Accueil > Pour des alternatives > Agir pour le climat > "Projets d’Action Climatique (PAC) ‘PGC 2021’ gérés par le mouvement étudiant (...)

"Projets d’Action Climatique (PAC) ‘PGC 2021’ gérés par le mouvement étudiant ‘Turning Green’ (« Passez au vert ») aux Etats-Unis "

Traduction et compléments de Jacques Hallard

samedi 18 juin 2022, par Turning Green


ISIAS Ecologie Jeunesse Education

Projets d’Action Climatique (PAC) ‘PGC 2021’ gérés par le mouvement étudiant ‘Turning Green’ (« Passez au vert ») aux Etats-Unis

Traduction du 16 juin 2022 par Jacques Hallard

Voici la prochaine génération des acteurs du changement (‘changemakers’) puissants et passionnés !

14 participants exceptionnels au ‘PGC’ (Project Green Challenge) venus du monde entier ont été sélectionnés pour rejoindre Turning Green dans la région de la baie de San Francisco en Californie pour les finales PGC en novembre 2021 (3 sont en vue cette année).

Les finalistes ont été choisis en fonction des points accumulés, de la profondeur et de l’étendue de l’engagement, du nombre de victoires au défi, de la qualité de leur travail, d’un examen final et d’un récapitulatif avec une vidéo de leur parcours lors du PGC.

La finale a réuni des pairs, partageant les mêmes idées avec un groupe estimé de leaders écologiques, de conférenciers, de mentors, d’ambassadeurs et de partenaires pour soutenir, équiper et propulser la classe des finalistes du PGC de cette année avec les outils, les ressources et le savoir-faire nécessaires pour devenir des leaders avec leurs Projets d’action climatique (PAC) et au-delà. Le contenu couvrait une multitude de sujets pour approfondir la capacité de changement sur les campus et dans les communautés, offrant aux étudiants l’occasion de partager leurs expériences, leurs apprentissages, leurs meilleures pratiques et leurs idées, afin d’acquérir des connaissances, des perspectives et des compétences.

Le dernier jour, chaque finaliste a présenté son expérience du PGC et son projet d’action climatique (PAC) devant un public et face à un jury. Un financement de démarrage du PAC a été accordé à tous les projets, quatre d’entre eux ayant reçu des bourses échelonnées supplémentaires. Les finalistes élaboreront, constituerons, affineront et mettront en œuvre des PAC jusqu’en avril, qu’ils présenteront virtuellement à l’issue de la finale du PGC - Partie 2. Les juges nommeront ensuite le champion PGC et remettront le ‘prix vert’ de 5.000 $ et le grand prix.

https://1dr23q1tgf6x1t225i3op1pf-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2021/11/PGC-2021-Finalists-Grid.png

Voir le trombinoscope à la source

PGC 2021 Final Presentations (Présentations finales des Projets d’Action Climatique ‘PGC 2021’ en anglais) > à consulter : 14 vidéos - 31 vues - Dernière modification le 19 janvier 2022.

En bref : les Finalistes du PGC 2021

Myah Brody, Collège Champlain, Burlington, Vermont, Etats-Unis

Myah est étudiante de première année au Champlain College de Burlington, au Vermont. Passionnée depuis toujours par la faune et l’environnement, elle se spécialise actuellement en politique environnementale avec un changement probable pour se spécialiser dans la faune et la foresterie. Elle a été présidente du Club de conservation de son lycée pendant trois ans et a participé aux compétitions Envirothon au niveau de l’État en Pennsylvanie pendant les quatre années.

“J’ai appris que la durabilité est quelque chose qui est mieux partagé et apprendre à en parler avec les autres est la meilleure façon de le faire. Je vais commencer à utiliser ma voix plus souvent. Je vais continuer à travailler sur des projets dans mon école et ma communauté pour créer un monde plus durable.”

