"Le changement climatique provoque-t-il une chaleur intense en Europe ? Le scientifique Karsten Haustein donne son avis et parle de ce qui cause une chaleur extrême en Europe et mais également dans le sud de l’Asie" par Carolyn Gramling

Traduction et compléments de Jacques Hallard


ISIAS Climat

Le changement climatique provoque-t-il une chaleur intense en Europe ? Le scientifique Karsten Haustein donne son avis et parle de ce qui cause une chaleur extrême en Europe et mais également dans le sud de l’Asie

L’article d’origine de Carolyn Gramling a été publié le 28 juin 2019 par Science News Climate
sous le titre « Is climate change causing Europe’s intense heat ? A scientist weighs in » et il est accessible sur ce site : https://www.sciencenews.org/article/climate-change-europe-heat-wave

two people under shade umbrella

Se protéger du soleil - Une photo, mais aussi une vague de chaleur intense qui englobe une grande partie de l’Europe continentale, y compris Paris, comme le montre cette photographie prise le 26 juin 2019. Les chercheurs s’emploient à déterminer le lien entre cette canicule et les changements climatiques causés par l’homme. KENZO TRIBOUILLARD / AFP / Getty Images

L’Europe continentale a survécu pendant des jours à des températures record, incitant les chercheurs à essayer de comprendre l’ampleur de la vague de chaleur pouvant être liée au changement climatique. Un rapport à ce sujet, rédigé par un consortium international de scientifiques appelé ‘World Weather Attribution Network’, devrait être publié le 2 juillet. [Voir aussi World Weather Attribution - Most recent content - REPORT : Building capacity for risk management in a changing climate – Source : https://cdkn.org/organisations/world-weather-attribution/?loclang=en_gb ].

Dans la ville française de Conqueyrac, dans le sud de la France, lorsque le soleil se lève à 44,1° Celsius (111,4° Fahrenheit). Cette chaleur extrême a tué plus de 70.000 personnes sur tout le continent - un nombre de morts que les chercheurs ont déterminé ce qui était amplifié par le changement climatique (SN : 9/3/16) – [Voir l’article Study links heatwave deaths in London and Paris to climate change - 8 July 2016 0:15]. [Ainsi que celui-ci : Global warming amplified death toll during 2003 European heat wave - 70 percent of heat-related deaths in Paris were due to climate change - By Thomas Sumner 11:00am, August 24, 2016 – Carte : DEADLY HEAT è Climate change caused hundreds of heat-related deaths in London and Paris during the 2003 European heat wave, simulations suggest. Red regions experienced hotter July temperatures compared with those measured in 2001.].

Alors qu’une autre vague de chaleur survenait sur l’Europe en 2018 pendant trois mois, le consortium a rapidement évalué que cela n’aurait pas pu se produire sans un changement climatique anthropique et causé par l’homme.

De tels évènements pourraient survenir chaque année si la température monte de 2°C Celsius au-dessus des niveaux préindustriels d’ici 2100, ont mis en évidence les chercheurs. Si le réchauffement de la planète était limité à 1,5 degrés Celsius, de tels événements ne seraient prédits que tous les deux ou trois ans seulement.

[Voir l’article Heatwave in northern Europe, summer 2018 - 28 July, 2018 ].

L’événement de cette année 2019, qui a débuté à la mi-juin, devrait être plus court. Mais il est prévu intense. Le 28 juin 2019, les températures à Gallargues-le-Montueux, une ville du sud de la France, ont atteint 45,9° C, battant des records de températures pour le pays.

[Voir l’article Canicule : le seuil historique des 45°C dépassé dans le Gard et l’Hérault - Par Emma Derome - Publié le 28/06/2019 à 16:04 Mis à jour le 29/06/2019 à 10:17 - Photo - La canicule s’installe en Occitanie avec une vigilance rouge pour le Gard et l’Hérault prévue le 28 juin 2019. / © PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP – Article complet à lire sur : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/canicule-seuil-historique-45degc-depasse-gard-1692276.html ].

