Accueil > Pour en savoir plus > Coronavirus > "Non, les vaccins COVID-19 ne vous rendront pas stériles : les données (...)

"Non, les vaccins COVID-19 ne vous rendront pas stériles : les données montrent que les vaccins ne provoquent pas d’infertilité, alors qu’une infection par le coronavirus peut la provoquer." par Tina Hesman Saey

dimanche 21 novembre 2021, par Hesman Saey Tina


ISIAS Coronavirus

Non, les vaccins COVID-19 ne vous rendront pas stériles : les données montrent que les vaccins ne provoquent pas d’infertilité, alors qu’une infection par le coronavirus peut la provoquer.

Ajout d’un dossier sur les théories du complot

Traduction du 18 novembre 2021 – avec ajout d’un dossier très documenté de ‘France Culture’ sur les théories du complot – traduction
d’un article de Tina Hesman Saey en date du 11/11/2021 publié par ‘sciencenews.org’ NewsHealth & Medicine sous le titre « Data show the vaccines do not cause infertility, but getting coronavirus can  » ; accessible sur ce site : https://www.sciencenews.org/article/covid-vaccine-infertility-pregnancy-false-information

a nurse draws up a syringe from a vial of COVID-19 vaccine

Macrine Achieng, une infirmière de CFK Africa, se prépare à administrer un vaccin COVID-19 à un patient à la clinique médicale de l’organisation Tabitha à Kibera, au Kenya. À la clinique, les volontaires de santé communautaire sont souvent interrogés sur la désinformation concernant les vaccins contre le coronavirus et la fertilité. CFK Afrique

L’Organisation mondiale de la santé a prévenu que le monde était confronté à deux pandémies. L’une est la propagation du coronavirus, mais l’autre, tout aussi dangereuse, est la propagation de la désinformation et de la mésinformation. Des informations fausses ou trompeuses sont apparues sur le virus, les traitements, les vaccins, les masques et à peu près tous les autres aspects de la pandémie (SN : 5/6/21).

Certains de ces mensonges ou demi-vérités sont utilisés à dessein par quelques personnes pour aider à vendre des suppléments vitaminés, des livres et des DVD, ou pour accroître leur propre influence. Mais la grande majorité des gens peuvent avoir entendu des informations erronées de la part d’un ami ou d’un parent, les avoir vues sur les médias sociaux ou entendues répétées par des célébrités ou des politiciens. Dans une enquête menée auprès d’adultes aux États-Unis par la ‘Kaiser Family Foundation’, près de 8 personnes sur 10 croient ou ne sont pas sûres de la véracité d’au moins une fausseté courante sur la pandémie. Environ 46 % des personnes croient ou ne sont pas sûres de la véracité d’une à trois faussetés liées à la pandémie, et 32 % croient ou ne sont pas sûres de la véracité de quatre déclarations erronées ou plus. Seuls 22 % des adultes interrogés dans le cadre de l’enquête ne croient à aucune de ces affirmations erronées.

Une rumeur particulièrement pernicieuse veut que les vaccins contre le coronavirus provoquent l’infertilité. Dans l’enquête, 8 % des personnes interrogées ont déclaré croire à cette fausse affirmation. Par ailleurs, 23 % des personnes interrogées ne savaient pas si des études avaient montré un lien entre les vaccins et l’infertilité. Et le fait que des célébrités diffusent des informations erronées n’aide pas les gens à distinguer la vérité de la fiction. Récemment, le ‘quarterback des ‘Green Bay Packers’, Aaron Rodgers, a déclaré qu’il avait menti sur sa vaccination en raison des craintes que le vaccin COVID-19 puisse provoquer l’infertilité, comme le rapporte le magazine People. Cette déclaration fait suite au tweet de la rappeuse Nicki Minaj selon lequel l’ami de son cousin à Trinidad avait souffert d’un gonflement des testicules après avoir reçu le vaccin. Cette affirmation a été contestée par le ministre de la santé de Trinité-et-Tobago, selon CNN.

Cependant, les athlètes et les célébrités ne sont pas les seuls à répandre de fausses rumeurs sur les vaccins COVID-19 et l’infertilité. Ces fausses informations sont partout. À Kibera, un quartier informel de Nairobi, la capitale du Kenya, les bénévoles de la santé communautaire entendent deux préoccupations principales concernant la vaccination : ’Puis-je avoir des enfants après cela ?’ et ’Puis-je recevoir le vaccin si je souffre de diabète ou de cancer [ou d’autres problèmes de santé] ?’. Selon Eddah Ogogo, coordinateur du programme de soins de santé primaires pour l’organisation internationale à but non lucratif ‘CFK Africa’, qui aide à coordonner la distribution des vaccins, il y a un clivage entre les personnes qui posent ces questions. ’La population plus jeune a peur de l’infertilité. La population plus âgée a peur des comorbidités’, explique-t-elle.