Cinq mots pour décrire PGC : Passionnant, Communautaire Critique, Dévouement, Joie

Amy Choi, L’école des Prés, Las Vegas, Nevada, Etats-Unis

Une junior fréquentant l’école Meadows, Amy espère apporter une réforme climatique à Las Vegas, Nevada. Elle aime faire de la randonnée avec ses amis et sa famille, chanter de la musique et jouer d’instruments tels que la guitare, le ukulélé et le piano. De plus, elle aime écrire des nouvelles, des articles et, dans une moindre mesure, de la poésie. Amy croit fermement qu’il faut trouver des intersections entre le changement climatique et différents aspects de la vie des gens, et utiliser leurs talents pour faire avancer la campagne climatique. Pour elle, cela signifie maintenir un équilibre entre la défense du climat par la politique et la recherche de solutions climatiques par le biais des STIM. Elle espère y parvenir grâce au programme de défense du climat de FXB, au chapitre du Lobby climatique citoyen local et à la recherche dans son collège local concernant l’efficacité des différentes techniques de biorestauration. Enfin, en tant que présidente du Club vert de son école, Amy souhaite apporter une réforme éducative pour intégrer l’éducation au climat, initier un système de compostage, réformer le programme de recyclage actuel et impliquer davantage son école dans l’action politique locale.

“J’ai appris à utiliser ma voix. J’ai appris à être plus franche pour un problème qui a été réduit au silence pendant trop longtemps. Alors que j’étais consciente des différentes façons dont l’injustice climatique affecte différents secteurs de la vie, c’est mon état d’esprit, plutôt que le monde qui m’entoure, qui a vraiment changé.”

Cinq mots pour décrire PGC : Stimulant, Innovant, Engageant, Complet, Collaboratif

Ilay Ghavidel, Lycée Farzanegan NODET, Sanandaj, Iran

Ilay est une jeune Turkmène de 16 ans née à Gonbad-e Kavus dans la province iranienne du Golestan et étudie les sciences au lycée Farzanegan NODET. Sa mère lui a parlé des problèmes auxquels Mère Nature est confrontée et elle a commencé à observer les changements dans son environnement : pas d’hivers enneigés, des étés plus chauds, des lacs asséchés dans lesquels elle jouait et des pénuries d’eau. Ces changements évidents, ainsi que le fait que peu de gens s’en soucient, l’ont amenée à consacrer du temps et de l’énergie à s’attaquer aux problèmes, mais elle ne savait pas comment jusqu’au projet ‘Défi vert’. Lorsqu’elle s’est inscrite, elle ne s’attendait pas à ce que cela la sensibilise à un point tel qu’elle a maintenant l’impression de ne rien savoir de l’environnement avant de participer à PGC le 1er novembre ; Ilay est beaucoup plus bien informée, aspirante, motivée et consciente le 1er octobre suivant avec les connaissances qu’elle a acquises sur la nature au cours de ce seul mois, dépassent tous les autres savoirs de toute sa vie. De plus, elle sait qu’une spécialisation en sciences de l’environnement serait un excellent choix pour combler son esprit.

“J’ai toujours su qu’en grandissant, je créerais un grand changement positif dans ce monde, pour le redonner à l’univers, mais le PGC m’a fait découvrir que je n’avais pas besoin d’atteindre un certain âge pour pouvoir changer ! J’ai trouvé le pouvoir de le faire”.

Cinq mots pour décrire PGC : Surprise, Éduqué, Persévérant, Connecté, Soutenu

Vincent Kreft, Lycée Bloomington Nord, Bloomington, Indiana

Vincent est un junior à Bloomington High School North à Bloomington, Indiana. Vincent est actuellement capitaine de l’équipe des Olympiades scientifiques et dirigeant du Club environnemental. Il est passionné par les sciences et il a une forte passion pour les mathématiques. À l’avenir, Vincent espère étudier la chimie en mettant l’accent sur les solutions de chimie verte. Vincent aime jouer du piano et faire de la musique avec le groupe de jazz de l’école. Il aime également concourir avec son équipe de hockey, actuellement capitaine du JV. Vincent est un citoyen bilingue français et américain et un membre actif de ‘Surf Rider Foundation Europe’. Vincent aime passer son temps libre avec ses amis, sa famille et un bon manga.

“Je sais que le changement climatique est un problème mondial majeur auquel ma génération devra s’attaquer, mais je ne savais pas que je pouvais commencer à m’y attaquer dès maintenant. J’ai appris que je peux avoir un effet d’entraînement et influencer plus que dans mon réseau local.”

