ISIAS

"Négligés, les océans offrent des possibilités de solutions aux dérèglements climatiques" par Paul Holthus

Traduction et compléments de Jacques Hallard
jeudi 28 décembre 2017 par Holthus Paul

ISIAS Océans
Négligés, les océans offrent des possibilités de solutions aux dérèglements climatiques
L’océan a un énorme potentiel pour aider à produire de l’énergie à faible teneur en carbone (notamment l’éolien offshore) et à séquestrer les émissions de carbone atmosphérique
Ajout d’annexes traitant des technologies d’émissions négatives (TEN), de l’énergie marémotrice et de l’énergie des vagues ou houlomotrice
Article original de Paul Holthus, President and CEO of World Ocean Counci (photo) publié le jeudi 30 novembre 2017 par Eco-Business Home Opinion Carbon & Climate sous le titre « Oceans overlooked as source of climate change solutions  » ; il est accessible sur le site suivant : http://www.eco-business.com/opinion/oceans-overlooked-as-source-of-climate-change-solutions/

Photo – Vue du lever du soleil sur une plage au Royaume-Uni. L’océan pourrait potentiellement fournir 20.000 térawattheures d’électricité par an, soit plus que la totalité de la capacité de production mondiale actuelle. Image : Kris Williams>,CC BY-NC-ND 2.0.

Avec les événements météorologiques extrêmes et dévastateurs dans le sud des États-Unis, les Caraïbes et ailleurs au cours de cette année 2017, il est de plus en plus vital de fournir un soutien humanitaire aux communautés affectées et de réparer les dégâts, sans perdre de vue les solutions innovantes qu’il faut mettre en œuvre pour réduire les émissions de CO2, qui présentent des risques à long terme de telles crises.

Les innovations en matière d’énergie solaire et de stockage d’énergie avancent régulièrement et constitueront une partie importante de notre boîte à outils. Cependant, dans le débat sur les changements climatiques, on a accordé trop peu d’attention à ce qui se passe dans les mers et dans les océans et à la technologie qui y est employée.

Carbon & Climate- Carbone et climat.- Autre article (en anglais) : Scientists : 2016 likely to be hottest year on record despite looming La Niña – D’après les scientifiques, l’année 2016 sera probablement l’année la plus chaude jamais enregistrée, malgré la menace de La Niña. Photo : Storm clouds over mountains in India. La Nina is a welcome respite to countries like India which experienced the worst drought due to El Nino. Image : Shutterstock - Nuages d’orage sur les montagnes en Inde. La Nina est un répit bienvenu pour les pays comme l’Inde qui ont connu la pire sécheresse due à El Nino.

[Voir La Niña (météorologie) — Wikipédia ]. Le phénomène connu sous le nom d’El Niño, qui s’est conjugué au réchauffement causé par les êtres humains pour augmenter la température mondiale en 2015/2016 ; il a provoqué un climat chaotique dans le monde entier et il est officiellement en voie de disparition. Mais El Niño prend rapidement sa place face à son homologue plus frais, La Niña. [Voir El Niño — Wikipédia, ainsi que VIDEO : Le phénomène El Nino et Phénomène El Niño : définition, conséquences sur le climat, la Niña .]

Les océans, qui couvrent 71% de la planète, constituent un écosystème planétaire qui est interconnectés étroitement liés au système climatique de notre planète. Par exemple, le phytoplancton océanique produit plus de 50% de notre oxygène, et l’océan absorbe plus de 25% du CO2 anthropique et 90% de la chaleur excédentaire émise annuellement dans l’atmosphère.

Nous pouvons et devons regarder au-delà de notre horizon actuel pour voir l’océan comme une source de solutions aux défis du changement climatique auxquels notre planète est confrontée. En particulier, l’océan a un énorme potentiel d’aide en produisant de l’énergie à faible teneur en carbone et en séquestrant du carbone atmosphérique.