La conversation la plus facile à avoir est de rassurer les gens en leur disant que le vaccin n’interférera pas avec leurs médicaments et qu’il peut aider ceux qui ont des problèmes de santé à éviter les complications les plus graves du COVID-19. Mais, dit Ogogo, ’quand il s’agit de fertilité, il y a ceux qui sont convaincus. Ils se disent ’Ouah, c’est bon à savoir’, et ils se font vacciner. Et puis, ’il y a ceux qui disent : ’Je vais continuer à me renseigner et quand j’aurai les informations que je veux, je viendrai [me faire vacciner]’. Un peu moins de 7 % des adultes kényans sont complètement vaccinés, principalement en raison du manque d’accès aux vaccins, mais la désinformation joue également un rôle, selon Ogogo (SN : 26/2/2021).

Les médias locaux et internationaux affirment souvent qu’il n’existe aucune preuve que les vaccins COVID-19 provoquent l’infertilité. Mais cette réponse terne laisse la porte ouverte à des interprétations erronées ou à des rumeurs de dissimulation. En fait, il existe des preuves que les vaccins ne causent pas d’infertilité.

Une étude a montré qu’il n’y avait pas de différence dans les taux de grossesse après transferts d’embryons chez les femmes qui avaient des anticorps contre le coronavirus provenant d’une vaccination ou d’une infection, par rapport aux femmes qui n’avaient pas d’anticorps, ont rapporté des chercheurs dans ‘Fertility and Sterility Reports’ en septembre 2021.

Dans les essais cliniques testant les vaccins, les grossesses accidentelles se sont produites à des taux similaires dans le groupe vacciné et dans le groupe témoin non vacciné, selon les données publiées en avril 2021 dans ‘Nature Reviews Immunology’. Les taux de fausses couches étaient également similaires, ont rapporté des chercheurs dans une étude de la revue médicale ‘The Lancet’ publiée le 21 octobre 2021et portant sur les grossesses dans le cadre de l’essai du vaccin d’AstraZeneca.

Des données réelles provenant d’Israël et portant sur plus de 15.000 femmes enceintes montrent également les avantages du vaccin. Environ la moitié des femmes enceintes ont été vaccinées avec le vaccin de Pfizer et de son partenaire allemand BioNTech.

Seuls 2 % environ ont été infectés par le coronavirus, principalement entre leur première et leur deuxième injection. Mais chez les femmes non vaccinées, le taux d’infection a continué à augmenter, atteignant environ 4 % à la fin de l’étude, ce qui suggère que la vaccination peut prévenir l’infection pendant la grossesse, ont rapporté les chercheurs en juillet dans la revue médicale JAMA.

C’est une bonne nouvelle car les femmes enceintes qui ont contracté le COVID-19 sont plus susceptibles d’accoucher prématurément et d’être admises en unité de soins intensifs ou de mourir à un taux plus élevé que les femmes non infectées, selon l’une des étude des études publiées l’année dernière dans le ‘British Medical Journal’. De plus, les hommes infectés par le COVID-19 peuvent présenter des taux de testostérone plus faibles et un faible nombre de spermatozoïdes après l’infection, et être plus susceptibles de souffrir de dysfonctionnement érectile, selon trois études. On ne sait pas si l’un ou l’autre de ces problèmes persiste à long terme.

Mais il s’agit bien là des conséquences du COVID-19, et non des vaccins. Le vaccin Pfizer à ARNm n’a pas nui à la production de spermatozoïdes, ont rapporté des chercheurs en juin 2021 dans la revue médicale JAMA, ajoutant ainsi des informations complémentaires aux preuves croissantes de l’innocuité des vaccins. Ce fait pourrait finir par se répercuter sur les personnes qui ont peur que les vaccins puissent nuire à leur fertilité.

Dans son dernier rapport sur la gestion de ’l’infodémie’ - le déluge d’informations sur le COVID-19, vraies ou fausses, que les gens rencontrent chaque jour - l’OMS a défini des stratégies à court et à long terme pour rendre les gens moins vulnérables à la désinformation. Une chose est claire cependant, selon le rapport. ’Tant la circulation innocente de fausses informations que les campagnes malveillantes de désinformation ont déclenché des actions dans le monde entier qui exposent [les gens] à un risque accru de propagation du coronavirus et les rendent plus susceptibles de nuire à leur santé.’