Cinq mots pour décrire PGC : Stimulant, Rassembleur, Inspirant, Éducatif, Puissant

William Layman, Lycée d’Alexandria City, Alexandria, Virginie, Etats-Unis

Will est élève au lycée d’Alexandria City à Alexandria, en Virginie. Il est passionné par la protection de la nature et la sauvegarde de l’environnement contre les impacts négatifs de l’homme. Il s’intéresse particulièrement à l’océan et s’efforce de trouver des solutions à la pollution marine et à l’acidification des océans. En raison de ces intérêts, il souhaite poursuivre soit la biologie marine, soit l’océanographie à l’université afin de pouvoir étudier sa passion, tout en trouvant des moyens de la sauver. Will a participé au projet Green Challenge parce qu’il croit que la sensibilisation et l’éducation des gens sont un excellent moyen d’assurer des solutions durables et des changements concrets.

“Je m’intéressais à la durabilité, mais je n’avais aucune idée réelle des changements concrets que je pouvais apporter dans ma propre vie. PGC a souligné que la communication et la sensibilisation sont deux excellents moyens de lutter contre le changement climatique. Je serai un acteur du changement en continuant à m’éduquer sur les questions environnementales et en diffusant cette information.”

Cinq mots pour décrire PGC : Amusant, Éducatif, Intéressant, Bénéfique, Important

Promise Ikem-Nwosu, Université maritime nigériane, Okerenkoko, Gbaramatu, Nigéria

Promise est originaire de l’État d’Anambra au Nigeria. Il est étudiant en deuxième année à l’Université Maritime nigériane d’Okerenkoko, dans l’État du Delta, où il étudie l’Environnement marin et le Contrôle de la Pollution. Il est né et a grandi dans l’État de Rivers, où il a développé une passion pour l’environnement marin en raison des dommages qu’il a observés l’exploitation du pétrole brut et du gaz naturel dans la région du delta du Niger, causant aux gens et à leur maison bien-aimée. Il cherche actuellement des moyens d’arrêter l’exploration des combustibles fossiles grâce à son programme d’études et des solutions pour aider à réduire la pollution marine. Dans ses temps libres, il aime rencontrer de nouveaux amis, lire des articles, écouter de la musique et jouer au football.

“J’ai appris que je pouvais faire tout ce que je suis déterminé à faire, malgré les inconvénients. J’ai appris que je possédais un grand potentiel pour faire la différence, et c’est une énorme découverte. Nous sommes tous dans ce domaine ensemble, et aucune voix n’est trop petite pour avoir un impact.”

Cinq mots pour décrire PGC : Extraordinaire, Curieux, Séduisant, Excitant, ‘Fantabuleux’

Ayanna Snowden, Lycée technique du comté de Bergen, Teterboro, NJ, Etats-Unis

Ayanna est originaire de Fort Lee, dans le New Jersey, et est junior au lycée technique du comté de Bergen à Teterboro, dans le New Jersey. Elle a toujours eu un amour et une appréciation forts pour la nature, s’arrêtant pour regarder chaque fleur comme un enfant lors de promenades, au grand souci de ses parents. Néanmoins, elle a canalisé cet amour pour la nature dans son plaidoyer et elle a commencé à explorer les intersections de la crise climatique avec les problèmes de justice sociale préexistants. Elle est maintenant très passionnée par la justice environnementale et travaille sur des initiatives locales en faveur de cette cause. Dans ses temps libres, elle aime écouter de la musique, crocheter et lire.

’Après 30 jours de travail intense, je continuerai à amplifier ma voix, à éduquer ma communauté et à exiger des changements. À l’avenir, je n’ai pas l’intention d’arrêter de susciter des discussions sur le climat et je continuerai à parler des questions environnementales qui me passionnent le plus.”

Cinq mots pour décrire PGC : Inspirant, Motivant, Croissance, Renforcement de la communauté, Autonomisation

Lucas Sher de l’équipe Atmospheric Litter Stoppers, Jericho High School, Jericho, NY, Etats-Unis

Lucas est un junior qui fréquente le lycée Jericho à Long Island, New York. Il représente l’équipe ‘Atmospheric Litter Stoppers’, dont les membres Andrés deGrasse et Shiv Mohan, au PGC 2021. Lucas est un étudiant travailleur, qui embrasse son héritage brésilien et aime passer du temps avec sa famille et ses amis. Lucas aime faire du sport et lire de la littérature scientifique pendant son temps libre. Il aime toujours les défis et se pousse pour atteindre de grandes réalisations. Lucas espère non seulement sensibiliser à l’environnement, mais aussi aider à résoudre les problèmes environnementaux.

