ISIAS

"Une alimentation de style méditerranéen diminue les taux du marqueur inflammatoire de la protéine C réactive" par l’EUFIC

Traduction et compléments de Jacques Hallard
samedi 17 décembre 2016 par EUFIC



ISIAS Alimentation Santé
Une alimentation de style méditerranéen diminue les taux du marqueur inflammatoire de la protéine C réactive
L’article original a été diffusé par EUFIC le sous la titre « A Mediterranean style diet decreases levels of the inflammatory marker C-reactive protein  » ; il est accessible sur le site suivant : http://www.eufic.org/jpage/fr/page/PRESS/fftid/a_mediterranean_style_diet_decreases_levels_of_the_inflammatory_marker/

Se mettre à un régime de style méditerranéen diminue les niveaux du marqueur inflammatoire appelé protéine C réactive, qui est liée au vieillissement, comme cela a été trouvé dans le cadre d’un programme financé par NU-AGE Union Européenne.

[Selon Wikipédia « La protéine C réactive (abrégée CRP, de l’anglais C-reactive protein) est une protéine de phase aiguë synthétisée principalement par le foie mais aussi par le tissu adipeux1. Elle joue un rôle important dans les réactions inflammatoires, et sert de marqueur biologique à celles-ci… » Article complet à lire sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prot%C3%A9ine_C_r%C3%A9active ].

Lors d’une récente conférence qui s’est tenue à Bruxelles, les chercheurs ont présenté que le régime de style méditerranéen, testé dans le cadre du projet NU-AGE a diminué de façon significative les niveaux de cette protéine C réactive qui est l’un des principaux marqueurs inflammatoires liés au processus de vieillissement.

[D’après Wikipédia, « Le régime méditerranéen, également appelé régime crétois ou diète méditerranéenne est une pratique alimentaire traditionnelle dans plusieurs pays situés autour de la mer Méditerranée, caractérisée par la consommation en abondance de fruits, légumes, légumineuses, céréales, herbes aromatiques et d’huile d’olive, une consommation modérée de produits laitiers, d’œufs et de vin, une consommation limitée de poisson et une consommation faible de viande1,2. Plusieurs études montrent que le régime méditerranéen permet :

Un autre effet positif de ce régime est que le taux de perte osseuse chez les personnes atteintes d’ostéoporose a été réduit. D’autres paramètres tels que la sensibilité à l’insuline, la santé cardiovasculaire, la santé digestive et la qualité de vie sont encore à analyser.

« Ceci est le premier projet qui va dans de telles profondeurs pour les effets du régime méditerranéen sur la santé des personnes âgées dans la population.

Nous utilisons des méthodes et techniques les plus puissantes et très avancées, y compris la métabolomique, la transcriptomique, la génomique et l’analyse du microbiote intestinal pour comprendre quel effet le régime alimentaire de style méditerranéen a sur la population de plus de 65 ans », a déclaré le Professeur Claudio Franceschi, coordinateur du projet et travaillant à l’Université de Bologne en Italie.

[Les techniques décrites ci-dessus peuvent être découvertes à partir de l’introduction des articles que Wikipédia leur a consacrés, et qui sont reproduites à la suite.

« La métabolomique est une science très récente qui étudie l’ensemble des métabolites (sucres, acides aminés, acides gras, etc.) présents dans une cellule, un organe, un organisme. C’est l’équivalent de la génomique pour l’ADN. Elle utilise la spectrométrie de masse et la résonance magnétique nucléaire… » Article complet sur le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tabolomique

« La transcriptomique est l’étude de l’ensemble des ARN messagers produits lors du processus de transcription d’un génome. Elle repose sur la quantification systématique de ces ARNm, ce qui permet d’avoir une indication relative du taux de transcription de différents gènes dans des conditions données. Plusieurs techniques permettent d’avoir accès à cette information, en particulier celle des puces à ADN, celle de la PCR quantitative ou encore celle du séquençage systématique d’ADN complémentaires… » Source de cet article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Transcriptomique