[Selon Wikipédia, « L’infodémie (mot-valise fusionnant « information » et « épidémie ») est une propagation rapide et large d’un mélange d’informations à la fois exactes et inexactes sur un sujet, qui peut être une maladie. Au fur et à mesure que les faits, les rumeurs et les craintes se mélangent et se dispersent, il devient difficile d’obtenir des informations essentielles sur un problème donné. Le terme ‘infodémie’, en anglais « infodemic », qui a été inventé au début des années 2000 par Gunther Eysenbach, connaît un regain d’utilisation durant la pandémie de Covid-191,2… » - Source e l’article complet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Infod%C3%A9mie ].

Le bureau du ‘Surgeon General’ (chirurgien général) des États-Unis a établi une liste de contrôle pratique pour aider les gens à vérifier les informations qu’ils voient ou qu’ils entendent. Cette liste fait partie d’une boîte à outils destinée à apprendre aux gens comment combattre la désinformation dans leur propre communauté, notamment en parlant - de préférence en personne plutôt qu’en ligne - à des amis et à des membres de la famille qui pourraient avoir adhéré à des théories du complot. ’Nous avons besoin de personnes dans les communautés de tout le pays pour avoir ces conversations’, a déclaré le chirurgien général Vivek Murthy à ABC News. Si l’enquête de Kaiser est une indication, il ne manque pas de personnes qui pourraient bénéficier de telles discussions.

Citations

L. Hamel et al. KFF COVID-19 Vaccine Monitor : Media and Misinformation. KFF poll. Published November 8, 2021.

R.S. Morris. SARS-CoV-2 spike protein seropositivity from vaccination or infection does not cause sterility. Fertility and Sterility Reports. Vol. 2, September 1, 2021. doi : 10.1016/j.xfre.2021.05.010.

V. Male et al. Are COVID-19 vaccines safe in pregnancy ? Nature Reviews Immunology. Vol. 21, April 2021. doi : 10.1038/s41577-021-00525-y.

K. Hillson et al. Fertility rates and birth outcomes after ChAdOx1 nCoV-19 (AZD1222) vaccination. The Lancet. Published online October 21, 2021. doi : 10.1016/S0140-6736(21)02282-0.

I. Goldshtein et al. Association between BNT162b2 vaccination and incidence of SARS-CoV-2 infection in pregnant women. Vol. 326, July 12, 2021. doi : 10.1001/jama.2021.11035.

J. Allotey et al. Clinical manifestations, risk factors, and maternal and perinatal outcomes of coronavirus disease 2019 in pregnancy : living systematic review and meta-analysis. British Medical Journal. Vol. 370, September 1, 2020. doi : 10.1136/bmj.m3320.

M.B. Hamarat et al. Effect of SARS-CoV-2 infection on semen parameters. Canadian Urological Association Journal. Published online May 8 , 2021. doi : 10.5489/cuaj.7292.

Tung-Chin Hsieh et al. The epidemic of COVID-19-related erectile dysfunction : A scoping review and health care perspective. Sexual Medicine Reviews. Published online Sep 20, 2021. doi : 10.1016/j.sxmr.2021.09.002.

D.C. Gonzalez et al. Sperm parameters before and after COVID-19 mRNA vaccination. JAMA. Vol. 326, June 17, 2021. doi:10.1001/jama.2021.9976.

About Tina Hesman Saey E-mailTwitterPhoto - Tina Hesman Saey is the senior staff writer and reports on molecular biology. She has a Ph.D. in molecular genetics from Washington University in St. Louis and a master’s degree in science journalism from Boston University.

À propos de Tina Hesman Saey - Tina Hesman Saey est la principale rédactrice de l’organisation et elle fait des reportages sur la biologie moléculaire. Elle est titulaire d’un doctorat en génétique moléculaire de l’université de Washington à St. Louis et d’une maîtrise en journalisme scientifique de l’université de Boston.

Trustworthy journalism comes at a price. Scientists and journalists share a core belief in questioning, observing and verifying to reach the truth. Science News reports on crucial research and discovery across science disciplines. We need your financial support to make it happen – every contribution makes a difference.

Le journalisme digne de confiance a un prix. Les scientifiques et les journalistes partagent une croyance fondamentale dans le questionnement, l’observation et la vérification pour atteindre la vérité. ‘Science News’ rend compte des recherches et des découvertes cruciales dans toutes les disciplines scientifiques. Nous avons besoin de votre soutien financier pour y parvenir - chaque contribution fait la différence. Subscribe or Donate Now

Source : https://www.sciencenews.org/article/viruses-alive-coronavirus-definition

Sign up for e-mail updates on the latest coronavirus news and research

See all our coverage of the coronavirus outbreak

Science News

© Society for Science & the Public 2000–2021. All rights reserved. Adresse : 1719 N Street, N.W., Washington, D.C. 20036 202.785.2255 - Terms of Service Privacy Policy - Source : https://www.sciencenews.org/article/covid-vaccine-infertility-pregnancy-false-information

