ISIAS

"L’herbicide Roundup est répertorié comme cancérogène par les autorités danoises" par le Dr Mae-Wan Ho

Traduction et compléments de Jacques Hallard
dimanche 6 mars 2016 par Ho Dr Mae-Wan

ISIS OGM Pesticides

L’herbicide Roundup est répertorié comme cancérogène par les autorités danoises

Selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, il y a un lien spécifique entre la matière active à effet herbicide glyphosate et les lymphomes non hodgkiniens, une maladie dont les cas augmentent au Danemark ; un éminent professeur de médecine environnementale appelle les gens à interdire le glyphosate chez les particuliers, mais se montre trop timoré pour prononcer une interdiction totale de cet herbicide dans le pays, selon le Dr Mae-Wan Ho

Rapport de l’ISIS en date du 01/06/2015

L’article original s’intitule Roundup Listed Carcinogen by Danish Authority et il est accessible sur ce site : http://www.i-sis.org.uk/Roundup_Listed_Carcinogen_by_Danish_Authority.php

S’il vous plaît, diffusez largement et rediffusez, mais veuillez donner l’URL de l’original et conserver tous les liens vers des articles sur notre site ISIS. Si vous trouvez ce rapport utile, s’il vous plaît, soutenez ISIS en vous abonnant à notre magazine Science in Society, et encouragez vos amis à le faire. Ou jetez un oeil à notre librairie ISIS bookstore pour d’autres publications.

 Le glyphosate et le lymphome non hodgkinien

Le glyphosate, qui est l’ingrédient principal de l’herbicide Roundup, est maintenant considéré comme un cancérogène par l’Autorité de l’environnement de travail (l’AEM) du Danemark [1]. Ceci intervient dans le sillage de la récente reclassification par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui attribue au glyphosate la classification comme agent cancérigène probable (voir [2] Glyphosate “Probably Carcinogenic to Human” Latest WHO Assessment, SiS 66).

Un groupe de 17 experts de l’OMS a conclu à un lien spécifique entre le glyphosate et les lymphomes non hodgkiniens, une maladie qui affecte environ 1.040 Danois chaque année ; le taux d’apparition augmente régulièrement et la cause n’est pas connue [1]. Le rapport de l’OMS a suscité de l’inquiétude chez Philippe Grandjean, professeur de médecine environnementale à l’Université du Danemark du Sud.

 Un éminent professeur de médecine environnementale en parle

« Nous savons que le glyphosate provoque le cancer chez les autres mammifères, mais cela n’a pas été démontré chez les êtres humains. En effet, les effets ne sont pas encore étudiés suffisamment en profondeur dans les populations. Mais quand nous voyons que d’autres mammifères expriment des cancers à cause du glyphosate, nous pouvons supposer que les personnes qui sont exposées à cette substance peuvent aussi développer un cancer », a dit Philippe Grandjean.

Le glyphosate est utilisé dans de nombreux jardins danois pour contrôler les mauvaises herbes, et Philippe Grandjean encourage les gens à se débarrasser de ce produit.

« Les jardiniers devraient retirer le Roundup et le considérer comme un déchet dangereux. Les pesticides se sont souvent révélés plus dangereux que nous le pensions, et je pense qu’ils ne doivent pas se retrouver dans nos habitations », a-t-il déclaré.

Cependant, la principale utilisation de l’herbicide Roundup est dans l’agriculture. Le glyphosate est de loin le pesticide le plus largement utilisé au Danemark. En 2013, 1.389 tonnes de glyphosate ont été utilisées sur les sols danois ; il est par exemple autorisé pour son application en pulvérisation sur les cultures de grains destinés à l’alimentation animale jusqu’à 10 jours avant la récolte.

« C’est une substance tellement commune et son utilisation est si répandue, que le rapport de l’OMS doit être pris au sérieux », a dit Philippe Grandjean.

