’ils aient en commun l’idée de souligner un fait important, ils ne sont pas parfaitement synonymes et ne sont pas interchangeables dans tous les contextes.

Le verbe célébrer possède plusieurs sens en français. Il signifie notamment « accomplir solennellement une action ». On peut aussi utiliser célébrer lorsqu’il s’agit de « fêter un événement » ou de « faire publiquement l’éloge de quelqu’un ou de quelque chose ». Ce dernier emploi de célébrer est de style littéraire.

Exemples :

- Le prêtre a célébré le mariage de Paul et Jocelyne par une cérémonie simple et touchante.

- L’anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale est célébré chaque année.

- Ses amis célèbrent son anniversaire en l’invitant au restaurant.

- Cet ouvrage célèbre les beautés de la Grèce.

Le verbe commémorer, quant à lui, peut uniquement signifier « rappeler par une cérémonie le souvenir d’une personne ou d’un événement ». Il est donc de sens plus restreint que célébrer, la commémoration étant un type particulier de célébration.

Exemples :

- La fin de la Seconde Guerre mondiale est commémorée chaque année.

- En 2006, plusieurs expositions ont été organisées pour commémorer la mort du peintre Cézanne.

- Les Britanniques commémorent aujourd’hui les attentats de Londres.

Notons enfin que l’expression commémorer un anniversaire est un pléonasme, puisqu’un anniversaire est en soi le rappel de quelque chose. On commémore donc un événement, la naissance ou la mort d’une personne, mais on célèbre un anniversaire.

Date de la dernière actualisation de la BDL : mars 2021

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l’information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2020 – Source : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3869

Retour au début du préambule

Retour au début du document


Introduction

Une contribution à usage didactique et destinée aux lecteurs et lectrices francophones pour marquer le coup à l’occasion de la journée du 9 mai : la Journée de l’Europe pour célébrer la paix et l’unité des divers territoires du continent européen. En faisant appel : à une émission de RCF (RCF, radio chrétienne, actualité, spiritualité, culture, direct, podcast) et à une communication de l’Ordre maçonnique mixte international le ‘Droit Humain’.

Une opportunité également pour rappeler nos contributions antérieures concernant l’Europe et qui ont été postées sur le site ISIAS, d’une part, et les dernières nouvelles concernant l’Europe, d’autre part, à lire à la suite.

Quelques actualités concernant l’Europe

Climat : l’Europe entend affirmer un leadership mondial -Publié le 22.04.2021 – Par Barthélémy Gaillard - Document ’ touteleurope.euw’ - En organisant ce jeudi 22 avril 2021 un sommet mondial pour le climat, le président américain Joe Biden tente de prendre le leadership mondial sur ce dossier délaissé par son prédécesseur. Parmi les autres grandes puissances qui prétendent elles aussi à ce statut, l’Union européenne semble en bonne position, notamment suite à l’accord trouvé sur la loi climat à la veille du sommet. Photo - Les responsables de la lutte contre le réchauffement climatique américain John Kerry (à gauche) et européen Frans Timmermans (à droite), réunis le 9 mars dernier à Bruxelles, participeront au sommet international sur le climat qui s’ouvre ce jeudi 22 avril - Crédits : Jennifer Jacquemart / Commission européenne - “Une démonstration de volontarisme politique”. Voilà comment Courrier International qualifie le sommet (virtuel en raison de la pandémie de Covid-19) pour le climat organisé par les États-Unis. Celui-ci s’ouvre ce jeudi 22 avril dans le but de “proposer des solutions pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C d’ici la fin du siècle, l’objectif fixé par l’accord de Paris sur le climat” [Reporterre]. Six mois après son arrivée au pouvoir, le président américain Joe Biden “cherche à signifier que les États-Unis sont revenus à l’avant-garde des affaires internationales”, analyse le Washington Post. Or pour ce faire, la lutte contre le réchauffement climatique est désormais devenue un passage obligé, poursuit Europe 1. La radio française estime que le dossier est d’autant plus important pour le président démocrate qu’il doit “redonner de la crédibilité au pays, après le mandat de son prédécesseur, Donald Trump, désengagé du sujet”, s’il veut “placer les États-Unis au centre de la lutte contre le changement climatique”.

Sous-titres : Diplomatie verte… - Quelle place pour l’Union européenne sur l’échiquier mondial ?...

À lire aussi : Joe Biden : ce que le nouveau président américain change pour l’Europe

À lire aussi : L’Union européenne adopte l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici à 2030

Source : https://www.touteleurope.eu/environnement/climat-leurope-entend-affirmer-un-leadership-mondial/

Politique sanitaire commune : l’implosion de l’Union européenne ? Serge Besanger– ‘The Conversation’ - Publié le 8 avril 2021 – « Alors que les tensions montent en Europe sur la question des vaccins et de leur répartition, l’Union européenne subit des retards de livraisons à répétition et les foudres des critiques. En effet, selon l’article 168 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, « un niveau élevé de protection de la santé humaine est assuré dans toutes les politiques et activités de l’Union. » - Illustration : Héra et Prométhée - Le programme européen HERA pour la R&D porte le nom de la déesse grecque protectrice de la fécondité - Les citoyens de l’UE ont le droit d’accéder aux soins de santé dans n’importe quel État membre de l’UE et d’être remboursés pour des soins à l’étranger par leur pays d’origine. La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) garantit depuis juin 2004 que les soins de santé nécessaires sont fournis dans les mêmes conditions et au même coût que les personnes assurées dans leur pays d’origine. Pour autant, en termes de politique de santé, l’UE ne dispose aujourd’hui que d’une compétence d’appui. Toujours selon l’article 168, l’UE « encourage la coopération » et « complète les politiques nationales », sans s’y substituer. De fait, elle s’attache aujourd’hui essentiellement à agencer au mieux l’action des États membres… » - Sous-titres : Le précédent « vache folle …- Une évaluation des pesticides jugée timorée… - De profonds dysfonctionnements… - En dépit des échecs, à grands pas vers une Europe de la santé… - Une nouvelle autorité pour les urgences sanitaires… - Contenu détaillé à retrouver sur ce site : https://www.boulevard-exterieur.com/Politique-sanitaire-commune-l-implosion-de-l-Union-europeenne.html