Mais l’Europe n’est pas la seule partie du monde à faire face à des niveaux de chaleur dangereux. L’Inde et le Pakistan souffrent depuis la mi-mai d’une des vagues de chaleur les plus longues de leur histoire récente. En juin 2019, les températures à New Delhi ont grimpé à 48° C, le niveau le plus élevé jamais enregistré pour ce mois dans la capitale indienne. Au 21 juin 2019, au moins 180 personnes seraient décédées des suites de la chaleur.

[Voir l’article Guest post : Air pollution and irrigation mask extremes of India’s 2019 heatwave - 21 June 2019 15:25 ].

‘Science News’ a discuté avec Karsten Haustein, un climatologue de l’Université d’Oxford en Angleterre, affilié au consortium, des causes des ces températures extrêmes. Ses commentaires ont été réunis et édités pour plus de clarté et de concision.

SN : Pourquoi le World Weather Attribution Network a-t-il été créé ?

Haustein : Le facteur de changement climatique. Par exemple, est-ce devenu un événement plus probable ou non ? Nous définissons l’événement, nous le plaçons dans un contexte historique : par exemple, s’agit-il d’un événement qui peut survenir sur une période de 100 ans ? : ou bien déterminer s’il s’agit d’enregistrer des records et d’attirer l’attention des médias. Nous effectuons ensuite l’analyse du modèle pour isoler le signal climatique. Nous enseignons également à d’autres chercheurs, notamment au Kenya, en Afrique du Sud et en Australie, pour apprendre comment utiliser nos méthodes.

SN : Pourquoi analysez-vous la vague de chaleur actuelle en Europe ?

Haustein : Cette vague de chaleur actuelle vient de commencer il y a 10 jours. [Le 24 juin 2019], la situation était déjà assez extrême, alors nous sommes allés de l’avant.

La température maximale de tous les temps en France était de 44,1° C à partir d’août 2003. C’était une très mauvaise température. Il y a des chances que nous atteignions 45° C, ce qui serait un nouveau record. [Quelques heures après cette interview, cette étape a été franchie le 28 juin 2019]. Pour un mois de juin, c’est plutôt épique. Les températures en Allemagne culmineront encore dimanche [30 juin 2019] et probablement lundi [1er juillet 2019] en Autriche. Et puis il y a deux fronts puis froids qui vont passer à travers cet espace.

SN : Quelles sont les conditions causant cette chaleur intense ?

Haustein : Pour avoir une vague de chaleur, vous avez besoin d’air chaud au niveau supérieur [de l’atmosphère]. Cela vient du sud, d’Afrique. Nous avons en fait établi un record [le 27 juin 2019 ] avec des températures situées à 2,5 km au-dessus de la surface de la Terre, qui atteignent 25,5° C.

Mais comment ces masses d’air des niveaux supérieurs se traduisent en une histoire différente ? En termes simples, le jet-stream où il se trouve à travers l’Europe sépare l’air plus froid au nord de l’air chaud au sud. Parfois [c’est presque courant dans l’hémisphère nord] il devient très onduleux, avec de grandes boucles allant au nord et jusqu’en Afrique du nord. Cela peut vraiment transporter de l’air de l’Afrique vers l’Europe. S’il reste en Europe pendant plusieurs jours, cela peut réchauffer la surface.

La cause de l’ondulation de ce courant est controversée. Certaines personnes pensent que cela est lié à la hausse des températures dans l’Arctique. Mais on ne le sait pas vraiment. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que ces 10 derniers jours, on a eu tendance à avoir cette figure : nous voyons le jet stream se creuser plus au sud et l’Europe est figée assise dans cet air chaud.

Chaleur accablante

20 juin 2019. Le système d’observation de la Terre Goddard de la NASA, une simulation du climat atmosphérique global, a créé cette carte du 10 juin 2019, avec une mousson qui est retardée. Les répercussions sur la santé de la hausse des températures en Asie du Sud ne sont toutefois pas claires, en raison d’autres facteurs pouvant avoir une incidence sur la santé, notamment une humidité plus élevée et des niveaux élevés de pollution dans la région. Et on ne sait pas encore si la région a connu une tendance générale à la hausse des températures maximales de l’air depuis les années 1970.

map of heat wave in India

Carte de la vague de chaleur en Inde - Observatoire de la Terre de la NASA

[Voir l’article : Le nord de l’Inde étouffe sous une canicule de près de 50 degrés – Par franceinfo Radio France - Mis à jour le 06/06/2019 | 18:45, publié le 06/06/2019 | 18:45 – « Les températures sont particulièrement élevées au Rajasthan, dans le nord du pays… » - Article complet sur ce site : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/un-monde-d-avance/le-nord-de-l-inde-etouffe-sous-une-canicule-de-pres-de-50-degres_3455579.html ].