“Nous voulons non seulement aider l’environnement, mais aussi les générations futures. La terre sur laquelle nous vivons est sacrée et nous devons la protéger, car nous en tirons tellement pour nous aider dans notre vie quotidienne. Avec la sagesse, les connaissances et les compétences en résolution de problèmes que nous avons apprises de PGC, nous espérons inspirer les autres à changer leur vie et leur travail.”

Cinq mots pour décrire PGC : Excitant, Perspicace, Révélateur, Intense, Établissant des relations

Luisa Restrepo de l’équipe Earthlings, Colegio Nueva Granada, Bogotá, Colombie

Luisa est une lycéenne de deuxième année au Colegio Nueva Granada. Elle est née et a grandi à Bogotá, en Colombie, où elle est tombée amoureuse de la nature environnante et s’est beaucoup intéressée à l’environnement. Sa proximité avec la nature et la quantité infinie de biodiversité dans le pays lui ont inculqué un profond respect et une appréciation de la conservation de l’environnement. Luisa et ses coéquipières Vasu Agarwal et Guadalupe Schmidt-Mumm se sont réunies pour plaider en faveur du changement dans leur communauté à travers leur école et leur projet Green Challenge. Pendant leur temps libre, Luisa aime jouer au basket, cuisiner, écouter de la musique et se connecter avec la nature, les amis et la famille.

’Enfant, on m’a appris à recycler et à ne pas gaspiller de nourriture ou d’eau, mais pendant le PGC, j’ai compris qu’il y avait tellement d’autres façons de rendre nos communautés plus durables. Derrière chaque action que nous entreprenons, il y a toujours quelque chose que nous pouvons faire pour réduire notre empreinte. Ce n’est pas aussi difficile qu’il y paraît.”

Cinq mots pour décrire PGC : Réfléchissant, Productif, Inspirant, Innovant, Éducatif

Natalia Muralles de l’équipe Green Power, Université Anáhuac Mayab, Yucatán, Mexique

Natalia est passionnée par la nature et aime collaborer avec les autres. Elle est originaire du Guatemala et étudie actuellement le génie de l’environnement à l’Université Anáhuac Mayab de Mérida, au Mexique, en raison de son désir d’apporter des changements dans la gestion des ressources par les industries et les personnes. Au Guatemala, l’application de mesures et de lois efficaces sur le sujet ne fait que commencer, et il n’y a pas de politique publique pour sensibiliser les gens au sujet. Elle a fréquenté le lycée à l’école bilingue Vista Hermosa au Guatemala et sa deuxième année, elle a effectué un échange interculturel pendant deux mois dans l’Indiana, aux États-Unis. Pendant ce temps, elle a pu découvrir et partager avec une autre culture, celle où les normes environnementales sont déjà établies et où les gens expriment leur éthique environnementale, mais les habitudes de consommation y augmentent l’impact environnemental de la société. Natalia aime les enfants ; pendant la pandémie, elle a ‘tutoré’ deux enfants pendant dix mois, testant ses compétences créatives. Natalia croit que l’avenir de la durabilité commence par semer l’idée à travers l’éducation. Lors de sa participation au projet Green Challenge, elle a appris l’importance d’une bonne communication avec ses coéquipières Daniela Thomas Salas, Mariana Garcia Alvarez et Mariah Collado Woolrich, malgré les difficultés de la pandémie, et a découvert que grâce à de petites actions, de grands changements peuvent être créés.

“J’ai appris l’impact énorme de mes actions sur la pollution, le changement climatique, le travail équitable et le commerce dans ma communauté immédiate et au niveau mondial. Tout le monde n’a pas les mêmes opportunités que nous, et nous devons rechercher la justice climatique et sociale par nos actions et notre activisme.”

Cinq mots pour décrire PGC : Innovation, Créativité, Responsabilité, Travail d’équipe

Sofia Seidelmann de l’équipe JYSM, Edina High School, Edina, Minnesota, Etats-Unis

Sofia est une junior qui fréquente le lycée Edina dans le Minnesota. Elle a rejoint Project Green Challenge avec ses coéquipières Julia Domingo, Yeshe Jangchup et Maria Goulakova, car elle pensait que ce serait une excellente occasion de s’impliquer dans l’activisme environnemental. Avant ce défi, elle n’était pas la personne la plus soucieuse de l’environnement, mais après avoir appris toutes ces choses tout au long de PGC, elle a pris conscience de combien elle nuisait à notre planète auparavant et s’efforce d’aider à guérir notre terre autant que possible !