La fin du rêve européen - 7 mai 2021, par Samuel TouronPhoto  : un camp de migrants réfugiés à Paris sous le pont de la Chapelle tout près de la gare de Paris-Nord. Image de Jeanne Menjoulet, Flickr. « Désintérêt de la population, inégalités et pauvreté grandissantes, tensions permanentes avec l’Europe centrale, incapacité à s’opposer aux agressions russes, américaines, chinoises et turques, incapacité de se défaire de l’intergouvernemental, disparition des valeurs au profit de l’économique : l’Europe est-elle en situation d’échec ? Lorsqu’on enseigne l’Europe, la première chose que l’on évoque c’est le projet des pères fondateurs : une Europe de paix, de prospérité, de valeurs, celles de l’humanisme et des libertés, celle où autrui devient aussi important que soi-même, où unis dans la diversité, on se fixe un horizon commun. Ce projet, il n’en reste plus qu’un doux rêve, une utopie, un horizon lointain devenu mirage. L’Europe ne fait plus rêver, perdue dans une union plus économique que politique, prête à renier ses valeurs et à tourner le dos en échange de profits économiques. A-t-on vu l’Europe se dresser face à l’annexion de la Crimée ? A-t-on vu l’Europe protester férocement contre les projets turcs en Méditerranée ? Non. Tout comme nous n’avons pas vu Charles Michel, féministe et progressiste devant l’éternel, se lever de son fauteuil pour demander un siège pour Ursula von der Leyen. Comment une telle Europe peut-elle faire rêver ? » - Sous-titres : Une Europe qui s’est perdue et se renie… - Europe des crises, Europe sans valeurs… » - À propos de l’auteur Samuel Touron : Membre des JE Toulouse en charge du Taurillon sur place, diplômé d’un master en études politiques de l’Université Paris-Lumières et actuellement en master « affaires européennes » à Sciences Po Toulouse. Opinion à lire sur https://www.taurillon.org/la-fin-du-reve-europeen

L’UE veut se doter d’une force militaire pour la gestion des crises - Cette force compterait 5.000 militaires et devrait être dotée de moyens de transports capables de les acheminer avec leurs équipements sur le théâtre d’intervention… » - Par AFP – Source : L’UE veut se doter d’une force militaire pour la gestion des crises

Le fonctionnement de l’Europe de la santé - Publié le 06.04.2021 - Barthélémy Gaillard – « La santé publique est un domaine qui relève de la compétence des Etats membres, dans lequel l’Union européenne ne peut que compléter leur action. Une marge de manœuvre limitée, qui tend cependant à s’élargir face aux défis sanitaires mondiaux tels que la pandémie de Covid-19 ». Sous-titres : Une compétence d’appui… - Une programmation pluriannuelle… - Les agences et organismes européens au service de la santé publique… - Répondre aux crises sanitaires… - Les grands domaines d’action… - Réduire les écarts entre les Etats membres… - Débats et perspectives… - Document complet à lire sur ce site : https://www.touteleurope.eu/fonctionnement-de-l-ue/le-fonctionnement-de-l-europe-de-la-sante/

#NousLesEuropéens. Dans quel état l’Europe va-t-elle sortir de la pandémie de Covid-19 ? Par Anne Brigaudeau France Télévisions - Publié le 06/05/2021 07:07 – « L’Union européenne a été sous le feu des critiques pour sa gestion de l’épidémie, en particulier sur la question des vaccins. Quel bilan peut-on tirer de l’action de Bruxelles ? Par ailleurs, quelles seront les conséquences de cette crise sanitaire pour les Vingt-Sept ? Les réponses de Sylvain Kahn, enseignant à Sciences Po et spécialiste de l’histoire européenne… » - Lire cet article sur : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/grand-entretien-nouseuropeens-dans-quel-etat-l-europe-va-t-elle-sortir-de-la-pandemie-de-covid-19_4472989.html

Vaccination - Coronavirus : Angela Merkel s’oppose à la levée des brevets sur les vaccins, Vladimir Poutine (est) - L’Union européenne, elle, a assuré jeudi être « prête à discuter » de ce sujet qui s’invitera au sommet de ses 27 Etats membres à Porto ce vendredi - Photo Vladimir Poutine, le 11 mars 2021 à Moscou. Alexei Druzhinin/AP/SIPA - Estimant qu’ils devaient continuer à être « protégés », le gouvernement d’Angela Merkel a exprimé de fortes réserves, ce jeudi, à l’égard de la proposition soutenue par les Etats-Unis d’une levée des brevets sur les vaccins anti-Covid. Plus tôt dans la journée, le président russe, Vladimir Poutine, lui, s’est dit favorable à l’idée. « La proposition américaine sur une levée des brevets pour les vaccins contre le Covid-19 a des implications pour l’ensemble de la production de vaccins », a mis en garde une porte-parole du gouvernement allemand dans un communiqué. « La protection de la propriété intellectuelle est la source de l’innovation et elle doit continuer à l’avenir à le rester », a-t-elle ajouté. Le gouvernement allemand divisé… - Lire le texte intégral sur ce site : https://www.20minutes.fr/monde/3036491-20210506-coronavirus-vladimir-poutine-favorable-levee-brevets-vaccins

