ISIAS

"Nourrir les populations chinoises avec la variété ‘Sea-rice 86’ : un riz tolérant à l’eau de mer" d’après le Professeur Li Kangmin

Traduction et compléments de Jacques Hallard
samedi 5 décembre 2015 par Kangmin Li

ISIS Agriculture
Nourrir les populations chinoises avec la variété ‘Sea-rice 86’ : un riz tolérant à l’eau de mer
Avec une sélection d’articles sur les besoins et la sécurité alimentaire en Chine
La Chine est passée soudainement d’un pays exportateur de grains alimentaires à un état importateur majeur. Mais les autres pays du monde peuvent-ils pourvoir aux besoins de la Chine ? Des solutions sont à portée de main avec un nouveau cultivar de riz qui croît et se développe dans l’eau de mer, d’après le Professeur Li Kangmin.
[Avec une sélection d’articles en français qui sont introduits à la suite de cet article de l’ISIS, sous les rubriques « Nourrir la Chine » et « Besoins et sécurité alimentaire en Chine »].

Rapport de l’ISIS en date du 01/12/2014
Une version entièrement illustrée et référencée de cet article intitulé Feeding China with Sea-rice 86 est affiché et accessible par les membres de l’ISIS sur le site : http://www.i-sis.org.uk/Feeding_Chi... et elle est par ailleurs disponible en téléchargement ici
S’il vous plaît diffusez largement et rediffusez, mais veuillez donner l’URL de l’original et conserver tous les liens vers des articles sur notre site ISIS. Si vous trouvez ce rapport utile, s’il vous plaît, soutenez ISIS en vous abonnant à notre magazine Science in Society, et encouragez vos amis à le faire. Ou jeter un oeil à notre librairie ISIS bookstore pour d’autres publications.

"Qui va nourrir la Chine ?"
En 1994, Lester Brown, président du ‘World Watch Institute’ avait écrit un article intitulé "Qui va nourrir la Chine ?", et qui avait été reproduit sur ​​la première page de la section ‘Outlook’ (Perspectives) du journal ’Washington Post’ avec le titre “How China Could Starve the World”, "Comment la Chine pourrait affamer le monde".
Cela avait déclenché une tempête politique à Pékin. Wan Baorui, vice-ministre de l’Agriculture, avait exprimé le désaccord officiel de la Chine à propos de cette analyse ; il avait affirmé qu’en 2025, la Chine aurait presque doublé sa production de céréales et qu’elle n’aurait aucune difficulté à satisfaire ses besoins alimentaires croissants.
Hu Angang, l’un des chercheurs de l’Académie chinoise des sciences, avait souligné les progrès spectaculaires de la production céréalière depuis la fondation de la Chine nouvelle en 1949. Bien qu’il ait accepté la projection d’une demande croissante en céréales, puisque la population augmentait et que les revenus grimperaient à l’avenir ; mais il avait rejeté les perspectives beaucoup moins optimistes de Lester Brown en ce qui concernait la production des céréales. La Chine avait un énorme potentiel d’expansion pour les cultures et les denrées céréalières et Lester Brown les avait sous-estimées.

Texte complet et compléments du traducteur.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 61 / 346022

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Agriculture   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License