ISIAS

"Les navires de charge ou cargos doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de moitié d’ici 2050. Les pays les plus menacés par l’élévation du niveau de la mer ont déjà poussé les États-Unis à les réduire " par Carolyn Gramling

Traduction et compléments par Jacques Hallard
mercredi 2 mai 2018 par Gramling Carolyn

ISIAS Climat Océans
Les navires de charge ou cargos doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de moitié d’ici 2050. Les pays les plus menacés par l’élévation du niveau de la mer ont déjà poussé les États-Unis à les réduire L’article d’origine de Haut du formulaire
Bas du formulaire
Carolyn Gramling a été publié le 13 avril 2018 par Science News Climate, Oceans sous le titre « Cargo ships must cut their emissions in half by 2050  » : il est accessible sur ce site  : https://www.sciencenews.org/article/cargo-ships-must-cut-their-emissions-half-2050?utm_source=email&amp ;utm_medium=email&utm_campaign=latest-newsletter-v2

cargo ship

BLACK SMOKER – Un cargo émettant un panache de fumées. Un nouvel accord international impose un plafond sur les émissions de gaz à effet de serre des cargos internationaux. Mr Nai / Shutterstock

Un nouvel accord international, âprement discuté, fixera pour la première fois des limites aux émissions de gaz à effet de serre provenant des transports maritimes internationaux.

Les délégués à l’Organisation maritime internationale des Nations Unies, ou OMI, se sont rencontrés pendant une semaine à Londres pour rédiger les détails du plan. |Voir l’article Marine Environment Protection Committee (MEPC), 72nd session, 9-13 April 2018 ]. Le 13 avril 2018, plus de 170 États ont accepté la nouvelle feuille de route, qui vise à réduire les émissions de transport maritime d’au moins 50% par rapport aux niveaux de 2008, d’ici 2050. [Voir ce document : UN body adopts climate change strategy for shipping -Briefing : 13/04/2018[]. ->http://www.imo.org/en/MediaCentre/P...]

Actuellement, les émissions de transport maritime international représentent environ 2 à 3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, y compris le dioxyde de carbone et le méthane. Cela correspond à peu près aux émissions annuelles de l’Allemagne. Selon un rapport de l’OMI datant de 2014, les émissions de transport maritime international devraient augmenter de 50 à 250% d’ici 2050. Ces émissions n’étaient pas incluses dans l’accord climatique de Paris de 2015, le pacte international limitant le réchauffement climatique à 2 degrés Celsius. (SN : 1/9/16, page 6) – [Voir l’article 195 nations approve historic climate accord - Delegates pledge to do what it takes to limit warming rise to 2 degrees Celsius. By Thomas Sumner 1:47pm, December 12, 2015].

Chaque année, des dizaines de milliers de cargos sillonnent l’océan, transportant diverses marchandises, allant des voitures àde café. Ces navires dépendent largement du mazout lourd, qui contribue aux émissions de gaz à effet de serre et qui constitue un danger pour la santé publique, contenant jusqu’à 1.800 fois le soufre conyenu dans le carburant diesel, selon James Corbett, expert en navigation mondiale à l’Université du Delaware. Newark.

Le nouvel accord se concentre sur les émissions de carbone. Il présente une première stratégie visant à réduire les émissions en encourageant les compagnies maritimes à améliorer l’efficacité énergétique de leurs conceptions, à utiliser des carburants de substitution ou d’autres sources d’énergie et à rationaliser les opérations de manière à consommer moins d’énergie.

L’accord est une étape importante, dit Corbett. ’De toute évidence, l’OMI entre dans le XXIe siècle’, dit-il. ’L’organisation, ajoute-t-il, devra faire la queue entre laisser l’industrie du transport maritime adopter et prouver de nouvelles technologies de navire - mais ne pas permettre à l’industrie de retarder trop longtemps pour atteindre les objectifs environnementaux.

Les groupes de l’industrie du transport maritime ont salué le nouvel accord comme un accord historique. Peter Hinchliffe de l’International Chamber of Shipping de Londres [voir Peter Hinchliffe ] a qualifié l’accord de « contrat de transport maritime de Paris » dans une déclaration publiée le 13 avril 2018.

Les activistes ou militants du climat, qui avaient espéré des règlements plus stricts, ont eu une réaction plus sourde. Veronica Frank, [voir Veronica Frank - Policy Advisor Greenpeace International - YouTube ], un conseiller politique de Greenpeace International, a déclaré à Reuters que le plan était ’loin d’être parfait, mais la direction est maintenant claire - une élimination progressive des émissions de carbone’.

Le plan est également en deçà des espoirs de certaines nations. Les nations insulaires menacées par l’élévation du niveau de la mer, comme les Îles Marshall dans le Pacifique occidental, ont exhorté l’OMI à faire pression pour réduire les émissions de 100% d’ici 2050 comme seule stratégie visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius. par rapport aux niveaux préindustriels.

D’autres pays, y compris des membres de l’Union européenne, ont proposé une réduction des émissions d’au moins 70% d’ici 2050. ’Ce qui est sur la table, c’est le strict minimum’, a déclaré Bas Eickhout, délégué des Pays-Bas. le 10 avril, après que le projet de plan ait été révélé. Après le vote du 13 avril 2018, l’Union Européenne a publié une déclaration qualifiant la réduction de 50% ’d’un bon point de départ’.

Citations

International Maritime Organization briefing. UN body adopts climate change strategy for shipping. April 13, 2018. 

International Maritime Organization. Third IMO greenhouse gas study 2014. July 2014. First presented to Marine Environment Protection Committee 67 as MEPC 67/INF.3.

Further Reading

M. Temming. U.S. will withdraw from climate pact, Trump announces. Science News Online, June 1, 2017.

T. Sumner. 195 nations approve historic climate accord. Science News. Vol. 189, January 9, 2016, p. 6.

Image associée

Retour au début de l’article traduit

Traduction, compléments entre […] et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 22/04/2018

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Climat Océans Cargo ships must cut their emissions in half by 2050 French version.3

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti. http://yonnelautre.fr/local/cache-v...

---


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 12 / 298076

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Climat   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License