Retour au début du dossier

Les articles étiquetés « CORONAVURUS » et postés antérieurement sur ISIAS sont à découvrir à partir de ce site : https://isias.lautre.net/spip.php?page=recherche&recherche=coronavirus

Retour au début du dossier


Ajout d’un dossier sur les théories du complot

Introduction à la Théorie du complot avec Wikipédia

Une théorie du complot est un type de discours caractérisé par la prétention à décrire l’actualité comme résultant pour l’essentiel d’une cause première unique, et par une mise de côté de l’habituelle démarche d’investigation historique, multicausale et ouverte aux hypothèses. Les néologismes complotisme, conspirationnisme, ou conjurationnisme, sont des termes équivalents.

Si les complots existent de tout temps, le concept de théorie du complot ne s’est popularisé qu’au XXe siècle. En particulier, Karl Popper (dans La Société ouverte et ses ennemis, 1945) dénonce comme abusive une hypothèse (en anglais theory) selon laquelle un événement politique est causé par l’action concertée et secrète d’un groupe de personnes qui y a tout intérêt, plutôt que par le déterminisme historique ou le hasard. Pour Peter Knight (université de Manchester), les théories du complot mettent en scène « un petit groupe de gens puissants [qui] se coordonnent en secret pour planifier et entreprendre une action illégale et néfaste affectant le cours des événements »1, afin d’obtenir ou de conserver une forme de pouvoir (politique, économique ou religieux)….

L’article complet est à lire sur ce site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_complot

Faire face aux théories du complot – Dossier de France Culture « L’exprit d’ouverture » - Savoirs - 30/10/2020 (mis à jour à 18:19)

Sélection | A chaque fait de société d’importance, elles fleurissent. Aujourd’hui, les réseaux sociaux, en particulier, leur donnent de l’écho. Comment se créent les théories du complot ? Et pourquoi est-il si difficile de les contredire ?

Comment se forment les complots à partir de l’actualité ? • Crédits : selimaksan - Getty

Covid-19, 11-Septembre, sionisme, ’grand remplacement’… Les théories du complot se suivent et ne se ressemblent pas. Par quelle mécanique une théorie complotiste née dans l’imagination de quelques-uns parvient-elle à devenir un phénomène culturel majeur ? Les émissions de France Culture sélectionnées ci-dessous s’emparent de certaines grandes théories du complot et, cas par cas, les examinent pour comprendre comment ces dernières parviennent à s’imposer dans les esprits.

Mécaniques du complotisme

Le podcast natif de France Culture ’Mécaniques du complotisme’ se propose de revenir sur ces fameux ’complots’ inventés de toutes pièces. Pour comprendre la progression de ces théories, appréhender leur attrait et, peut-être, atteindre leurs relayeurs crédules, il faut en revenir à leurs origines et identifier leurs concepteurs.

  • Covid-19, une épidémie de fausses informations (3x 16 min)
    Dans son étude annuelle sur le complotisme, l’Ifop révèle un sondage qui montre qu’un quart des Français estime que le coronavirus a été fabriqué intentionnellement (17 %) ou accidentellement (9 %) en laboratoire… Et pourtant.

 Complot et fake news made in China : Depuis le début de la pandémie, la République Populaire de Chine n’a eu de cesse de ’cacher la vérité’, de distordre la réalité tout en adressant au monde et aux 1,3 milliards de Chinois un message rassurant. Des dissimulations qui risquent de coûter cher à l’humanité.

À LIRE AUSSI

16 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Covid-19, une épidémie de fausses informations (1/3) : complot et fake news made in China

 Le complot des blouses blanches : 25% des Français estiment que le coronavirus a été fabriqué en laboratoire, intentionnellement ou accidentellement. Pire encore ! Les électeurs du Rassemblement National, plus réceptifs aux constructions complotistes, y sont surreprésentés. Un syndrome du ’Spectre’ caractérisé ? Au milieu du XIXe siècle, certains affirmaient que le choléra était une invention de la bourgeoisie pour affaiblir les mouvements ouvriers.

À LIRE AUSSI

17 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Covid-19, une épidémie de fausses informations (2/3) : le complot des blouses blanches

 A la recherche de boucs émissaires : Il faut un coupable, un bouc émissaire, responsable de cette catastrophe planétaire. Si, une fois n’est pas coutume, on a vu ressurgir la figure du ’Juif empoisonneur’ épaulé par son alter ego franc-maçon au sein de la fachosphère et chez les conspirationnistes russes, turcs ou djihadistes, la Fondation Bill Gates, la Fondation Rockefeller, Microsoft, le Forum de Davos, toute ’la mafia pharmacratique et vaccinaliste’ sont aussi sur la sellette.