Sommet social à Porto : vers une Europe plus sociale - Publié le : 07/05/2021 - 08:11- Modifié le : 07/05/2021 - 08:49 – Document ‘rfi.fr’ - Porto, le 7 mai 2021 : le Portugal assume le présidence de l’UE et Porto accueille ce vendredi 7 mai et samedi 8 mai un sommet européen consacré aux dossiers sociaux : renforcer l’Europe sociale pour relever les défis posés par la pandémie de Covid-19. AP - Francisco Seco - Texte par : Agnieszka Kumor– « Objectif affiché de la présidence portugaise : donner une impulsion politique au modèle social européen. Ce n’est pas la première fois que l’on débat de ce sujet. Le précédent sommet en 2017 à Göteborg en Suède a posé un socle européen des droits sociaux avec ses vingt principes. Il y est question de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de conditions de travail transparentes et prévisibles ou bien de la protection sociale pour tous les travailleurs. Ce qui permet par exemple d’éviter la concurrence entre les Etats membres sur fond de dumping social. Mais la pandémie est passée par là... - Le modèle social européen à l’épreuve de la pandémie…- Découvrir la suite sur : https://www.rfi.fr/fr/europe/20210506-la-pand%C3%A9mie-de-covid-a-dynamis%C3%A9-le-dialogue-social-europ%C3%A9en-selon-une-%C3%A9tude

La pandémie de Covid-19 a dynamisé le dialogue social européen, selon une étude - Publié le : 07/05/2021 à 01:22 - Texte par RFI – Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein - « Les partenaires sociaux ont donc inclus dans leurs recommandations « les travailleurs de l’ombre » peu considérés traditionnellement, les saisonniers donc mais aussi les indépendants, les travailleurs migrants. RFI/ Pauline Gleize - La crise sanitaire n’apporte pas que son lot de mauvaises nouvelles. La pandémie a dynamisé le dialogue social européen, ce qui a permis à certains secteurs de continuer à fonctionner malgré les restrictions à la mobilité imposées par les gouvernements. C’est ce que révèle une étude de l’Institut syndical européen publiée cette semaine alors que les chefs d’État et de gouvernement se réunissent les 7 et 8 mai à Porto, au Portugal, pour remettre les questions sociales au centre du jeu. Le secteur du transport maritime, incontournable puisque environ 75% des marchandises qui arrivent en Europe transitent par les ports, a publié, dès le mois de mars 2020, une liste de recommandations pour éviter une rupture dans les chaînes d’approvisionnement. C’est ce que révèle l’étude de l’Institut syndical européen... » - Lire tout l’article sur ce site : https://www.rfi.fr/fr/europe/20210506-la-pand%C3%A9mie-de-covid-a-dynamis%C3%A9-le-dialogue-social-europ%C3%A9en-selon-une-%C3%A9tude

Strasbourg - Eurométropole - Un mois pour fêter l’Europe Par MSK – 6 mai 2021 à 19:00 – [Strasbourg.eu : Site de la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg ]-Document ‘dna.fr’ - Pia Imbs et Jeanne Barseghian ont lancé officiellement ce jeudi les festivités du mois de l’Europe à Strasbourg. Le programme a pour ambition, cette année, d’associer les citoyens de toute l’Eurométropole. Photo - « Mais que fait l’Europe ? » Telle est la question qui sert de point de départ à l’exposition actuellement visible sur la place Kléber. « Les panneaux illustrent, à travers des exemples concrets, quelques décisions de l’Union européenne qui ont changé nos vies », explique la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian. Qui aurait sans doute préféré inaugurer la série d’événements avec des frontières restées ouvertes. L’idée générale est de célébrer l’anniversaire de la déclaration Schuman (qui fonde le principe d’une communauté européenne en 1950) malgré le Covid, avec gestes barrières évidemment, et au plus près des habitants. « L’Europe est notre avenir à tous, veut croire l’élue, et nous avons à cœur que cette dimension européenne de l’Eurométropole s’ancre dans le quotidien ». La présidente de l’Eurométropole Pia Imbs souligne : « Strasbourg a toute légitimité historique et juridique à être capitale de l’Europe ». « Cette construction doit aussi être rendue plus concrète et plus vivante pour nos citoyens ». Une nécessité qui se traduira dans l’itinérance de l’exposition de la place Kléber dans les communes, ou encore par la tournée de l’Eurobus et de ses animations, dans les communes et quartiers du territoire. Source : https://www.dna.fr/politique/2021/05/06/un-mois-pour-feter-l-europe

Emmanuel Macron lancera dimanche la Conférence sur l’avenir de l’Europe Agence France Presse (AFP) - 7 mai 2021 7:55 (mis à jour : 7:59) – Photo – Le chef de l’État français, pionnier de cette démarche en 2018, compte en faire un événement politique local et national en organisant en septembre, dans chacune des 18 régions françaises, des « consultations citoyennes » de Français tirés en sort. [EPA-EFE/OLIVIER HOSLET]