“Je connais maintenant les mesures qui peuvent être prises pour améliorer l’état de notre monde et les principaux problèmes qui causent le mal. Je sentais que je ne pouvais pas faire la différence, mais maintenant, au lieu d’avoir peur du monde, le monde se présente comme un travail en cours. Maintenant, avec chaque article de presse que je lis, je peux m’inquiéter de l’état du monde d’une manière positive, basée sur des solutions applicables.”

Cinq mots pour décrire PGC : Intéressant, Informatif, Révélateur, Inspirant, Stimulant la confiance

George Warfel de l’équipe LCDS Green Committee #1, Lancaster, Pennsylvanie, Etats-Unis

George Warfel est un senior de 17 ans à la Lancaster Country Day School de Lancaster, en Pennsylvanie. Il est très passionné par la durabilité et l’activisme contre le changement climatique, découlant de son amour inhérent pour la nature, et plus précisément, l’océan. George est obsédé par l’océan depuis son plus jeune âge et veut le protéger à tout prix. Il espère faire du bénévolat pour la Fondation de restauration des coraux cet été pour restaurer la vitalité des espèces de coraux des Caraïbes qui sont menacées. George est le président du LCDS Green Committee, le club de développement durable de son école, et se joint à la finale du PGC pour représenter ses coéquipiers Laurel Marx, Caterina Manfrin et Lewis Baxter. George travaille actuellement d’arrache-pied pour mener à bien des projets, tels que le compostage à l’échelle de l’école, l’agrandissement des jardins communautaires et l’installation de panneaux solaires sur le campus. George aime la science, en particulier la biologie et la chimie, et il veut se spécialiser en génie chimique et en biochimie à l’université et appliquer ces connaissances pour sauver les récifs coralliens. Cette année, il réalise un projet d’expo-sciences qui étudiera les thraustochytrides, [voir ci-après], un important symbiote corallien
, dans l’espoir d’en apprendre davantage sur leur structure et leur fonction. Le projet Green Challenge a été une expérience éducative et de leadership très agréable. Cela lui a vraiment ouvert les yeux sur les problèmes, et il est ravi de prendre des mesures à leur sujet dans sa communauté.

“Je veux aborder les problèmes du changement climatique et de l’injustice environnementale et les rendre plus accessibles à ma communauté par le biais de l’éducation. En s’attaquant d’abord à des problèmes à plus petite échelle, notre communauté aura construit une base solide sur laquelle une infrastructure durable plus percutante peut être construite.”

Cinq mots pour décrire PGC : Éducatif, Inspirant, Détermination, Choquant, Habilitant


[Thraustochytrides – Traduction JH de Wikipedia, l’encyclopédie libre

Les Thraustochytriidae sont des eucaryotes saprotrophes unicellulaires (décomposeurs) largement répandus dans les écosystèmes marins, qui sécrètent des enzymes, notamment des amylases, des protéases et des phosphatases.[1][2][3][4][5][6] Ils sont plus abondants dans les régions où il y a de grandes quantités de détritus et de matières végétales en décomposition.[1] Ils jouent un rôle écologique important dans les mangroves, où ils contribuent au cycle des nutriments en décomposant la matière en décomposition. [En outre, ils contribuent de manière significative à la synthèse des acides gras polyinsaturés (AGPI) oméga-3 : l’acide docosahexaénoïque (DHA) et l’acide eicosapentaénoïque (EPA), qui sont des acides gras essentiels à la croissance et à la reproduction des crustacés [11]. [Les Thraustochytrides sont des membres de la classe des Labyrinthulea, un groupe de protistes qui avait auparavant été classé à tort dans la catégorie des champignons en raison de leur apparence et de leur mode de vie similaires [14]. Avec l’avènement de la technologie du séquençage de l’ADN, les labyrinthulomycetes ont été placés de manière appropriée avec d’autres straménopiles et ont ensuite été classés dans le groupe des Labyrinthulomycetes. Il y a plusieurs caractéristiques qui sont uniques aux Thraustochytrides, y compris leur paroi cellulaire faite d’écailles extracellulaires non cellulosiques, les zoospores avec des flagelles hétéroconiques caractéristiques, et un filet ectoplasmique produit par les bothrosomes, qui est utilisé pour la digestion extracellulaire [15][16][17][18][19][20][21][22][23] Les Thraustochytrides sont morphologiquement variables tout au long de leur cycle de vie. Ils ont un cycle asexué végétatif principal, qui peut varier selon le genre [24] [10]. Bien que la reproduction sexuelle ait été observée dans ce groupe, elle reste mal comprise [25]. Les Thraustochytrides présentent un intérêt biotechnique particulier en raison de leurs concentrations élevées en acide docosahexaénoïque (DHA), en acide palmitique, en caroténoïdes et en stérols, qui ont tous des effets bénéfiques sur la santé humaine[10][17][26][27][28][29][30][31][32]. Les Thraustochytrides dépendent d’une pléthore de ressources telles que diverses sources de carbone organique (vitamines et sucres) et des sels inorganiques tout au long de leur cycle de vie. [33][34][35][36][37][38][39][40][41]. Les scientifiques ont imaginé plusieurs utilisations potentielles pour les thraustochytrides autour de l’augmentation des concentrations de DHA, d’acides gras et de squalène in vivo en modifiant soit la constitution génétique, soit la composition/le conditionnement du milieu. 42][43][44][45][46][47][48]. Certaines percées ont également permis de transférer des gènes à des espèces végétales afin de faciliter l’isolement de certaines huiles et d’en réduire le coût [49][50]. Les thraustochytrides sont actuellement cultivés pour être utilisés dans l’alimentation des poissons et la production de compléments alimentaires pour les humains et les animaux [51][52][53]. En outre, les scientifiques recherchent actuellement de nouvelles méthodologies pour convertir les eaux usées en produits utiles comme le squalène, qui peuvent ensuite être utilisés pour la production de biocarburant [54][55][56][57][58]… - Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Thraustochytrids ].