À LIRE AUSSI

17 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Covid-19, une épidémie de fausses informations (3/3) : à la recherche de boucs émissaires

  • Bilderberg ou le fantasme des vrais maîtres du monde (3 x 15 min)
    Depuis près de 70 ans, le groupe Bilderberg réunit confidentiellement des personnalités comme Bill Clinton, Margaret Thatcher, Angela Merkel ou Emmanuel Macron, avec des financiers ou des grands noms de la presse. Depuis plus de 50 ans, il alimente des fantasmes complotistes : Bilderberg est accusé de cacher un gouvernement mondial secret.

 Naissance d’un sommet : Le groupe Bilderberg se réunit presque tous les ans depuis 1954. Son but : faire se rencontrer les grands décideurs américains et européens dans un cadre non officiel. Clinton, Thatcher, Merkel ou Macron y ont rencontré le banquier David Rockefeller, les PDG de Total, de Microsoft, d’Amazon ou des grands noms de la presse. Mais pour que la parole y soit libre, chaque invité est tenu de ne pas répéter à l’extérieur ce à quoi il a assisté. Cette confidentialité, entre des invités aux postes aussi puissants, alimente des fantasmes complotistes depuis plus de 50 ans.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Bilderberg ou le fantasme des vrais maîtres du monde (1/3) : naissance d’un sommet

 Les chasseurs de Bilderberg : Les fantasmes complotistes prospèrent dans les années 1970 avec la création d’une nouvelle société proche du groupe Bilderberg : la Commission Trilatérale. Bilderberg et la Trilatérale sont accusés de choisir les chefs d’Etat et de gouvernement. Dans le viseur des complotistes : le nouveau président américain Jimmy Carter et le premier ministre français Raymond Barre…

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Bilderberg ou le fantasme des vrais maîtres du monde (2/3) : les chasseurs de Bilderberg

 Occupy Bilderberg ! : En 2012, des manifestants se réunissent sous le même slogan : “Occupy Bilderberg”. L’idée est reprise l’année suivante, à Watford, en Angleterre. Parmi les centaines de manifestants, il y a des “méga-complotistes”, comme Alex Jones. Leur stratégie est de se mêler à des revendications plus mesurées. Car à Occupy Bilderberg se trouvent aussi des manifestants comme le député britannique travailliste Michael Meacher, qui dénonce l’entre-soi du groupe. Mais il y a aussi tout simplement des sympathisants de gauche, qui critiquent le manque de transparence. 

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Bilderberg ou le fantasme des vrais maîtres du monde (3/3) : Occupy Bilderberg !

  • Les Protocoles des Sages de Sion, ou le complot sioniste (3 x 15 min)
    Au tout début du XXe siècle, dans la Russie pré-révolutionnaire du tsar Nicolas II, paraît un texte aux origines aussi mystérieuses que son titre : Les Protocoles des Sages de Sion. Présenté comme le compte-rendu d’une réunion secrète des chefs de la communauté juive, il annonce un plan détaillé pour mettre le monde sous leur domination. Rapidement exposé comme un faux, il va néanmoins circuler dans le monde entier... et continue de faire des émules encore aujourd’hui.

 Les faussaires du tsar : Les Protocoles apparaissent pour la première fois dans la Russie pré-révolutionnaire du tsar Nicolas II. Malgré son enthousiasme initial pour le texte, censé révéler les véritables raisons de la contestation grandissante de son pouvoir au sein de la population russe, une enquête du ministère de l’Intérieur sur les origines des Protocoles convainc le tsar que le document est un faux.

À LIRE AUSSI

16 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Les Protocoles des Sages de Sion, le complot centenaire (1/3) : les faussaires du Tsar

 Passeport pour le génocide : malgré l’évidence du caractère frauduleux des Protocoles, deux hommes vont peser de tout leur poids pour les diffuser au plus grand nombre. L’un est le plus grand industriel de son époque : Henry Ford. L’autre n’est encore qu’un petit agitateur d’extrême droite : Adolf Hitler.

À LIRE AUSSI

15 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Les Protocoles des Sages de Sion, le complot centenaire (2/3) : un passeport pour le génocide

 Du péril juif au complot sioniste : Grâce à la propagande imaginée par les criminels nazis, à qui Nasser a offert l’exil en Egypte, le “péril juif“ des années 1930 se transforme, après la guerre des Six Jours de 1967, en “complot sioniste”. Du Caire à Damas, en passant par Beyrouth, Riyad, Téhéran ou Gaza, les régimes nationalistes, puis les mouvements islamistes encouragent la lecture des Protocoles. Un temps oubliés en Occident, les Protocoles font néanmoins leur retour à la faveur du développement d’internet et des attentats du 11 septembre 2001.

