ISIAS

"Le bypass gastrique contrôle mieux le diabète à long terme que d’autres méthodes" par Laura Beil

Traduction et compléments de Jacques Hallard
samedi 25 mars 2017 par Beil Laura



ISIAS Santé
Le bypass gastrique contrôle mieux le diabète à long terme que d’autres méthodes
Il est vérifié que la chirurgie bariatrique est plus efficace que d’autres mesures destinées à perdre du poids
L’article d’origine de Laura Beil a été publié le 15 février 2017 par Science News sous le titre « Gastric bypass controls diabetes long term better than other methods  » : il est accessible sur le site suivant https://www.sciencenews.org/article/gastric-bypass-controls-diabetes-long-term-better-other-methods

Ajour d’une annexe sur « la chirurgie de l’obésité : le pontage gastrique »

[D’après Wikipédia « Un bypass gastrique (également orthographié by-pass gastrique), ou court-circuit gastrique, est une opération chirurgicale consistant à réduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit alimentaire. Il s’agit d’un type de chirurgie bariatrique destinée à traiter certains cas d’obésité importante… » Article complet sur https://fr.wikipedia.org/wiki/By-pass_gastrique ].

[Selon Wikipédia, « La chirurgie bariatrique est un type de chirurgie consistant à restreindre l’absorption des aliments, diminuant, de fait, l’apport calorique journalier : elle apporte un remède chirurgical à l’obésité1… » Article complet sur le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chirurgie_bariatrique ].

CHIRURGIE DE L’ESTOMAC La chirurgie de pontage gastrique réduit la taille de l’estomac et raccourcit le chemin digestif pour la nourriture. Bien qu’effectuée pour la perte de poids, la procédure peut également apporter à long terme une rémission du diabète.
E. Otwell.

[Voir en annexe : Chirurgie de l’obésité : le pontage gastrique ou bypass gastrique].

Les personnes qui subissent une chirurgie de pontage gastrique sont plus susceptibles de subir une rémission de leur diabète que les patients qui reçoivent un manchon gastrique ou une gestion intensive de l’alimentation et de l’exercice physique, selon une nouvelle étude. La chirurgie de dérivation avait déjà montré de meilleurs résultats pour le diabète que les autres méthodes de perte de poids à court terme, mais une nouvelle recherche a suivi les patients pendant cinq ans.

« Nous savions que la chirurgie avait un effet puissant sur le diabète », explique Philip Schauer, du Bariatric & Metabolic Institute à la Cleveland Clinic. « Ce que cette étude dit est que l’effet de la chirurgie est durable Les résultats ont été publiés en ligne le 15 février 2017dans la revue médicale ‘New England Journal of Medicine’.

L’étude a suivi 134 personnes atteintes de diabète de type 2 pendant cinq ans dans une comparaison tête-à-tête des méthodes de perte de poids. À la fin de cette période, deux des 38 patients qui ne suivaient que des régimes alimentaires et des exercices intensifs n’avaient plus besoin d’insuline pour gérer leurs taux de sucre dans le sang. A titre de comparaison, 11 des 47 patients qui avaient reçu un manchon gastrique, qui réduit la taille de l’estomac, d’une part, et 14 des 49 patients qui avaient subi un pontage gastrique, une procédure qui rend l’estomac plus petit et raccourcit le temps de digestion -, d’autre part, n’ont n’a plus besoin de recevoir de l’insuline pour se soigner. En général, les patients qui avaient été classés comme diabétiques pendant moins de huit ans, étaient plus susceptibles d’être guéri, dit Schauer.

Même les patients chirurgicaux qui avaient encore besoin de prendre de l’insuline avaient une perte de poids plus importante et une glycémie médiane plus faible que d’autres cas suivis dans l’étude. Cette étude est également l’une des rares à montrer que la chirurgie bariatrique pourrait aider ceux qui ont seulement une obésité légère, définie comme un indice de masse corporelle compris entre 27 et 34. Comment la chirurgie bariatrique peut améliorer le diabète ? Cela est encore inconnu, mais les scientifiques ont souligné les effets sur le métabolisme du corps (SN : 8/24/13, p. 14) et les microbes intestinaux (SN : 9/5/15, p. 16).