Shivangi Choudhary de l’équipe Nifty, Université de Delhi, Delhi, Inde

Shivangi est une étudiante de première année à l’Université de Delhi, en Inde. Elle envisage de se spécialiser en économie et en études juridiques. Née et élevée à New Delhi, une ville de richesse et de bidonvilles, elle se retrouvait souvent dans les quartiers de Sultanpur, un secteur historiquement bordé de rouge du sud de Delhi sans accès à l’eau ni à l’air pur, et l’endroit où elle a été exposée pour la première fois à des inégalités enracinées dans la société. Shivangi a toujours été passionnée par la justice sociale et l’éducation. Aux côtés de ses coéquipières Jia Kapoor et Ishita Garg, PGC a été sa première plongée dans la vie consciente ; ce programme rigoureux et captivant de 30 jours a élargi sa perspective sur les problèmes liés au changement climatique, une crise imminente qui, selon elle, a été minimisée pendant trop longtemps. Elle espère utiliser les compétences acquises au cours de PGC et son expérience de travail antérieure avec des ONG et des OBNL [Organisme sans but lucratif – Wikipédia],pour plaider en faveur de la justice climatique dans sa communauté. Après l’obtention de son diplôme, elle vise à acquérir de l’expérience pour aider à mettre en œuvre des interventions politiques économiquement efficaces. Fait amusant : lorsqu’elle ne se prépare pas pour des simulacres d’essais et de MUNs, [’Mūn’ ? Un petit nom que l’on prononce comme une confidence, un mélange de chic et d’audace], on peut la trouver en train de regarder des rediffusions à la télé voir [Suits (American TV series) – Wikipedia].

“Chaque aspect de la nature a une signification. Nous ne sommes pas responsables de la gestion du monde ; il sait suivre le courant. Nous devrions plutôt apprendre à nous gérer nous-mêmes afin de ne pas perturber les flux de la nature. Nous devons d’abord nous changer, le reste s’alignera.

Cinq mots pour décrire PGC : Révolutionnant, Significatif, Enrichissant, Exaltant, Rigoureux

Ariana Bracamonte de l’équipe Q’UMIR LLAQTA, Universidad Nacional de Ingenieria, Lima, Pérou

Ariana est une jeune étudiante péruvienne en génie biomédical, qui réside à Lima, au Pérou. Elle aime la vie animale et végétale, et prend bien soin de ses animaux et de son jardin. À l’âge de 20 ans, elle appartient au groupe Q’umir Llaqta, qui cherche à représenter un changement dans la conscience écologique du Pérou et du monde. Ariana représente ses coéquipiers Shirley Cantaro Ramirez, Angie Nicole Ramirez Florian et Luis Valerio Cerna Ramirez en finale du PGC.