À LIRE AUSSI

15 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Les Protocoles des Sages de Sion, le complot centenaire (3/3) : du péril juif au complot sioniste

  • Le négationnisme (4 x 15 min)
    Au procès de Nuremberg chargé de juger les crimes nazis, aucun survivant juif n’est appelé à témoigner. Certains nostalgiques du Troisième Reich et de Vichy vont profiter de ce non-dit pour tenter de faire de la destruction des juifs d’Europe un non-évènement. Rapidement, ils sont rejoints par d’étonnants alliés de circonstance venus des rangs de la gauche française. Tous répandent l’idée que le génocide n’aurait en réalité jamais eu lieu : les juifs auraient tout inventé pour obtenir de l’argent et justifier la création de l’Etat d’Israël.

 La rumeur concentrationnaire : Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, des nostalgiques du régime nazi et de Vichy entreprennent d’en réécrire l’Histoire. Le premier à s’illustrer est l’écrivain français Maurice Bardèche. Normalien et agrégé de lettres, il a épousé la sœur de Robert Brasillach, un célèbre écrivain antisémite exécuté à la Libération pour avoir collaboré avec les nazis. Pour réhabiliter son beau-frère, ce fasciste revendiqué entreprend de laver les nazis de leurs crimes. Pour lui, les juifs sont à l’origine du déclenchement de la guerre. Cherchant à soutirer des réparations financières aux Allemands et ayant besoin de justifier la création de l’Etat d’Israël, ils ont ensuite inventé les chambres à gaz et le génocide dont ils prétendent avoir été les victimes.

À LIRE AUSSI

17 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le négationnisme (1/4) : la rumeur concentrationnaire

 Robert Faurisson, faussaire de profession : Porté par des nostalgiques autoproclamés du nazisme, le combat négationniste reste pendant 30 ans une affaire confidentielle. Mais en 1978, un homme aux apparences bien plus présentables va réussir à porter la question négationniste sur le devant de la scène : Robert Faurisson.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le négationnisme (2/4) : Robert Faurisson, faussaire de profession

 L’Affaire Faurisson : Universitaire en mal de reconnaissance, Robert Faurisson est devenu une star du négationnisme. Grâce à sa capacité à déclencher des polémiques et à attirer les médias, le débat sur la réalité des chambres à gaz est désormais sur la place publique. Dans son sillage, extrême droite et extrême gauche vont faire cause commune.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le négationnisme (3/4) : L’Affaire Faurisson

 Les nouveaux relais : A la suite de Robert Faurisson et de ses tracts, de nouvelles figures et de nouveaux outils font entrer le négationnisme dans la modernité. Ancien membre dirigeant du Parti Communiste Français converti à l’Islam, le philosophe Roger Garaudy devient au cours des années 1990 la nouvelle référence du négationnisme. Mais bientôt, Dieudonné, Alain Soral et l’arrivée d’internet remettront Robert Faurisson au centre du jeu.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le négationnisme (4/4) : les nouveaux relais

  • Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (3 x 15 min)
    Le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 est le dernier massacre de masse du XXe siècle. Son déclenchement, son déroulement et ses conséquences sont associées à plusieurs rumeurs complotistes.

 La fabrique des preuves. Tout commence par un mystérieux attentat contre un avion présidentiel. Un attentat qui, 25 ans après les faits, n’a toujours pas été résolu. Cette opération militaire va pourtant devenir le symbole du déclenchement du génocide des Tutsi et le point de départ du complotisme des génocidaires. Un complotisme qui remonte en réalité à la période de l’indépendance dans les années 1960.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (1/4) : la fabrique des preuves

 Paul Barril, le clown du révisionnisme. A qui profite le crime ? A ceux qui ont gagné la guerre bien sûr ! En partant de ce raisonnement simple, un ancien officier du GIGN, le capitaine Paul Barril, va être le premier porte-parole d’un ’révisionnisme populaire’ qui consiste à transformer les bourreaux en victimes et vice-versa. Où l’on retrouve dans le rôle du diffuseur de rumeur, l’animateur de télévision Thierry Ardisson, grand amateur de complotisme...