Contrôle du diabète

Sur plus de cinq ans, les patients ayant reçu un pontage gastrique, ont montré un meilleur contrôle des niveaux de sucre dans le sang que les patients qui ont utilisé un manchon gastrique ou une gestion médicale, tels qu’une alimentation suivie de façon intensive et des plans d’exercice physiques précis.

D’après P.R. Schauer et al / New England Journal of Medicine.

La même équipe de recherche avait publié des résultats similaires au bout d’un, puis de trois ans après la chirurgie, mais peu d’études ont porté sur une durée plus longue plus loin, dit Kristoffel Dumon, un chirurgien bariatrique travaillant au système de santé de l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie aux Etats-Unis. « La critique de la recherche bariatrique avait été qu’il n’y avait pas de bons résultats à long terme. Avec la chirurgie visant une perte de poids, vous voyez souvent des résultats initiaux rapides, mais vous voulez voir cela au bout d’une durée de cinq ans.

[Voir l’article « Bariatric Surgery versus Intensive Medical Therapy for Diabetes — 5-Year Outcomes ». Philip R. Schauer, M.D., Deepak L. Bhatt, M.D., M.P.H., John P. Kirwan, Ph.D., Kathy Wolski, M.P.H., Ali Aminian, M.D., Stacy A. Brethauer, M.D., Sankar D. Navaneethan, M.D., M.P.H., Rishi P. Singh, M.D., Claire E. Pothier, M.P.H., Steven E. Nissen, M.D., and Sangeeta R. Kashyap, M.D., for the STAMPEDE Investigators* - N Engl J Med 2017 ; 376:641-651 February 16, 2017 DOI : 10.1056/NEJMoa1600869 – Site : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1600869 ].

Kristoffel Dumon note également que les patients qui n’avaient reçu qu’une thérapie médicale intensive n’avaient pas signalé une amélioration de leur qualité de vie et, par ailleurs, leur bien-être émotionnel s’était aggravé.

Les personnes suivies dans le groupe chirurgical ont rapporté des améliorations dans la qualité de vie, mais pas dans le bien-être émotionnel, une conclusion qui d’après Philip Schauer, a plus à faire avec la gestion du stress et d’autres caractéristiques qui ne seraient pas nécessairement affectées par la chirurgie.

Philip Schauer espère avoir, à l’avenir, des données de recherches conduites sur une période plus longue. Son équipe combinera ses résultats avec ceux obtenus à partir d’une recherche similaire réalisée dans trois autres sites américains dans le but de suivre les patients pendant une période fixée à 10 ans.

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Citation

P.R. Schauer et al. Bariatric surgery versus intensive medical therapy for diabetes — 5-Year outcomes. The New England Journal of Medicine. Published online February 15, 2017. doi : 10.1056/NEJMoa1600869.

Further Reading Lectures complémentaires

T.H. Saey. Gastric bypass surgery changes gut microbes. Science News. Vol. 188, September 5, 2015, p. 16.

N. Seppa. Weight-loss surgery linked to better survival. Science News. Vol. 187, February 7, 2015, p. 11.

M. Rosen. Gastric bypass surgery causes sugar-burning gut growth in rats. Science News. Vol. 184, August 24, 2013, p. 14.

N. Seppa. Bypass’s big boon. Science News. Vol. 180, September 10, 2011, p. 26.

Get Science News headlines by e-mail.

Retour au début de l’article traduit


Annexe

Chirurgie de l’obésité : le pontage gastrique ou bypass gastrique - Publié le 8 novembre 2012 – Document Objectif Poids d’Équilibre - Maigrir zen pour retrouver santé, forme et vitalité

Le pontage gastrique ou bypass gastrique de l’anglais gastric bypass, est une forme de chirurgie de l’obésité basée sur le court-circuitage d’une partie de l’estomac et de l’intestin.

Très différente de la gastroplastie, le pontage gastrique combine deux mécanismes : la restriction et la malabsorption. Le volume de l’estomac est réduit à une petite poche supérieure (la partie inférieure de l’estomac, nettement plus grande, est rendue inutile), reliée directement à l’intestin grêle. Le duodénum et une partie plus ou moins importante de l’intestin grêle sont aussi exclus du circuit alimentaire. Résultat : les aliments ne peuvent être consommés qu’en quantité limitée et ne passent que peu de temps dans ce qui reste de l’estomac et de l’intestin, ce qui empêche l’absorption de tous les nutriments (et calories) qu’ils renferment. Cette technique permet donc un amaigrissement plus certain et plus rapide que l’anneau gastrique.