La génomique est une discipline de la biologie moderne. Elle étudie le fonctionnement d’un organisme, d’un organe, d’un cancer, etc.. à l’échelle du génome, au lieu de se limiter à l’échelle d’un seul gène. La génomique se divise en deux branches : La génomique structurale, qui se charge du séquençage du génome entier ; La génomique fonctionnelle, qui vise à déterminer la fonction et l’expression des gènes séquencés en caractérisant le transcriptome et le protéome. La génomique est l’équivalent de la métabolomique pour les métabolites… » Article complet sur le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nomique

Le microbiote intestinal humain, anciennement appelé flore intestinale humaine, est l’ensemble des micro-organismes (archées, bactéries, protistes, fungi et aussi virus) qui se trouvent dans le tractus digestif humain (c’est-à-dire le microbiome intestinal). Il ne s’agit pas uniquement de bactéries intestinales, mais celles de tout le système gastro-intestinal (estomac, selles). Ce microbiote constitue le plus grand réservoir du microbiote de l’organisme humain. Le nombre de cellules microbiennes était estimé, depuis un article parus dans l’American Journal of Clinical Nutrition en 19721, être 10 fois supérieur au nombre de cellules humaines2, soit cent mille milliards de micro-organismes (1014)3. En tenant compte d’un vaste corpus de données expérimentales récentes, des chercheurs israéliens estiment que le nombre total de bactéries hébergées par un « homme de référence » (un être humain âgé de 20 à 30 ans, pesant 70 kg et mesurant 1,70 m) est de 3,9.1014, avec une marge d’erreur de 25 %4. De plus, le nombre des gènes du microbiote, le metagénome, est au moins 150 fois plus important que celui du génome humain, 22 000 pour ce dernier contre 3,3 millions pour le premier décompte publié sur le microbiome intestinal. Tout au long du tractus digestif, il existe un gradient de concentration en bactéries. La densité maximale est atteinte dans notre côlon distal avec 1011 bactéries pour un gramme de contenu5,6. Le microbiote intestinal et son hôte humain sont un exemple de mutualisme, c’est-à-dire une coopération entre différentes sortes d’organismes impliquant un avantage pour chacun, à distinguer de la symbiose et du commensalisme. Le microbiote se montre même capable de réguler l’expression de certains gènes de l’hôte, ce qui pourrait évoquer des relations symbiotiques avancées7,8. Chez un individu en bonne santé, les activités métaboliques du microbiote intestinal humain en font un organe à part entière dans la physiologie humaine. Il est impliqué dans la maturation du système immunitaire de l’hôte et la maturation de son épithélium intestinal9. Il intervient dans de nombreuses voies métaboliques fondamentales comme la fermentation des sucres et des protéines ainsi que le métabolisme des acides biliaires et des xénobiotiques10. De plus, du point de vue nutritionnel, il permet aux systèmes digestifs de fermenter les fibres alimentaires et de synthétiser les vitamines dites essentielles11,12. En cas de dysbiose (en), c’est‐à‐dire un changement dans la composition ou la stabilité des populations bactériennes de l’intestin, le microbiote peut être associé à des désordres métaboliques tel que le diabète de type 2, l’obésité ou bien les maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, certaines composantes du microbiote ont été associées aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin telles que la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique13,14,15, mais aussi au développement d’allergies16 et au cancer colorectal17… » Article complet sur le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Microbiote_intestinal_humain ].

Un nouveau régime alimentaire de style méditerranéen, préparé personnellement sur mesure, a été donné à des patients volontaires pour évaluer si ce régime peut ralentir le processus de vieillissement. Le projet a été mené dans cinq pays européens : la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne et le Royaume-Uni et il a impliqué 1.296 participants.

Il existe des différences entre les hommes et les femmes, ainsi que parmi les participants venant des différents pays. Les bénévoles des cinq pays diffèrent quant à la génétique, à la composition corporelle, à la conformité à l’étude, à la réponse à l’alimentation, aux mesures sanguines, à une positivité vis-à-vis du cytomégalovirus et à des paramètres inflammatoires.

Les chercheurs du programme NU-AGE ont également examiné les facteurs socio-économiques des choix alimentaires et de l’information sur la santé, ainsi que les obstacles les plus importants pour l’amélioration de la qualité d’un régime alimentaire.