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (2/4) : Paul Barril, le clown du révisionnisme

 Les intellectuels du négationnisme. Quoi de commun entre un journaliste camerounais, un constitutionnaliste belge et un écrivain-enquêteur français ? Réponse : leur tendance récurrente à refaire l’histoire du génocide des Tutsi, en attribuant au vainqueur de la guerre, Paul Kagame, la responsabilité du massacre d’un million de personnes au printemps 1994. Et ce, contre toute vraisemblance ou savoir historique. Ce révisionnisme, qui flirte souvent avec le négationnisme, repose sur une vision très passéiste de la géopolitique africaine, principalement autour de l’idée du grand complot anglo-américano-israélo-ougandais.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (3/4) : les intellectuels du négationnisme

 Les politiques face à la mémoire. Le dossier du Rwanda serait-il le dernier tabou de la classe politique française ? En tout cas, il a fait émerger un rare consensus, partagé par de nombreux responsables politiques de droite comme de gauche, qui n’acceptent pas l’idée que les gouvernants de l’époque (au printemps 1994, la France connaît une cohabitation entre un président socialiste et un gouvernement RPR) puissent être accusés de complicité avec les génocidaires. Et surtout de devoir reconnaître de lourdes erreurs dans la politique de soutien aux extrémistes rwandais.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (4/4) : les politiques face à la mémoire

  • La Révolution française, à la croisée des complots (3x 15 min)
    Bouleversement sans précédent dans l’histoire de France, la Révolution française a donné lieu à bien des moments de peur, d’inquiétude ou de panique, et créé une atmosphère propice aux rumeurs de complots. A Paris ou en Province, on a notamment soupçonné les nobles de vouloir mater la Révolution en affamant le peuple ou en ouvrant les frontières à des troupes étrangères.

 Le complot aristocratique. Après des semaines de tensions, les députés se proclament assemblée nationale et jurent de donner une constitution à la France. Nous sommes le 9 juillet 1789. Quelques jours plus tard, le 14, la Bastille est prise. La Révolution est en marche. Et dans les régions françaises, ces nouvelles vont donner lieu à ce que les historiens ont appelé ’la grande peur’ : on craint l’effondrement du pays, on craint les représailles, et plus que tout on craint ’le complot aristocratique’. Comment les nobles pourraient-ils comploter et faire échouer la Révolution ? 

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

La Révolution française, à la croisée des complots (1/3) : le complot aristocratique

 A mort les comploteurs ! Le roi lui-même serait-il un comploteur ? A partir de la fuite ratée de celui-ci, qui s’est arrêtée à Varenne, en juin 1791, la Révolution s’accélère et les accusations de complots fusent. Non plus seulement envers les aristocrates ou le clergé, mais au cœur même du nouveau pouvoir, à l’Assemblée nationale. Et pour les comploteurs ou supposés tels, c’est la guillotine !

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

La Révolution française, à la croisée des complots (2/3) : à mort les comploteurs !

 C’est la faute à Voltaire... et aux francs-maçons. A la fin de la Révolution, l’abbé Barruel fait paraître ses Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme, monumental ouvrage dans lequel il révèle que ’la secte des jacobins’ aurait prévu et organisé toute la Révolution, jusque dans ses moindres détails. Qui aurait fomenté ce complot ? Qui l’abbé rassemble-t-il sous cette appellation de ’jacobins’ ? Les philosophes des Lumières, les francs-maçons, et aussi une jeune et mystérieuse société secrète : les Illuminati.

À LIRE AUSSI

15 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

La Révolution française, à la croisée des complots (3/3) : c’est la faute à Voltaire... et aux franc-maçons

  • Le grand remplacement, un virus français (4 x 15 min)
    Le mythe d’une invasion migratoire n’est pas un thème nouveau. A intervalles réguliers, il traverse la France depuis près d’un siècle. Belle époque, années folles, grande dépression, décolonisation : chaque décennie a connu ses prophètes de la submersion étrangère qui lancent leurs carrières littéraires et politiques sur le dos de l’immigration.

 L’origine du mythe. La peur d’un changement de population à la suite d’une invasion migratoire n’est pas un thème nouveau dans le discours public français. Avant même la Première Guerre mondiale, des hommes politiques et des romanciers agitaient le spectre d’une invasion venue des colonies asiatiques et africaines. Les livres qui s’emparent de cette psychose se vendent à des millions d’exemplaires. 

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le grand remplacement, un virus français (1/5) : à l’origine du mythe

 Le Front National. Après 1945, il faut reconstruire le pays. Un million de travailleurs venus des colonies arrivent en métropole. Mais la guerre d’Algérie et la fin des Trente glorieuses font surgir des tensions économiques et communautaires. Bientôt, des forces politiques extrêmes prospèreront sur ces fractures. Reprenant le flambeau de la peur migratoire, le Front National s’installe dans le paysage politique français.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le grand remplacement, un virus français (2/5) : le Front National

 Renaud Camus. Au début des années 2000, un écrivain français jusque-là principalement connu pour sa contribution à la littérature gay des années 1970 s’invite dans les débats sur l’immigration, dont il est convaincu qu’elle amènera la disparition des Français. Il résume sa pensée en deux mots : le “grand remplacement”. D’une formule, Renaud Camus parvient à cristalliser les angoisses de l’époque.