[Voir aussi : L’Inde face à la pire crise de chaleur de son histoire - Première publication : 22/06/2019 - 11:40Dernière modification : 22/06/2019 - 15:38 – Photo : Une femme indienne en chemin pour récupérer de l’eau à Chennai, le 20 juin 2019. Arun Sankar, AFP - Texte par : Ana Benabs– « Depuis le début du mois de juin, les Indiens attendent une mousson qui n’arrive pas. La très forte canicule ne faisant qu’empirer la situation, le pays connaît une pénurie d’eau sans précédent aux conséquences dramatiques… » - Photo : Un Indien collecte de l’eau du lac Puzhal, quasiment à sec, le 20 juin 2019. ARUN SANKAR / AFP – Document complet sur ce site : https://www.france24.com/fr/20190621-inde-crise-chaleur-eau-secheresse-canicule ].

SN : Qu’en est-il de la vague de chaleur en Asie du Sud ?

Haustein : En ce qui concerne l’attribution de ce climat, cela ressemblait aux travaux sur la vague de chaleur de 2016 en Inde. [Cette vague de chaleur comprenait une température record de 51° C dans l’État du Rajasthan, à l’ouest du pays]. Les températures de 2019 en Inde semblent être naturelles face à la variabilité interannuelle. Nous avons effectué une brève analyse pour constater que les températures maximales en Inde pendant les mois les plus chauds n’augmentaient pas.

SN : Qu’a appris le consortium lors de la vague de chaleur européenne en 2018 ?

Haustein : Nous savons que la fréquence et l’intensité des vagues de chaleur augmentent dans le monde entier. Les vagues de chaleur en Europe, comme en 2018, risquent au moins de se produire deux fois plus souvent, en raison du changement climatique.

Citations

G. Jan van Oldenborgh et al. Guest post : Air pollution and irrigation mask extremes of India’s 2019 heatwave. Carbon Brief. Published online June 21, 2019.

World Weather Attribution Network. Heatwave in northern Europe, summer 2018. Published online July 28, 2018.

D. Mitchell et al. Attributing human mortality during extreme heat waves to anthropogenic climate change. Environmental Research Letters. Published online July 8, 2016. doi : 10.1088/1748-9326/11/7/074006. 

Further Reading – Lectures complémentaires

A. Cunningham. Limiting global warming to 1.5 degrees C could prevent thousands of deaths in the U.S. Science News Online. June 5, 2019.

A. Cunningham. Are we ready for the deadly heat waves of the future ? Science News. Vol. 193, April 14, 2018, p. 18.

C. Gramling. The list of extreme weather caused by human-driven climate change grows. Vol. 195, January 19, 2019, p. 7.

C. Gramling. Half a degree stole the climate spotlight in 2018. Science News. Vol. 194, December 22, 2018, p. 18.

C. Gramling. Limiting global warming to 1.5 degrees versus 2 has big benefits, the IPCC saysScience News. Vol. 194, October 27, 2018, p. 7.

C. Gramling. These weather events turned extreme thanks to human-driven climate change. Science News. Vol. 193, January 20, 2018, p. 6.

A. Yeager. South Asia could face deadly heat and humidity by the end of this centuryScience News. Vol. 192, September 2, 2017, p. 10.

T. Sumner. For three years in a row, Earth breaks heat recordScience News. Vol. 191, February 18, 2017, p. 9.

T. Sumner. Global warming amplified death toll during 2003 European heat wave. Science News. Vol. 190, September 3, 2016, p. 5.

Retour au début de l’article traduit

Retour au début de l’article traduit

Traduction avec compléments d’informations et intégration de liens hypertextes : Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 03/07/2019

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Climat Is climate change causing Europe s intense heat A scientist weighs in French version.2

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti.

http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

---