ISIAS
Accueil > Pour en savoir plus > Climat > Climat

Climat

Articles de cette rubrique


"La banquise arctique s’est rétrécie à son deuxième plus bas niveau depuis que les enregistrements sont faits" par Thomas Sumner (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
vendredi 7 octobre 2016 par Sumner Thomas


ISIAS Climat

La banquise arctique s’est rétrécie à son deuxième plus bas niveau depuis que les enregistrements sont faits

L’article d’origine intitulé « Arctic sea ice shrinks to second-lowest low on record » par Thomas Sumner a été diffusé par ScienceNews le 19 Septembre, 2016 ; il est accessible sur ce site : https://www.sciencenews.org/blog/science-ticker/arctic-sea-ice-shrinks-second-lowest-low-record?utm_source=Society+for+Science+Newsletters&amp ;utm_campaign=16c1b6a2fc-Latest_From_Science_News&utm_medium=email&utm_term=0_a4c415a67f-16c1b6a2fc-104721209



"Retour sur les changements ou dérèglements climatiques. Révision des fondamentaux et aperçu des actions engagées. Mise en perspective d’après Jacques Attali – Partie 2", par Jacques Hallard (Climat)

mercredi 27 juillet 2016 par Hallard Jacques


ISIAS Politique Climat

Retour sur les changements ou dérèglements climatiques Révision des fondamentaux et aperçu des actions engagées

Mise en perspective d’après Jacques Attali – Partie 2

Jacques HALLARD, Ing. CNAM – Site ISIAS – 26 juillet 2016.



"La diminution des teneurs en oxygène O2 est plus rapide que l’augmentation des émissions de CO2" par la Dr Mae-Wan Ho (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
samedi 27 février 2016 par Ho Dr Mae-Wan

ISIS Climat

La diminution des teneurs en oxygène O2 est plus rapide que l’augmentation des émissions de CO2
Implications pour les politiques sur les changements climatiques
Les nouvellaux rédultats de recherches montrent que l’appauvrissement en oxygène dans l’atmosphère s’accélère depuis 2003 et qu’il coïncide avec l’essor des biocarburants ; concernant le climat, les orientations politiques, lesquelles se concentrent exclusivement sur la séquestration du carbone, pourraient être désastreuses pour l’ensemble des organismes vivants, y compris pour les êtres humains, qui ont besoin d’oxygène pour leur respiration.Dr.Mae-Wan Ho



"Le GIEC conclut que les énergies renouvelables, mais pas le nucléaire, peuvent résoudre la crise climatique" (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
vendredi 11 décembre 2015 par isias

ISIAS Climat Energies
Le GIEC conclut que les énergies renouvelables, mais pas le nucléaire, peuvent résoudre la crise climatique
Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur le Changement Climatique (GIEC), auprès des Nations-Unies, ne laisse aucun doute sur le fait que l’humanité est en train de démolir le climat ; mais il déclare aussi que le réchauffement planétaire et le changement climatique peuvent être résolus efficacement et que les énergies renouvelables constituent la solution, mais pas le nucléaire *.



"L’accord conclu entre les Etats-Unis et la Chine peut-il sauver le climat ?" par la Dr Mae-Wan Ho (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
samedi 7 novembre 2015 par Ho Dr Mae-Wan

ISIS Climat
L’accord conclu entre les Etats-Unis et la Chine peut-il sauver le climat ?
Cet accord reflète des augmentations rapides dans les énergies renouvelables et les technologies de stockage d’énergie électrique qui sont associées sur le terrain ; cela pourrait bien accélérer le changement dans le paysage énergétique du monde vers une prédominance de l’emploi des énergies renouvelables. Dr Mae-Wan Ho
Avec une mise à jour sur le changement climatique, sur la politique énergétique de l’Allemagne et sur la COP21, dans trois annexes, à la suite de la traduction, avec des articles d’actualités en date du 27/10/2015 et le communiqué de la Fondation Nicolas Hulot du 03/11/2015.



"Climat : L’Europe prend-elle la voie de la transition énergétique, de la durabilité et des énergies renouvelables ?" par Jacques Hallard (Climat)

Klima : geht Europa Richtung Energiewende, Nachhaltigkeit und enneurerbare Energien ?
samedi 16 mars 2013 par Hallard Jacques

