Annonce d’une publication scientifique de l’ISIS : Le cancer est une maladie qui concerne des réactions d’oxydoréduction

Traduction et compléments de Jacques Hallard

ISIS Santé Cancer
Annonce d’une publication scientifique de l’ISIS en date du 08/10/2013
Thème : Le cancer est une maladie qui concerne des réactions d’oxydoréduction
Titre en anglais : Cancer a redox disease.
Auteure : Mae-Wan Ho – Publication : ACNEM Journal 2013, 32 , 12-18 .

Pour profiter de tous les liens hypertextes liés à ce document, télécharger le PDF

Résumé : Les cellules cancéreuses sont perturbées dans leur bilan énergétique électronique d’une manière générale et cela aide à une compréhension qui révolutionne potentiellement le traitement du cancer et sa prévention.

Deux approches sont opposées en matière de thérapie du cancer.
Selon tous les témoignages, nous perdons la guerre contre le cancer. La pratique longuement éprouvée qui consiste à cibler les mutations spécifiques d’un gène du cancer ne fonctionne pas, et pour de bonnes raisons. Non seulement les mutations sont remarquablement diversifiées : elles diffèrent entre les individus et entre les différentes parties au sein d’une tumeur donnée ; les cellules cancéreuses deviennent rapidement résistantes à de nouveaux médicaments. Il y a une prise de conscience croissante selon laquelle le cancer n’est pas essentiellement une maladie génétique, mais une réponse épigénétique à un stress. Une redondance dans diverses voies de signalisation signifie que beaucoup de mutations « adaptatives » différentes peuvent permettre aux cellules de survivre et de se multiplier, ce qui les prédispose à une transformation maligne.

Une approche pour le traitement du cancer est la « médecine personnalisée » tant vantée qui adapte le remède à des gènes clés qui ont mal tourné, mais l’hétérogénéité génétique pose un obstacle important, sinon insurmontable. L’autre approche consiste à cibler la caractéristique la plus générale des cellules cancéreuses et des tumeurs distinctes de cellules normales : c’est une méthode qui est devenue populaire. Les cellules cancéreuses ont généralement un métabolisme énergétique anormal, ce qui incite certains chercheurs à suggérer que le cancer est une maladie métabolique.

Je préfère dire que « le cancer est une maladie redox », c’est-à-dire qui concerne des réactions d’oxydo-réduction, comme cela est expliqué en détail, pour distinguer le cancer des habituelles "erreurs innées du métabolisme", qui sous-tendent l’hypothèse "un gène - une enzyme" de la génétique biochimique.
Cet article original en anglais est disponible en téléchargement sur le site : http://www.i-sis.org.uk/onlinestore...

© 1999-2013 The Institute of Science in Society
Contact the Institute of Science in Society
MATERIAL ON THIS SITE MAY NOT BE REPRODUCED IN ANY FORM WITHOUT EXPLICIT PERMISSION. FOR PERMISSION, PLEASE CONTACT ISIS

Définition - Réaction d’oxydoréduction – selon Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A... « Une réaction d’oxydo-réduction ou réaction redox est une réaction chimique au cours de laquelle se produit un échange d’électrons… »
On peut aussi se reporter à la sélection suivante d’une série d’articles traduits en français et traitant du cancer, du même auteur et d’autres auteurs de l’ISIS, articles qui sont accessibles sur notre site ISIAS :
"Le cancer est une maladie qui dépend des réactions d’oxydo-réduction" par le Dr Mae-Wan Ho dimanche 2 septembre 2012 par Ho Dr Mae-Wan - français
"Le DCA peut-il soigner le cancer ?" par le Dr Mae-Wan Ho dimanche 26 août 2012 par Ho Dr Mae-Wan - français
"Le cancer est une maladie épigénétique" par le Dr Mae-Wan Ho vendredi 24 août 2012 par Ho Dr Mae-Wan - français
"Médecine personnalisée pour le cancer Données factuelles ou fiction ?" par le Dr Mae-Wan Ho mardi 21 août 2012 par Ho Dr Mae-Wan - français
"Les vaccins contre le Virus du Papillome Humain VPH sont contaminés par de l’ADN" par le Professeur Joe Cummins mercredi 5 décembre 2012 par Cummins Professeur Joe - français
"Davantage de cancers et de décès avec des aliments génétiquement modifiés : ce que disent les statistiques" par le Professeur Peter Saunders vendredi 2 novembre 2012 par Saunders Professeur Peter - français
"Davantage de cancers et de décès avec des aliments génétiquement modifiés : ce que disent les statistiques" par le Professeur Peter Saunders mercredi 31 octobre 2012 par ISIAS - français
"On ne peut plus ignorer l’alerte sur les cancers résultant des OGM" par le Prof Peter Saunders et le Dr Mae-Wan Ho vendredi 2 novembre 2012 par Ho Dr Mae-Wan, Saunders Professeur Peter - français
"Téléphones sans fil et cancers du cerveau" par le Dr Mae-Wan Ho samedi 10 septembre 2011 par Ho Dr Mae-Wan - français
"Un nouveau médicament contre les diabètes et des risques de cancer" par le Dr Mae-Wan Ho vendredi 18 novembre 2011 par Ho Dr Mae-Wan - français
Traduction et complément : Jacques Hallard, Ing. CNAM, consultant indépendant.
Adresse : 585 19 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France
Courriel : jacques.hallard921@orange.fr
Fichier : ISIS Santé Cancer a redox disease French version.1
— -

ISIS Announcement 08/10/13
ISIS scientific publication September 2013
Cancer a redox disease
Mae-Wan Ho ACNEM Journal 2013, 32, 12-18.
Abstract : Cancer cells are universally disturbed in their electronic energy balance, and understanding that potentially revolutionizes cancer therapy and prevention.
Two opposing approaches to cancer therapy
By all accounts we are losing the war on cancer.1 The long-tried practice of targeting specific cancer gene mutations does not work, and for good reasons.2 Not only are the mutations remarkably diverse, differing between individuals and between parts within a single tumour, cancer cells soon become resistant to new drugs.
There is growing realization that cancer is not primarily a genetic disease, but an epigenetic response to chronic stress.3 Redundancy in diverse signalling pathways means that many different ‘adaptive’ mutations can enable cells to survive and multiply, predisposing them to malignant transformation.
One approach to cancer therapy is the much touted ‘personalized medicine’ that tailors the cure to key genes that have gone awry,2 but genetic heterogeneity poses a considerable, if not insurmountable hurdle.
The other approach is to target the most general characteristic of cancer cells and tumours distinct from normal cells, and that is becoming popular. Cancer cells typically have an abnormal energy metabolism, prompting some researchers to suggest that cancer is a metabolic disease.4,5
I prefer to call cancer a redox disease, as explained later, to distinguish it from the usual “inborn errors of metabolism”6 that underpinned the hypothesis of “one gene one enzyme” of biochemical genetics.
This article is available for download here : http://www.i-sis.org.uk/onlinestore...

Documents joints