"Une histoire d’infamie : la restriction des graisses alimentaires et notamment des graisses saturées" par le Dr. Paul J. Rosch

Traduction et compléments de Jacques Hallard

ISIS Santé Histoire des sciences
Une histoire d’infamie : la restriction des graisses alimentaires et notamment des graisses saturées
Les dangers mortels des matières grasses saturées et la très grande sécurité des statines - Partie 2
Une histoire scandaleuse de chercheurs scientifiques subissant des pressions extérieures ; des ‘portes tournante’ entre les industries alimentaires et les organismes chargés de la réglementation ; des Organisations Non-Gouvernementales ONG sans but lucratif qui sont avides et à la recherche de financements ; une ‘mauvaise’ science mal pratiquée ; enfin, à présent, des publicités télévisées à but commercial qui s’avèrent fausses et mensongères : des sujets sur lesquels s’interroge le Dr. Paul J. Rosch

Rapport de l’ISIS en date du 29/06/2015
Une version entièrement référencée et illustrée de cet article, traduit partiellement ci-après en français et intitulé Restricting Dietary Fat and Saturated Fat, a History of Infamy est affichée et accessible par les membres de l’ISIS sur le site suivant http://www.i-sis.org.uk/Restricting...;; elle est également disponible par téléchargement ici
S’il vous plaît diffusez largement et rediffusez, mais veuillez donner l’URL de l’original et conserver tous les liens vers des articles sur notre site ISIS. Si vous trouvez ce rapport utile, s’il vous plaît, soutenez ISIS en vous abonnant à notre magazine Science in Society, et encouragez vos amis à le faire. Ou jetez un oeil à notre librairie ISIS bookstore pour d’autres publications

 Des lignes directrices gouvernementales basées sur des témoignages d’experts auxquels on ne peut pas faire confiance

L’article antérieur The ‘Deadly Dangers of Saturated Fat’ & the ‘Superlative Safety of Statins’ Part I [1] [Version en français : Les soit disant ‘dangers mortels des matières grasses saturées’ et la ‘très grande sécurité des statines’ - Les dangers mortels des matières grasses saturées et la très grande sécurité des statines - Partie 1] a passé en revue certaines des preuves convaincantes démontrant que les graisses saturées ne provoquent pas de maladie coronarienne, soit en élevant le taux de cholestérol sérique, soit par tout autre mécanisme biologique et physiologique. Alors, comment la restriction des apports alimentaires en matières graisses est-elle devenue un acte politique officiel du gouvernement des Etats-Unis ?
En 1961, l’American Heart Association a publié ses premières lignes directrices en matière de diététique, dans lequel Ancel Keys, Irving page, Jeremiah Stamler et Frederick Stare, avaient fermement conseillé le remplacement des graisses saturées par des acides gras polyinsaturés [2]. Ceci malgré le fait que, dans un article de 1956, Keys avait proposé que l’utilisation croissante des huiles végétales hydrogénées pourrait effectivement être la cause sous-jacente de l’épidémie des crises cardiaques à cette époque [3]. Page et Stare avaient également publié des documents montrant déjà que l’augmentation des maladies coronariennes reflète l’augmentation de la consommation d’huiles végétales.

 Suite et texte complet avec liens hypertextes