La controverse sur le réchauffement planétaire s’apaise au fur et à mesure que sont rapportés des constats alarmants à propos des changements climatiques, qui sont imputables aux actions des êtres humains sur la planète Terre depuis les dernières décennies de son histoire. Parmi beaucoup d’autres endroits qui ont déjà été signalés à travers le monde, le continent nord-américain s’avère être l’un des révélateurs de cette menace pour l’humanité, pour tous les êtres vivants en général et pour les grands équilibres qui se sont installés depuis environ quatre à cinq milliards d’années sur la planète Terre, au cours de ses longues périodes géologiques suuccessives.
L’Europe n’est pas épargnée par les catastrophes naturelles, dont la fréquence et/ou l’amplitude des phénomènes, semblent pouvoir être imputées à des dérèglements climatiques exceptionnels, présentant des risques économiques importants. Le sujet du climat rejoint celui des énergies, à travers l’action des ressources énergétiques fossiles que l’on sait pourtant en voie d’épuisement, bien que renforcées par les nouvelles technologies qui sont déjà mises en œuvre sur de nouveaux sites dans certains pays (Etats-Unis, Canada…). Ce sont bien les émissions carbonées relarguées à partir de la combustion des carburants et des combustibles provenant des ressources énergétiques fossiles, qui apparaissent comme la cause majeure du réchauffement planétaire, conjointement avec d’autres émissions de gaz à effet de serre (méthane, protoxyde d’azote…) qui résultent ou non des pratiques et des activités humaines
Beaucoup de nos contemporains ont maintenant pris conscience de cette liaison entre climat et énergie, mais aussi des grands dangers potentiels sur les équilibres géo-politiques, les systèmes économiques et sur la survie même de tous les êtres vivants : depuis les personnalités réunies au Forum de Davos en janvier 2013, jusqu’aux organisations non gouvernementales et à des sites Internet, dont WWF, Greenpeace, FNH, ISIS et ISIAS… pour n’en citer que quelques-uns ; ces derniers n’ont pas cessé de décrire les menaces depuis de nombreuses années, et de soumettre des propositions et des solutions à adopter d’urgence. Nous en profitons pour introduire le concept qui s’impose d’une économie circulaire (die Kreislaufwirtschaft), pour rappeler des solutions déjà proposées pour atténuer le réchauffement planétaire et le changement climatique et pour faire un point sur la fiscalité écologique et en particulier sur la ‘taxe carbone’.
L’Union Européenne a élaboré à partir de 2007-2008 une politique clairement affirmée en matière de climat et d’énergie. Des orientations ont été prises, des réalisations sont en cours et une impulsion nouvelle semble être donnée, notamment par les gouvernements allemands et français, à travers des recommandations et des directives que l’on dénomme transition énergétique (die Energiewende), accompagnée du concept de durabilité (die Nachhaltigkeit) et de préconisations centrées sur une réduction des consommations, une meilleure efficacté ou efficience énergétique et sur le développement des ressources énergétiques renouvelables (die erneuerbare Energien).
Récemment, une ‘Agence franco-allemande des énergies renouvelables’ a été mise en place à Berlin. A cette occasion, des actions éducatives peuvent être lancées dans des établissements d’enseignement et de formation professionnelle, par exemple dans le cadre des jumelages entre villes européennes.
Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM – 07 mars 2013.



"Les risques imprévus de la géo-ingénierie" par le Prof Peter Saunders (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
jeudi 9 août 2012 par Saunders Professeur Peter

ISIS Climat Géo-ingénierie
Les risques imprévus de la géo-ingénierie
Unintended Hazards of Geoengineering
La réduction du rayonnement solaire qui atteint la Terre [par la mise en œuvre de nouvelles technologies] aura des conséquences potentiellement importantes au-delà de la limitation de la température moyenne de la planète : elle peut réduire les précipitations annuelles, en particulier dans les Amériques et dans le nord de l’Eurasie. _ Prof Peter Saunders



"‘Skyhook’ : un équipement aérien peut-il atténuer le réchauffement climatique ?" par le Prof Peter Saunders (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
samedi 8 octobre 2011 par Saunders Professeur Peter

ISIS Climat
‘Skyhook’ : un équipement aérien peut-il atténuer le réchauffement climatique ?
Skyhook to Save the Climate
Tout comme les banques, la géo-ingénierie peut affecter le monde entier, et comme pour les banques, il n’y a pas de réglementation internationale qui les concerne et pourtant le besoin en est urgent. Prof Peter Saunders



"Le piégeage et le stockage du carbone ne sont toujours pas une option à retenir" par Jeffrey H. Michel (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
dimanche 18 septembre 2011 par Michel Jeffrey H.

ISIS Climat Energie
Le piégeage et le stockage du carbone ne sont toujours pas une option à retenir
Carbon Capture and Storage : Still Not An Option
Rapport ISIS en date du 07/04/2011
L’élimination du carbone émis par les centrales électriques, fonctionnant avec des matières fossiles non renouvelables, est d’un prix prohibitif et elle est en outre contre-productive vis-à-vis de l’environnement. Jeffrey H. Michel



"Comment la Conférence de Cancun a échoué à sauver le climat" par Martin Khor (Climat)

Traduction et compléments de Jacques Hallard
vendredi 7 janvier 2011 par Khor Martin

ISIS Climat
Comment la Conférence de Cancun a échoué à sauver le climat
How the Cancun Conference Failed to Save the Climate
La conférence de Cancun peut entrer dans l’histoire comme ayant marqué un tournant décisif : d’une part, le devoir de sauver le climat a été reporté sur les pays en développement ; d’autre part, les procédures en vigueur au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ont été introduites dans les réunions de l’Organisation des Nations Unies (ONU).
D’après Martin Khor



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 449264

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Climat   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License