Comme avec des marqueurs biologiques, des différences nationales considérables ont été observées lorsque l’on compare plusieurs aspects, par exemple sur la connaissance globale des questions de nutrition. En France et au Royaume-Uni, plus de 70% des participants ont exprimé qu’ils avaient une connaissance élevée de la nutrition, tandis qu’en Pologne, seulement 31% pensent ainsi.

En outre, lorsque les personnes âgées achètent des produits alimentaires, il existe des différences entre les pays dans les attitudes à l’égard de l’information nutritionnelle sur les étiquettes des produits alimentaires (ce qui est important pour une personne de Pologne, peut ne pas être aussi important pour une personne d’Italie).

Par ailleurs, les participants des différents pays comprennent et accordent différemment leur confiance aux allégations nutritionnelles.

Les participants des Pays-Bas et du Royaume-Uni semblent comprendre les allégations nutritionnelles mieux que les participants de France, suivis par ceux de la Pologne et de l’Italie.

En termes de confiance, plus de 40% des participants italiens pensent que les allégations nutritionnelles sur les produits alimentaires sont fiables, alors que seulement 20% des participants britanniques avaient la même opinion (sur la fiabilité de ces allégations). Étonnamment, selon les experts, aucune différence n’a été observée entre les sexes dans la connaissance de la nutrition entre les hommes et les femmes.

« La conférence sur le programme NU-AGE a été un grand succès et nous a permis de partager les résultats les plus récents du projet, ainsi que de décider des prochaines étapes et des travaux futurs », a conclu le Professeur Claudio Franceschi.

Notes de l’éditeur : Pour des questions, s’il vous plaît contacter : Aurelia Santoro - Université de Bologne aurelia.santoro@unibo.it

À propos du projet :
Les webinaires de la conférence finale peuvent être trouvés en ligne en tapant here.

[Webinaire est, d’après Wikipédia, « un mot-valise associant les mots Web et séminaire, créé pour désigner toutes les formes de réunions interactives de type séminaire faite via Internet généralement dans un but de travail collaboratif ou d’enseignement à distance. C’est une des composantes du Web 2.0 et éventuellement une forme de conférence en ligne (à la différence que le Webinaire est toujours interactif). Il peut se faire dans le cadre d’évènements politiques, militaires, commerciaux… L’accès en est payant ou gratuit, libre ou filtré. Il associe généralement des outils permettant l’interaction distante et le partage entre le conférencier et ceux qui l’écoutent et veulent l’interroger comme les outils de : visioconférence, diaporama, carte heuristique, messagerie instantanée ; wiki ou autres formes de plateformes collaboratives ou de partage de données. Certains dispositifs de webinaire permettent de faire une captation de la session pour permettre une consultation ultérieure sur un site web, un flux de podcast (ou baladodiffusion).Les ’auditeurs’ distants peuvent poser leurs questions, écouter le formateur, commenter sa présentation presque comme s’ils étaient sur place. Si les auditeurs sont très nombreux ou interviennent en plusieurs langues, des assistants peuvent synthétiser, traduire et grouper les questions par thèmes avant de les présenter aux ’conférenciers’ ». Pour en savoir plus sur les ‘Webinaires’ se reporter à la totalité de l’article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Webinaire ].

NU-AGE, a five-year research project involving academics from European research institutions, members of the large industries and small medium enterprises aimed to better understand the nutritional needs for an improved quality of life in the over 65-year old members of EU. NU-AGE has received funding from the European Commission (Grant agreement no. 266486). For more information on NU-AGE please visit the project’s website : www.nu-age.eu

Lire la liste des partenaires sur le site suivant : http://www.eufic.org/jpage/fr/page/PRESS/fftid/a_mediterranean_style_diet_decreases_levels_of_the_inflammatory_marker/

À PROPOS DE L’EUFIC Le Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentation (EUFIC)

Le Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s’appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.
En savoir plus

Afficher l’image d’origine

Retour au début de l’article traduit

Traduction, compléments entre […]et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 15/12/2016

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Alimentation Santé A Mediterranean style diet decreases levels of the inflammatory marker C-reactive protein French version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti.

---

Haut du formulaire

Bas du formulaire


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 77 / 297903

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Alimentation   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License