“Nous voulons sensibiliser pour arrêter la dégradation du climat car c’est un problème qui implique chaque personne sur la planète afin de laisser une planète saine aux générations futures. Il existe des solutions à la crise climatique ; nous devons les rechercher, les diffuser et appliquer les solutions pour un monde meilleur.”

Cinq mots pour décrire PGC : Immersif, Extraordinaire, Éducatif, Stimulant, Merveilleux

— -

PGC 2021 (Projets d’Action Climatique) – Contacter : info@turninggreen.org - 415.289.1001 - Comté de Marin, Californie

Contact : info@turninggreen.org - 415.289.1001 - Marin County, California

Support : Donate Volunteer

Media : blog photos videos newsletter

Connect : About Contact Privacy Policy

© 2005-2022 turninggree – Source : https://turninggreen.org/programs/pgc2021/

Turning Green is a global student-led movement devoted to cultivating a healthy, just, resilient planet through education and advocacy around climate justice, environmental sustainability, and public health. We educate, empower, and mobilize elementary, middle, high school, college and graduate students to become visionary catalysts for sustainable change and positive social impact in their lives, school campuses, and local communities.

Join us in turning green

  • to educate
    We inform young people with a passion to change the world. Standing for eco sustainable and socially responsible choices, practices and communities means learning the facts, valuing ethics, using your voice, assessing surroundings, investigating impacts, and sharing solutions.
  • to empower
    We believe that a conscious mindset and thoughtful perspective are critical in today’s society. Choose wisely, lead with purpose and passion, realize the connections among people and planet, and empower diverse peer groups to grow our global voice — because together we thrive.
  • to mobilize
    We see individuals as catalysts for the change that our world needs at every level. Ideate, innovate, and find inspiration to rise up, challenge injustice, demand transparency, and shake up systems that oppress, poison, or fail. No is not an option. This is our moment to dream and do.

Turning Green est un mouvement mondial dirigé par des étudiants qui se consacre à cultiver une planète saine, juste et résiliente par le biais de l’éducation et du plaidoyer autour de la justice climatique, de la durabilité environnementale et de la santé publique. Nous éduquons, responsabilisons et mobilisons les élèves du primaire, du secondaire, des premières années universitaires (‘Colleges’) et des cycles supérieurs pour qu’ils deviennent des catalyseurs visionnaires d’un changement durable et d’un impact social positif dans leur vie, sur leurs campus scolaires et au sein de leurs communautés locales.

Rejoignez-nous pour « passer au vert » !

  • Pour éduquer
    Nous informons les jeunes passionnés afin de changer le monde. Défendre des choix, des pratiques et des communautés éco-durables et socialement responsables signifie apprendre les faits, valoriser l’éthique, utiliser votre voix, évaluer l’environnement, enquêter sur les impacts et partager des solutions.
  • Renforcer
    Nous croyons qu’un état d’esprit conscient et une perspective réfléchie sont essentiels dans la société d’aujourd’hui. Choisissez judicieusement, dirigez avec détermination et passion, réalisez les liens entre les personnes et la planète, et donnez à divers groupes de pairs, les moyens de développer notre voix mondiale, car ensemble, nous prospérons.
  • Se mobiliser
    Nous considérons les individus comme des catalyseurs du changement dont notre monde a besoin à tous les niveaux. Imaginez, innovez et trouvez l’inspiration pour vous lever, défier l’injustice, exiger la transparence et secouer les systèmes qui oppriment, empoisonnent ou échouent. NON n’est pas une option. C’est le moment pour nous de rêver et de faire des choses.

Source : https://turninggreen.org/

C :\Users\JH\Documents\index.png

Source : https://turninggreen.org/programs/pgc2021/

Retour au début de l’article traduit

Les articles étiquetés « TURNING » et postés antérieurement sur ISIAS sont à retrouver à partir de ce site : https://isias.lautre.net/spip.php?page=recherche&recherche=turning

Traduction, [compléments] et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 16/06/2022

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Ecologie Jeunesse Education PGC 2022 Turning Green.3.docx

Mis en ligne par le co-rédacteur Pascal Paquin du site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti, géré par Yonne Lautre : https://yonnelautre.fr - Pour s’inscrire à nos lettres d’info > https://yonnelautre.fr/spip.php?breve103

http://yonnelautre.fr/local/cache-vignettes/L160xH109/arton1769-a3646.jpg?1510324931

— -