L’éolien offshore se révèle être la source d’énergie permettant de modifier l’empreinte carbone de l’électricité à une grande échelle et dans le temps. Les vents de l’océan soufflent plus fort, de façon régulière et ils sont plus stables que les vents terrestres, ce qui augmente le potentiel de production d’électricité. À l’échelle mondiale, le secteur de l’énergie éolienne offshore comptait près de 13 gigawatts sur 111 projets en exploitation à la fin de 2016. Les prévisions pour 2017 indiquent que les nouvelles capacités mondiales devraient être supérieures au record de quatre gigawatts d’éoliennes offshore installées en 2015.

L’industrie éolienne offshore européenne a plus de 20 ans et elle est passée de moins de trois gigawatts en 2010, à une base installée cumulée de plus de 11,7 gigawatts en 2016, et de nouveaux marchés aux États-Unis et en Asie sont en plein essor.

L’Union européenne (UE) a pour objectif d’atteindre 40 gigawatts d’énergie éolienne offshore d’ici 2020 et 150 gigawatts d’ici 2030. Investir dans ce qu’il faut pour faire progresser rapidement et à grande échelle les installations d’éoliennes offshore est clairement une priorité mondiale.

Pendant ce temps, sous la surface des eaux, les vagues océaniques, les courants, les marées et les gradients de température à travers le monde pourraient fournir 20.000 térawattheures d’électricité par an - soit plus que la totalité de la capacité de production mondiale actuelle.

De nombreux appareils sont en cours de test, mais les défis techniques de la technologie pour survivre pendant de longues périodes dans un environnement marin difficile présentent des défis. L’énergie marémotrice et houlomotrice est celle qui apportera la contribution la plus significative à court et à moyen terme. Une partie du plus grand potentiel et besoin en énergie océanique se trouve dans le Nord-Est de l’Atlantique, l’Europe accueillant la plupart des promoteurs mondiaux (52% pour les marées et 60% des promoteurs d’énergie houlomotrice). L’énergie des océans constitue un volet important de la production à long terme, d’une énergie à faible émission de carbone, mais il reste beaucoup à faire pour amener ces sources potentielles dans la filière énergétique.

[Voir en annexes 2 et 3 des articles détaillés traitant de l’énergie marémotrice et de l’énergie des vagues ou houlomotrice ].


Pendant tout ce temps, les niveaux de CO2 ont continué à augmenter. L’Accord de Paris exige des technologies d’émission négative (TEN) pour extraire le CO2 de l’atmosphère vers un stockage sûr et respectueux de l’environnement, afin de respecter les limites de sécurité planétaire.

[Voir en annexe 1 quelques accès à des articles traitant des technologies d’émissions négatives (TEN)].


Bien qu’il y ait beaucoup d’attention accordée aux TEN terrestres potentiels, la preuve que l’océan est l’acteur dominant dans le cycle et le stockage du carbone dans le monde signifie que les TEN océaniques doivent être sérieusement prises en compte pour la grande masse tridimensionnelle de l’océan global : une formidable opportunité pour capturer le CO2 au service de l’atténuation des effets négatifs du carbone, et cela est de plus en plus urgent pour l’humanité.

L’océan et ses écosystèmes captent déjà près du quart du CO2 produit par les êtres humains. Une partie de ce carbone est captée par les organismes par le phénomène de la photosynthèse et elle se trouve stockée plus tard dans les sédiments. Déterminer comment maintenir et améliorer la capacité de l’océan à absorber convenablement le carbone de l’atmosphère est l’un des défis scientifiques et politiques les plus urgents liés au changement climatique.

Près du rivage, des forêts de mangrove saines, des marais littoraux et des prairies sous-marines peuvent jouer un rôle important dans la séquestration du CO2 atmosphérique en tant que « carbone bleu ». Ces écosystèmes constituent également un habitat essentiel pour assurer la résilience côtière face aux événements extrêmes, créant ainsi une importante opportunité pouvant se traduire par « gagnant-gagnant ».