Dimanche (9 mai), journée de l’Europe, le président français Emmanuel Macron, aux côtés des dirigeants de l’UE, lancera officiellement à Strasbourg la Conférence sur l’avenir de l’Europe, vaste consultation citoyenne européenne sur le projet de l’UE des dix ans à venir, sur lequel il veut susciter un débat au niveau français. Le chef de l’État français, pionnier de cette démarche en 2018, compte en faire un événement politique local et national en organisant en septembre, dans chacune des 18 régions françaises, des « consultations citoyennes » de Français tirés en sort, a indiqué la présidence. Organisées sur plusieurs week-ends de septembre, elles réuniront environ 50 personnes qui devront formuler des propositions sur l’avenir de l’Europe. Modèle qui rappelle celui de la Convention citoyenne sur le climat, initiative que le chef de l’État avait organisée pour renouveler la vie politique. Une synthèse nationale de leurs conclusions sera remise à Emmanuel Macron et constituera la contribution française à la Conférence. Parallèlement, Paris compte mener « une consultation spécifique à destination des jeunes Français pour recueillir leurs attentes à l’égard de l’Europe », a indiqué la présidence. Les citoyens européens peuvent également depuis le 19 avril s’exprimer sur une plateforme en ligne en 24 langues mise en place par l’UE afin de « faire savoir dans quelle Europe » ils souhaitent vivre. L’intérêt que suscitera cette consultation, après le Brexit et une pandémie qui a souvent divisé les Européens, reste une inconnue. En 2018, déjà, le président français avait tenté de lancer des consultations citoyennes sur l’Europe, imité par quelques pays, mais qui n’avaient suscité que peu d’enthousiasme et peu d’écho. De retour d’un Sommet social européen à Porto, Emmanuel Macron prononcera dimanche son discours d’ouverture aux côtés des chefs des trois institutions européennes, le président du Parlement européen David Sassoli, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen et le Premier ministre portugais Antonio Costa, au siège du Parlement européen de Strasbourg. Il pourrait en profiter pour échanger avec des citoyens dès ce premier jour. La Conférence sur l’avenir de l’Europe débouchera sur des conclusions autour de mars 2022, au moment où la France occupera la présidence tournante de l’UE. Un calendrier qui tombe à pic pour Emmanuel Macron, élu sur un programme pro-européen et qui compte faire de sa présidence de l’UE un atout politique majeur pour l’élection présidentielle française de mai 2022.

Les institutions européennes s’exprimeront à l’unisson lors de la Conférence sur l’avenir de l’EuropePhoto – Document ‘euractiv.fr’ - La vice-présidente de la Commission européenne Dubravka Šuica a souligné que les trois institutions européennes – Parlement, Conseil de l’UE et Commission – parleront d’une seule et même voix lors de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, le 9 mai à Porto. « Cher lecteur…, les médias sont un pilier de la démocratie – lorsqu’ils peuvent fonctionner correctement. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin d’informations impartiales et spécialisées sur le fonctionnement de l’Union européenne. Ces informations ne devraient pas être masquées par un ‘paywall’, et nous restons déterminés à fournir notre contenu gratuitement. Nous savons que nos lecteurs apprécient nos articles. Nous savons qu’un journalisme qui couvre l’UE de manière claire et impartiale est essentiel pour l’avenir de l’Union européenne. Et nous savons que votre soutien est essentiel pour garantir ce journalisme indépendant et libre. Ne prenez pas le secteur des médias pour acquis. Les médias étaient déjà fragiles avant la pandémie de coronavirus. Et comme à l’heure actuelle, les gens ne sont pas en mesure de se rencontrer, la presse perd sa principale source de revenus : les événements. EURACTIV bénéficie du soutien de diverses sources de revenus comprenant des parrainages, de la publicité en ligne, des projets financés par l’UE et l’organisation de débats politiques. Toutes ces sources de revenus sont affectées par la crise actuelle. Alors que les médias luttent, la désinformation prospère. Nous assistons déjà à la montée de propos alarmistes, à la diffusion de fausses nouvelles sur les réponses apportées par l’UE, et la liberté de la presse est toujours plus menacée. Depuis plus de deux décennies, nous fournissons des articles gratuits, indépendants et en plusieurs langues sur l’Union européenne. Nous continuons à croire en l’Europe, et nous espérons que vous aussi. Votre soutien financier en cette période critique permettra à notre réseau de rédactions en Europe de poursuivre son travail au moment où l’Europe en a le plus besoin. Contribuez !

Efficacité et Transparence des Acteurs Européens 1999-2018. EURACTIV MEDIA NETWORK BV. | Termes & conditions | Nous contacter

https://assets.euractiv.com/eamap/v...COM https://assets.euractiv.com/eamap/v...DE https://assets.euractiv.com/eamap/v...FR https://assets.euractiv.com/eamap/v...UK https://assets.euractiv.com/eamap/v...ES https://assets.euractiv.com/eamap/v...IT https://assets.euractiv.com/eamap/v...PL https://assets.euractiv.com/eamap/v...BG https://assets.euractiv.com/eamap/v...CZ https://assets.euractiv.com/eamap/v...GR https://assets.euractiv.com/eamap/v...HR https://assets.euractiv.com/eamap/v...RO https://assets.euractiv.com/eamap/v...RS https://assets.euractiv.com/eamap/v...SK

Source : https://www.euractiv.fr/section/avenir-de-l-ue/news/emmanuel-macron-lancera-dimanche-la-conference-sur-lavenir-de-leurope/

