ISIAS

"L’aubergine Brinjal Bt génétiquement modifiée (OGM) est toujours en échec au Bangladesh" par GMWatch

Traduction et compléments de Jacques Hallard
mercredi 6 mars 2019 par GM Watch


ISIAS OGM

L’aubergine Brinjal Bt génétiquement modifiée (OGM) est toujours en échec au Bangladesh

L’article d’origine a été pbulié par
GMWatch le 26 février 2019 sous le titre « Bt brinjal still failing in Bangladesh french  » et il est accessible sur ce site : https://www.gmwatch.org/en/news/latest-news/18783-bt-brinjal-still-failing-in-bangladesh

Bt brinjal in field showing poor yieldPhoto Faisal Rahman

Deux tiers des agriculteurs ont eu une ’très mauvaise’ ou une ’mauvaise’ expérience

Lors de la conférence de presse, Farida Akhter, directrice exécutive de l’organisation de la société civile UBINIG, a déclaré que la publication de l’aubergine brinjal Bt OGM au Bangladesh n’a pas donné les résultats escomptés et que les agriculteurs n’en ont pas bénéficié.

Farida Akhter s’est prononcé contre la dissémination prévue de riz doré OGM dans le pays, affirmant que, l’aubergine brinjal Bt OGM ayant échoué, il n’y avait aucune raison d’introduire le riz doré génétiquement modifié (OGM).

L’aubergine brinjal Bt OGM a reçu l’approbation du ministère de l’Environnement pour la culture au niveau des agriculteurs en octobre 2013 et la distribution des échantillons parmi les agriculteurs a débuté en janvier 2014, a-t-elle déclaré.

UBINIG a mené une enquête sur le terrain de décembre 2018 à janvier 2019 parmi les agriculteurs ayant cultivé l’aubergine brinjal Bt OGM 48 en 2014-2015 dans 19 districts. Les résultats de l’enquête sont documentés dans un rapport. [Consulter UBINIG (2019). “Adoption’ and abandoning of Bt brinjal cultivation - Farmers’ experience survey - Published : 26 February 2019].

Seuls 13 des agriculteurs ont poursuivi leur culture en 2015-2016. Cinq d’entre eux l’ont poursuivi en 2016-2017 et trois en 2017.

Les agriculteurs ont affirmé que la récolte n’avait pas donné autant que prévu, tandis que certaines cultures pourrissaient aussi dans le champ pendant la culture, a déclaré Farida Akhter, faisant référence au rapport de l’enquête.

Les agriculteurs n’ont rien dit à propos de ce matériel végétal qui un OGM, indique le rapport.

Les plants ont été donnés aux agriculteurs par le Département de la vulgarisation agricole (DAE) du gouvernement.

Résultats

Quarante-deux des 48 agriculteurs ont reçu des plants parce qu’ils étaient connus des responsables du DAE (87%). La deuxième raison la plus courante était qu’il s’agissait d’agriculteurs progressistes (81%) qui accepteraient de nouvelles variétés. Seulement un tiers des agriculteurs ont été invités à cultiver cette aubergine par les agriculteurs voisins.

Les deux principales raisons invoquées par les agriculteurs pour adopter l’aubergine brinjal Bt OGM étaient l’espoir d’obtenir « plus de profit (54%) » et « un rendement élevé (52%) ». Les agriculteurs ont également pris la décision de donner suite aux semences de cette aubergine : « pas de frais (35%) », « fourniture d’autres intrants (37%) », d’obtenir un « prix plus élevé (31%) » les agriculteurs avaient été avertis qu’ils obtiendraient « un meilleur prix sur le marché » et que les cultures n’exigeraient pas d’utilisation de pesticides (27%) ’.

Les affirmations des responsables de la DAE qui ont motivé les agriculteurs pour adopter l’aubergine brinjal Bt OGM étaient les suivantes : « aucune attaque contre les inecteurs foreurs des fruits et des branches (71%) », suivi d’un rendement élevé (68%) et d’une augmentation des bénéfices attendus (64%).

Sur les 48 agriculteurs interrogés, 29 ont donné une estimation des coûts, allant de moins de 5.000 Taka à plus de 20.000 Taka. La moyenne était de 11.293 taka.

Seuls cinq agriculteurs ont donné une estimation de leurs bénéfices et 28 agriculteurs ont estimé leurs pertes. Le bénéfice moyen était de 6.500 Taka et la perte moyenne de 18.750 Taka.

En ce qui concerne le niveau de satisfaction global, 22% des agriculteurs ont déclaré que leur expérience était très bonne ou bonne, contre 66% d’agriculteurs ayant une très mauvaise ou une mauvaise expérience.

Cinquante-six pour cent des agriculteurs n’ont pas été contactés par les fonctionnaires du Département de la vulgarisation agricole (DAE) pour une autre série de mises en cultures, pour les raisons suivantes :

1. Le rendement était faible

2. Les affirmations concernant l’aubergine brinjal Bt OGM se sont avérées fausses

3. Ils étaient censés obtenir de l’argent pour l’utilisation des terres - mais ne l’ont pas reçu, et

4. La déclaration de profit attendu a été jugée erronée.

Soixante-huit pour cent des agriculteurs ne voulaient pas opter pour une autre série de mises en cultures. Les agriculteurs qui ont eu une mauvaise expérience ne veulent pas la répéter. Ils ont dit que les affirmations du gouvernement n’étaient pas vraies et que les plantes étaient mortes au champ. Le gouvernement n’a pas donné de compensation. Les agriculteurs qui souhaitaient cultiver à nouveau cette aubergine OGM ont répété que la DAE leur apportait son soutien et qu’il leur était rentable de la cultiver.

Les 48 agriculteurs qui ont commencé à cultiver l’aubergine brinjal Bt OGM en 2014-2015 n’ont pas poursuivis les années suivantes. Seulement 13 (27%) ont poursuivi en 2015-2016, de chiffre diminuant progressivement en 2016-2017 (10%) et en 2017-2018 (6%) et encore en 2018-2019 (4%).

Sur les 48 agriculteurs, 73% ont abandonné la culture l’aubergine brinjal Bt OGM lors des cycles suivants.

Résultat de recherche d’images pour ’GMWatch image’

Autres articles en rapport avec ce thème

’L’aubergine Bt (brinjal) génétiquement modifiée (OGM) et cultivée au Bangladesh s’impose-t-elle réellement ou bien n’est-t-elle que de la poudre aux yeux ?’ par GMWatch dimanche 9 décembre 2018 par GM Watch - français

’OGM - Inde - Une aubergine génétiquement modifiée arrive’ par le Dr. Mae-Wan Ho, le Professeur Joe Cummins , vendredi 14 juillet 2006 par Cummins Professeur Joe, Ho Dr Mae-Wan - français

’Il ne faut pas cultiver l’aubergine Bt’ par le Dr. Mae-Wan Ho , samedi 30 mai 2015 par Ho Dr Mae-Wan - français

’La dissémination dans les cultures d’une aubergine Bt est stoppée en Inde’ par le Dr.Mae-Wan Ho, lundi 19 avril 2010 par Ho Dr Mae-Wan - français

’Finissons-en dès maintenant avec les OGM’, par le Dr Mae-Wan Ho , dimanche 13 mars 2016 par Ho Dr Mae-Wan - français

Retour au début du document

Traductions avec compléments entre […] et intégration de liens hypertextes : Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 04/03/2019

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS OGM Bt brinjal still failing in Bangladesh french version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti.

http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

---


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 6 / 321033

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site OGM  Suivre la vie du site Cultures OGM  Suivre la vie du site Fruits Légumes OGM   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License