Le principal avantage du bypass gastrique est que le patient ne doit pas continuellement surveiller le contenu de son assiette. Même sans alimentation diététique, il perdra du poids. Alors que l’anneau gastrique doit être ajusté et serré dans les semaines qui suivent l’opération, le bypass gastrique n’impose aucune contrainte post-opératoire de ce type. Pratiquée de longue date aux États-Unis à « ventre ouvert », c’est l’intervention de référence outre-Atlantique. En outre, depuis l’introduction plus récente de techniques chirurgicales mini-invasives utilisant la cœlioscopie (laparoscopie), le pontage gastrique est devenu plus sûr, moins onéreux et du coup, plus populaire en Europe également.

Le bypass gastrique comporte malgré tout certains inconvénients majeurs. Cette technique bouleverse la physiologie de la digestion et provoque inéluctablement de nombreuses carences nécessitant la prise de compléments alimentaires à vie. Ces apports artificiels ne suffisent pas toujours à écarter certains problèmes comme la déminéralisation osseuse, par exemple.

Par ailleurs, le pontage gastrique est mutilant, puisqu’il exclut une grande partie de l’estomac, le duodénum et une partie de l’intestin grêle, mais aussi non ajustable en cas d’inconfort et difficilement réversible (contrairement à l’anneau gastrique). C’est pourquoi cette technique chirurgicale est en principe réservée aux obésités très sévères et/ou en cas de déviances graves et incorrigibles du comportement alimentaire.

Qu’est-ce la chirurgie bariatrique et à qui s’adresse-t-elle ?

Obtenir un amaigrissement en réduisant la capacité du système digestif et l’absorption quotidienne de calories, voilà l’objectif de la chirurgie bariatrique. Cette forme de chirurgie qui s’adresse aux personnes souffrant ...

Chirurgie de l’obésité : anneau gastrique et gastroplastie

La gastroplastie est une technique chirurgicale contre l’obésité basée sur le principe du sablier : un « anneau gastrique » enserre l’estomac, créant un passage étroit entre deux poches. La sensation de satiété ...

Comment se passe une gastroplastie ?

 Un anneau gastrique est placé grâce à une technique chirurgicale mini invasive, la cœlioscopie, et sous anesthésie générale. Avant de passer en salle d’opération, le patient doit consulter un ...

Anneau gastrique : quelle perte de poids attendre ?

 Après une gastroplastie, la perte de poids est rapide : entre 0,5 et 1 kg par semaine. L’amaigrissement important obtenu est définitif, mais une opération de chirurgie esthétique est souvent ...

Chirurgie anti-obésité : une nouvelle procédure simple pour « aspirer » les calories

Un petit implant combiné à un dispositif médical portatif permettrait aux personnes obèses de perdre près de la moitié de leur poids excédentaire en douze mois sans régimes ni restrictions ...

La plastie abdominale circulaire

Lors de cette opération de chirurgie réparatrice exceptionnelle, la plastie abdominale est complétée par un remodelage sur la face postérieure. L’objectif est de retirer la bouée de peau et de ...

Le mini lifting du ventre

Cette intervention de chirurgie esthétique relativement banale est également appelée minilift abdominal ou dermolipectomie abdominale sans reposition ombilicale. Elle a pour but de retirer la graisse et la peau superflues ...

Ce contenu a été publié dans Chirurgie par Ronds-Rondes.com, et marqué avec bypass gastrique, chirurgie bariatrique, chirurgie de l’obésité, gastric bypass, pontage gastrique. Mettez-le en favori avec son permalien.

Source : https://ronds-rondes.com/chirurgie-de-lobesite-le-pontage-gastrique/

Retour au début de l’article traduit

Traduction, compléments entre […], ajour d’une annexe sur « la chirurgie de l’obésité : le pontage gastrique » et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 20/03/2017

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Santé Gastric bypass controls diabetes long term better than other methods french version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti/

---


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 521 / 327420

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Santé   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License