À LIRE AUSSI

15 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le grand remplacement, un virus français (3/5) : Renaud Camus

 La décennie Zemmour. A la rentrée 2006, les téléspectateurs de France 2 découvrent sur leur écran un nouveau visage : Éric Zemmour. Journaliste politique au Figaro, essayiste en croisade contre la féminisation de la société, ce fils de pieds-noirs est désormais le chroniqueur d’’On n’est pas couché’. Dès la première de ce talk-show du samedi soir basé sur la polémique, il est invité à débattre de la politique d’expulsion des sans-papiers. Le ton est donné.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le grand remplacement, un virus français (4/5) : la décennie Zemmour

 Trump, Camus, les mots tuent. La France n’est pas le seul pays travaillé par l’angoisse migratoire. Par internet et Amazon, les mots de Renaud Camus traversent les frontières. Dans une extrême droite américaine traumatisée par la présidence Obama et désinhibée par les discours de Trump, le grand remplacement résonne. Inspirés par les appels à résister au “génocide par substitution”, certains vont prendre les armes.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

Le grand remplacement, un virus français (5/5) : Trump, Camus, les mots tuent

  • ’Les Instructions secrètes’ et le faux complot des jésuites (2 x 15 min)
    Depuis sa naissance à Paris en 1534, l’ordre des jésuites suscite des fantasmes complotistes. D’un siècle à l’autre, les accusations fusent et se répètent contre cette congrégation catholique. Avides de pouvoir, les jésuites agiraient dans l’ombre. Ils dirigeraient le monde et déclencheraient les guerres. Ils manipuleraient les rois et choisiraient nos présidents.

 La naissance d’un mythe. Dès leur création en 1534, les Jésuites ont suscité des fantasmes complotistes. On les accuse de préparer l’avènement d’un nouvel ordre mondial. En 1614, un texte prétendument rédigé par le chef des Jésuites vient confirmer ces soupçons et commence à circuler : les ’Monita Secreta’. Le texte est un faux grossier, mais peu importe : le mythe jésuite est né.

À LIRE AUSSI

15 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

’Les Instructions secrètes’ et le faux complot des jésuites (1/2) : la naissance d’un mythe

 Un mythe ne meurt jamais. Des romans populaires du XIXe siècle aux discours nazis des années 30, le fantasme du complot jésuite survit à la modernité. Pire : depuis l’élection du Pape François, premier Saint-Père jésuite de l’histoire, le mythe connaît une seconde jeunesse.

À LIRE AUSSI

14 min

Mécaniques du complotisme : QAnon

’Les Instructions secrètes’ et le faux complot des jésuites (2/2) : un mythe ne meurt jamais

>>> Affûter son esprit critique

  • L’esprit critique face aux théories du complot (45 min)
    Les ’théories du complot’ ne sont pas un danger parmi d’autres. Au nom de l’esprit critique et de la parole démocratique, elles soupçonnent tout - sauf ceux qui soupçonnent tout -, justifient des menaces réelles en inventant des menaces fictives. Comment les détecter ? Comment les déconstruire ? 

À RÉÉCOUTER

45 min

Les Discussions du soir

’Théories du complot’ et esprit critique

À découvrir

PRESSE // Mécaniques du complotisme saison 6 ’Bilderberg, ou le fantasme des vrais maîtres du monde’

Les Protocoles des Sages de Sion, le complot centenaire (3/3) : du péril juif au complot sioniste

A découvrir : ’Mécaniques du complotisme - Saison 8 : Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration’

Tags :

Sélection Qu’est-ce que la laïcité ?

LE 15/03/2021

Sélection Penser la liberté d’expression

LE 15/03/2021

Vidéo

7 min

La laïcité, c’est quoi ? Retour au texte de 1905 avec Patrick Weil

LE 08/12/2020

Sélection Enseigner la laïcité, l’éducation civique et les valeurs républicaines

LE 02/11/2020

Sélection Comprendre le fait religieux

LE 30/10/2020

Voir plusRadio France

logo france culture

Source : https://www.franceculture.fr/histoire/faire-face-aux-theories-du-complot

Retour au début du dossier traduit, suivi d’un ajout sur les Théories du complot 

Traduction, [compléments] et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 21/11/2021

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Coronavirus Pas de stérilité après vaccination.2.docx

Mis en ligne par le co-rédacteur Pascal Paquin du site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti, géré par Yonne Lautre : https://yonnelautre.fr - Pour s’inscrire à nos lettres d’info > https://yonnelautre.fr/spip.php?breve103

http://yonnelautre.fr/local/cache-vignettes/L160xH109/arton1769-a3646.jpg?1510324931

— -