Asia Pacific’s sustainable business community Eco-Business.com - Asia Pacific’s Sustainable Business Community - © Eco-Business 2009—2017

Résultat de recherche d’images pour ’eco-business.com’

Complément / Écosystème d’affaires

« La notion d’écosystème d’affaire (Business Ecosystem en anglais) est un concept issu de l’analyse stratégique des entreprises. En reprenant l’idée d’écosystème écologique défini par Tansley en 1935 comme « un système d’interactions entre les populations de différentes espèces vivant dans un même site, et entre ces populations et le milieu physique », James F. Moore (en) va envisager au milieu des années 1990 cette notion. Les écosystèmes d’affaires permettent de comprendre la multiplicité des liens plus ou moins directs que va tisser une entreprise avec une multitude de partenaires, formant ce que l’on nomme une communauté de destin stratégique ». Article complet sur ce site : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cosyst%C3%A8me_d%27affaires

Annexe 1

Quelques accès à des articles traitant des technologies d’émissions négatives (TEN)].

Les technologies d’émissions négatives : possibilités et limites - Paul ... adrastia.org/technologies-emissions-negatives-racicot/

Mise au point sur les performances des ’technologies d’émissions négatives’ par Paul Racicot.

« Technologies à émissions négatives » de CO2 : rêve ou début de ... r-petrole-mr-carbone.com/technologies-emissions-negatives-de-co2-un-reve-ou-le-d...

27 oct. 2017 - Vous ne connaissez pas encore les « technologies à émissions négatives » de CO2, les NETs ? Selon différents scénarios, c’est ce qui est nécessaire, en plus d’une réduction de la consommation d’énergies fossiles, pour limiter le réchauffement planétaire à +2°c depuis la période préindustrielle...

Climat : les ’émissions négatives’, le ’pari technologique’ de l’objectif ... https://www.sortirdupetrole.com/.........

13 nov. 2015 - Atteindre l’objectif d’un réchauffement global limité à +2°C nécessite non seulement de fortes baisses des émissions de gaz à effet de serre issues des activités humaine mais aussi, selon le Programme des Nations-Unies pour l’environnement, un développement des « technologies à émissions négatives ...

[PDF] Les émissions négatives dans la transition écologique - CO2-Dissolved co2-dissolved.brgm.fr/sites/default/files/.../article_ademe_laude_et_royer_vf.pdf

L’objectif de cet article est double : d’une part réaliser une revue de la littérature sur le bilan carbone des procédés BECCS (Bioenergy & CCS), d’autre part proposer une innovation technologique qui permettrait d’améliorer leur bilan carbone, à savoir la technologie CO2-DISSOLVED.

La première usine a émission négative ouvre en Islande : transformer ... www.atlantico.fr/.../premiere-usine......

22 oct. 2017 - La première usine a émission négative ouvre en Islande : transformer du CO2 en pierre, utopie ou avenir ? Une première usine ’à émission négative’ a été installée en Islande, mais de nombreux obstacles restent à franchir afin de déployer cette technologie de stockage du CO2 à grande échelle.

Climat : les « technologies à émissions négatives », nouveau mirage ... https://www.ensemble-fdg.org/.../cl......

30 janv. 2016 - Or, entre le 4e et le 5e rapport du GIEC, les équipes de recherche qui élaborent ces scénarios ont pour la plupart décidé d’y ajouter une nouveauté : les « technologies à émissions négatives » (TEN), autrement dit des systèmes capables de retirer du CO2de l’atmosphère. Sur le papier, cela permettrait de ...

La première centrale à « émissions négatives » au monde transforme ... https://www.infohightech.com/la-pre......

17 oct. 2017 - La première centrale à « émissions négatives » au monde transforme le CO2 en pierre. Publié le 17 ... La technologie permet de collecter le CO2 de l’air ambiant dans un filtre breveté avant d’être purifié puis vendu aux entreprises ayant besoin de gaz dans un contexte commercial. La première usine ...

[PDF] La première usine a émission négative ouvre en ... - ON5 Company www.on5company.fr/sites/default/fil...

La première usine a émission négative ouvre en. Islande : transformer du CO2 en pierre, utopie ou avenir ? Une première usine ’à émission négative’ a été installée en Islande, mais de nombreux obstacles restent à franchir afin de déployer cette technologie de stockage du CO2 à grande échelle....

Les émissions négatives au secours du climat - ID4D ideas4development.org/les-emissions-negatives-au-secours-du-climat/

6 sept. 2016 - L’objectif de zéro émission nette inscrit à l’article 4 de l’accord de Paris ouvre un nouveau champ d’action : la production d’émissions négatives. ... Ce qui revient en quelque sorte à produire des “émissions négatives”. À lire aussi sur iD4D : « Une ...