 ’De grandes nouvelles’ au Danemark

« Au Danemark, les inspecteurs du travail considèrent le Roundup comme cancérogène ; ce qui signifie qu’ils vont exiger que des mesures soient prises lorsqu’il est utilisé, et ils vont recommander un changement pour passer à d’autres produits chimiques moins toxiques », commente Ib Borup Pedersen, un éleveur de porcs danois [3], qui a rencontré un changement radical dans la santé et la productivité de ses animaux, ainsi que dans la rentabilité de sa ferme, lorsqu’il est passé, il y a quatre ans, à une nourriture non-GM et non contaminée par le glyphosate [4] ] (“Changing from GMO to Non-GMO Natural Soy”, Experiences from Denmark, SiS 64)*

* Version en français : ’Le soja génétiquement modifié [OGM] est lié à des maladies dans les élevages de porcs’ par le Dr Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard , jeudi 27 septembre 2012 - ISIS OGM Santé. GM Soy Linked to Illnesses in Farm Pigs. « Un agriculteur danois a rétabli une bonne santé dans son élevage de porcs en revenant à un régime alimentaire sans OGM pour ses animaux ; ceci est une preuve supplémentaire de la toxicité des plantes OGM tolérantes au glyphosate… » Article complet à lire sur http://www.isias.lautre.net/spip.php?article249

« Ceci est bonne nouvelle au Danemark, où le débat a été calme pendant trop longtemps », continue Ib Borup Pedersen [3], « Maintenant que l’on en a parlé dans les actualités et que l’on approche des élections fixées au 18 juin 2015, la nouvelle va arriver aux oreilles des politiciens, et je ne peux pas m’imaginer que le glyphosate puisse rester autorisé pour une utilisation en tant qu’agent de dessiccation sur les cultures ».

« Philippe Grandjean est l’un des principaux professeurs du monde sur la toxicité, en particulier sur les lésions cérébrales dues à des produits chimiques », ajoute Ib Borup Pedersen : « Son avis est d’une grande importance car personne dans le monde de l’industrie au Danemark n’ose s’opposer à lui, car il est à la fois professeur au Danemark et aux Etats-Unis (à la Harvard School of Public Health), et et est largement reconnu pour son travail ».

 ’Nous voulons une interdiction sur le glyphosate’

« Lorsque le groupe d’experts de l’OMS a déclaré que le Roundup était probablement cancérogène pour les êtres humains, nous aurions dû, bien entendu, arrêter l’utilisation massive de l’herbicide Roundup au Danemark et l’importation des aliments issus de plantes qui ont été traitées avec de grandes quantités de Roundup », a écrit Maria Gjerding, qui est rapporteur de l’environnement pour ‘Unity’, dans un communiqué de presse [1].

Cependant, une interdiction totale n’est pas nécessairement la solution, dit Philippe Grandjean. « Nous sommes confrontés à un dilemme car si nous interdisons le Roundup, quelle est l’alternative ? Je comprends l’idée d’une interdiction, mais d’autres pesticides peuvent être pire », a-t-il déclaré.

Philippe Grandjean n’est pas sans ignorer que des interdictions totales de glyphosate sont déjà en place ou qu’elles ont été annoncées, notamment au Salvador, aux Bermudes et dernièrement au Sri Lanka, et l’interdiction est proposée dans d’autres pays, tandis qu’un certain nombre d’interdictions partielles ont également été imposées (voir [5] Fallout from WHO Classification of Glyphosate as Probable Carcinogen, SiS 67).

En outre, plus de 70% de la nourriture mondiale est actuellement produite par 1,5 milliard de petits paysans familiaux, et au moins 75% d’entre eux cultivent selon les principes agro écologiques sans utilisation d’intrants chimiques [6] ; par ailleurs, l’agriculture biologique durable et non-OGM est largement reconnue comme étant la solution pour garantir la sécurité alimentaire et faire face au changement climatique (voir par exemple [7, 8] Food Futures Now *Organic *Sustainable *Fossil Fuel Free, ISIS/TWN special report ; Agriculture beyond the Green Revolution : Shaping the Future We Want, SiS 64). Le Danemark devrait saisir cette occasion pour passer complètement à une nourriture non-OGM, qui est bénéfique pour la santé, et à une agriculture biologique, durable et respectueuse du réchauffement planétaire et des changements climatiques.

Références

membership sitemap support ISIS contact ISIS
© 1999-2015 The Institute of Science in Society

Traduction en français et inclusion de liens hypertextes donnant accès à des informations plus détaillées

Jacques Hallard, Ing. CNAM, consultant indépendant.

Relecture : Bernard DEGIOANNI, www.auteursdumidi.fr.

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIS OGM Pesticides Roundup Listed Carcinogen by Danish Authority {{}}French version.2

— -


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 368 / 322359

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Pesticides   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License