Quelle place pour la culture et la jeunesse en Europe après la crise sanitaire de la covid-19 ? Place de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris - 9 mai 2021 à 18:00 - Catégorie d’évènement : Paris – « La nouvelle stratégie de l’Union européenne 2019-2027 en faveur de la jeunesse accorde une attention particulière à sa participation à la vie civique et démocratique, à l’innovation, mais aussi à la mobilité à des fins d’apprentissage, de solidarité et de compréhension interculturelle. Le programme Erasmus+ s’intègre parfaitement dans ces objectifs. Malgré cet engagement à la fois politique et financier, des efforts considérables restent encore à faire. De la cohésion sociale à la puissance (?) économique, en passant par la culture, quels dispositifs concrets seront proposés à la jeunesse après la crise sanitaire ? Quelle place donner à la société civile ? Existe-t-il une stratégie européenne pour l’employabilité des jeunes ? Est-il important de « recommencer par la culture » ? Avec la participation d’Anne TALLINEAU, Secrétaire générale de l’Office franco-allemand pour la jeunesse OFAJ, Laurence FARRENG, Députée européenne, Jean Noël TRONC, Directeur Général-Gérant de la SACEM, Société des auteurs et de Mathieu ROUMEGOUS, Directeur de l’Agence Erasmus+ France Jeunesse et Sport Le débat sera modéré par Thomas DORGET, Délégué général, Confrontations Europe. Cette thématique vous intéresse ? Adressez-vous directement à nos experts institutionnels et de la société civile, le 9 mai, et partagez avec eux vos questions, idées, commentaires en remplissant le formulaire suivant : (https://forms.gle/cCCjp7j84ssZGmaW7) - Webinaire sur la culture et la jeunesse post-covid19 - Place de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris Place de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris - Source : https://www.unidivers.fr/event/quelle-place-pour-la-culture-et-la-jeunesse-en-europe-apres-la-crise-sanitaire-de-la-covid-19-place-de-lhotel-de-ville75004-paris-2021-05-09/

Retour au début de l’introduction

Retour au début du dossier

Sommaire

Retour à l’introduction

Retour au début du dossier

Chaque année, le 9 mai, la Journée de l’Europe célèbre la paix et l’unité en Europe. Il s’agit de la date anniversaire de la « déclaration Schuman ». Ce jour-là, en 1950, Robert Schuman, alors ministre français des affaires étrangères, propose dans un discours historique prononcé à Paris une nouvelle forme de coopération politique pour l’Europe, qui rendrait impensable toute guerre entre les nations du continent.

Son ambition était de créer une institution européenne qui rassemblerait et gérerait la production de charbon et d’acier. Un traité établissant un tel organisme est signé moins d’un an plus tard. La proposition de Robert Schuman est considérée comme l’acte de naissance de ce qui est aujourd’hui l’Union européenne.

Participer à la Journée de l’Europe

Pour célébrer la Journée de l’Europe, les institutions de l’Union européenne ouvrent leurs portes au public début mai à Bruxelles et Strasbourg. Les bureaux locaux de l’Union en Europe et dans le monde organisent un éventail d’activités et de manifestations pour tous les âges.

Chaque année, des milliers de personnes participent à des visites, des débats, des concerts et d’autres événements lors de cette journée destinée à mieux faire connaître l’Union européenne.

Depuis le début de la crise de la COVID-19, l’UE invite les citoyens de toute l’Europe et du monde entier à la découvrir de manière sûre et essentiellement virtuelle, ainsi que dans le cadre d’événements et de visites physiques ou hybrides lorsque les conditions sanitaires le permettent. 

En savoir plus sur les activités de la Journée de l’Europe 2021

En savoir plus sur la Journée de l’Europe 2020

Téléchargements : L’UE en diaporama

Contacter l’UE - Appelez-nous au 00 800 6 7 8 9 10 11 - Utilisez d’autres options téléphoniques - Écrivez-nous au moyen de notre formulaire de contact - Rencontrez-nous dans un bureau local de l’UE - Rechercher les comptes de l’UE sur les réseaux sociaux - Parlement européen - Conseil européen - Conseil de l’Union européenne - Présidence du Conseil de l’UE - Commission européenne - Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) - Banque centrale européenne (BCE) - Cour des comptes européenne - Service européenpour l’action extérieure (SEAE) - Comité économique et social européen (CESE) - Comité européen des régions (CdR) - Banque européenne d’investissement (BEI) - Contrôleur européen de la protection des données - Comité européen de la protection des données

Mis à jour le 03/05/2021

À propos de ce site Politique linguistique Politique de confidentialité Avis juridique Cookies

Source : https://europa.eu/european-union/about-eu/symbols/europe-day_fr

Retour au sommaire


  • Sites Internet consacrés à l’Europe et à ses institutions
    Europa (portail web)
Logo de Europa (portail web)
Adresse http://europa.eu/ [archive]
Commercial Non
Type de site Portail de service public et d’informations institutionnelles
Langue 24 (langues officielles de l’Union européenne)
Propriétaire Union européenne
Créé par DG Communication

Office des publications officielles de l’Union européenne

Lancement 1995

Europa (parfois écrit en capitales Europa) est le portail web officiel de l’Union européenne (UE). Le portail a été créé dans le but d’améliorer l’interaction du public avec les institutions de l’Union en redirigeant rapidement les visiteurs du site vers le service ou l’information recherchées. Europa est lié à toutes les agences de l’UE et institutions ainsi qu’à des communiqués de presse et le contenu audiovisuel des conférences de presse. Europa est aussi un élément de coordination des sites de l’UE dans le sens où toutes les agences et les institutions ont leur nom respectif (ou les initiales de leur nom) accolé au sous-domaine .europa.eu comme URL standard. Par exemple, l’adresse de l’Institut d’études de sécurité est iss.europa.eu1.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Europa_(portail_web)

Retour au sommaire

EUROPA - European Union website, the official EU website https://europa.eu

European Union website - EUROPA is the official EU website that provides access to information published by all EU institutions, agencies and bodies….