Annexe 2

Energie marémotrice

Selon Wikipédia : L’énergie marémotrice est issue des mouvements de l’eau créés par les marées et causés par l’effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil. Elle est utilisée soit sous forme d’énergie potentielle - l’élévation du niveau de la mer, soit sous forme d’énergie cinétique - les courants de marée1 .

L’exploitation de l’énergie marémotrice est ancienne. Les premiers moulins à marée dateraient de l’Antiquité sur la rivière Fleet dans la Londres romaine2. Ils apparaissent à travers l’Europe au Moyen-Age comme ceux sur l’Adour, construits au XIIe siècle. La première usine marémotrice produisant de l’électricité par la force des marées est l’usine marémotrice de la Rance, dans le nord-ouest de la Bretagne, mise en service en 1966.

Photo - Barrage de la Rance en France

Photo - Usine marémotrice Annapolis Royal, Nouvelle-Écosse, Canada

Source de l’article complet : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_mar%C3%A9motrice

Accès à d’autres articles traitant de l’énergie des vagues ou houlomotrice

Energie marémotrice : définition, fonctionnement, schéma et chiffres https://www.connaissancedesenergies...

19 mars 2015 - L’énergie marémotrice consiste à exploiter l’énergie issue des marées dans des zones littorales de fort marnage (différence de hauteur d’eau entre la marée haute et la marée basse se succédant). Découvrez comment elle fonctionne et les centrales existantes comme la Rance en France.

L’énergie marémotrice https://www.planete-energies.com/fr...

L’énergie marémotrice présente un potentiel important, actuellement très peu exploité dans le monde. Découvrez ses avantages et inconvénients.

Découvrir et comprendre https://www.edf.fr › ... › Nos énergies › Energies Renouvelables › Hydraulique

Le barrage et l’usine marémotrice de la Rance sont situés à l’embouchure de l’estuaire de la Rance sur la commune de la Richardais (Entre Dinard et Saint-Malo / Ille-et-Vilaine / Région Bretagne). Ce site industriel a pour objectif de produire de l’hydroélectricité, une énergie 100 % renouvelable, en utilisant la force de la ...

Le fonctionnement d’une usine marémotrice : la Rance https://www.edf.fr › ... › Espaces dédiés › Jeunes & Enseignants › Tout sur l’énergie

Le fonctionnement d’une usine marémotrice : la Rance. L’usine marémotrice produit à partir de la marée de l’électricité à l’échelle industrielle. Son principe de fonctionnement repose sur l’utilisation du dénivelé créé par l’amplitude des marées pour remplir son réservoir et produire de l’électricité.

Energie des marées : zoom sur l’usine marémotrice d’EDF https://www.edf.fr › ... › Nos énergies › Energies Renouvelables › Energies marines

L’énergie marémotrice utilise le différentiel de niveau entre les marées. En précurseur, EDF a valorisé dès 1966 cette énergie, grâce à son usine construite à l’embouchure de La Rance, en Bretagne.

L’énergie marémotrice : une filière mature mais peu exploitable - Les ... https://www.actu-environnement.com/...

24 mai 2010 - L’énergie marémotrice utilise les variations du niveau de la mer : le flux et le reflux de la marée est utilisé pour alternativement remplir ou vider un bassin de retenue. Des turbines, incorporées dans le barrage, sont ainsi actionnées. L’utilisation de l’énergie marémotrice fonctionne selon les mêmes ...

Energie marine : usine marémotrice de la Rance - YouTube  1:24

https://www.youtube.com/watch?v=jNXiwcZYMpU

24 juil. 2014 - Ajouté par EDF - Découvrez en vidéo l’usine marémotrice de la Rance, première centrale au monde à produire de l’électricité ...

Énergie marémotrice - l’Encyclopédie Canadienne www.encyclopediecanadienne.ca/fr/ar...

23 mars 2015 - L’un des moyens les plus simples d’exploiter l’énergie marémotrice est de faire appel au vieux principe du moulin à marée : isoler un estuaire ou un bassin de marée de la mer à l’aide d’une structure formée d’une centrale électrique, d’un système de vannes et d’une digue résistante. Ce dernier est ...