Retour au sommaire

Site web officiel de l’Union européenne

À propos de l’UE - L’UE en bref, institutions et organes, pays, symboles, histoire, faits et chiffres - Version « facile à lire »

L’UE par thème - Informations sur l’agriculture, les entreprises, la culture, la santé, etc.

Source : https://europa.eu/european-union/index_fr

Retour au sommaire


  • Pourquoi le 9 mai est la journée de l’Europe ? – Document ‘ue.delegfrance.org’
    Photo historique - Le 9 mai 1950, Robert Schuman, alors ministre des Affaires étrangères français, prononce, dans le salon de l’horloge du Quai d’Orsay, sa déclaration considérée comme le texte fondateur de la construction européenne.

Il y propose la création d’une organisation chargée de mettre en commun les productions française et allemande de charbon et d’acier. Ce texte débouche sur la signature, le 18 avril 1951 du traité de Paris, qui fonde la ’Communauté européenne du charbon et de l’acier’ entre six États européens.

La CECA est la première des institutions européennes qui donneront naissance à ce qu’on appelle aujourd’hui ’l’Union européenne’.

« L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait » explique Robert Shuman dans sa déclaration.

« La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l’Allemagne devient non seulement impensable, mais matériellement impossible (…). Ainsi sera réalisée simplement et rapidement la fusion d’intérêts indispensable à l’établissement d’une communauté économique qui introduit le ferment d’une communauté plus large et plus profonde entre des pays longtemps opposés par des divisions sanglantes » ajoute-t-il.

C’est cette déclaration visionnaire que nous fêtons chaque année le 9 mai.

Retrouvez tout le texte de la déclaration Schuman. Dernière modification : 22/01/2020

Discours du Président de la République à la Sorbonne

Discours du Président de la République à la Sorbonne : ’Souveraineté unité et démocratie sont pour l’Europe indissociables’

Les avancées des chantiers européens un an après l’initiative de la Sorbonne

Troisième point d’étape de l’initiative pour l’Europe

Accès rapide Pôle Entreprises et Coopération

La France dans l’UE Mentions légales Nous écrire Plan du site Politique de confidentialité

Source : https://ue.delegfrance.org/pourquoi-le-9-mai-est-la-journee

Retour au sommaire


  • Quatre questions sur la Journée de l’Europe célébrée le 9 mai Par La Rédaction Publié le 8 mai 2020 – Document ‘vie-publique.fr’
    ’L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait.’ 70 ans après la déclaration Schuman du 9 mai 1950, l’Union européenne célèbre comme chaque année la Journée de l’Europe le 9 mai. Retour en quatre questions sur cette célébration du 9 mai.

Pourquoi une Journée dédiée à l’Europe est-elle organisée le 9 mai ?

Le 9 mai 1950, à Paris, le ministre français des affaires étrangères, Robert Schuman, a appelé à la mise en place en commun sous une autorité internationale des productions française et allemande de charbon et d’acier(nouvelle fenêtre). Considérée comme le début du lancement de la construction européenne, cette déclaration débouche sur la signature, le 18 avril 1951, du traité de Paris(nouvelle fenêtre) par six États européens (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas). Ils fondent ensemble la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). La CECA est la première des institutions européennes qui donneront naissance à ce qu’on appelle à présent l’Union européenne.

La construction européenne {{}}consulter

Depuis quand la Journée de l’Europe a-t-elle lieu ?

La Journée de l’Europe a été instaurée par les dirigeants européens à l’occasion du Conseil européen de Milan en juin 1985. Elle est un des cinq symboles de l’Europe. Fêtée la première fois en 1986, depuis, elle rend hommage à ce moment fondateur qu’a été le 9 mai 1950. En 2019, le Luxembourg, un des six pays signataires du traité de Paris, a institué la date du 9 mai comme un jour férié légal.

Comment les Européens fêtent-ils le 9 mai ?

La Journée de l’Europe est organisée de manière à rapprocher institutions européennes et citoyens. Cet événement est l’occasion de valoriser leurs liens spécifiques par les symboles de l’Europe : le drapeau, la monnaie unique, l’hymne et la devise ’Unie dans la diversité’. Le 9 mai se veut être un jour de fête populaire et de rencontre entre hommes et femmes des villes, régions et pays du continent européen.

Ce moment ne marque pas seulement l’anniversaire de l’acte fondateur de la construction de l’Europe. C’est aussi un moment de prise de conscience d’une réalité européenne qui se vit au quotidien : une Union fondée sur les principes de l’État de droit dont les membres sont des démocraties basées sur la souveraineté populaire. La fête doit rappeler le chemin parcouru depuis la fin de la Seconde guerre mondiale pour affirmer ces principes et ces valeurs.

Fiche thématique :

Quelles valeurs l’Union européenne défend-elle ? {{}}consulter

Comment la Journée de l’Europe est-elle célébrée dans le contexte du COVID-19 ?

Si la Journée de l’Europe du 9 mai 2020 marque le 70e anniversaire de la déclaration de Robert Schuman, elle se déroule cette année dans un contexte particulier avec l’épidémie de COVID-19.

La Représentation en France de la Commission européenne (nouvelle fenêtre) organise un certain nombre de manifestations sous le signe de la solidarité européenne. Au programme : concerts en ligne, débat télévisé, commémorations du 70e anniversaire de la déclaration Schuman, mais également de nombreux autres événements en ligne organisés par les Centres d’Information Europe Direct.

Ainsi, par exemple, le commissaire européen Thierry Breton, la Secrétaire d’Etat aux affaires européennes Amélie de Montchalin et le député européen Yannick Jadot participent à un dialogue citoyen dont la remontée des questions sera effectuée grâce aux contributions du réseau des Centres d’information Europe direct (nouvelle fenêtre) (les diffusions sont prévues le samedi 9 mai à 13h10 et 21H10 à la télévision sur France 24 mais également à la radio sur RFI et France Info).

C’est dans ce contexte que s’organise aussi le joli mois de l’Europe (nouvelle fenêtre) digitalisé qui célèbre l’Europe pendant tout le mois de mai à travers différents types d’événements (colloques, débats, séminaires...).

Vie publique : au coeur du débat public

vie publique : a propos | Vie publique.fr

Source : https://www.vie-publique.fr/questions-reponses/274269-quatre-questions-sur-la-journee-de-leurope-celebree-le-9-mai

Retour au sommaire


  • La Journée de l’Europe Présentée par Pierre GIQUEAUX PO-918 – Emission de RCF - Les Chemins de l’Europe mercredi 5 mai à 12h25 - Durée d’écoute : 5 minutes
    Le 9 mai dans tous les pays membres de l’union européenne nous fêterons l’Europe. Mais que commémore-t-on exactement ce jour-là ?

Le présentateur (photo) de l’émission le Mercredi à 12h25- Une chronique hebdomadaire proposée par le Mouvement Européen de la Vienne. Contact : mouvementeuropeen86@gmail.com - Tel : 07 68 25 87 73

RCF, radio chrétienne, actualité,spiritualité,culture,direct,podcast

rcf logo - Le Zéro Déchet Facile

A écouter à partir d’ici : https://rcf.fr/actualite/la-journee-de-l-europe

Retour au sommaire




  • Communiqué du ‘Droit Humain en date du 03 mai 2021 : ’71 ans et toujours jeune, le 9 mai, fêtons l’Europe !
La Covid-19 a durement touché une majorité de jeunes de 18 à 25 ans, en perturbant leurs études, leurs rencontres et pour certains les empêchant de se nourrir correctement, de se soigner, de se loger… Leur vie, normalement débordante de projets et d’enthousiasme, s’est restreinte, laissant place au doute et au manque de perspectives, voire au désespoir.La difficulté des jeunes à se projeter dans un proche avenir amplifie les fractures de la société, notamment entre les générations.Au-delà des conséquences directes de la pandémie, la crainte d’un appauvrissement de la vie citoyenne et de la démocratie se profile.Quel rôle pourrait jouer l’Europe pour éviter ce risque et redonner aux jeunes européens le goût et la volonté de s’investir dans un avenir commun ?Nous, Francs-maçons de la Commission Europe de la Fédération française LE DROIT HUMAIN, sommes convaincus que la mobilisation de tous les citoyens est indispensable pour sortir de cette crise.Chacun, chacune doit résolument agir à son niveau et apporter sa pierre à l’édifice pour un objectif solidaire : enclencher une dynamique constructive. Tous ensemble, individus, associations, entreprises, collectivités territoriales, gouvernements, institutions publiques et privées vont devoir gérer des situations d’urgence pour eux comme pour de multiples catégories de populations touchées et de secteurs d’activités dégradés.Dans le cadre de son plan de relance, l’Europe pourrait jouer de sa capacité à mettre en synergie les efforts nationaux, et ainsi catalyser des projets communs.À l’image d’Erasmus qui connaît un réel succès, de nouveaux programmes ambitieux pourraient ré-enchanter le monde, dans des domaines innovants en phase avec les enjeux du XXIe siècle et pour lesquels les jeunes générations sont prêtes à s’investir.L’Europe qui a surtout travaillé à la normalisation des échanges et des règles, devrait faire le choix de développer une mission d’éclaireur par rapport aux enjeux de demain. Cette crise offre des opportunités que l’Europe doit saisir et c’est sans doute vers sa jeunesse qu’elle doit faire porter une grande partie de ses efforts.L’Europe est l’avenir de la jeunesse, et les jeunes sont l’avenir de l’Europe.Il leur appartient désormais de prendre le relais de leurs aînés pour que vivent les valeurs de l’Europe : Paix et Droits de l’Homme, essences de la construction européenne.La Commission Europe de la Fédération française LE DROIT HUMAINArticles connexes :

Source : - 05/05/21 15:19

Retour au sommaire

’(Re) penser la paix pour panser l’Europe Partie 2 : Rôle de Victor Hugo pour la paix en Europe’ par Jacques Hallard ; samedi 23 septembre 2017 par Hallard Jacques - français

’(Re) penser la paix pour panser l’Europe. Partie 3 : Contributions de Jean-Jaurès (1859-1914)’ par Jacques Hallard ; vendredi 3 novembre 2017 par Hallard Jacques - français