L’énergie marémotrice - TPE : Les énergies de la mer [ 1°S2 ND Sigis ] tpe.energiesdelamer.free.fr/maremotrice.html

La grande qualité de l’énergie marémotrice par rapport à toutes les énergies dites renouvelables, est la connaissance parfaite de sa disponibilité sans aléas hors l’indisponibilité technique de certaines de ses machines. En effet, l’énergie marémotrice dépend d’une part, des positions relatives de la Terre, de la Lune et du ...


Annexe 3

Energie houlomotrice ou énergie des vagues

D’après Wikipédia, « L’énergie des vagues, ou énergie houlomotrice, est une énergie marine utilisant l’énergie contenue dans le mouvement de la houle, soit les oscillations de la surface de l’eau. Cette énergie ne doit pas être confondue avec l’énergie marémotrice, laquelle utilise l’énergie des marées1. La faisabilité de son exploitation a été étudiée, en particulier au Portugal, au Royaume-Uni et en Australie… »

Article complet sur ce site : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_des_vagues

Voir aussi d’autres accès à des articles sur l’énergie des vagues ou houlomotrice

Énergie houlomotrice : production électricité avec la houle des vagues https://www.connaissancedesenergies......

27 sept. 2012 - L’énergie houlomotrice ou énergie des vagues désigne la production d’énergie électrique à partir de la houle, c’est-à-dire à partir de vagues successives nées de l’effet du vent à la surface de la mer et parfois propagées sur de très longues distances. Il existe différents dispositifs pour exploiter cette ...

Comprendre l’énergie houlomotrice - Direct Energie https://www.direct-energie.com › ... › Comprendre le marché de l’énergie

8 nov. 2017 - L’énergie houlomotrice est une source d’énergie alternative qui participe au mix énergétique du pays. Venez découvrir le fonctionnement de cette énergie.

L’énergie houlomotrice : récupérer l’énergie des vagues - M ta Terre www.mtaterre.fr/...energies.../lene...

Comment se forment les vagues ? C’est le vent qui est à l’origine de la formation des vagues. Le vent, en frappant la surface de l’océan, propage une onde mécanique, plus ou moins marquée en fonction de sa force : la vague est créée. Comment récupère-t-on l’énergie des vagues ? Il existe 4 technologies pour récupérer ...

Images correspondant à énergie houlomotrice

Énergie houlomotrice : des vagues d’électricité : Geo.fr https://www.geo.fr/photos/.../energ...

L’énergie houlomotrice transforme le mouvement des vagues en électricité. Les technologies pour capter cette énergie renouvelable et prometteuse sont encore...

La première centrale à vagues productrice d’énergie se trouve en ... https://www.consoglobe.com › Energies

22 juil. 2015 - Energie houlomotrice – Au large de Perth, une start-up australienne a mis en place la toute première centrale à vagues reliée à un réseau électrique. C’est la première fois dans le monde que plusieurs unités d’une même centrale fonctionnent en même temps et alimentent un réseau.

Energie houlomotrice : utilisation du mouvement perpétuel des ... https://www.planete-energies.com/........

Différentes techniques de récupération de l’énergie des vagues (appelée aussi énergie houlomotrice) ont été imaginées. Quelles sont-elles ? Décryptage.

L’énergie houlomotrice - TPE : Les énergies de la mer [ 1°S2 ND Sigis ] tpe.energiesdelamer.free.fr/houlomotrice.html

Définition. L’énergie houlomotrice (énergie de la houle) est une source d’énergie d’origine cinétique et potentielle liée au déplacement de la surface de la mer sous l’action de la houle.

L’énergie houlomotrice : fonctionnement et technologies existantes emr-brest.e-monsite.com/pages/houlomoteur.html

Présentation de l’énergie houlomotrice et des différentes technologies existantes dans ce domaine.

Traduction, compléments entre […] et liens hypertextes ajoutés par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant - 28/12//2017

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Océans Oceans overlooked as source of climate change solutions French version.2

— -


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 126 / 292974

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Océans Mers Lacs Fleuves Rivières   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License