’(Re) penser la paix pour panser l’Europe Partie 4 : Rôle d’Aristide Briand pour la laïcité en France et la paix en Europe’ par Jacques Hallard ; vendredi 15 décembre 2017 par Hallard Jacques - français

Pour les autres articles étiquetés EUROPE sur ISIAS, se reporter au site suivant :

https://isias.lautre.net/spip.php?page=recherche&amp ;recherche=europe

Retour au sommaire

Retour à l’introduction

Retour au début du dossier



Collecte, agencement et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 07/05/2021

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Europe Construction 9 mai Journée de l’Europe pour célébrer la paix et l’unité.7.docx

Mis en ligne par le co-rédacteur Pascal Paquin du site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti, géré par Yonne Lautre : https://yonnelautre.fr - Pour s’inscrire à nos lettres d’info > https://yonnelautre.fr/spip.php?breve103

http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

— -

{{}}

|
|
|

71 ans et toujours jeune, le 9 mai, fêtons l’Europe ! Communiqué du 3 mai 2021

La Covid-19 a durement touché une majorité de jeunes de 18 à 25 ans, en perturbant leurs études, leurs rencontres et pour certains les empêchant de se nourrir correctement, de se soigner, de se loger… Leur vie, normalement débordante de projets et d’enthousiasme, s’est restreinte, laissant place au doute et au manque de perspectives, voire au désespoir.La difficulté des jeunes à se projeter dans un proche avenir amplifie les fractures de la société, notamment entre les générations.Au-delà des conséquences directes de la pandémie, la crainte d’un appauvrissement de la vie citoyenne et de la démocratie se profile.Quel rôle pourrait jouer l’Europe pour éviter ce risque et redonner aux jeunes européens le goût et la volonté de s’investir dans un avenir commun ?Nous, Francs-maçons de la Commission Europe de la Fédération française LE DROIT HUMAIN, sommes convaincus que la mobilisation de tous les citoyens est indispensable pour sortir de cette crise.Chacun, chacune doit résolument agir à son niveau et apporter sa pierre à l’édifice pour un objectif solidaire : enclencher une dynamique constructive. Tous ensemble, individus, associations, entreprises, collectivités territoriales, gouvernements, institutions publiques et privées vont devoir gérer des situations d’urgence pour eux comme pour de multiples catégories de populations touchées et de secteurs d’activités dégradés.Dans le cadre de son plan de relance, l’Europe pourrait jouer de sa capacité à mettre en synergie les efforts nationaux, et ainsi catalyser des projets communs.À l’image d’Erasmus qui connaît un réel succès, de nouveaux programmes ambitieux pourraient réenchanter le monde, dans des domaines innovants en phase avec les enjeux du XXIe siècle et pour lesquels les jeunes générations sont prêtes à s’investir.L’Europe qui a surtout travaillé à la normalisation des échanges et des règles, devrait faire le choix de développer une mission d’éclaireur par rapport aux enjeux de demain.Cette crise offre des opportunités que l’Europe doit saisir et c’est sans doute vers sa jeunesse qu’elle doit faire porter une grande partie de ses efforts.L’Europe est l’avenir de la jeunesse, et les jeunes sont l’avenir de l’Europe.Il leur appartient désormais de prendre le relais de leurs aînés pour pour que vivent les valeurs de l’Europe : Paix et Droits de l’Homme, essences de la construction européenne.La Commission Europe de la Fédération française LE DROIT HUMAIN Articles connexes



 Les francs-maçons de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le DROIT HUMAIN, adressent leurs plus sincères...



Ce projet de loi s’inscrit dans la continuité du discours prononcé aux Mureaux le 2 octobre 2020 par le...



De nombreuses voix s’élèvent un peu partout sur la planète pour que les vaccins deviennent « un bien mondial...

  •  



+
Communiqué de Presse du 7 septembre 2020 de la Fédération française du DROIT HUMAIN

Le 5 septembre 2020, le conseil d’administration de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN...

  •  



+
Encore une offensive du patriarcat religieux contre les droits des femmes ! – Communiqué du Collectif Laïque National

Le 22 octobre 2020, deux évènements nous ont démontré la triste actualité des propos de Simone de Beauvoir :...

  •  



+
Communiqué de Presse des Francs-Maçons de la Fédération française LE DROIT HUMAIN – Hommage à Samuel Paty – 21 octobre 2020

 En cette journée nationale, dans le temple de la Pensée française, nous exprimons notre reconnaissance à Samuel Paty...

  •  



+
APPEL A MANIFESTATION CE JOUR DIMANCHE 18 OCTOBRE 2020 A 15H PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARIS

 La Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN, appelle ses Frères et Sœurs et sympathisants...

  •  



+
Communiqué de Presse du 6 février 2020 – Le Brexit et après…

Le Royaume Uni a quitté l’Union européenne après 47 années d’histoire commune quelque peu tumultueuse. On peut le regretter....

|
|
|

{{}}

|
| LOGO DH OK NEW NEW NEW Bis|
||
|

Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN A.P.F.D.H
9 rue Pinel,
75013 PARIS – France

LOGO DH OK NEW NEW NEW Bis|
| |
||
|
|

Haut du formulaire {{}}

https://www.droithumain-france.org/...;;endpoint=track&action=open&data=WyI5MDYiLCI2ZTk3NWMiLCI5NTY3IixudWxsLGZhbHNlXQ|
Bas du formulaire|
_


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 33 / 458056

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Europe   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License